Best Of Cyrillo

Page précédente

Après-midi Hard

Enfin un dimanche après midi libre et qui coïncide avec une "Apres-midi Hard" au Grand Cirque à Toulouse.  Je suis tombé sur le site internet, happé par le thème, le descriptif n'a fait que confirmer mes attentes : Dresse code: cuir, naturiste, sport ...
Etant exhib, mon choix sera donc naturiste. J'ai commandé quelques accessoires sur le net pour être plus exhib que simplement nu : un plug avec lanière cuir, genre crin de cheval de 30cm : tu l'enfonce dans le cul et les lanière tombe entre les jambes : le message est alors clair "Cul à prendre"

j'ai également acheté des pinces tétons/attache sexe car j'ai constaté à plusieurs reprises que le pincement des tétons était particulièrement agréable :op
Epilé intégral pour l'occasion, je me prépare le cul avant de partir: lavement en profondeur et plug de bon calibre, un pantalon de survet, un tee-shirt moulant
Je m'assois dans la voiture bien calé sur le plug : direction centre ville; Arrivé à destination, je retire le plug, 20mn de voiture avec ça dans le cul : le passage est grand ouvert
J'entre, mon coeur bas la chamade
- Bonjour, vous êtes déjà venu ?
- Non
- Vous connaissez le thème ?
- Oui j'ai vu sur le net, pour les vêtement, vous les gardez ?
- Oui, donner les mois, je les mets de côté
Je paille l'entrée et prend une bière de suite car j'ai pas prévu d'avoir de poches ;o)
je me dessape complètement  : déjà rien que cette exhib devant ce mec me font bander grave: surtout qu'il ne se cache pas pour me mater !!

un peu de gel sur le plug... je me met de profil par rapport à lui et me cambre bien en m'enfonçant le plug...... ça a l'air de lui plaire :o))
je positionne les pinces tétons quand au serre couille, au lieu de serrer les couilles, je le met autour de mon gland: ça me tiens la barre bien droite, plus je bande puis ça tire sur les tétons... et plus ça me fais bander: je suis donc au bard d'un café, à poil, un plug à lanières dans le cul et une gaule d'enfer mise en valeur par des pinces tétons
Déjà, rien que ça... je vais fantasmer dessus pendant un moment !!!
je profite de ce moment : je sirote ma bière: accoudé au bard, bien cambré, je bouge mon cul légèrement au rythme de la musique et discute 5mn avec le barman (très sympa)
Bon faudrait qd même faire visiter un peu...
je commence ma visite un escalier qui monte à droite, une autre qui descend: je regarde, un mec, la 40aine monte nu avec une bonne gaule plutôt bien membré et me dévisage de la tête au pied.

Une table de bar haute est tout prêt deux types habillés boivent leurs verres, je prend appuis sur la table et me cambre pour bien montrer mon petit cul musclé ( j'ai la chance d'être très bien foutu de ce côté là : les deux sexes ont toujours été d'accord sur ce point ;o) )
Forcement les lanières bouges...le mec me caresse le cul, je gémis et me baisse encore pour lui tendre mes fesses
Il me retire le plug que je récupère
- Tu veux que je te baise ?
- Oui, baise moi là (les deux mecs n'en perdent pas un miette )

Il enfile un preso (un peu de gel) et il m'enfile sans problème (vive la préparation)
Je suis à peine arrivé et je me fais déjà baisé, à poil devant deux types qui se branlent en me matant : le pied !!!!!
Les asseaux de mon baiser font bouger ma bite bandé ce qui tire sur mes tétons. Je regarde les mateurs, a chaque coup de bite j'ai les tétons qui s'électrisent et la bite qui se tend et qui tire encore sur les tétons; Ajouté à la sensation d'être enculé en public je suis au 10 ième ciel...
Il me lime un moment puis décule, me tape sur les fesses pour féliciter la bonne pouliche que j'ai été. Il est encore raide comme un piquet mais  préfère se garder pour l'après midi. je lui lance:
- Si tu passes derrière moi et que l'envie t'en prend, n'hésite pas: mon cul est ta disposition
- OK, à plus tard alors
Je continu ma visite, si je me fais baiser comme ça tous les 5 mètres, ça vas être le pied total !!!

J'ai le cul super chaud.... je suis dans un état ou le mec m'importe peu pourvu qu'il bande et me baise....
je ré-enfile mon plug et continu ma visite, il est encore tôt, il n'y a finalement pas grand monde. Qqs mec me matent: je me cambre et écarte mes fesses pour bien montrer mon plug (il a un peu de mal à rester en place)
Je tourne un peu dans le sous-sol, en passant devant une zone très sombre, je sens une main me caresser les fesses je m'arrête et me laisse faire;
Une deuxième main viens assister la première sur mes fesses, dans ma raie puis prend ma bite... Elle sent les lanières au bout de mon gland tire légèrement: je halète et gémie. je  tourne la tête pour tenter de voir le propriétaire de ces expertes... trop sombre mais je distingue une bite dressée. C'est finalement ce qui m'intéresse le plus: je la prend en main .
C'est semble-t il pour lui le signe d'acceptation, il m'attire au fond de l'alcôve dans le noir presque complet. Je suis fasse à la lumière, lui doit pourvoir me voir . je me cambre pour dessiner la courbe de mon cul dans la lumière... ces caresses redoublent puis stoppent; Il m'enlève le plug et le remplace par sa langue .... hummmm, il me bouffe la raie comme un affamé tout en me malaxant les fesses, ça finit par me rendre complètement en manque de bite: je ne pense plus qu'à une seule chose: avoir une bite dans cul !!!!
-Baise moi !!

il se redresse enfile un preso: j'écarte les jambes et les fesses: je suis à lui et je n'ai même pas vu son visage !!!
Il m'enfile lentement jusquà la garde et commence de leger aller-retour, je râle de plaisir.
il me redresse pour me coller à son torse, je rester cambré: il m'embrasse le cou, le lèche et tire sur mes pinces tétons: ça m'électrise complètement.Ils finissent pas détacher et tomber, je les enlève complètement. ses mains commencent à me caresser tout le torse (fraichement rasé), la douceur doit lui paire car tout en me baisant profondément le cul, il me caresse de ses deux mains, me pinces les tétons, me branle avec mon jus( je mouille abondamment de la bite) ... je ne suis plus qu'un râle de bien être. Pour rajouter à mon plaisir, il décule et me ré-encule de temps en temps.

Je ne saurais dire combien de temps il me baisa dans ce coin sombre. Qqs mecs, attirés par les râles s'arrêtaient et me matait (ce qui décuplait évidement mon plaisir). Au bout d'un moment trop court et interminable à la fois, je sentis qqs soubresauts, il prend mon cul entre les mains et le serre, il me baise alors violemment le cul tout en emprisonnant mes fesses de ses mans : je sens alors le mecs déchargé dans mon cul...il me donne encore quelques coups de bites violent, vu les mouvements de bassin, je reconnais une jouissance qui viens de loin... de celles qui vous vident la bite bien à fond. Il me resserre en me prenant par le bassin pour me fourrer bien profond encore une fois.. sa bite est encore dure... Il me redonne de léger coup de bite.... il me souffle
-ha putain, c'était bon, t'as un cul de rêve
-merci, c'était super bon
Je sens sa bite rétrécir dans mon cul, la sensation est étrange: c'est la première fois qu'on débande dans mon cul...
Il se retire, quelques caresses et quelques mots puis il s'en vas. Il me faut qqs instant pour reprendre mes esprits.
Je récupère le plug et le pince tétons, pour le plug, c'est même plus la peine d'espérer qu'il tienne, j'ai le cul top ouvert.
Je retourne au bar, une pause sera la bien venue.
Une fois au bar, je lance:
- "je peux te laisser qqs affaires", et tout en montrant le plug, j'ajoute "j'ai le cul trop ouvert pour qu'il tienne"
ça c'est une bonne exhib verbale... je bande légèrement en prononçant ces mots. Il me ramène ma veste, je prends des tunes pour une bière et dépose mon matos.
Je déguste ma bière un moment cambré sur le bar, m'exhibe un peu en bougeant mon cul (j'ai bq dansé la salsa donc je bouge plutôt bien)
Je fini par aller faire un tour avec ma bière à la main.

Il y a une mini cours extérieure avec brumisateurs, on est en plein mois d'Aout, c'est très  agréable de sentir la brume sur son corps nu en extérieur.
Un mec nu lui aussi me matte le paquet avec insistance, il ressemble pas à grand chose mais semble de toute évidence vouloir me sucer.
Je m'assois à demi sur une chaise de bar, et l'invite, il approche se baisse et me prend en bouche... il semble en manque de suce et d'exhib...
je sirote ma bière un moment en me faisant sucer, c'est pas le pied de tout à l'heure mais c'est sympa. Il a l'air assez soumis, je me redresse, lui prend le dessus de la tête avec ma main libre et me branle dans son gosier (c'est exactement ce que j'aime qu'on me fasse). Il apprécie, ouvre grand la bouche et gémie...
J'astique profondément sa bouche en buvant ma bière: même s le mec est pas terrible c'est vraiment sympa comme deal, quelques mecs regardent discrètement... je sors alors bien ma bite pour qu'ils jugent du bon rapport grosseur/longueur de ma bite et ré-enfourne la bouche restée avide

Une fois ma bière terminé, je récupère mon paquet, il me regarde et me sors un "merci" d'un ton qui en dis long sur son manque.
L'autre côté sympa de cet intermède est que j'ai la bite bien raide, ça vaut bien une autre exhib ça....: j'en profite pour ramener mon verre vide au bar.... forcement on me mate (c'est certainement pas habituel de voir un mec avec la trique se pointer au bar, mais franchement j'ai aucune crainte: on risque pas de me virer pour ça, ici)
Le barman me lance juste: "Si tu restes après 19h, je te demanderai de mettre un bas, stp"
- OK, pas de problème

Il est déjà 16h30 bien tassé, j'ai du taf, départ à 17h, 17h30 grand max. De toute façon vu les trips déjà fait, j'ai largement rentabilisé ma venue ;o)
Je refais un tour au sous-sol, recroise le baiseur/juteur de toute à l'heure qui me tapote les fesses, je lui caresse la bite... manque de fermeté tout ça ;o)
Je continu, et retombe cette fois sur mon premier baiseur qui lui, en est toujours au levé de drapeau, mon cul l'intéresse et sans plus de péliminaire enfile un preso (il se rappelle donc très bien de ce que je lui est dis, tan mieux), je me penche et écarte mes fesses pour lui indiquer ma soumission. en me retournant je vois l'escalier principal juste derrière moi, bq de monde passe par là, donc bq de monde vas matter....je muille rien que d'y penser
Une baise dans l'escalier serait un beau final pour l'après-midi, il m'enfile et me ramone... mais cette fois je la joue perso ;o)
Il est plus petit que moi, contrairement à la dernière fois ou j'ai compensé en écartant les jambes, là je reste plus droits en attente d'une proposition... qui finalement arrive:
- viens, je vais te baise dans l'escalier
- ok ( ;o )

me voilà à quatre patte dans l'escalier, mon baiseur prend position et commence à me limer, des mecs descendent et ont surement une vue imprenable sur mon trou rempli  se faisant pistonner avec entrain.
Il me baise comme ça un moment, je prend plus un pied par l'exhib que par la baise elle-même, il est moins bien monté que son prédécesseur, donc j'ai le cul bien ouvert. Autant quand il est passé en premier c'était top, autant là ... c'est plus pareil
On s'arrête donc de baiser au bout d'un moment, je reste quelques minutes accroupis dans l'escalier le cul ouvert ou cas ou...
Il est presque l'heure, mieux vaut en rester sur ce très beau final que de risquer un plan décevant, c'est souvent la dernière impression qui marque le plus.

Jumpi

jmh.contact@gmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.