Page précédente

Nouveau centre sportif.

Salut, je m'appelle Mike, j'ai 35 ans, je mesure 1,82 m pour 76kgs, je suis plutôt sportif.

Je m'entraîne trois soirs par semaine dans un complexe sportif qui vient de s'ouvrir à côté de chez moi. Pour le prix d'une entrée, j'ai accès à toutes les infrastructures du complexe : piscine, sauna, hammam, salle de musculation, cours de fitness ou sport de combat, escalade, plongée, tennis, squash

Je fréquente le centre pour entretenir mon corps et me détendre après mes journées de boulot. Je pratique la natation, la musculation et le squash. Je finis tous mes entraînements par une séance de sauna ou de hammam.

L'ouverture du centre étant récente, il y a peu d'adhérents, j'ai l'impression d'avoir le complexe sportif pour moi tout seul.

J'ai réussi à motiver Damien, un collègue de boulot, à venir s'entraîner au squash avec moi une fois par semaine. Le reste du temps, j'y vais seul.

Le club est implanté à la faon des clubs anglais, les vestiaires communs sont en bois nobles, chaque membre à son casier nominatif personnel.

Mercredi, après ma séance de musculation, j'étais sous la douche lorsqu'une voix m'interpella. C'était l'agent d'entretien, il assurait la fermeture du centre, il m'indiqua qu'il me restait que 15 minutes.

Je sortis de la douche et fila au sauna. Après avoir posé ma serviette sur le banc, je me suis allongé, les yeux fermés. Je me concentrais sur ma respiration lorsque la porte s'ouvrit avec fracas. Un gars, apparemment pressé, me salua à la volée et s'allongea sur sa serviette. Il ressortit au bout de 2 minutes puis revint s'allonger et cela trois fois de suite avant de disparaître.

Les 10 minutes que j'avais programmées arrivèrent à terme. Je sortis du sauna, pris une douche. Il me restait moins de 5 minutes pour me rhabiller et quitter le centre.

Arrivé devant mon casier, le gars du sauna était là. Bien que nous soyons peu d'adhérents au club, ils lui avaient attribué un casier juste sous le mien. Sur la porte, je pus lire Geoffrey M...

Je me frayai un passage jusque mon casier parmi ses affaires jonchant le sol. Je m'essuyais avant de me rhabiller lorsque je surpris Geoffrey en train de mater ma queue. Gné, je mis mon slip et m'habilla rapidement.

Geoffrey ramassa toutes ses affaires et les rangea dans son sac. Il était prêt à partir, mais il resta assis sur le banc à côté de moi. Il me regardait. Surpris, je lui demandai s'il voulait quelque chose ou s'il y avait un problème.

Il me regarda droit dans les yeux et se présenta : Geoffrey M..., on ne se connaît pas, mais je t'offre un verre pour faire connaissance.

Tout en rangeant mes affaires, je me présentai : Mike A..., je suis un peu pressé, mais on peut discuter jusqu'au parking. J'étais surtout surpris qu'un mec mate ma queue fixement.

Pendant le trajet jusqu'au parking, il m'expliqua qu'il venait d'arriver dans la région, il connaissait peu de monde dans le coin. C'est pour cela qu'il me proposait de boire un verre.

Pour ce soir, l'heure était déjà bien avancée et le lendemain je bossais tôt. Je lui proposai de se revoir ce week-end, le samedi à 15 h pour un match de squash. Il accepta et nous sommes rentrés chacun chez soi.

Le samedi à 15 h, Geoffrey m'attendait devant le club. Il se dirigea vers le vestiaire pendant que je prenais les raquettes et la clef de la cage de squash. Arrivé au vestiaire, Geoffrey était en tenue. Il me regarda changer de tenue tout en discutant.

C'était sa première séance de squash, je pris le temps de lui expliquer les règles et quelques trucs. Les premiers échanges furent catastrophique, il venait au contact régulièrement ou s'affalait contre les murs. Mais il était agile et rapide, il prit rapidement le rythme.

Je proposai un match, le score fut sans appel : 11-0 en ma faveur. Il demanda la revanche, il se déchaîna et remporta de justesse le match 12-10.

Il fallait se départager, la troisième partie fut rude. Nous étions à 10-10 lorsqu'un muscle de ma cuisse claqua lors d'une tentative désespérée pour rattraper la balle. Je fus contraint à l'abandon.

Geoffrey me dit que le sauna suivi d'une douche froide serait bénéfique pour ma cuisse. Il me proposa aussi un massage, car il est kiné et qu'il a toujours de la crème antalgique dans son sac de sport.

Il m'aida à revenir jusqu'au vestiaire, une fois déshabillé, il me soutint jusqu'au sauna. Après 15 minutes de sauna, ce fut la douche froide. Puis il me ramena jusqu'au vestiaire.

Il installa une serviette sur le banc et m'aida à m'allonger sur le ventre. Il commença son massage. Ces gestes étaient doux, mais professionnels, il massait la face arrière de ma cuisse, du genou à l'entrejambe. La douleur s'estompa et je me détendis. Son massage provoqua chez moi une érection.

Il avait terminé le massage de la face arrière, il me demanda de me retourner pour masser la face avant.

J'étais gné, car je bandais. Je lui expliquai ce qui se passait, il me répondit que cela arrivait régulièrement.

Une fois sur le dos, la bitte tendue vers le ciel, il reprit son massage de ma cuisse. Geoffrey ne quittait pas ma bitte du regard. Il finit son massage, s'essuya les, mais puis ces mains revinrent parcourir mon entrejambe.

Il me dit qu'il allait s'occuper de ma contraction pénienne. J'allais l'arrêter, mais les gestes étaient doux et sensuels, je me suis laissé aller !

Sa main gauche massa mes couilles pendant que sa main droite massait la hampe, du gland à la base. Mes 16 cm étaient dressés. Après quelques va-et-vient, ses lèvres vinrent poser un baiser sur le bout du gland puis sa bouche absorba mon gland. Il avala les 16 cm en gorge profonde puis commença une masturbation buccale. Sa main gauche continuait de masser mes couilles pendant que sa main droite venait jouer avec ma rondelle anale.

De mon côté, je m'enhardis, j'attrapai sa bite, elle se mit à grossir après quelques va-et-vient. Elle avait la mme taille que la mienne, mais avec un long prépuce. Je m'amusai à le décalotter à fond avant de laisser le prépuce recouvrir son gland.

Avec de tels attouchements, je n'allais pas pouvoir résister longtemps avant d'exploser. Ces lèvres se resserrèrent sur mon sexe, ces va-et-vient accélérèrent, sa main gauche massa plus fermement mes couilles et mon scrotum, la première phalange de son index droit entra dans mon anus.

J'accélérais aussi la cadence de mes va-et-vient sur sa hampe. Son gland était totalement découvert, je pouvais jouer avec son frein et son méat. Du liquide présume commençait à perler. Je l'utilisai pour lubrifier son gland et reprendre ma masturbation.

Juste avant mon éjaculation, sa main gauche bloqua mes couilles comme une tenaille, son index glissa entièrement à l'intérieur de mon anus, ça boucha laissa mon sexe et je pus envoyer trois gros jets de spermes blanchâtres bien épais sur mes abdominaux.

Il laissa mon sexe se reposer. Il enjamba le banc pour que je finisse de le branler et qu'il éjacule lui aussi sur mon torse. Il envoya plusieurs jets de sperme très liquide. Mon torse était recouvert de sperme.

Geoffrey m'aida à me relever, me soutint jusqu'à la douche. Sous la douche, les jeux reprirent. Une éjaculation plus tard, nous étions vidés, lavés et habillés.

Pendant trois semaines, je n'ai pas pu refaire de sport, mais j'ai vu Geoffrey tous les deux jours pour un massage thérapeutique et un massage érotique.

Mike

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.