Best Of Cyrillo

Page précédente

Best friend.

Depuis l age de 15ans, je sais que je suis en partie attiré par les hommes, et je me définis comme bi soft. Avant mes 18ans je traînais souvent avec un groupe de 5 mecs tous hétéro, aucun d'eux n'étant au courant de ma bisexualité.

 

Et un jour je me décidais enfin à leur avouer, extérieurement pour être franc avec eux, intérieurement espérant une aventure purement sexuelle avec certain d entre eux sur qui je fantasmais les ayants vu souvent nu ou en boxer dans les vestiaires de l'école. Etant toujours vierge, tant du coter féminin que tu coter masculin, je désirai découvrir le sexe avec des gens que j'aimais. Tous acceptèrent ma bisexualité sans problème, mais aucun n'avaient l aire partant pour une petite partie de plaisir.

Me sentant plus léger vis-à-vis d'eux, je me permettais de plus en plus de chose, que je n aurai jamais oser faire avant de peur qu'il ne le découvre par eux même. Et il n'était pas rare que je touche le cul, ou la cuisse de certain d'entre eux, tout en restant dans la limite de l'amitié.

Lors d'une soirée bien arrosée, étant assez joyeux, je dansais avec un copain, une bouteille de bière dans une main et l'autre se promenant dans le dos de l'autre, la musique nous faisais faire des mouvements du bassin, alors qu au fur et a mesure nous nous rapprochions. C'est ainsi qu'il m a semblé sentir, a travers son pantalon qui frottait sur certaine partie de mon corps, un sexe bien dure. La chaleur obligeant, il n'était vêtu que d une chemise qui bien sur était ouverte et lui tombais presque des épaules. La musique finie, je lui fit un suçon dans le coup, et en profita pour mettre ma main sur la bosse de son pantalon. Je me décollais un peu de lui et fit glisser ma main vers le haut, l index glissant le long de son ventre ou l'on pouvais distinguer chaque bosse que ses abdos formais, ensuite, arriver arrivé a hauteur de ses pectoraux mon index se glissa dans la fente de ses deux muscles. Puis j ai décoller mon index de son corps et l'ai amener, a ma bouche ou ma langue l'attendais afin de provoquer et peut être d'exciter mon ami situer en face de moi. La soirée c'est terminée sans aucun problème, ni aucune allusion a ce moment la.

Deux jours après j ai reçu un coup de téléphone de lui, il voulait me voir d'extrême urgence, car il avait besoin de me parler. Depuis quelque temps nous parlions beaucoup de nos problèmes personnels, et de nos sexualités.
Arrivé cher lui, nous nous installâmes comme a notre habitude assis l'un a coter de l'autre sur le lit le dos appuies contre le mur. Nous avons parlé longuement car ça n'allait pas fort bien avec sa copine. Il tenait beaucoup cette personne mais elle ne lui rendais pas se qu il attendais sur le plan affectif et sexuelle.

Remplis d'émotion, il tomba dans mes bras, dans lesquels je le serrai. Je sentais qu'il était au bord des larmes et je commençai a frotter son dos avec ma main par signe de soutient. Lorsqu'il releva la tête, nos regarde se croisèrent, et je pu lire au fond de lui qu'il en avait envie. Mais il prit le pas sur moi et approcha sa bouche de la mienne et y déposa un baiser. J'entrouvris mes lèvres et nos langues s'entremêlèrent comme si elles se connaissaient depuis toujours.
Il se laissa aller et se coucha sur le dos, j'étais sur lui, mes mains continuaient l'exploration commencée par mon majeur deux jours plutôt. Ma main droite cherchant le contact avec la peau passa sous son t-shirt et trouva aussi tôt le chemin d'un téton qu'elle commença à exciter. Celle-ci fut vite rejointe par la gauche qui s'attaqua au téton opposé qui était, lui, en manque d'excitation. Quelque seconde après, elles quittèrent leurs occupations afin d'enlever la paroi formée par le tissu et de mettre à jour un corps magnifique, qui ne fit qu'amplifier l'érection qui formait déjà une bosse conséquente dans mon pantalon.

Ma langue se précipita sur son corps afin de titiller encore plus ses tétons déjà durs d'excitation. Elle se promena aussi sur tout son torse, glissant entre chaque marque, entre chaque muscle et retournant exciter ses tétons.

Alors je descendis d'un étage, afin d'arriver a son entre jambe, mes mais faisaient tout leur possible pour enlever sa ceinture et défaire ses boutons, pendant que j'essayais de me faire une idée de ce qui m attendais derrière ce jeans en faisant aller ma langue et mes lèvres sur le tissus. Ayant fini de détacher se pantalon, je lui fit descendre le long des jambes afin de lui enlever complètement.

Je me retrouvais donc debout devant lui coucher sur son lit. Moi habillée et lui a moitié nu. Comme si il pouvait lire dans mes désires les plus profonds, il avait mit comme sous vêtement un boxer noir super moulant, dans lequel je pouvais apercevoir l'objet de toute mes convoitise. Cela suffit à compléter mon érection. Je ne pu que détacher mon pantalon afin de soulager la tension qui y régnais, et l enlever, avec celui si j'enlevais aussi rapidement mon t shit.

Etant sois disant hétéro, son sexe n'était pas en érection, mais formais quand même une énorme bosse derrière le lycras. Je ne pu m empêcher de me jeter vers cette partie de son corps. Malaxant sa bite avec ma bouche, gobant ses couilles l'une après l'autre, les deux en même temps.

Je me décidais enfin à enlever cette paroi de tissus, et découvrit un sexe magnifique, épiler sur les testicules et à la base de la queue. J'excitais alors son gland en essayant de passer ma langue dans son prépuce afin d atteindre son gland, et je fini par lui gober la queue. Il ne pu résister a ce traitement et je sentis son sexe se gonfler et grandir en moi. Je fis alors des allers et retour le long de sa longue tige. Ma bouche quitta son sexe et fut remplacer par mes main qui commencèrent a le branler, je donnais alors des coups de langue sur ses testicule qu il devais avoir épiler fort récemment, et fini par mettre ces deux couilles en bouche et a jouer avec tout en continuant a le masturber vivement. Ma langue se dirigea alors vers son gland afin de lui titiller le frein. Je sentis alors ses mains se poser sur ma tête afin que je le suce au lieu de jouer avec son sexe. Je sentais son sexe buter à chaque aller et retour contre ma gorge. Je calmais alors le jeu car je voulais sentir son sexe complètement en moi, alors je lui gobais la queue jusqu à avoir mon nez dans sa peau.

Je remontais et alla l'embrasser avec tout le goût de sa bite en bouche, il avait l'aire d'apprécier car je sentais sa langue pénètre au plus profond de ma bouche, comme si il recherchait le moindre petit goût de sa bite.

Apres, il prit les devant et me descendit mon boxer, et commença lui aussi à me tailler une pipe. Ne pouvant rester inactif je le ramenais a moi et nous partîmes dans un magnifique 69.

Je sentis que la sauce montait en lui et un liquide chaud remplis très vite ma bouche. Je l'avalais au fur et a mesure et fini par jouir a mon tour, il avala a son tour tout mon jus. C'est a lors que tu nous nous embrassâmes.

Le lendemain matin nous nous sommes réveiller l'un contre l'autre dans son lit, c'est alors qu il me glissa que c'était magnifique et qu il avait eu tord de jugé sans savoir, et que si il avait su que c'était comme ça, il m aurai dit oui des le début.

Voila plus ou moins mon rêve de cette nuit, mais ce n'est pas qu un rêve, c'est aussi une envie, car j'aimerai réaliser ceci avec mon meilleur ami. C'est avec lui que je veux découvrir le sexe entre hommes.

pilou

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.