Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode précédent

A la Caserne -2

Après nous être "amuser" un peu, Jean-Yves et moi sommes allez prendre une bonne douche.
Notre bâtiment n'étais pas grand, il n'y avait que 10 chambres avec 2 lits à chaque fois et au fond du couloir il y avait 5 douches, des cabines sommaire sans portes alignées les unes à côtés des autres.
Comme nous étions seul dans le bâtiment, nous y sommes donc allez à poil.
Arriver aux douches, J-Y me dit que nous pourrions prendre la douche ensemble dans la même cabine... comme s'il n'y avais pas l'embarras du choix.
Mais il est vrai que cette idée ne me déplaisais pas!
J-Y mis l'eau en route et me demanda si je voulais bien le laver, chose que je fis sans me faire prier.
Il me tournait le dos et je pouvais admirer son corps magnifique, et l'eau qui ruisselait sur ces fesses ne me laissa pas indifférent.
Je pris le gel douche et commença à lui laver le dos, c'était plus un massage sensuel qu'une toilette, mais il appréciait vu qu'il se mettait a bander, nous étions à nouveau tout excités et tandis que je descendais mes mains vers ses fesses, il se cambra.
C'était une invitation à aller plus loin.
Tout en douceur, je passais ma main entre ses fesses et je lui caressait la rondelle, je la sentais s'ouvrir et m'invitait à y introduire mon doigt.
Bien entendus nous n'avions pas de gel lubrifiant, mais l'eau et le gel douche faisaient l'affaire, j'y ai donc mis un doigt, puis un second.

J-Y appréciait et me le faisait comprendre par les petits gémissements qu'il poussait et moi sa m'excitait tellement que j'avais l'impression d'avoir une tige de fer à la place de la queue.
Après quelques minutes, J-Y me prit la tige et me dit:
"prend moi, je veux te sentir en moi!" tout en me dirigeant d'une main vers son anus. Il se cambrait encore plus pour me dévoiler toute son intimité, je posais mon gland sur sa rosette et doucement je pus le pénétrer, J-Y poussait des petit cris tout en me disant de continuer.
C'était une sensation agréable, son cul était chaud et doux et n'opposer aucune résistance. Lorsque son cul eut engloutis tout mon chibre, je marquais un petit temps de pose afin de le laisser respirer, puis je commençais le va et viens, d'abord lentement puis de plus en plus vite.

J'étais affalé sur lui, tout en le ramonant je le branlais  et nous nous roulions des pelles magistrales.
Après quelques minutes d'intense pilonnage, je sentais que j'allais jouir, j'en fis part à J-Y, qui me dit de lui balancer la sauce dans ses entrailles...
j'atteignais le point de non retour et j'explosais en lui.

Nous avons jouis en même temps et c'était extraordinaire, moi dans ses entrailles et lui maculant le carrelage de la douche avec son foutre!
Nous étions vidés, mais heureux d'avoir pris autant de plaisir.
Après cet interlude nous nous sommes lavés et habiller pour aller enfin souper au cercle de Officiers.
J'étais ravis de penser que ce n'était que le début d'un long week-end, qui promettais d'être ennuyeux, mais qui dans le fond ne le serais pas du tout.
La suite au prochain épisode... ;-)

Joachim67

vonkuburg.joachim@gmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.