Page précédente

ATTENTION, VIOLENCE !

Baise au garage

Slt je suis un bo black je mesure 1m90 pour 80 kilo.
Je travail comme vigil dans un garage parisien la nuit, souvent je trouve des petites salopes qui traînent là pour tenter de piquer des bagnoles ou s'envoyer en l'air.

La nuit dernière j'ai topé un roumain, s' ils jouent le jour dans les métro la nuit c'est plus la même chanson...

Donc je l'ai chopé en train d'essayer de piquer ma caisse à moi !!!
Je l'ai rattrapé à la course plaqué contre un mur et je lui est tordu le bras, les roumains sont des pleurnicheuses, mais lui c'était la reine, sûrement un PD : un p'tit gars de 20 ans un peu maigre un peu crade, pas trop moche.

Je l'ai foutu par terre et quand j'ai commencé à lui caresser le cul.
Il a compris que je n'appellerais pas les keufs. Comme il se débattait, je lui ai collé une mandale monstrueuse, sa tête a heurtée le sol et il n'a plus bougé, il n'était pas mort mais bon, il bougeait plus.

Je lui ai baissé son pantalon, mit un doigt et j'ai craché sur sa rondelle pour pouvoir plus facilement enfoncer mon tonfa là il s'est réveillé et j'ai jamais entendu un mec gueuler comme ça.

Je me suis relevé pour lui foutre un grand coup de pied dans le ventre comme il ne disait plus rien j'ai pu jouer avec ma matraque pendant quelques minutes.

Quand j'ai été suffisamment excité j'ai sorti mes 22cm de mon caleçon et je lui ai fait une magnifique éjac faciale, j'ai récupéré mon tonfa et je suis parti.

Enfin pas tous à fait puisque je suis revenu sur mes pas, putain il avait pas fini de morfler.
Il était assi contre le mur occupé à s'essuyer le visage comme s' il voulait s'arracher la peau.
Quand il m'a vu revenir il a un peu pleuré un peu crié et s'est couché comme une bonne chienne.

Alors j'ai baissé mon pantalon et je lui ai pissé dessus, un beau jet bien puissant.
Puis je me suis retourné et j'ai démoulé un bon gros cake sur sa face de rat un gros cake.
Je lui ai arraché son maillot, me suis essuyé avec et là, je suis vraiment parti.

Pas prêt de le revoir dans le coin celui-là !

(Bien sûr cette histoire est un pur produit de mon imagination, reste à savoir à quel rôle vous vous êtes identifié)

tauros

j.urgl@lavache.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.