Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9

Aventures lycéennes 1

Moi, c’est Damien, tout juste 18 ans, je suis de ces garçons qu’on ne remarque pas. Toujours puceau, mais des fantasmes plein la tête. Je ne sais pas encore si je suis gay ou hétéro, mais j’ai envie de sexe.
Dans la classe, il y a une fille dont on sait que c’est une vraie salope. Lors d’une sortie scolaire, elle a sucé plusieurs garçons dans le bus. J’ai maté le spectacle discrètement en me branlant, jusqu’à gicler dans mon fute. Je ne sais pas si c’est de voir les queues bandées de mes potes, ou de la voir sucer qui m’a excité.

Ca fait plusieurs jours qu’on en parle avec un copain, puceau comme moi, on a envie de se faire sucer nous aussi. Il faut qu’on aille voir cette fille et qu’on lui demande de nous sucer. On lui filera un peu de notre argent de poche pour qu’elle accepte.
Alors hier après-midi, après les cours, on a osé. On était super excité. On a bafouillé mais on lui a demandé. On était flippé, mais elle a accepté.

Elle nous a donné rendez-vous, aujourd’hui à 13h00, dans les toilettes du 3ème étage, où personne ne va jamais. En plus, cet après-midi, le lycée est presque désert. Avec mon pote, Nicolas, on a rien bouffé au self. On n’arrêtait pas de regarder notre montre.

A 12h45, on était déjà devant la porte des toilettes, à attendre. On ne savait pas trop si elle allait venir. Qu’elle vienne ou pas, il faudrait que je me vide les couilles.

A 13h00, elle arrive. Elle rentre dans les toilettes. On la suit. Elle rentre dans la cabine handicapée. On reste là comme des cons.

Elle : « Alors, vous venez ? Y a de la place ici, on sera plus à l’aise. »
On se regarde. On a l’air de deux cons. On rentre dans la cabine.
Elle : « Ferme la porte derrière toi Damien »
Je bredouille un « oui », et je m’exécute.
Moi : « On a emmené de l’argent si tu veux »
Elle : « C’est pas la peine, on va faire ça à ma façon. Alors vous voulez que je vous suce ?? Vous êtes encore puceaux ? Vous ne vous êtes jamais fait sucé ? »
Nous : « heu… »
Elle : « Pas la peine de répondre, je sais que j’ai raison. Bon, si vous voulez que je vous suce, vous allez devoir faire tout ce que je vous demande.
Nous : « oui »
Elle : « Déshabillez vous. »
Alors, je commence à ouvrir ma chemise, Nico, a viré son tee-shirt.
Elle : « Stop !! Vous ne m’avez pas bien compris. Déshabillez-vous l’un l’autre. Le sexe c’est un partage. Je vais vous déniaiser. Il n’y a pas que moi qui donne. Vous allez donner aussi, c’est pas juste moi qui vous suce pour votre petit plaisir, je veux m’amuser aussi. On va faire ça à trois, suivant mes règles.
Je commence à flipper, mais ça m’excite grave, et je vois que Nico aussi. Il se rapproche de moi. Mon cœur bat la chamade. Il commence à déboutonner ma chemise.
Elle : « Caressez vous. »

Nico passe ses mains sur mon torse, mes tétons. Il descend vers mon nombril et défait ma ceinture. Je vais exploser. Je suis gêné, ça me fait bizarre mais j’aime ça. Je passe mes mains sous son tee-shirt, lui caresse le dos, le torse, et passe son tee-shirt par-dessus ses épaules.
Elle : « Embrassez vous »
Nico ose tout, ses lèvres se rapprochent des miennes. On s’embrasse. Je suis en train d’embrasser un autre mec ! Elle nous rejoint dans notre duo. Elle commence par embrasser Nico, puis moi. En l’embrassant, je déboutonne son haut. Nico lui caresse les fesses. Je sens une main sur les miennes. C’est Nico, une main sur ses fesses, l’autre sur les miennes. Je commence à lui caresser les seins, puis je descends sur le paquet de Nico. Ses mains se glissent dans mon futal et sous sa jupe. Elle se laisse faire, moi aussi. Elle continue à m’embrasser. Nico s’agenouille, il lui caresse la chatte, et il me palpe le paquet.
Elle : « C’est bien Nico, tu as tout compris. Mais toi, Damien, tu es trop timide. Nico relève toi, et toi, Damien à genoux, défroque ton pote et suce le. »
Moi : « Mais … »
Elle : « Si tu veux que je te suce, tu obéis. »

Alors, je m’agenouille. Nico me regarde. Je défais sa ceinture, puis les boutons de son froc, qui sont sur le point d’exploser. Je descends son pantalon sur ses chevilles. Son caleçon rouge est déformé. Sa bite n’attend qu’une chose, être libérée. Je glisse mes mains sous l’élastique du caleçon. Je le descends. Sa bite surgit, et me cogne le visage. Une belle bite, au moins 21cm. Il est circoncis, son gland est tout mouillé par l’excitation. Je lève les yeux. Je sens dans son regard qu’il me supplie de le sucer. Je la regarde.
Elle : « Vas-y, suce ton pote. »
Alors j’ouvre la bouche, je sors la langue, je la passe sur le gland humide de Nico, puis le long de sa queue.
Elle : « J’ai dit SUCE, pas Lèche ! »

Alors doucement, je mets la bite de Nico dans ma bouche et je commence ma première pipe. Je prends vite de l’assurance. Si au début j’avais les yeux fermés, ils sont maintenant ouverts, et je lui caresse les couilles, les fesses. Je m’applique, et j’aime ça. Lui aussi, je l’entends soupirer. Je la regarde, elle a ôté sa culotte et se caresse. Elle paraît satisfaite. Je crois qu’elle a compris que j’aime sucer. Je le découvre mais elle le savait.
Elle : « Relève toi Damien. »

J’obéis avec regrets. Elle le sait. Nico n’attend pas les nouvelles consignes. Il s’agenouille. Il ouvre mon jeans, et descend mon froc et mon slip blanc en même temps d’un coup sec. Il s’empare de ma bite. Elle est plus petite, 18 cm. Et il l’avale direct. Il m’enserre les couilles de sa main gauche. Je sens son index droit glisser vers mon cul. La transpiration aidant, il le rentre facile. Je gémis. Elle me sourit et me pince les tétons. Je gémis encore. Nico fait des va-et-vient dans mon cul avec son doigt. Sa main gauche a lâché mes couilles pour caresser la chatte de notre guide. Je pose une main sur la tête de Nico, et l’autre explore le derrière féminin. C’est le moment qu’elle choisit pour s’agenouiller aux côtés de mon pote.

Nico arrête sa pipe, mais laisse son doigt dans mon cul. Ils s’embrassent, elle me branle, puis commence à me sucer à son tour. Nico l’accompagne, ils se bagarrent ma queue. Elle fait glisser sa main gauche le long de mes fesses, puis plus prêt de ma raie et je sens un de ses doigts rejoindre celui de Nico dans mon cul. J’adore ça. Nico lui cède ma bite, et se relève. Elle continue à me branler mais suce Nico à son tour. Sans qu’elle ne me dise rien, j’embrasse Nico.

Lui : « Vas’y, doigte moi, toi aussi. »
J’ose une main sur ses fesses.
Lui : « Vas-y, j’en ai envie »
Je rentre un doigt sans difficulté. En bas, elle passe d’une bite à l’autre. Toujours un doigt dans mon cul avec celui de mon pote, et une main sur sa chatte. Puis arrête de sucer, et nous regarde.
Elle : « Vous voulez jouir ? »
Nous : « Oui ! »
Elle : « J’ai plusieurs solutions à vous proposer. Je veux que vous connaissiez le goût du sperme, alors : soit Nico tu me jouis sur le sein droit en te branlant, et Damien tu me lèches le sein après, puis tu jouis sur le sein gauche, et Nico, ce sera à ton tour de lécher ; soit je continue à vous sucer, jusqu’à ce que vous jouissiez dans ma bouche et je vous embrasse après ; ou la dernière solution ? »
Nico : « La dernière solution ? »
Elle : « Soit, Nico tu suces ton pote, il jouit et tu avales. Il en fera autant pour toi après. Cette dernière solution comporte un bonus. »
Moi : « Quel bonus ? »
Elle : « Vous pourrez me bouffer la chatte après, et on se reverra par la suite, pour que vous sachiez enfin ce que c’est que de pénétrer une femme. »

Alors, j’ai regardé Nico, et je lui ai dit : « je vais te finir à la bouche, tu vas me gicler à la gueule et je vais tout avalé. »
Et je me suis agenouillé de nouveau. Je m’en foutais de pouvoir la pénétrer par la suite, mais j’avais envie de goûter à la semence de mon pote. Je savais aussi, que les couilles vides, ce serait plus difficile pour Nico d’en faire autant pour moi, mais ce n’était pas important. Je voulais le faire jouir et sentir sa sève couler dans ma gorge. Alors, je l’ai sucé jusqu’à ce qu’il râle et qu’il jouisse. J’ai tout avalé, j’ai bien nettoyé sa queue, et son gland, j’ai bien passé ma langue sur mes lèvres pour ne pas perdre une goutte de son jus.

En me relevant, il m’a sourit, puis est descendu me rendre la pareille. Je savais que ça lui demandait un effort, l’excitation commençant à retomber. En me suçant, il jouait avec deux doigts dans mon cul. J’ai jouis, et il a tout avalé, puis tout nettoyé. Il bandait toujours. Elle s’est approchée de lui. Sans rien demander, il a commencé à lui bouffer la chatte, en se branlant. Je le regardais faire. Je la voyais gémir. Il m’a tiré par le bras pour que je le rejoigne. Je n’en avais pas très envie. Il m’a guidé, et j’ai goûté à sa chatte. Puis je lui ai cédé la place, il a repris sa lèche en se branlant. Alors, j’ai eu envie de le sucer de nouveau. Et pendant qu’elle gueulait de plaisir, Nico se vidait de nouveau dans ma bouche.

Elle s’est agenouillée, on s’est embrassé.
Elle : « Voilà les garçons, vous avez tenu parole, j’ai tenu parole. Vous saurez à quoi penser en vous branlant la prochaine fois. Une dernière chose, faites moi plaisir, je sais que maintenant, vous avez envie de pisser, je veux vous regarder faire.
Nico : « Ok, allez Damien. »
Alors, on s’est rapproché de la vasque et on a pissé. Quand on a eu fini, elle avait disparu. J’ai vite refermé la porte. Je me suis rapproché de mon pote et je l’ai embrassé.
Lui : « T’étais pas obligé, elle est partie »
Moi : « Je sais mais j’en avais envie. »
Après cette aventure, on s’est souvent branlé ensemble avec Nico. Bien sûr, à chaque fois, on se suçait. On a même essayé d’autres choses. Je sais aussi que Nico l’a revu pour « la pénétrer » comme promis.
Voilà comment j’ai franchis un cap au lycée. J’en ai franchis d’autres aussi pendant cette période qui remonte à 15 ans.
Mais, ça, ce sont d’autres aventures lycéennes !!!

Sorry

lizaime@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.