Page précédente

Ce mec...

Bonjour, je me présente, je suis Victor, j'ai 18 ans et je suis étudiant. Je viens de commencer le cegep au Québec (l'équivalent du lycée, je crois) en Sciences de la nature. Je n'ai pas beaucoup d'heure de cours car je fais le programme de façon prolongée afin de pouvoir pratiquer mon sport à fond ! Je m'entraîne 9 fois par semaine alors je ne suis pas trop mal ;). J5 mesure 5 pied 8, 150 livres, cheveux bruns et yeux vert.

Dès mon premier cours de français de la session, il y a un mec qui m'a intéressé fortement ! Il est un peu plus petit que moi, cheveu brun et quelle fesse ! Wouah ! Il ressemble un peu à Neo dans The Matrix.

Alors, pour l'approcher, j'ai décidé d'aller lui demander s'il pouvait m'expliquer comment on devait développer les paragraphes de développement pour notre analyse littéraire. Un peu gêné, il m'a répondu : ''Ouais... Je ne suis pas excellent en écriture, mais je me débrouille.'' Nous avons donc passé le midi à discuter de tout et de rien. Rendu en classe, nous avons pris place l'un a cote de l'autre. A la fin du cours, je lui ai demandé s'il avait besoin d'un lift pour se rendre chez lui. Toujours un peu timide, il me répondit qu'il doit attendre 2 heures pour que le bus arrive. Alors je l'ai force (j'ai pas eu a trop insister pour le voir embarquer dans ma voiture). À l'instant ou j'ai mis un peu de musique, il semblait rouge, très gêné. Alors pour le détendre, je l'ai pris par l'épaule et je lui ai dit : ''Détend-toi, j'vais pas te manger''. Il m'a répondu par un sourire timide.

Arrivé prêt de chez lui, il me dit : Voudrais-tu aller prendre une bouchée. Ravi, je m'arrête en avant de sa maison et je lui dis que je vais l'emmener dans un petit resto charmant. Nous avons pris place dans notre petit endroit isolé, c'est un restaurant de type vietnamien, donc, il y a des rideaux fins qui séparent chaque table. Etant seul, il m'a regardé, il ne me quittait pas des yeux. C'est à cet instant que je me suis lancé, je lui ai avoué que c'était un prétexte ce besoin d’aide, pour lui parler. Il m'a dit qu'il était au courant car j'avais finis par lui expliquer comment faire (c'est fou comme ce mec me fait perdre la tête). Je me suis déplacé vers la gauche de la table et lui aussi, cote a cote, nous nous sommes enlacés. On s'est embrassé un bon quart d'heure, je le touchais et je pouvais sentir ses muscles fins, son membre grossir entre ses jeans qui commençaient à être un peu serrés. Le serveur arrive et nous voit en pleine action et nous demande de quitter le restaurant pour le non-respect des règles. Nous avons fait semblant d'être offusqués, on est parti rapido-presto et on s'est rendu devant sa maison.

Il me dit vient, mes parents sont partis au Chili pour 2 semaines. On entre de la maison, pas le temps de savoir où je me trouve, je semble être dans un salon ou peut-être même une chambre. Il ne me restait plus que mon slip et lui était toujours habillé. Je me mets à la tache, j'enlève couche par couche. Rendu à son t-shirt, je peux sentir son parfum corporel, j'ai su a cet instant que c'était mon âme soeur. Il me dit : ''J'aimerais que tu me prennes''. J'ai dis : attends, nous avons tout notre temps. Je me suis mis à l'oeuvre, j'avais l'objet de désir entre les mains, quel engin !~Un gros 19 cm certains ! Je m'approche, lui fait sentir ma bouche humide sur son gland, il commence a mouille. Je fais plusieurs va-et-vient, je lui gobe la queue, il semble aimer, il pousse plusieurs gémissements. J'avale tes testicules. J'aime l'odeur de son chibre, les pectoraux fins et abdos me font craquer. 

On s'embrasse goulûment, il me met sur le dos et prend le contrôl. Entre temps, il change de position et j'ai son petit cul sur la figure. Je commence a faire le doigter. Je lui lèche la rondelle, il aime. J'insère 1 et ensuite 2 doigts. Il semble prêt. Je salive sur sa rondelle, il mouille bien ma queue bandée dur comme fer, de ses 18 cm, et j'insère mon chibre cm par cm.

Il gémit un peu et ensuite il y prend goût. Il me demande d'accélérer. J'accélère la cadence, il aime, on s'aime. Il sentait que j'aillais venir, ma respiration s'accélérait. Il s'est calmé et je n'ai pas encore craché. Il me regarde et me dit de me retourner. Je suis un peu surpris, j'ai jamais été pris. Il s'en rend compte assez vite. Il doit mouiller beaucoup mon anus, il est même allé chercher du lubrifiant. Il a été doux, sa queue me pénétrait a fond et j'aimais! Apres une bonne séance, il s'est retiré et il allait venir, je lui ai attrapé la queue et je l'ai sucé pour qu'il éjacule dans ma bouche. Il m'a fait la même chose. J'ai passé la soirée chez lui, la nuit, la fin de semaine et depuis ce temps, nous sommes ensemble. Je t'aime !

Si vous avez aimez notre première expérience, écrivez-moi, je vous conterai nos aventures folles, nous aimons bien les plans nature ;) ) Bonne lecture !

Victor
nick19000@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay d'internautes