Best Of Cyrillo

Page précédente

Avec un pote

Enfin, je vous raconte ce qu'y m'est arrivé y pas très longtemps.
C'était par une après midi d'été, j'avais invité un pote (25 ans, 1m80, blond aux yeux bleu, voix grave et sexy. l'homme parfait quoi) pour mater un film de cul (une touze évidemment, mes préférés). Après 5 min de film, ma queue est déjà gonflé à bloc et je remarque que lui aussi, il n'arête pas de se gratter les couilles. Je lui dis qu'il peut se branler si il veut. Et sans plus attendre, il abaisse sa braguette et son calbar. Et là, un monstre, une queue d'environ 25 cm.

Il commence à se branler et je lui dis :
-Éjacule pas trop vite, laisse moi en.
Je pensais qu'il allait le prendre avec humour mais il se lève et vient s'asseoir près de moi. Puis il me roule une pelle d'enfer.
-Je savais pas que tu étais gay, qu'y m'dit.
-Moi non plus je savais pas que tu était gay.
On se regarde et on a eu la même idée.
-On s'envoi en l'air ?
-Oh, oui.
On se rhabille et on monte les escaliers. Arrivés à ma chambre, il me pousse sur mon lit. Et il me dit :
-Ca te branche un strip tease ?
- Ouais, à donf.

Il met la musique.
Il commence par enlever sa chemise, doucement, en se caressant son torse musclé et bronzé. Il la jette par dessus son épaule. Puis il se déboutonne lentement, abaisse son zip et fait glissé jusque par terre son jean bien moulant. Il lui reste plus que le calbut. Là, il glisse doucement sa main sans me faire voir sa queue et commence à se branler ou plutôt recommence à se branler.
Puis il l'enlève, doucement. Il se retrouve à poil et s'avance vers moi.
Il me dit :
-Ca t'a plus ?
-Oh ouais.

Puis il commence à me déshabiller. D'abord le T-shirt, puis le jean. Il me roula une pelle. impossible à définir. Il descendit et commença à me pomper. Il suce comme un dieu. Il me pompa jusqu'à ce que mon foutre lui gicle sur sa belle gueule d'ange. Il me dit :
-A ton tour.

Alors, on intervertit les places et je me retrouve, face à sa queue. Là je commence à lui faire une longue pipe. Il ne mit pas longtemps à venir.
Je lève ma tête et il me regarde. On s'était compris.
Je sors deux capotes du tiroir. Je la déballe et la mets sur son monstre.
Je me retourne et il commence à m'enculer d'un coup. Oh putain, quel plaisir.
Ca a duré au moins 10 bonne et excellente min. Il faisait des va et viens dans mon cul. A chaque fois je sentais son gros dard me défoncer l' caisson.

Puis c'est à mon tour, il me met la capote. Il faisait ça si bien. J'ai cru que j'allais tout lui envoyer.
Il se retourne et me présente son cul. Je posait d'abord mon gland à l'entrée puis j'appuyais doucement jusqu'à ce qu'elle rentre entièrement jusqu'à la garde.
Je calquais ma position sur lui et je faisais des vagues. C'était très excitant.
Je vins au bout de 5 min. Je n'ai sûrement jamais autant pris mon pied.

Après avoir dormi une heure ensemble. Il me demandait si il pouvait prendre une douche. Je lui dis oui à condition qu'il ne la prenne pas seul. Il me dit que c'était OK. Je le pris par la main et l'emmena dans ma salle de bain. On se mit sous la douche et il m'embrassa longuement puis il se mit a genoux et commença à me sucer. Ah c'était exquis. Je lui en mis plein sur ses pec. Il se releva et m'embrassa en me renvoyant le peu de foutre que j'avais. Il ne voulait pas que je le suce mais il me dit que la prochaine fois ce sera encore plus ma fête.

Depuis on baise de plus en plus hard environ 4 fois par semaine. Une fois on avait invité un de ses potes et on a fait ça à trois. Mais ceci est une autre histoire.

Envoyez-moi vos commentaires à g.fin.benoit@wanadoo.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.