Page précédente

La chambre d'amis

Ce jour là, j'avais invité un jeune copain dont j'ignorais les tendances sexuelles pour quelques jours. je lui avais donné la chambre d'amis dans laquelle sont entreposés mes divers documents, dont quelques revues de photos homos. Le soir, j'avais besoin d'un formulaire, donc, j'entre dans la chambre et que vois-je ?

Le copain étendu sur le lit avec une de mes revues de photos près de lui, slip baissé, cambré, la tête renversée sur l'oreiller, haletant de plaisir en branlant sa bite dure !

Les yeux clos, il est super beau avec ses cheveux noirs en bataille, son visage empli de plaisir et ses lèvres entrouvertes sur ses halètements de plus en plus bruyants et précipités. Je sens mon jean se tendre, ses doigts vont et viennent à toute vitesse sur son épieu dressé, prêt à jouir. Il s'aperçoit de ma présence mais il est trop tard, il ne peut plus s'arrèter, il est au point de non-retour! Tournant la tête vers moi, il sourit:

-H!..H!..Ca t'excite? Ben regarde-moi! Je vais juter!

Oh oui, ça m'excite! Mon jean va craquer en voyant ce beau garçon en train de se faire jouir! Je détache ma braguette et je m'approche bite tendue vers lui qui halète, transpire en continuant à me sourire vicieusement en se branlant fougueusement les reins cambrés:

-H!...H! Ta bite est bien dure, hein,en me voyant!
Mon jean sur les mollets, je ne peux que me branler aussi et attendre son éjaculation imminente car il va juter ! Mes yeux braqués sur son gland, j'halète, ma main va et vient à fond la caisse sur ma bite brûlante, de son gland jaillit soudain un long jet puissant qui s'écrase sur son visage,puis un deuxième. je n'en peux plus! Mes jets rejoignent les siens, je jute sur son visage et son torse. Soulagés tous les deux, il me dit, encore tremblant:
-Ben oui...Je le fais tous les soirs...Mais ce soir, tu es arrivé trop tard!...Reviens demain!

Le lendemain, après une journée sans histoire au cours de laquelle il me souriait, complice en disant:-à ce soir! Ce qui faisait dresser ma bite dans mon jean (j'aurais voulu le faire jouir toute la journée!), le soir il monte dans sa chambre en me faisant un clin d'oeil. Compris! je le suis, il me dit:
-Caresse-moi. Je ne demande que ça, je suis debout derrière lui, je caresse son torse imberbe sous son t-shirt l'embrassant dans le cou, c'est doux, ça sent le garçon excité, j'adore! Il murmure:
-Oh oui! C'est excitant! Tu me fais bander! Regarde! et, prenant ma main,il la pose sur sa braguette tendue.

Je détache sa ceinture et je passe ma main dans son pantalon, j'atteinds sa bite raide, oui, il est très excité! Cela durcit par à coups dans ma main. Il renverse la tête contre la mienne, sa flèche se dresse dans l'échancrure de son pantalon, il se cambre contre moi tandis que sa main derrière lui détache mon jean et caresse mon épieu.

Se retournant, il me regarde vicieusement, écarte les lèvres et m'embrasse profondément, bite contre bite, nos pantalons tombent sur nos chevilles, sa bite dans ma main, la mienne dans la sienne, nous sommes brûlants de désir, sa langue chaude mêlée à la mienne, nous sommes au comble de l'excitation! Je l'entraîne sur le lit, et là, nos cuisses se mêlent, sa bite dure comme acier serrée entre mes cuisses va et vient à grands coups de reins, il pousse des grands:-HAN!...HAN! Mon épieu tressaute contre son ventre, nous sommes en transpiration bouche contre bouche,puis il se retire des mes cuisses:-Ooooh, Que c'est boooon! Branle-moi...Suce-moi! Ma main va et vient lentement sur sa sagaie, il fait:-Ouiii!...Plus viiiite! Je fais durer son plaisir et j'introduis son gland entre mes lèvres, il pousse sa hampe dans ma gorge, par coups de reins rapides, son piston va et vient, il halète:
-H!...H!..Fais moi juter! C'est trop booon!... Mais je veux faire durer encore, je retire son épieu de ma bouche, il halète:
-Salaud! J'en peux plus! Merde, fais-moi juter!

Là dessus, Il saisit mon épieu dur comme jamais dans son poing et me branle à toute vitesse en ahanant:
-Vas-y à fond!J'vais t'faire juter, moi!
Il fait ça très bien! Sous son poing, je n'en peux plus moi aussi! Mon poing va et vient rapidement sur sa bite brûlante, il va jouir et...moi aussi! L'un contre l'autre,nous frémissons, nous tremblons de tout le corps, nos bouches soudées halètent:
-HH!...H!..AAAAAAH! JE JUTE!...MOI AUSSI!

Nos jets se mêlent, puissants, enduisent nos mains, nos torses, agités de spasmes, les coeur battant,nous nous détendons, il dit:-Qu'est ce que c'est bon ensemble! Reste près de moi, on va le refaire dans un moment!
J'ai passé la nuit avec lui, nous l'avons refait plusieurs fois jusqu'au matin.

Franck

 

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.