Page précédente

Artiste peintre

Dans un petit studio où l'odeur de la peinture fraîche se mélange avec celle du solvant, se trouve deux hommes qui expérimentent une nouvelle forme d'art.

Après quelques heures de poses, Frédéric est ankylosé, il ne peut plus être le modèle pour Richard. Il a besoin d'une pause, avant de reprendre la position que l'artiste lui exige.

Complètement nu, Frédéric étire tous ses membres en se tortillant sur la petite scène du studio. Le soleil plombe sur lui et c'est grâce à lui qu'il a pu tenir aussi longtemps. Richard continu à l'examiner. C'est un de ses plus beaux modèles, il possède une grâce malgré sa forte musculature. Ses muscles sont très bien dessinés de la tête jusqu'aux pieds.

Lorsqu'il l'a remarqué la première fois dans un club de danseurs, il a rêvé à un Michaelange aux allures d'un gladiateur de la Grèce antique. En dépit de son jeune âge, c'est un homme très viril, il bouge sur cette petite estrade comme si tout un public l'admirait. Même s'il n'y a que Richard dans le studio, il sait que ce dernier le désire au plus profond de lui et il fait tout pour l'exciter comme il le fait tous les soirs pour la clientèle du club.

Frédéric prend sa queue entre ses mains et entreprend lui-même à se caresser. Il se masturbe paisiblement, faisant aller et venir sa main sur son membre que Richard devine coriace. Ce dernier s'approche de lui et lui propose une façon de relaxer tout en faisant de l'art. Il prend un pinceau et le glisse tout le long du dos de Frédéric. Puis prend une autre couleur de "Body paint" pour caresser les fesses fermes du modèle. Celui-ci gémit au contact de la peinture, il sent les poils du pinceau tournoyer sur ses fesses et se perdre dans la fente de son cul.

Puis, les couleurs glissent le long de ses cuisses. D'un coup sec, Richard colle le corps du modèle sur une immense toile blanche. Il s'agenouille devant lui et attrape le membre dur de Frédéric avec sa bouche. Comme elle est longue cette belle grosse queue! Même s'il l'a peint à plusieurs reprises, il ne savait pas qu'elle était si longue et si musclée. Avec sa langue, il découvre tous les muscles de ce sexe tandis que Frédéric se frétille sur la toile.

Maintenant, c'est son corps qui sert de pinceau pour appliquer la peinture. Plus que Richard suce ce sexe, plus les couleurs se mélangent sur l'ouvre. Le va-et-vient est de plus en plus saccadé, Richard doit s'agripper à la puissance poitrine de Frédéric. Ne pouvant plus supporter cette excitation, le jeune homme éjacule d'une telle force que Richard manque d'air. Mais ce dernier continu à le sucer et caresser ce beau corps. Frédéric essaie de se déprendre, car il ne peut plus assumer toute cette jouissance qui devient presque insupportable; mais il est coincé entre Richard et la toile. L'artiste veut aller jusqu'au bout de son art, il l'enlace si bien; que Frédéric est surpris de jouir une deuxième fois. Son sperme se mélange avec la peinture et s'immortalise sur la toile.

Entre temps, le gérant de Richard est arrivé silencieusement sur le seuil du studio et voit les deux hommes s'entrelacer. Il ne veut pas les déranger dans l'accomplissement d'une ouvre, malgré que cela le rend un peu jaloux. Marcus aimerait être à la place du jeune modèle. Il enfonce sa main dans son pantalon et se masturbe en le regardant, une chaleur sensuelle monte en lui. Son sexe durcit sous la friction de sa main et à la vue de cette scène si érotique. Son autre main serre sa poitrine qui se contracte sous sa chemise.

Avant de partir, Frédéric se passe rapidement sous la douche installée dans un coin du studio. On peut voir l'eau faire ruisseler la peinture sur son corps. Mais Richard se dirige vers lui et l'embrasse. Il le fait sortir de la douche et ses mains prennent à la tête de Frédéric et la dirige vers son sexe pour qu'il puisse le sucer à son tour. Le modèle n'a aucune résistance envers l'artiste et à ce jeu. Il prend le sexe à deux mains et le cajole lentement puis le remet dans sa bouche pour goûter à cet artiste. Les deux corps nus deviennent reluisants mais on se sait si pas si c'est des gouttelettes d'eau ou de sueur qui perlent sur les hommes, tellement que leur jeu est torride. Richard s'accroche à un chevalet pour ne pas perdre l'équilibre.

Il prend un long chiffon taché de peinture et attache les mains de sa victime au chevalet. Il le fait tourner sur lui-même, pour pouvoir lécher son trou du cul, Richard écarte les fesses musclées et dodues avec ses mains et il enfonce sa langue au plus creux de ses deux monts blancs. Ses longs doigts d'artiste massent ce trou pour mieux y pénétrer, avec son majeur et l'enfonce si profondément que le jeune homme pense que c'est le sexe de son maître. Son doigt tourne sur lui-même, comme pour agrandir ce petit cratère. Puis, d'un coup sec, il fait pénétrer sa queue en érection. Frédéric gigote de plaisir tout en gémissant, ses fesses rondes frappent le bas du ventre de l'artiste dans une cadence qui résonne dans tout le studio.

Toujours attaché, Frédéric ne peut que prendre le rythme de Richard jusqu'à celui-ci éjacule. Richard voit sa queue dure entrer et sortir dans ce beau cul. Dans un cri de victoire, Richard caresse son sexe avec un mouvement rapide pour ensuite jouir dans le dos lisse de Frédéric. Puis, c'est au tour du bel adonis d'éjaculer pour une troisième fois.

Marcus les regarde toujours du haut de la galerie intérieure, cette deuxième scène le rend cette fois plus jaloux qu'à son arrivée. En voyant ses deux corps ne faire qu'un, il se rend compte que présentement ce n'est pas pour son art que Richard fait l'amour à son modèle mais plutôt pour sa satisfaction d'homme. Il n'en peut plus, il quitte le studio en laissant dans l'escalier la bouteille de champagne qu'il voulait lui donner pour la concrétisation de sa première exposition.

Le lendemain, Richard va au bureau de son gérant, avec la bouteille pour le remercier de sa petite attention. Il a l'intention de boire ce champagne avec lui. Dans le hall du bureau, il rencontre l'adjoint de Marcus et lui dit que son patron est avec monsieur Tom Jemmings, le propriétaire de la galerie d'art où il va exposer.

Il se dirige d'un pas alerte vers l'office. Il entre dans le premier bureau, il n'y a personne; puis s'approche du bureau de son gérant où il entend des bruits de jouissance. Près du seuil de la porte, il voit Marcus torse nu entrain de déboutonner la chemise blanche de l'autre homme. Ce dernier est un bel homme, il a quelques années de plus que Marcus. C'est peut-être sa prestance d'homme d'affaire qui lui donne cette allure plus vieille.

Marcus détache le pantalon pour en sortir une énorme queue très dure. L'homme se soulève un peu en s'agrippant aux bras de son fauteuil, il se raidit comme une barre de fer. Marcus ne peut résister à ce sexe qui s'offre à lui. D'une main, il serre les testicules gonflés de Tom Jemmings ensemble et de l'autre main, il met ce beau long membre dans sa bouche. Tout en le suçant, Marcus regarde d'un coin de l'oeil son protégé sur le seuil de la porte et cette situation l'excite encore plus. De voir, Richard se masturber en retrait en regardant faire l'amour à cet inconnu, cela le motive à continuer. Sa langue caresse les muscles de ce beau gros membre, il sent chaque nerf se gonflé de sang.

Il suce le bout de ce sexe, sa langue tourne lentement autour de son gland rouge feu, Tom Jemmings lance des cris de satisfaction. Ensuite, il enfonce cette queue au plus profond de sa gorge. Elle est si énorme qu'il a de la difficulté à respirer, mais il adore avoir cet objet de plaisir dans la bouche. Avec la langue, il caresse cette longue queue de la base jusqu'à sa tête, tout en contournant les sillons nerveux. Il ne peut s'empêcher de monter et de descendre sur ce sexe. Il se relève et couche son client sur le bureau parmi les papiers de contrat et continue à sucer cette queue avec vigueur , il a l'impression qu'il ne peut plus arrêter de jouir de cette position .

Il s'installe à genoux dessus et Tom Jemmings ne peut plus bouger. La queue de l'Anglais qui est toujours bandée, s'enfonce dans le cul de Marcus. Ses fesses sautent sur ce sexe, comme sur une trampoline, il prend appui avec ses bras sur la poitrine de son amant. Celui-ci caresse à deux mains le long membre de Marcus qui frappe son ventre à chaque soubresaut. Il serre soudainement les couilles de Marcus et comme s'il avait appuyé sur un déclencheur; un jaillissement de sperme échoue sur sa poitrine et dans son visage. Avec sa langue, il goûte au liquide blanc autour de sa bouche.

C'est un délice pour lui. Puis dans un moment d'excitation, Tom Jemmings ne peut plus se retenir; Marcus sent jaillir un volcan en éruption à l'intérieur de lui. Ce jet de sperme le rempli. Marcus qui toujours est à cheval sur Tom, se tourne la tête pour regarder Richard et lui montrer qui est au septième ciel. Richard a ouvert sa fermeture éclair pour en sortir sa queue bandée, il se masturbe en voyant cet écuyer galoper sur son étalon. Toute cette scène l'a excité à tel point qu'avant de partir, il ne peut s'empêcher d'éjaculer sur le tapis du bureau. Le temps de fermer les yeux pendant quelques minutes d'euphorie, Marcus s'aperçoit que Richard est parti et ne voit que sa bouteille de champagne sur le seuil de la porte.

Une semaine passe sans que ni l'un ni l'autre donne signe de vie. Marcus décide de rendre visite à Richard pour voir s'il est avancé dans sa production de toiles pour l'exposition. Arrivée au studio, il trouve le peintre avec un autre beau modèle. Ce dernier est couché nu sur un canapé dans un décor de style romain. Marcus admire les deux hommes travailler. Le tableau est presque terminé, quand Richard s'approche de son modèle, il caresse ce corps avec sa main. Elle glisse sur un des biceps puissant de cet adonis pour ensuite continuer sur le ventre et pour terminer sur la petite toison blonde où se trouve une belle queue presque endormie. Le jeune homme frissonne, un peu de sous les caresse de l'artiste.

En peu de temps, il sent sa queue se durcir, il ne bouge pas, car il ne veut pas déplaire au maître. D'une main experte et douce, le peintre prend cette queue et le branle amoureusement... Richard commence à sucer le membre viril de ce jeunot au corps d'adulte. Malgré son jeune âge, il doté d'un engin que plusieurs hommes aimeraient avoir. Long, dodu, rose, circoncis, agréablement malléable ce sexe est une ouvre d'art en lui-même. Ses testicules sont gonflés et bien rondes, avec une peau lisse. Le jeune adonis ferme les yeux et se laisse cajoler par Richard. En le suçant, il frôle ses cuisses lisses et puissantes avec ses joues. Marcus voit dans le visage de jeune modèle que ce dernier adore cela.

Ses mains au-dessus de sa tête, s'agrippent sur le rebord du canapé et soulève tout son corps pour apprécier de la situation. Richard le retient avec ses mains sous ses fesses. D'un geste rapide, il installe son modèle à quatre pattes sur le canapé. Richard frappe vigoureusement le cul blanc du jeune homme, jusqu'à ce que des teintes de couleur rouge apparaissent. À ce moment-là, son sexe pénètre dans sa victime. Le jeune homme jouit de plaisir et espère que cela ne finira plus.

Marcus s'approche d'eux tout en se déshabillant; une fois rendu près des deux amants, il est complètement nu. Richard est un peu surpris de voir son gérant, mais heureux de cette visite impromptue. Marcus prend un pinceau et commence à peintre avec du "body paint" le dos de Richard. Il descend jusqu'à la craque de ses fesses. Le pinceau glisse et se rendre jusqu'à ses testicules. C'est la première fois que Richard devient la toile. Il laisse le jeune modèle pour se tourner vers l'homme de sa vie. Marcus dessine des ballons sur la poitrine de son amant, avec de longues ficelles qui se rendent jusqu'à son sexe en érection. Le pinceau peint le triangle de poils noirs et tournoie autour du gros membre avec une couleur de bleu ciel. Richard se colle sur lui comme pour imprimer son dessin. Se voyant délaisser, le jeune adonis nu quitte le studio en regardant les deux hommes nus couchés sur une grande toile Les couleurs se posent sur la toile blanche comme par magie. Dans la position préférée de Richard, il prend le sexe et l'enfouis dans sa bouche tandis que Marcus le suce, l'aspire, la lèche et la pourlèche. Quand il sent Marcus au bord de la jouissance, il le pompe encore plus vite et il est prêt à goûter sa semence. Son sperme à un goût agréable. De son côté, Marcus avec sa bouche gourmande, il lui suce la tête de son sexe tout excité. Quand il voit que le peintre n'en peut plus, il enfonce ses doigts entre les testicules pour empêcher le sperme de sortir, cela excite de plus en plus Richard. Puis, il dévore sa queue d'un coup. À ce moment-là, Richard se laisse aller et jouit dans l'extase. Sur la toile, des couleurs se sont mélangées et on peut distinguer des formes qui ressemblent à des corps, des sexes en érection, aux magnifiques fesses rondes des deux amants.

Après leur ébat amoureux, Marcus ouvre enfin la fameuse bouteille de champagne pour célébrer leur union.

Danyel

cabanas22000@yahoo.ca

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay d'internautes