Page précédente

Épisode 1 ici

Les bites de mes potes 2

Les bites de mes potes, suite

Après avoir maté la bite de mon pote Seb (cf. Les bites de mes potes – Décembre 2007), j'étais obsédé par l'envie de revoir cette belle queue à nouveau.

En fait, Seb habite dans le même bâtiment que le mien, dans un appartement à l'étage supérieur.

Je vais souvent chez lui. C'est alors qu'une idée un peu déguelasse m'a traversée l'esprit : si je pouvais planquer une webcam dans sa salle de bain, je pourrais le mater à poil sans problème. Au début, ça m'a posé pas mal de scrupules (voyeurisme gratuit …), mais au fil du temps mon obsession a pris le dessus et l'idée a germé...

Techniquement c'est pas difficile à faire, en plus je vais chez lui régulièrement, donc j'ai décidé de tenter le coup et usant de subterfuges j'ai réussi à installer une petite webcam dans sa salle de bain. C'est tellement le foutoir la dedans que je n'ai pas eu de mal à la planquer discrètement.

Le grand soir arrive, je viens d'aller voir Seb, on a bu une bière ensemble, puis je décide de renter chez moi.
Seb me dit : <<Salut, on se verra sûrement demain, je vais prendre une douche et je me pieute.>>.
Je lui répond <<Salut, moi aussi.>>. Je me dis que ça va être le bon moment. J’ai pas arrêté de mater son entrejambe, Seb était en jogging, mais on voyait bien ses formes quand même.
Je rentre dans mon appartement, j'allume mon ordinateur, et je me connecte à la fameuse webcam, pour ne rien manquer du spectacle. Je suis en caleçon, pour être à l’aise …

Je vois Seb entrer dans la salle de bain, il se regarde dans la glace, et commence a se déshabiller : le sweat, le tee-shirt : le voilà torse nu, bien musclé mais pas exagérément, parfait. Je commence à être très excité. Puis il enlève son fut, il est en boxer moulant style lycra : sa grosse bite et ses couilles le remplissent parfaitement. Il descend son boxer, et voilà sa magnifique queue qui prend l'air (un bon 15 cm au repos), elle pend entre ses jambes, sur ses couilles visiblement bien gonflées. Très beau spectacle, ma bite commence à raidir.

Seb se caresse un peu, histoire de mettre sa bite dans de bonnes conditions, puis il rentre dans la douche. La cabine étant fermée, je ne vois que les formes à travers la paroi, il se douche rapidement puis ressort. Sa belle queue pendouille sur ses couilles. Hummm c'est très excitant.

Seb s'essuie tout le corps, et surtout sa bite, qu'il caresse doucement avec la serviette, ça ne le laisse pas insensible, elle est toujours molle mais a encore pris du volume par rapport à tout à l'heure. Quel magnifique morceau.

Seb continue à s'essuyer doucement, il décalotte son gland, qui commence à rougir. Et comme Seb insiste, sa bite commence à bandouiller. Je la vois grossir à vue d'œil, Seb ne fait rien pour empêcher cette érection, bien au contraire. Sa bite se dresse à l'horizontale, il la serre fort avec ses deux mains et son gland turgescent dépasse de ses mains.
Putain quel beau calibre.

Alors ça, c'est le bonus pas prévu.
J'arrive à mes fins les plus inespérées, Seb caresse sa bite qui bande maintenant à fond, sa taille devient carrément impressionnante, au bas mot un bon 22 cm par 7.
Putain, j'en reviens pas que Seb soit aussi bien gaulé, il m'excite grave, je bande comme un malade.

Je ne rate pas une seconde du spectacle, Seb. est en train de se branler et il y prend un malin plaisir : il se caresse les couilles d'une main, et avec l'autre il s'applique à branler sa belle queue, tout doucement.
Quel pied.
Moi, je suis super excité devant mon PC, à la fois un peu jaloux de la teub de Séb et tellement heureux de pouvoir enfin la voir bandée à fond.

Séb continue à se branler devant mes yeux, en mettant bien en évidence son chibre surdimensionné. Il s’approche du lavabo, et d’un coup, un jet de sperme sort de sa queue, puis au moins 10 autres, tapissant tout le fond de son lavabo.
Seb continue de sa branler énergétiquement la queue, pour se vider complètement les couilles. Je le trouve même un peu brutal. Je suis scotché à mon écran, pour ne pas rater une seconde de ce spectacle. Seb passe son doigt sur son gland puis se le fout dans la bouche pour goûter son sperme. Putain, comme j’aimerais en faire autant.

Sa queue ramollit doucement, mais est toujours aussi volumineuse.
Moi je me branle un petit peu, mais j’éjacule presque immédiatement, je suis beaucoup trop excité par ce que je viens de voir.

Heureusement, je l’ai enregistré et je pourrai le mater plusieurs fois …

Ah si un jour je pouvais l’aider à se branler, et pourquoi pas le sucer…

Gaetan

olivio@free.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.