Best Of Cyrillo

Page précédente

A la Caserne

Cette histoire se passe en 1993, j'avais 20 ans et je faisais mon service militaire à Metz.
Jean-Yves et moi avions fais nos classes ensembles, et à la suite de sa on c'est retrouvé affecter dans le même service ou nous partagions la même chambre prévue pour deux personnes.
Biensûr nous étions tout les deux hétéros, puisque nous avions chacun une petite amie... du moins nous le pensions!

Le week-end de Pâques arrive, c'est la cohue dans les couloirs car tout le monde se prépare à aller en permissions, sauf moi et Jean-Yves.

Nous étions de permanence et donc devions rester à la caserne.
très vite nous nous retrouvions seul dans notre bâtiment et je dis à Jean-Yves sur un ton de plaisanterie:
"Voyons le côté positif de la chose, au moins on ne se battra pas pour aller à la douche!"
et lui de rétorquer:
"En effet on a que l'embarras du choix!"
Suite à ça je décidais d'aller en chambre et de m'allonger une petite heure en attendant d'aller souper, et J-Y me suivis trouvant que c'était une bonne idée et qu'il fallait profiter de ce calme ambiant.

La chambre n'étais pas très grande, il y avais un placard, une table avec la tv et nos deux lits côte à côte juste séparer par deux tables de chevets.
Nous étions allonger sur nos lits en treillis, il faisait beau dehors et déjà très chaud pour la saison, nous n'étions que au mois d'avril après tout.

Au bout de quelques minutes J-Y me demande:
"Tu dors?"
-moi: "non j'ai trop chaud et je suis tout moite!"
-J-Y:" oui moi aussi j'ai chaud et en plus je pense à ma copine et j'ai la gaule."
J'étais un peu surpris par sa réponse, après tout qu'est ce que j'en avais a faire qu'il ai la trique, mais à dire vrai j'étais dans le même état que lui, je bandais bien dans mon pantalon de treillis et je lui en fit part aussi.
Suite à ma réponse, il se leva et vint s'asseoir sur le bord de mon lit avec un petit sourire au bord des lèvre, il posa sa main sur mon paquet et me dit:
"En effet c'est bien dur la dedans!"

J'avais envie de lui demander se qu'il faisait, mais de sentir sa main me caresser me faisait encore bander plus fort.
J'étais exité et me laisser donc allé, il s'allongea à côté de moi tout en me caressant et j'en faisais autant car lui aussi bander sec.
Après quelques minutes il ouvrit ma braguette et sortit mon engin qu'il goba, et me fit une pipe généreuse.

J'étais aux anges tellement c'étais bon!
Nous étions chaud tout les deux, nous nous sommes dévêtus entièrement, et nous faisions un 69, je le suçais également.
C'étais agréable de sentir cette queue dans ma bouche.
Après quelques temps J-Y me dit, de lui lécher la rondelle et me présenta son orifice, j'y passais la langue, m'attardant sur son petit trou serré ce qui le faisais tréssaillir et je lui mis un doigt.
Lui de son côté continuer à me pomper et je sentais que je n'allais pas tarder a jouir, je lui en fit part et il me dis de lui jouir dans la bouche, qu'il voullais gouter mon jus.
Sur ces mots je lui balançais mon sperme dans la bouche dans un grand râle de plaisirs.
Il se retourna et me présenta sa bite afin que je le suce aussi pour receuillir sa sauce, qui ne tarda pas.
C'etais bon et chaud...
Après cet interlude nous sommes rester allonger l'un contre l'autre en nous caressant et nous embrassant.

Nous sommes ensuite allez à la douche, mais sa je vous le raconterais dans une prochaine missive.

Joachim67

vonkuburg.joachim@gmail.com

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.