Page précédente

BAISE SURPRISE AU CINE...

Je suis BI-passif, la cinquantaine et cette aventure qui m'ait arrivé m'a laissé un souvenir torride, douloureux mais agréable. Cela se passe à La Réunion, département d'outremer..
C'est arrivé il y a quelques mois, j'étais allé au cinéma avec ma femme. Soirée banale comme tous les autres. Le film sentimental était nul a c.., digne des télénovelas et je m'emmerdais en parlant des choses et d'autres et m'a femme me faisait taire car elle appréciais.
Je me levais pour aller au toilette, un peu énervé par l'attitude de ma nana.
J'ouvrais la porte, jamais su pourquoi le sol était tout le temps humide dans les toilettes homme..

Un mec était là en train d'uriner... je me mis a côté pour en faire autant mais ne pu m'empêcher de donner un coup d'œil. Le gars avait une queue et bien qu'il n'était pas en érection d'une imposante dimension.
Le type regardait mon cul bombé et non ma queue. Je suis de petite taille et je fais pas vraiment la 50taine, un cul bien rond qui semblais faire son effet. Je souriais et il me lança un clin d'œil, se secoua, remonta son zip, et d'un signe de tête m'invita dans les chiottes.

Craignant qu'on nous vois je regardait autour et le suivis dans son repaire...
Il me prit la tête et m'embrassa longuement d'une langue enthousiaste avec un goût de cigare qui semblait bizarre. J'y prenais goût et y l'aidait moi aussi...
Tout d'un coup il mis ses deux mains sur ma tête et me poussa vers le bas pour lui faire une pipe. ll avait déjà ouvert discrètement sa braguette.
L'engin était en érection... mais d'une dimension impressionante, j'avais jamais vu un truc comme ça... Tout excité je me mis en demeure de le limer avec tout mon art en craignant à chaque fois l'arrivée de ma nana.

Il me cognait le fond de la gorge avec son chibre et ma bouche était trop petite pour continuer a encaisser... Il était encore plus dur et devenait un véritable massue veineux. Tout se faisait en silence car on ne sait jamais si les gens pouvaient nous entendre.
Tout à coup il me défit la ceinture et glissa en bas mon pantalon, me retourna brutalement et faillit me luxer l'épaule ce con... mais j'étais trop excité pour lui en vouloir... mon cul avait commencé à mouiller sans m'en rendre compte...
Il m'écarta les cuisses et j'eus juste le temps de mettre mon bras sur la porte pour pas me cogner la tête.

Il fourra son gros pouce il me semble, et commenca a pousser pour tester mon diametre anal. Il jouait avec mon anus et mon plaisir commençait a monter. Il eut quelques mouvements et je sentis ensuite un truc chaud posé à l'orée de mon cul, un préservatif semble-t-il recouvrait sa queue. Il me cambra encore plus et poussait doucement, je me sentais déchirer comme si je chiais un truc colossal, c'était douloureux, mais excitant et intense.

Il commença à me limer le cul, et tout à coup plongea tout son chibre à l'intérieur, je poussais un cri et il me mis la main sur la bouche... ma tête tournait et j'avais des frissons incroyables, un plaisir intense mélé de douleur, je me sentais comme une pute et voulait être défoncée par un mâle tyrannique, il n'arrêtait pas et la douleur et le plaisir donnait ce drôle de sensation. Le mec continuais et cela dura une bonne demi heure je pense...

Il se retira après avoir éjaculé dans mon cul... se retira prestement et je tournais la tête il faisait un nœu avec la capote avant de le jeter dans les wc...
Je lui nettayais la queue avec ma langue pour finir en beauté.. réajusta mes vêtements et alla me laver aux toilettes, en prenant soin d'effacer son odeur, ma femme s'en rendrait compte, c'est une fan des parfums...

Pendant que je me rafraichissais je vis dans le miroir le mec qui me glissait quelque chose dans la poche arrière de mon froc, je sourais et il sortit.. Je m'empressais de regarder ce que c'était, m'aurais-t-il payé pour cela? Non c'était une petite carte-pseudo, spécialement imprimé aparemment pour les plan gay avec son pseudo, sa disponibilité et son numéro tél... Je rejoignis ma place dans la salle et ma femme était tellement concentré sur le film qu'elle ne remarqua meme pas mon retour.

J'ai essayé de joindre le gars mais à chaque fois c'était occupé j'ai fini par balancer sa carte en rêvant de le rencontrer un jour de nouveau, il m'a donné goût pour les queues, petites ou grosses j'en ai des envies énormes quand ça me prend....

Mactheknife

St-Denis Réunion

Mactheknife974@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.