Page précédente

Vive l'avion.

Je rentrais d'une biennale et j'avais une escale à l'aéroport de Francfort, parce que le sponsor était une compagnie allemande...
J'attendais devant la porte d'embarquement en lisant les journaux en essayant de contenir mon impatience de rentrer à la maison et le désagrément de cette escale...
15 min avant l'embarquement un type énorme 2 mètres ou plus genre footballeur, américain black, en costard, s'assit à coté de moi, 2 min plus tard je remarque qu'il me mate avec insistance...
Je le regarde il me demande si je vais à paris. Je répond 'oui' et me replonge dans mes journaux.
L'hôtesse annonce l'embarquement, on monte. Le vol est assez plein...

Dans l'avion.

Une fois ma ceinture bouclée je remarque que le mec est sur la même rangée que moi mais à l`opposé,
on est donc chacun côté hublot opposé... séparés par l'allée, centrale et des gens entre nous... je me baisse pour le mater, et je remarque que lui aussi...
Chaque fois que je regarde dans sa direction il me fixe... Je me dit que son 'vous allez a paris' (en français dans le texte) avec un si charmant accent américain n'étais pas fortuit...
Ca commence à m'exciter...

Atterrissage à Paris.

Ma voisine attend a son siége pour descendre... je vois que le grand black attends lui aussi alors que personne ne l'empêche de descendre, lui...
Ma voisine sort finalement dans l'allée. Il me fait signe de passer avec un petit sourire en coin...
Je passe donc devant lui il se colle ni vu ni connu derrière moi...
Je me dis que je ne me suis pas planté :-)

On descend. Il passe devant rentre au chiotte, je le suis, on pisse, l'un à coté de l'autre, je matte il a une bite vraiment énorme et bande déjà un peu on dirait.
Je regarde le liquide sortir, ça commence vraiment à m'exciter...
Je lui demande : " on fait quoi" il répond: "sais pas"
Je lui montre les chiottes derrière et m’y rends il me suit avec un grand sourire.
Nous voila dans les chiottes (très propre par chance..) on sort nos queues,
il a une bite encore plus énorme que je pensais probablement 28 ou 30 cm
(j`exagère pas du tout, elle est aussi longue que mon avant bras et épaisse comme mon poignet, je pensais pas que ça puisse exister..)

Je le regarde il a un sourire hallucinant... on se suce mutuellement...
J'arrive pas à prendre plus que le gland et quelques centimètres au dessus...
C'est tellement énorme, je le lèche, le branle c'est tellement excitant,
je sais pas quoi faire pour me retenir, je vais venir...
Il me suce super bien aussi.
On s'embrasse...
Il me dit à l'oreille :
"I just come inside"
Je lui dit que vu la taille de son truc c’était même pas la peine d’espérer dans ces chiottes...
ni même sans doute ailleurs, que mon cul n’était pas prêt pour ça...
Je lui demande où il va il me dit à St Denis chez de la famille et s'entraîner...
En chuchotant toujours à l'oreille moitié français et anglais...

On a donc continué a se sucer, puis je me suis finit en le matant, en le branlant en le suçant...
J'ai éjaculé en me retenant pour pas gueuler... Il m’a embrassé dans le cou m'a roulé une pelle d`enfer et m’a remercié. Il est sortit le premier...

Quand je suis arrivé aux bagages il était déjà là et il n'y avait que nos deux valises qui tournaient en rond sur le tapis. Il m'a sourit encore... Et on s'est perdu de vu à la sortie...
Je n’ai ni de tel ni d'email... Dommage j’ai oublié de demander dans l'action... bref c'était très chaud...

Voyeurparis

voyeurparis@yahoo.com

PS : cette histoire est absolument vraie mais petit détail il n`avait qu`une toute petite couille, on peut pas tout avoir :-)

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org