Page précédente

Défonce à la sénégalaise

Salut, je m'appelle Riad, j'ai 22 ans, et je suis étudiant à la Fac de droit d'Alger (Ben Aknoun) 74 K, 1m75, blanc, lèvres pulpeuses, gros cul, une vrais petite salope, comme vous avez deviné, je suis passif à fond, et je kiffe grave les blacks plutôt bien baraqués & bien montés.

Cette histoire m'est arrivée lors de la dernière foire internationale d'Alger, ou j'ai aperçu un grand black ( il mesurait dans les 1m90) , 40-45 ans, barbus, avec un gros ventre, il portait un pantalon classique et de sa chemise ouverte , j'ai pu apercevoir des poils qui sortaient, la chaleur commençait à monter en moi, je l'avais carrément dévorer du regard, je m'en foutais qu'il a pu remarquer cela, car sur le moment, j'avais déjà commencé à mouiller du Cul et du Zeb.

Le gros cochon a du remarquer mes regards, car il a commencé à mater mon gros cul de salope blanche. Mais je ne pouvais pas l'approcher, car deux hôtesses du même stand lui collaient au cul. Je décide alors de faire un tour pour revenir quelque minutes après, hélas il y' avait personne au stand. Une main chaude me tapa sur l’épaule : c'était bel et bien mon étalon noire :

-Alors jeune ! Est ce que je peux vous aider ? Me demanda t’il avec un accent africain
- j'ai répondu confus : Ça dépend !! Ah ! Je veux acheté un cadeau pour un ami ! Un bijou par exemple...

Il me montre après de tas de trucs traditionnels africains (des pendentifs..), on a passé presque un quart d'heure à discuter de l'Afrique, quand je lui dis sans aucun scrupule :

- il paraît que les blacks ont tous un gros zizi ? En riant

Il me fixe alors du regard puis il me dit :

- oui, peut-être, en tout cas moi j'ai une queue très normale. 25CM quoi !

Quand il a dis 25CM !!, j'avais envie de me donner à lui tout de suite, je suis resté bouche bée pendant une seconde, quand il dit :

- tu ne me crois pas ? Si tu veux je peux te le prouver ?

C’était une invitation direct, et j'ai dis :
-oui, avec plaisir mais ou ?
-viens avec moi, tu vas voir…

Il m'emmène vers une petite chambre dans ce pavillon, dont il là la clé, il ouvre on entre, puis il ferme la porte à double tours, et il se tourne, en sortant une énorme queue de son pantalon :

-Oh mon dieu, je murmure.
- alors elle te plaît ma queue, elle est pour toi.

je l'ai pris bien dans ma main, et j'ai commençais à la dévorer, elle faisait dans les 23 CM , sans qu'il bande à fond, j'étais excité comme une vraie khaba, je le suçais, et je lui léchais les couilles de temps en temps.

- tu aimes ma grosse queue de black espèce de pute. Allez avale mes couilles.

Il me prend par le cou, et il m'embrasse sauvagement avec sa langue, puis il me retourne, et il me lécha le cul, c'était trop bon.

Mais il prend vite son gros engin, et il me le met bien a fond dans le cul, ça me faisait tellement mal… Il me menait comme une chienne, je commençais à me masturber pendant qu'il me baisait comme une garce...

Ses grosses couilles tapaient directement sur les mienne quand il rentrait & sortait.
5 minutes après je jouissais.
Lui me prend par les cheveux, puis lâchait sa sauce blanche sur mon visage.
J’ai avalé tout ce que j'ai pu de sperme, et j'ai tiré les dernières goûtes de sa bite.

 

On s’est rhabillés quelques minutes plus tard, et on s'est quitté aussi simplement.

Riad

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org