Page précédente

bo Djamel

J'ai 19 ans, châtain clair, yeux verts, type européen. Je me nomme Maximilien, mesure 1 m 75 pour 62 kg, plutôt bien fait, car je fais du sport depuis mon plus jeune âge.
J'habite les quartiers chics de Paris (6éme arrondissement), et je baigne dans un milieu aisé. Toutefois il m'arrive de me rendre dans une cité du 93 pour rendre visite à une amie que j'ai rencontrée lors d'une fête catholique.

Je me sens gay, mais dans mon milieu, même si c'est tout aussi courant que dans d'autres milieux, on ne se targue pas de le crier sur les toits. Bref, je suis gay mais je suis encore vierge.
Enfin, jusqu'à ce jour où je me rends chez Cathy, je prends les transports en communs, descends à St Denis, et me dirige vers sa cité. Soudain, un garçon (apparemment d'origine Maghrébine) me lance :

- Eh, pt'it keum, on t'a déjà dit que t'a un jolie pt'it cul.
- Je prends mon air méprisant et nonchalant et lui lance un regard noir sans dire un mot.
- Hummmmm, et ces yeux, me regarde pas comme ça, ça m'excite. !
- Je soupir et tourne la tête, désintéressé. J'ai pourtant remarqué qu'il est plutôt canon, dans son jogging qui moule une bosse qui en dit long sur la bête.
- Ok, je laisse tombé, dommage j'avais une sacrée envie de craché du jus.

Sur ces mots, je me retourne et là, plus personne, il a disparu. J'ai des remords et me dis qu'il avait l'air sympa et que finalement je trouve la situation existante. Je suis trop idiot de l'avoir éconduit.
Tant pis je continu mon chemin, et arrive à l'immeuble de Cathy, je suis dans le hall et appelle l'ascenseur, il arrive, s'ouvre, j'entre mais on me tire violemment le bras, m'empêchant ainsi de rentrer. C'est lui !!!!!! Je flippe !!!!! Mais je suis hyper excité par la situation. Il me regarde de ses grands yeux noirs et me roule une pelle phénoménale. Puis, il se présente :

- re-salut ! Je m'appelle Djamel, et toi ?
- Maximilien.
- Bah, tu vois t'es tout de suite plus cool que tout à l'heure. Ça te dit de me suivre dans le garage à vélo.
- Euh, bah c'est que, enfin, je sais pas trop.
- Allez viens, tu le regretteras pas, là je suis vraiment trop chaud, regarde.
Il prend ma main et la pose sur son jogging où effectivement, une chose dure et plutôt appétissante se profile .Il ne me laisse pas répondre, garde sa main dans la mienne et on se dirige vers la porte au fond du hall.

Il doit être plus âgé que moi, environ 24/25 ans, il est très beau garçon, le crâne rasé de près, les traits fins du visage, des bras musclés, il mesure à peu près 1m 80, pour 75 kg, une allure sportive, bref un mec qu'on ne se refuse pas.
Il m'entraîne dans le sous sol, puis on s'arrête. Il me plaque contre le mur et m'embrasse fougueusement. Je suis ébahi par ses longs baisers, entrecoupés de souffles haletants quand il m'embrasse le cou. Je ne reste pas inactif et ne tarde pas à lui peloter les fesses en passant ma main dans son jogging, je remarque qu'il ne porte pas de sous-vêtements.

Ma main se dirige vers sa bite qui ne dégonfle pas, bien au contraire ! À son tour il me caresse les fesses, il déboutonne mon jean, le baisse suffisamment en même temps que mon slip pour commencer à titiller ma rondelle, je commence à couiner.
- Ta gueule ! Couine pas comme ça, sale pédale ! Allez, tiens, suce moi ça .je suis sûr que t'en redemandera !
Alors il me fait descendre en appuyant sur mes épaules, puis sur ma tête afin que je lui lui lèche sa queue, je la suce avec un plaisir non dissimulé, il commence à apprécier, je le branle et le suce à la fois, mais il enlève ma main et m'enfonce sa queue de 17 cm au fond de ma gorge, j'ai des hauts de cour, il s'en fiche, il me laboure la bouche avec sa queue.
- t'aimes ça un mon petit Max, je t'avais dis que t'en redemanderai, vas y bouffe, c'est trop bon ! Tu t'y prends comme une vrai meuf ! Ouais, c'est bon ça, hummm !
Puis, je sens quelques contractures de sa queue, j'entends quelques râles de sa part, et un liquide chaud qui envahit ma bouche. Je veux me retirer, il me jouit dans la bouche !!!!! Il laisse sa main appuyer sur ma tête, et continue ses va et vient avec sa bitte.
- Avale ma chienne. !!!!! hummmm !!

Je m'exécute, et lui nettoie la bitte. Il me relève et m'embrasse une nouvelle fois. Il ne débande pas.
- C'est trop bon, t'es un bon suceur, me lance t-il en malaxant mon cul.
Il commence ensuite à vouloir me mettre un doigt en même temps qu'il m'embrasse, je suis si existait que je le laisse faire ce qu'il veut, il sent qu'il me possède et que j'aime ça.
Il me retourne, me lèche le cul en même tant qu'il enfile une capote. Cette fois ça y est je vais me faire mettre.

Mon cul est près à recevoir l'homme, il crache sur mon trou et présente sa queue à l'entrée, l'excitation et la préparation qu'il a fait ne suffit pourtant pas à une pénétration facile, il force un peu, j'ai mal, je gueule.
- Tant fait pas, tu gueules pour le moment mais dans quelques minutes ça ira mieux ma puce.
Il a raison, après quelques va et vient en douceur, la douleur laisse place à un plaisir nouveau. Je commence à prendre du plaisir, il le sent et accélère progressivement la cadence.
Je suis les mains au mur, debout les jambes écartées et lui me tient par les hanches, et me bourre le cul. Cette fois il y va franco, il se lâche, me dis que mon cul est bon, que je resterai comme ça tant qu'il n'aura pas joui, je souhaite qu'il ne jouisse pas trop vite tellement c'est bon.
- tu vas voir, je vais te faire le cul, tu ne pourras pas t'asseoir pendant 3 jours ! humm !

Ça dure, ça dure il ne s'épuise pas. Il tient la cadence, ce mec me lime ! Me défonce ! Me transperce les tripes, mais j'en redemande !
Enfin dans un dernier efforts, il finit par jouir, reprends son souffle, m'embrasse, me remercie de lui avoir permis de se vider les couilles.
On échange des banalités, il finit par me demander mon numéro de portable afin qu'il me présente des amis à lui qui me pilonneront volontiers..

Djamel est un chic type, ça fait déjà trois potes à lui qui me contacte pour des moments forts et puissants à chaque fois ! Je l'ai déjà remercié en réitérant une baise fougueuse, mais j'attends vraiment la soirée spéciale qu'il me concocte avec ses potes.

bodyboy

bodyboybox-story@yahoo.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.