Best Of Cyrillo

Page précédente

 

BLACKS SALSA

Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours fantasmé sur les blacks et sur leurs grosses teubs.
Quand je suis devenu étudiant, j'ai commencé à fréquenter des étudiants africains et j'ai vraiment sympathisé de très près avec certains d'entre eux si vous voyez ce que je veux dire!

J'ai commencé mon initiation à l'époque avec berthin, un étudiant ivoirien très stylé et très sympa aussi. Le courant est très vite passé entre nous et très vite sans que je lui dise explicitement, il a deviné ce que j'attendais plus particulièrement de lui.
Pas très grand mais athlétique, j'avais de l'énergie à revendre et berthin en a bien profité.
Je lui ai vidé les couilles plus d'une fois et je suis très vite devenu sa pute blanche.

Il avait ce qu'on appelle une belle bite bien endurante qui vous travaillait le cul pendant des heures sans défaillir.
Et puis très vite il m'a présenté son meilleur copain ivoirien, René.
Vu que la complicité était totale entre eux deux, cela n'a pas mis longtemps pour que cela finisse en des parties à trois.
Je n'ai plus compté les après midi ou je me suis retrouvé coincé entre un marteau et une enclume d'ébène. René avait la plus grosse et c'est lui qui me travaillait bien le cul lors de nos ébats pour qu'enfin je puisse endurer une double pénétration qui me dilatait le cul comme je ne pouvais l'imaginer avant cela mais, qui à chaque fois me transportait dans des abîmes de plaisir.

Sentir ces deux grosses bites noires déculer et avoir l'impression que mon cul ne pourrait jamais se refermer était une sensation dont je n'oublierais jamais le sentiment.

Bref en un an, j'avais pleinement réussi mon intégration dans la communauté masculine ivoirienne. A la fin, je participais à des soirées africaines privées dans lesquelles mes amis berthin et rené me servaient de guides et de rabatteurs si bien que bien souvent je finissais avec 5,6 blacks dans un pieu avec des teubs de blacks à ne plus savoir quoi en faire!

Mais mon dieu que c'était bon, toutes ces grosses bites noires qui se succédaient dans mon cul et qui se vidaient dedans et dont mon énergie intarissable ne pouvait se lasser.

J'étais devenu une pute à blacks et j'aimais ça !
Vive les africains ! Vive les grosses bites de blacks !

herculebx

herculebx@yahoo.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.