Best Of Cyrillo

Page précédente

Un petit batard à la hauteur…

Suite à mon histoire (dressage d’un hétéro) j’ai reçu pas mal de proposition mais un seul n’as pas été mytho et est allé jusqu’au bout de ses envies et a pu réaliser son fantasme.

En effet… j’ai reçu beaucoup de mail de mecs me disant être de bonne salope désirant être dressé et devenir un esclave… les messages n’étant pas précis, (le style de message qui ne fait qu’une ligne) il a bien fallut que je leur pose quelques questions qui sont resté sans réponse, j’en conclu donc que c’est le genre de mecs mytho qui préfère fantasmer et se branler devant leurs écran… mais voila qu’entre 2 mecs mytho je reçois un long mail de A….. Sans que je n’ai aucune question à lui poser il m’avait tout dis. Une description de sa personne détaillée, ce qu’il était, ce qu’il ressentait, ce qu’il voulait, ce qu’il aimait avec en plus ses photos. En gros il me disait vouloir réaliser un fantasme, celui d’être entièrement soumis, être un objet sexuel, un esclave etc.… d’un moment où tout pourrais être permis. Bien sûr après avoir défini les règles d’usage et les limites nous convenons d’un rdv et j’avoue que ce mec novice en la matière à assurer complètement son rôle sans se défilé.

Son dressage s’est fait sur un stage de 15 jours.

1er jour de RDV : je vais le chercher à la gare, comme convenu il n’avait que pour seul bagage sa brosse à dents et avait respecté la consigne qui était d’être vêtu d’un jeans sans bouton de fermeture et sans rien en dessous, d’un T-shirt, d’un blouson et chausser de basket sans chaussettes.

-       Bonjour A….

-       Bonjour Maître…

-       Tu as fait bon voyage ?

-       Oui Maître, merci Maître…

Sur la route nous échangeons quelques banalités, sur ce qu’il fait dans la vie, ses passions, ce qu’il aime, ce qu’il n’aime pas etc.…puis je décide de le mettre tout de suite dans sa condition de petit batard soumis en lui ordonnant de se déshabiller complètement et de balancer ses affaires à l’arrière. Mon ordres fut exécuter et il se retrouva à poil aux yeux des routiers que l’on dépassait. Au fur et à mesure (surement excité par la circonstance) sa petite bite non circoncise recroquevillé entre ses cuisses se mit à grossir jusqu'à ce qu’elle se raidisse au maximum laissant apparaitre la moitié de son gland humide de mouille.

Nous arrivons à la maison, bien sûr il n’est pas autoriser à se rhabillé et ses fringues resterons dans la voiture jusqu'à la fin de son stage, de ce fait il comprend donc qu’il ne pourrait pas se sauver à moins de repartir à poil…

Direct passage obligé par la salle de bain pour un rasage intégrale de sa petite personne, tout du moins le peu qu’il puisse avoir doit disparaitre. Bien qu’il doit être considérer comme un petit esclave/soumis je lui octrois pour notre 1ere rencontre une soirée cool, sachant quand même qu’il devra être à sa place de batard… alors… pendant qu’il se charge lui-même de son rasage je prépare le diner et met le couvert sur la petite table du salon.

Apres avoir fini de se rasé il revient vers moi, je le découvre alors complètement lisse avec la queue toujours raide bavant de mouille.

-       Très bien… voila comment je conçois une petite salope…

-       Merci maître…

Je ne fais aucune allusion sur son état d’excitation, je me doute bien qu’il n’as qu’une idée en tête pour le moment, c’est de se vider ses petites couilles mais je le laisse comme ça car une question se pose, sera-t-il capable d’assumer son rôle de soumis/batard une fois son plaisir achevé ? Car comme chacun sais un mec après avoir joui n’as plus aucun désir et n’assume plus sa soumission… cela dis j’ai une technique pour qu’un mec reste encore excité après avoir joui…et cette technique je l’ai exercé durant tout son séjour…

Avant de diner je lui mets un collier de chien autour du cou et conformément à mon ordre il doit me lécher les pieds puis me sucer la queue, comme par instinct il se touche et se branle en même temps mais je ne lui laisse pas le temps de continuer, je le relève alors par les cheveux et lui dis…

-       Qui ta autoriser à toucher ta petite bite ?... 1ere règle un batard n’est pas autorisé à se branler sans ordre t’as compris ?

-       Oui maître… pardon maître…

-       Ok… allez… continu à sucer…

Quelque mn plus tard tout en s’activant sur ma bite, je le revois en train de se branler (sans doute sans s’en rendre compte),  alors je me lève, vais chercher une paire de menotte, lui attache les mains derrière le dos et lui assène 10 coups de martinet sur son cul.

-       Il me semble t’avoir dictée une règle non ?...

-       Aïe… pardon maître…aïe…

Je me rassois sur le canapé et le positionne entre mes cuisses, les mains toujours attaché derrière le dos je lui ordonne de continuer à me pomper, je l’aide en lui tenant la tête…mon jus commence à monter le long de ma tige mais je ne lui dis rien et lui largue  mon foutre dans la bouche… dès le 1er jet il essaie de se relever mais je lui ordonne de continuer…

-       Continue à sucer salope… même si tu n’avale pas continue à me vider les couilles…

Forcer à continuer je lui enfoutre sa bouche en le laissant recracher.

Il m’avoue n’avoir jamais avalé de sperm et qu’il n’aime pas trop ça mais je lui dis qu’il va devoir y être obliger et que pour commencer affin de s’y habitué il va d’abord commencer à bouffé le siens…

Malgré cette petite séance quelque peu brutale le petit batard n’as pas complètement débandé, sa bite est encore en semis-érection, alors je lui masse le bout du gland bavant de sa mouille jusqu'à ce qu’il rebande dure et commence à le branler… le sentant prêt à jouir je m’arrête le laissant ainsi devant cette frustration de ne pouvoir se décharger les couilles et m’en vais servir le diner en lui ordonnant de rester debout. Le service étant fait je reprends mon petit jeu de branle sur sa queue et lorsqu’un 1er jet de sperm arrive j’arrête ma branle et le laisse se décharger tout seul dans son assiette… sa bite sursaute à chaque jet de foutre… ses jambes flageole et sans se contrôler fait des vas et viens avec son bassin comme pour forcer sa jouissance… il est en sueur, ses dernier jet de foutre tomber dans son assiette il ne lui reste que quelques gouttes qui suinte sur le bout de son gland que je récupère de mon doigt pour le lui donner à goutter… je lui enlève ses menottes affin qu’il puisse manger…  je l’autorise pour sa 1ere soirée à manger dans une assiette avec des couverts à table avec moi mais bien sur assis à mes pieds en lui disant d’ en profiter car le reste de son séjour son petit déjeuner, déjeuner et diner devront être pris dans une gamelle poser par terre à mes pieds et que ses seuls couverts serons ses doigts… bien sûre il est évident qu’a chaque repas servis il doit me remercier de lui donner à manger.

Devant son assiette maculer de son foutre il fait la grise mine mais sais que si il ne mange pas, non seulement il n’aura rien d’autre avant le lendemain mais en plus il sera sanctionner de 10 coups de martinet... il se résigne alors et mange quand même…

-       2eme règle… ici rien ne doit être gâché… alors tu mange ce que je te donne compris ?

-       Oui maître… merci maître…

La soirée se passe tranquillement, après qu’il eu desservie la table et tout ranger sa place est d’être à mes pieds pendant que je regarde la télé, il est bien sur autorisé à la regarder aussi jusqu'à ce que je décide d’aller au lit.

Le lendemain matin la 3eme règle est mise au point.

-       Tout les matins à mon réveille tu te glisse sous la couette pour me lécher les couilles et me sucer la bite… t’as compris ?

-        Oui maître…

-       et n’oublie pas la 1ere règle qui est de ne pas te branler en même temps…ok

-       oui maître

-       Alors allez… met toi au travail…

Les mains derrière la tête je sens sa langue lécher mes couilles puis sa bouche engloutir ma bite… c’est trop bon de se faire réveiller ainsi… je suis près à jouir, comme à mon habitude je ne le préviens pas (faut savoir que je ne préviens jamais lorsque je vais jouir…j’aime juter sans prévenir…)  surpris bien sure, de recevoir mon foutre en pleine bouche que je l’entend suffoquer et recracher ma semence que je sens dégouliner sur mes couilles… tout de suite avant que je ne dise un mot sachant que je serais en colère d’avoir taché les draps il s’excuse…

-       Pardon maître… je suis désolé mais je n’ai pas pu… pardonnez moi svp…

Devant son comportement et ses excuses si prompt je lui dis calmement…

-       Ok… t’inquiète… je te pardonne… mais tu va apprendre que de toi même tu seras  à même d’avaler mon jus sans que je te l’ordonne… en attendant va préparer le petit déjeuner pendant que je prenne ma douche ensuite tu changeras les draps…

-       Oui maître…

-       Et n’oublie pas… ta pitance n’est autre que dans une gamelle…

-       Oui maître…

15 mn après le petit déjeuner était servi, mon bol poser sur un plateau sur la table et pour lui sa gamelle poser à mes pieds… avant de laper il m’embrassa les pieds en me disant :

-       Merci maître de me nourrir…

La journée se passe simplement, je lui donne quelques corvées à faire, le ménage, la vaisselle, la lessive etc.… et bien sure doit faire la cuisine… lorsque j’en décide je lui ordonne de se mettre sous le bureau et pendant que je pianote sur mon ordinateur tantôt il doit me caresser la bite à travers mon calçons, (j’aime me faire caresser la bite…) tantôt il me sert de repose pieds, tantôt je lui demande de me lécher mes couilles ou bien me branler ou encore me sucer… bien entendu il sert les repas en suivant les consignes… il me baise les pieds en me remerciant avant de manger dans sa gamelle… puis lui dicte la 4eme règle :

-       Dorénavant tu ne t’appel plus A… mais p’tite salope ou bien p’tite pute…ou autre petit surnom que je déciderais sur le moment…ok ?

-       Oui maître…

Comme il n’arrive toujours pas à avalé mon foutre de son plein grés je le force à y goutté en jutant dans sa gamelle et affin de le soumettre encore plus je lui emprisonne sa bite dans une cage de chasteté.

5eme règle…

-       A partir de maintenant si je dois m’absenter, lorsque je reviens je veux te trouver à genoux, cuisses bien écarté et les mains sur la tête…

Les jours se suivent et se ressemble pour lui… au stade du 4 eme jour mon petit batard est complètement docile, il connait toutes les règles à respecter, il sait comment se comporter et où est sa véritable place (comme un chien aux pieds de son maître…) il s’affaire à ses corvées du jour, exécute mes moindre désir sur un claquement de doigt, tout les matins il me réveille en me léchant les couilles et en me pompant la queue…

-       Bonjour maître…

-       Hummm… bonjour salope…. Hummm… ouai…

Je décide si oui ou non je veux jouir dès le matin dans sa bouche…consciencieusement il prépare les repas et me remercie en me léchant les pieds avant de manger dans sa gamelle à 4 pattes son cul bien cambré face à moi… lorsque je doit m’absenté il guette mon retour affin de se mettre en position (à genoux, cuisses écarté, mains sur la tête) de temps en temps le soir je lui donne le droit de monter sur le canapé mais seulement entre mes cuisses, son nez dans l’entrebâillement de mon calçons affin de respirer uniquement l’odeur de mes couilles. Bien évidemment tous les jours quelque soit l’heure où ça me prend il a droit à ma jute…

Ce jour là je dois m’absenter toute la journée, sachant bien sure qu’il n’y à aune fuite possible et n’as aucune communication extérieure puisque ses fringues, son portable et ses papiers sont en ma possession je le laisse donc seul à la maison …voila maintenant 3 jours que sa petite bite est encagé et qu’il n’as aucun moyens de se branler, le désir de se décharger de son trop plein de foutre accumuler dans ses couilles s’en fait ressentir.

Lorsque je rentre le soir je constate un petit changement dans son comportement, je le trouve un peu plus soumis que d’habitude et surtout plus chienne… il n’est pas à genoux main sur la tête comme il doit l’être à mon arrivé mais à 4 pattes, le cul bien cambré face à la porte… il se retourne et constate avec surprise qu’il tient entre ses dents le martinet… il rampe à mes pieds… me déchausse… renifle mes chaussettes une à une avant de me lécher les pieds puis en me tendant le martinet me dis :

-       Maître…pour votre plaisir j’aimerais que vous me donniez 10 coups de martinet…

Là il se retourne, me tend son cul et se coince la tète dans ses coudes poser par terre…

Le 1er coup s’abat…

-       1- maître…

Un 2eme lui cingle son petit cul…

-       2- maître…

Peu à peu ses jolies petites fesses rougissent sous les coups de lanières du martinet…

-       3- maître… 4-maître… 5…6………………..10-maître

Il se retourne face à moi, m’embrasse les pieds en me disant :

-       Merci maître…

 Il se redresse ensuite sur ses genoux et colle sa tête sur mon paquet… lentement il m’ouvre la braguette de mon fut, plante son nez dedans, prend de grande respiration pour reniflé l’odeur de mes couilles en sueur…

Il m’enlève mon pantalon… se tiens a mes cuisses pour continuer à reniflé mes couilles… comme un chien il sort sa langue pour me les léché l’une après l’autre puis ouvre sa bouche et gobe toute la longueur de ma bite… lentement il me pompe avec douceur s’aidant de ses mains pour me branler en même temps…

-       Hummm…. C’est bien petite salope… vas-y… continu comme ça…tu deviens une bonne petite pute…

-       Merci maître… grâce à vous je suis devenu une petite chienne soumise… continuez à faire de moi votre petite pute…

Affin de profité pleinement de ce plaisir je m’installe confortablement sur le canapé… ma petite salope prend sa place entre mes cuisses et reprend sa suce…

-       Hummm… j’aime votre bite, maître…

Le jus de mes couilles commence à monter le long de ma bite, comme d’habitude sans l’avertir… je lui décharge tout mon foutre dans sa bouche et contre toute attente il se met à tout avalé…je l’entends déglutir… n’ayant pas l’habitude il suffoque un peu mais n’en perd pas une miette… il va même jusqu'à garder ma bite dans sa bouche jusqu'à ce qu’elle se ramollisse pour récupérer les dernières goutte de sperm…

-       Et bien alors p’tite salope…tu vois… c’était pas si compliquer que ça…tu as aimer ?

-       Oui maître… vous avez un sperm délicieux…

-       Très bien… pour ce que tu as fait je vais te récompenser et te permettre de te vider tes petites couilles…

Ses yeux se sont tout à coup illuminer…

-       Merci maître…

-       Oui mais pas comme tu peu te l’imaginer…tu va te tiré le jus suivant ma technique…sans t’aider de tes mains…

Je suis alors partis chercher la paire de menottes et lui est attaché les mains derrière le dos, sa bite libérer de sa cage n’as pas perdu de temps pour se raidir au maximum et là je l’ai contrains à se branler en frottant sa queue sur ma cuisse, comme un chien qui se frotte sur une jambe…à genoux le voila qu’il commence à frotté sa bite sur ma cuisse… a chaque mouvement du bassin son prépuce découvrais er recouvrais son gland qui ne tardais pas à bavé de mouille…il alternais  la vitesse de ses mouvements… tantôt lent… tantôt rapide en haletant comme un chien en rut…il éjacula ainsi comme ça par de long jet puissant…

-       Et bien dis donc… t’avais les couilles bien pleine à ce que je vois…

-       Oui maître… merci maître…

-       Ouai… mais bon… maintenant faut tous nettoyé…

Sans plus attendre il se penchât pour lécher tout son jus…  et bien sûre je lui remis en place sa cage…

A partir de cet instant il est devenu accros au foutre si bien que même le matin au réveille il prenait sa dose de crème avant d’aller laper sa gamelle. Suite à ce revirement de situation je décide de continuer sa formation de batard en l’initient à la pisse progressivement.

 Dans un 1er temps je lui ai d’abords donné sa propre pisse à boire, au début ce fut lors des repas du midi et du soir, l’eau lui à été interdis il  devait donc pisser dans son verre et si au cas il avait tout bu et qu’il avait encore soif il devait attendre d’avoir envie de pisser pour étanché sa soif…puis ce fut au tour du matin (comme chacun sais… l’urine est très forte, acide et jaune au réveille…)mais qu’importe… sa pisse du matin servira dorénavant à délayer son 1er café soluble…bien sure vint le temps pour lui de goutté à ma propre pisse…midi et soir c’est moi qui pissais dans son verre et dans la journée qu’il est soif ou pas il devais venir boire ma pisse directement à la source, ce n’est pas pour autant que je lui accordais de se vider la vessie ailleurs que dans un bouteille en plastique qui étais à présent sa seule et unique boisson…puis un matin après avoir bu son 1er café je lui fit goutté ma pisse du matin pour son 2eme café.

En peu de temps j’avais réussi à faire de ce petit mec, une bonne lope soumise, un esclave,  une bonne petite pute et avais appris à tout avalé de ce qui sortais de ma queue (foutre et pisse) mais son dressage n’en étais pas pour autant fini car il devais aussi connaitre ce qu’est de devenir un trou à bite…son petit cul encore vierge ne devais plus l’être avant la fin de son éduction si bien que petit à petit, lui ai appris à se faire des lavements et de se faire dilaté son trou …tout les jours je lui insérais un petit Plug  en lui intimant l’ordre de le garder chaque jour un petit peu plus longtemps jusqu'à ce qu’il puisse le garder une journée entière… un jour sans doute pas fait comme les autres son lavement fut mal fait si bien que j’en retirais le Plug tâché de ses excréments… ayant horreur de ça je lui annonce qu’il sera punit en conséquence et que si jamais ça se reproduisais il devra le nettoyer avec sa langue … je le laisse vaquer à ses occupations le restant de la journée et le soir après avoir diner je lui dis que nous sortons faire un tour…comme la nuit commence à tomber je ne l’autorise pas à s’habillé et donc le fait monter dans la voiture dans sa tenue d’Adam…après quelques km je prend le chemin d’une forêt… je stop la voiture sur le parking à coté d’une autre voiture stationné où il n’y a personne à l’intérieure…

-       Allez… descend… tu va connaitre ta 1ere exhibition en pleine nature...

Muni de son collier je lui accroche une laisse et lui menotte ses poignés derrière le dos… je le traine ainsi et nous nous enfonçons dans le bois… la nuit est tombé mais la lueur de la lune nous éclaire le chemin… nous faisons quelque mettre puis je trouve un endroit propice pour sa punition… je lui attache alors les bras en croix entre 2 arbres ainsi que ses pieds… il ne comprend pas vraiment ce qui lui arrive alors je lui dis en sortant le martinet de mon sac à dos :

-       Maintenant tu va découvrir le châtiment que tu mérite pour avoir mal lavé ton trou du cul de pute…tu va recevoir 25 coups de martinet… mais ce n’est pas tout… sache qu’as chaque cris qui sortira de ta bouche se sera 1 coup de plus…

La sentence commence… les lanières du martinet s’Abbate sur son cul, ses cuisses et sur son dos…histoire de lui laisser le temps de s’accoutumé au coup de fouet je commence doucement mais au 15eme coup les coups pleuvent de plus en plus fort…au 18eme coup je l’entends pousser un cri…

-       Pour ce cri se sera 1 coup de plus…

J’en suis maintenant à 35 coups de martinet… son cul est bien marquer par les lanières et il cri de plus en plus fort… affin de les étouffé  je le bâillonne avec une de mes chaussette que j’ai sélectionné bien puante en la maintenant dans sa bouche avec du scotch et je reprends ma séance de « fouettage » malgré son bâillon je l’entends quand même pousser ses cris en sautillant comme il le peu…

-        Humpffff…. Humpffff…

Au bout de 50 coups de martinet j’abrège finalement sa souffrance…je lui enlève son bâillon et  le détache… il tombe sur ses genoux en soupirant de soulagement…

-       Je pense que maintenant tu as compris qu’il ne faut pas faillir à tes tâches… que ce soit pour les corvées que tu as à exécuter mais aussi pour ton hygiène personnel…

-       Oui maître…

Je le laisse un instant reprendre ses esprits avant de le relever… je le traine toujours par sa laisse et lui ai re-menotté ses mains derrière le dos…nous reprenons le chemin de la voiture… tout d’un coup j’aperçois au loin une silhouette… peut-être le conducteur de la voiture du parking…je profite alors de cette instant pour mettre à contribution ma salope et la place dos a l’inconnu…

-       A genoux p’tite pute…

Je sors ma bite…

-       Allez… au travaille salope bouffe moi la queue…

Sans rien dire il ouvre sa bouche et me fais gonflé la queue dans sa bouche…

-       Ouai voila c’est ça… allez… hummm… vas-y… tète bien…

Tout en me faisant pompé la bite je jette un regard vers l’inconnu qui s’avance vers nous peu à peu… étant en plein milieux du chemin il ne peu que nous voir…  sans doute surpris le voila qui  s’arrête d’un coup net…ma salope qui ne se doute de rien continu son travaille… je vois l’inconnu qui, après un court instant d’arrêt, s’écarte du chemin pour se planquer derrière un arbre affin de nous observer… peu à peu malgré ses efforts pour ne pas faire de bruit je l’entends quand même s’approcher de nous faisant craquer sur son passage les branchages et les feuille morte…je l’aperçois à quelque mettre de nous… je détache alors ma petite pute et lui ordonne de se mettre à 4 pattes…je crache sur sa rondelle et lui enfonce un doigt dans son trou… je constate que le travaille de son trou du cul par le Plug a été bénéfique car même si il est encore serrer ses muscles anneaux sont souple et se détendent aux passage de mes doigts…titillant sa prostate j’entends  ma petite pute commencer à gémir tout doucement comme une petite chienne…

-       Han… han… oufffffff…. Oufffffff… han… hum…

Alors j’approche ma bite à l’entrée de son trou, lui caressant la rondelle avec mon gland et m’enfonce lentement en lui…une fois mes couilles collé contre son cul je commence mes vas et viens… peu à peu je sens son trou s’ouvrir… j’accélère alors mes mouvements et le bourre comme un chien en rut…l’inconnu est sortie de sa cachette… il s approche de nous en se branlant la queue qu’il a sortie de sa braguette… histoire de le mettre en confiance je lui dis :

-       Salut mec… vas-y… si t’as envie de te faire sucer profites-en…c’est une sacré salope ça… elle aime la bite…

Le mec ne se fait pas prié il se met à genoux face à ma pute et lui donne sa queue à sucer pendant que je continu de l’enculer…ça va… je constate que le mec n’est pas trop timide, il maintient la tête de la pute pour lui bourrer sa gueule.

-       Hummm… ouèche… vas-y salope… pompe moi bien le zob…

Ma jouissance monte et je largue mon foutre dans le trou du cul de ma chienne puis je sors une capote de ma poche et la tend au mec…

-       Si t’as envie vas-y te gène pas…

Le mec ne se dégonfle pas… il se retire de la bouche de la pute en lui tapotant les joues en lui disant :

-       Tu vas avoir 2 bite pour le prix d’une salope…tu va voir… j’vais bien te défoncer la chatte p’tite pute…

Le mec prend alors ma place devant son cul et moi la sienne devant sa bouche…et  pendant qui lui ramone le fion je me fais nettoyé la bite…

Le mec se déchaine complètement…

-       Haaa ! putain t’as un bon boul. ma salope…hummm… tu sens comme j’te déchire le cul salope ? haaa… t’es une bonne pute toi…. Un bon trou à bites….tu l’aime ma queue ? hein ? dis-moi…. Tu l’aime ma queue ?

-       Oui monsieur…

-       Ouai…. Ça s’vois que t’aime ça hein p’tite salope…allez… dis moi que t’aime ça salope….dis moi que t’aime la bite…

-       Oui monsieur… j’aime ça…j’aime la bite…

-       Hummm… ouai…c’est bon d’avoir une bite dans l’cul hein ?

-       Oui… oui… c’est bon…

-       Ouai… t’aime te faire défoncer la chatte hein ? t’en veux encore salope ?...

-       Oui… oui… encore… défoncer moi la chatte monsieur…je suis une pute monsieur…

-       Haaa… putain ! t’es trop bonne toi…tu va m’faire juter sale pute…

Là il se retire de son cul, enlève la capote et se branle pour éjaculer sur le cul de la salope…

-       Hummm… putain c’était trop bon…

Puis il se lève… garde sa bite dans sa main et lui pisse dessus.

Je le laisse faire car de toute façon le batard ne mérite que d’être souillé ce soir…

-        putain !c’est une bonne affaire qu’on a trouvé là mec…tu sais d’où elle vient cette salope ?

-       Oui… elle est en formation chez moi…

Là, surpris… le mec ne s’attendant pas à cette réponse en  reste bouche bée un petit moment….

-       Ha ouai ? cool ça…. Et tu la mets à dispo souvent ?

-       Non c’est la 1ere fois…

-       Ha ouai en plus ???... et ben putain !... elle se défend pas mal… et dis moi… ça te brancherais de la remettre à dispo un de ces soir ?

-       Oui bien sur…

-       Ok cool… et si j’amène un pote avec moi, tu serais ok ?

-       Ouai ok pas de problème…

-       Yes…  super mec… c’est sympas… en plus mon pote adore les salopes… alors on fait comme ça ? tiens… j’te donne mon tel… tu m’appel quand c’est possible dac ?

-       Ok mec y a pas de soucie…

-       Merci… à plus…

-       A plus…

Nous regagnons la voiture… sur le chemin du retour la lope à du mal à rester en place… les marques du martinet lui brule le corps…de plus elle sait que son sort n’est pas terminer et qu’elle va devoir affronté d’autre bites…arrivé à la maison je lui prodigue des soins sur ses blessures…(faut dire que je n’est pas été de main morte…) je lui rappel néanmoins que même avec ses marques elle devra continuer à s’acquitté des ses tâche quotidienne…

4 jours passent… malgré les traces de son châtiment qui reste, ses douleurs se sont estompées… il ne lui reste plus que 2 jours à vivre son fantasme… je décide alors de contacté le mec du bois en lui envoyant un sms.

« Slt, si t tjrs open rdv ce soir vers 22h avec ma salope pour une tournante au même endroit que la dernière fois… »

Une réponse ne tarde pas à me parvenir.

« Ok mec on sera là »

J’appel alors ma chienne.

-       Hey ! salope viens aux pieds…

-       Oui maître…

-       Ce soir je te ramène au bois… mais t’inquiète… c’est pas pour te corriger… c’est pour t’y faire baiser…je tiens à ce que tu te comporte comme une vraie chienne et une bonne putain…tu n’ouvre la bouche que pour sucer les bites qui te seront offert…tu n’as aucun mot à dire à part si on te pose une question…et exécute les ordres qui te seront donner c’est compris ?

-       Oui maître… c’est compris...

Les mecs sont à l’heure au rdv… je fais descendre ma pute sur le parking et lui ordonne de se mettre à genoux mains sur la tête devant les phares de la voiture…je m’approche des 2 mecs

-       Salut…

-       Salut…

-       Salut…

Puis j’appel la chienne…

-       Hey ! la pute… aux pieds et dépêche…

Elle s’approche en marchant à 4 pattes… le pote du mec est tellement Cho qu’il sort direct sa pine.

-       Bon allez… pas de bla bla… vas-y salope… avale mon chibre…

La lope se met au travail et met du cœur à l’ouvrage en suçant la grosse bite qui lui remplit la bouche…

Toute une partie de la nuit la salope n’est considérer comme une viande… obligé de devoir sucer et de se faire déchirer le cul, se faire défoncer sans ménagement dans toute les positions ; debout… à 4 pattes… allonger sur le capot de la voiture etc.…utiliser comme une poupée gonflable et qu’un trou à bites… elle est obliger de répondre aux insultes qu’on lui balance…

-       Oui monsieur j’aime la bite…Oui monsieur  je ne suis qu’une putain… Oui monsieur j’aime me faire défoncer la chatte…oui monsieur j’en veux encore…allez-y messieurs je ne suis qu’une chienne à dispo des bites…

La salope se fera passer dessus plusieurs foi de suite… le pote du mec qui était hyper Cho lui bourrina sa chatte 3 fois et lui fit bouffé son foutre 2 fois…

Les couilles bien vidée on  se quitte sur le parking.

Rentrée à la maison je lui ordonne de se vider les couilles, comme d’habitude il doit se les vider suivant ma technique, mains attaché dans le dos, à genoux et se frotté la bite soit sur ma cuisse ou contre la table puis tout lécher…

Son dernier jour de stage est arrivé, cependant jusqu'à son départ il doit toujours continuer ses corvées…comme tout les matins il me réveille en me suçant la bite et je lui donne ma jute à bouffé… pisse dans sa gamelle pour faire son café… range, nettoie, passe par la salle de bain pour se faire son lavement de sa chatte et se bouche le trou, du Plug qu’il doit porter quotidiennement…

Il est 14h… dans 3 heures il sera dans le train pour repartir chez lui alors je profite de ces dernier instant pour l’utiliser encore… affin qu’il sache que, (malgré tout… même si on se quitte)  il doit continuer jusqu'à chez lui se sentir encore comme une salope… je décide donc de lui enfoutré sa chatte et lui ordonne de garder ma semence en lui. Puis… je lui demande de se branler mais cette fois-ci avec sa main et d’éjaculer sur son torse et d’étalé son foutre sur lui… je ne l’autorise bien évidemment pas à aller se laver car je veux qu’il rentre chez lui collant de son sperm et son cul remplis du miens…

Je lui redonne ses fringues, ses papiers ainsi que son portable et le conduit à la gare…sur le quai avant de monter dans le train, de lui-même il m’embrasse en me susurrant à l’oreille :

-       Merci maître…au revoir…

-       Au revoir A…tu as été une bonne petite salope… prend soins de toi…

Un mois plus tard je reçois un mail de lui :

« bonjour maître, j’ai mis longtemps à me décider avant de vous écrire car je ne n’osais pas mais là je prend mon courage à 2 mains… je dois avouer que mon expérience à vos coté à pour moi été une aventure extraordinaire, j’ai pu réaliser le fantasme que je me faisait dans ma tête, même si les 1er jours et certains autres jours on été difficile je ne regrette rien… aujourd’hui grâce a vous j’ai l’impression de m’être trouver et peu me dire maintenant sans complexe que je suis une véritable salope et devenu une petite pute. Il est bien évident que j’apprécie mon retour à la normal mais je ressens comme un vide en moi de temps en temps alors lorsque l’envie me prend… en repensant à ce que j’ai vécu à vos coté je me remet dans la même situation, j’ai acheter une gamelle dans laquelle je mange comme vous me l’avez appris,  je pisse dans mon verre avant de manger et comme par instinct j’embrasse le sol en pensant que se sont vos pieds en disant « merci maître de me donner à manger » sans oublier que le matin je pisse aussi dedans pour faire mon café… je passe la journée à poil avec un Plug que j’ai également acheter. Bien sure, avant je me fais un lavement en bonne et dû forme et n’ai eu à ce jour aucun soucie de propreté (je pense que le châtiment que vous m’avez infligé ma servi de leçon lol…) ha oui ! J’ai aussi acheter un martinet avec lequel je me fouette le cul mais c’est pas évident tout seul… la seule chose qui me manque c’est votre sperm que vous me donniez tout les jours à boire... Lorsque je m’oblige à faire abstinence durant plusieurs jour et que je n’en peu plus je vais dans un lieu de drague la nuit, sort à poil de la voiture et marche dans le bois… je rencontre alors des mecs que je suce… rare sont ceux qui me jouisse dans la bouche car ils préfèrent se finir en se branlant et juter sur moi mais lorsque j’en ai l’occasion il m’arrive d’avalé leurs foutre. Par contre je me fais souvent enculer (toujours avec kpote…) lorsque le lieu deviens désert je rentre chez moi et je me branle suivant votre technique, je ne m’attache pas les mains mais je les mets derrière le dos et me frotte la bite sur un coin de la table puis je lèche ma jute.

J’ai eu un petit copain mais ça n’a pas duré longtemps car il était un peu coincé (du cul lol…) et lorsque je lui ai demandé un jour de me considérer (pendant ne sera-ce que quelques jours seulement) comme un esclave/salope et pute en lui racontant mon aventure passer avec vous il ma traiter de malade et de mec complètement tordu puis il s’est barré… j’avoue ne pas rechercher non plus une vie d’esclave à plein temps comme j’en ai eu l’occasion avec vous (enfin… sans doute pas pour l’instant… peut-être à l’avenir qui sait…) mais il est vrais que de temps en temps ça me manque lol… voila… je ne vous embête pas plus longtemps c’étais simplement pour vous donner de mes nouvelle au cas ou ça vous intéresserais… merci pour ce séjour passer avec vous.

A … la petite pute… »

Voila… comme quoi… chacun à ses besoins… chacun vie sa vie comme il l’entend… et chacun réalise ses rêves ou ses fantasmes enfoui au plus profond de lui a condition de vouloir bien sure vraiment aller jusqu’au bout…par contre il est bien aussi évident que ce genre de situation doit être vécu dans une bonne confiance l’un envers l’autre et que celui qui se fait soumettre doit assumer de son plein grès l’aventure qu’il souhaite expérimenter.

spermaboy

franck22000-master@yahoo.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'information : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.