Page précédente

Mon aventure au sauna

Ca y est, après de nombreux encouragements, je me remets à écrire.
Je vais vous raconter une histoire qui m'est arrivée tout récemment.
Mes premiers « pas » entre hommes avaient été avec un homme mûr et j'en ai gardé le goût.

De plus en plus attiré par ce que l'on lit sur internet je souhaitais aller dans un sauna.
Ma première tentative fut un vrai échec. Accueil très froid (pour ne pas dire glacial), je ne suis pas un canon mais pas moche non plus .. Il n'y avait que des jeunes qui se regardaient du coin de l'oeil, rien ne se passait, bref j'y restais 2 heures dans le calme le plus complet.

Je me suis alors remis à fouiller dans les guides et j'ai vu quelques adresses de sauna gay pour hommes mûrs.
Un mois plus tard l'occasion s'est présentée à l'occasion d'un déplacement professionnel.
J'ai réussi à me libérer pour être dès 15H au sauna.

J'arrive devant et déjà, grosse différence, l'entrée était très accueillante, éclairée, cela sentait le frais et l'homme (mûr) à l'accueil me gratifie d'un beau sourire en me tendant mes serviettes.
Je me rends aux les vestiaires et me déshabille en ne gardant qu'une serviette autour des hanches.

Je franchis la porte du vestiaire et me retrouve près d'un bar sympa ou mon arrivée est saluée par deux hommes par un bonjour franc e sincère, cela met plutôt en confiance.
Je pars à la découverte de cet endroit.

Sur la droite un sauna, sur la gauche les douches avec un hammam. Je me prends une petite douchette et rentre dans le hammam. Trois hommes y sont installés, un petit bonjour mais tout est calme, en plus je ne raffole pas de l'ambiance hyper humide. Je ressors au bout de 2 minutes reprends une douche et remarque un escalier au fond. Je monte et découvre de nouveaux équipements, tiens des cabines, avec banquette, super propre pas besoin de se traîner par terre, une salle vidéo, bof, et au fond à gauche douches et sauna.

Je rentre dans le sauna où deux hommes y sont déjà. Je m'installe assis en face de la porte sur la marche du haut.

Là c'est moins coincé, les deux autres hommes sont gentiment entrain de se caresser chacun de leur coté.
Bon début, pas de quoi faire des folies (les serviettes cachent leur sexe mais c'est déjà pas mal.

La porte du sauna s'ouvre sur un homme un peu ventru d'une 60aine d'années. Ce type est surprenant, il se plante en plein milieu, nous regarde tous le trois et s'arrête sur moi (à 45 ans je suis le plus jeune des trois). Je maintiens son regard en lui souriant (ça ne sert à rien de faire la tête, on n'est pas là pour ça).

Il pose sa main gauche sur l'intérieur de ma cuisse, j'écarte légèrement les cuisses en signe d'encouragement. Il remonte la main doucement et commence à me caresser sous la serviette. Sa main est douce et va des mes couilles à mon sexe en lent va te vient. Les autres nous regarde en continuant leur manège. Je me laisse faire quelques instants et le voilà qui s'arrête et en me faisant un signe, il sort du sauna. Je ne bouge pas, par contre mon voisin de gauche sort aussitôt. C'était agréable mais ce type n'est pas mon genre.
Par contre celui qui reste est plutôt pas mal, 1m75, 75 kg un peu poilu, bref cela me plait beaucoup.

En ce début d'après midi il n'y a quand même pas grand monde et nous voilà tous les deux seuls dans ce sauna.
Moi c'est terrible, malgré le fait d'aller dans un endroit comme cela je suis toujours un peu timide.
Je le regarde se caresser en rapprochant doucement ma jambe afin qu'il puisse al toucher de ses pieds si il le désire.

Je vois sa main monter et descendre doucement alors qu'il me regarde, il écarte sa serviette et je peux voir un sexe bien tendu qui ne demande qu'à être cajolé.
Il se met à genoux devant moi et ses mains passent sous ma serviette. J'apprécie vraiment comment il s'occupe de moi et alors que j'essaye de me pencher vers lui il me demande de le suivre.
Nous sortons du sauna, j'ai du mal à cacher mon érection sous ma serviette et les hommes qui se trouvent sur notre passage ne se font pas d'idée sur mon « émoi ».
Il rentre dans une cabine et je le suis. Il déplace la banquette pour coincer la porte fermée : lui, il est habitué.
Il se retourne vers moi retire sa serviette, la pose sur la banquette et m'embrasse tendrement, ses mains me serrent contre lui et doucement le les sens descendre le long de mon dos. Il me retire ma serviette, je sens nos sexes dressés l'un contre l'autre.
Ses mains sont posées sur mes fesses qu'il pétri doucement en se serrant contre moi. Ce baiser n'en finit pas et c'est vraiment très bon. Je lui caresse le dos et il apprécie.

Il se détache de ma bouche et s'écarte un peu pour me regarder puis sa bouche se pose sur mon téton droit alors que sa main droite commence à me pincer doucement le gauche. Puis il échange de main et continue sa lente descente pour se retrouver à genoux devant moi.
Mon sexe se dresse fièrement et il l'engouffre bien à fond alors que ses mains vont et viennent entre mes cuisses sur mes boules et appuyant sur le scrotum. Je suis aux anges. Sa bouche est chaude, accueillante. Je sens que je ne vais pas tenir longtemps à ce régime la.
Je le relève et nous nous embrassons à pleine bouche. Il s'assoit sur le bord de al banquette, ses boules pendent devant et son sexe érigé n'attend plus que ma bouche.

J'attrape ses couilles et commencent à les malaxer alors que ma bouche se pose sur le gland et finit de le décalotter. Je l'aspire à fond, je le sens bien au fond de ma bouche, il n'est pas très gros et j'aime ça. Ma langue tourne autour de son gland et joue avec le frein. Il gémit doucement et à l'air de bien aimer. C'est l'osmose entre nous.
Je commence des mouvements de va et vient en aspirant bien à fond. Il bascule allongé sur la banquette, cela lui permet de pouvoir à nouveau me caresser les fesses.

Ses mains me bloquent ma tête et il me demande de venir m'allonger à coté de lui. Je ne me fais pas prier, nos mains parcourent nos corps alors que nous commençons à discuter et faire connaissance. Jean, puisque maintenant je connais son prénom est bi lui aussi, son corps est un peu poilu comme le mien, il est plus âgé que moi et j'adore. Entre chaque échange de paroles nous nous embrassons et nous caressons, l'excitation reste à son comble.

Nous nous découvrons mutuellement, tous les deux tournés vers le plaisir de l'autre. Jean me demande de m'allonger sur lui. je mets mes jambes autour de lui et je le sens dur contre mes fesses nous nous embrassons alors que j'ondule du bassin pour mieux le sentir contre moi. Il a très envie de me prendre et il sait que je le souhaite mais nous retardons le moment car nous sommes vraiment très bien ensemble.
Il se dégage de dessous et me fait mettre allongé sur le dos. Il est debout devant moi.
Il me relève les jambes et sa bouche reprend possession de mon sexe. Une main me malaxe les couilles alors que l'autre me caresse les fesses. Ses caresses se font de plus en plus précises, sa langue descend il gobe mes testicules, joue avec, les fait tourner avec sa langue alors qu'un doigt inquisiteur vient se poser à l'entrée de mon petit trou. Ça y est je sens sa langue en moi qui a remplacée son doigt. Il me prépare en douceur, et je m'écarte sous le traitement qu'il me fait endurer.

Je le vois se relever, il met un préservatif et prend du gel pour finir la préparation, il m'enduit le trou à l'aide son membre tendu, je me tends vers lui. Il me pénètre sans forcer, d'un coup, je le sens au fond de moi Que c'est bon.
Il m'attrape les pointes de sein et les pince alors qu'il commence un lent va et vient en moi. Je gémis de plaisir, il accélère de plus en plus, je suis aux anges.

Il s'arrête à la limite de jouir, je me dégage, le fais asseoir sur la banquette et vient me positionner dessus te je descend sur ce sexe tendu qui rentre en moi alors que nous nous embrassons.

D'une main il me branle et de l'autre il joue avec mes pointes de sein. Je me cambre en arrière pour attraper ses couilles et je monte et descends de plus en plus vite. Je vais éclater, je pars et le sens partir au même moment, mon sperme jaillit d'entre ses mains et inonde son torse, il s'allonge, je me penche et récupère, en le léchant avec ma langue, ma semence étalée sur son corps.

Nous restons un bon moment cote à cote à savourer l'instant que nous avons passé ensemble. D'un commun accord nous décidons de nous revoir et sortons de la cabine pour nous diriger vers la douche. Ma tête se tourne vers l'horloge, Les deux heures que je viens de passer resteront gravées longtemps dans ma mémoire.

C'est sûr, maintenant je vais y retourner au sauna et j'espère que les aventures seront encore plus épicées.

J'espère que mon histoire vous a plu, elle est vraie et j'espère pouvoir vous en raconter bien d'autres encore.

J'aime beaucoup vos commentaires n'hésitez pas.

Thom
email: thom_orl@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay d'internautes