Best Of Cyrillo

Page précédente

La chambre de mon pote

L’histoire que je vais vous raconter s’est réellement passée le 30 juin 2010, j’étais depuis deux ans dans un lycée technologique dans le sud de la France pour y préparer un BTS, l’année dernière j’ai découvert ma classe composée entièrement de garçons, il faut remarquer que dans cette filière il y a très peu de fille ! nous avons tous liés connaissance au court de la 1ere année et nous sommes partis au ski pour que notre classe se lie encore plus, afin de pouvoir réaliser ensemble des projets industriels, nous avons tellement bien liés connaissance qu’a la fin du séjour au ski nous avions décidés notre classe de 20 mecs de faire un sauna, l’hôtel disposait d’un énorme sauna ou pouvais contenir facilement 30 personnes ; n’ayant rien prévu comme maillot de bain nous nous sommes tous retrouvés en boxer dans ce sauna et d’autres on fini à poil… mais ceci est une autre histoire. Au cours de la 2e année l’ambiance entre camarades de classe est des plus festive et s’est accentuée au mois de mars où nous avions tous plus ou moins pris l’habitude de nous faire des « chats-bites » ou encore se faire des massages ou encore toucher les fesses de son voisin. Bref nous n’étions pas une classe qui travaillait beaucoup, et les profs nous le disait souvent…

Pour en revenir à mon histoire, il faut avouer qu’un mec en particulier me faisait craquer il s’appelait Julien avait 20 ans, il était mince, 1m75, cheveux noirs toujours coupés courts, avec un petit bouc rasé très court, un vraie gueule d’ange et portait toujours des survêtements. Tout au long de l’année je le matais, son cul qui me faisait rêver, je l’ai également maté au ski dans ce fameux sauna et comme par coïncidence et pour mon plus grand bonheur nous partagions la même chambre ; ce mec la prenais toujours sa douche porte ouverte ou je me suis donné à cœur joie de le maté, ce jour là je n’est pu que voir son cul et j’ai même réussi à le prendre en photos et ces dernières son encore dans mon ordi.

Donc mon beau Julien ne connaissait pas mes préférences sexuelles, tous comme mes autres camarades de classe d’ailleurs, je m’inventais des copines pour leur faire croire que j’étais hétéro en réalité c’était que j’étais gay, et lui ne m’avais jamais parlé de copine et ne s’était jamais confié aux autres non plus alors que certains dans la classe racontait leurs « aventures » et parfois leurs exploits, avec telle ou telle fille… Julien et moi sommes devenus très complices au fil de l’année et avions choisi le même projet avec deux autres mec de la classe. Au cours du projet j’avais des tâches à réaliser mais par moment je divaguait et fantasmais sur ce corps entre aperçu au cours d’une douche. Plus le temps passait, plus je fantasmais et plus j’étais excité, je me sentais bien avec lui et auprès de lui ! Ce mardi 30 juin 2010, nous avions terminé notre dernier oral à 15h00 devant un jury extérieur et comme toujours je lui proposa de le ramener chez lui, au soir nous devions aller chez un de nos profs pour finir l’année avec un p’tit coup à boire. Dans la voiture me surprenais souvent à mater son entrejambe, au lieu de repartir chez moi et de revenir, il me dit de rester chez lui pour regarder le match de foot et un autre gars de la classe viendrait nous chercher chez lui vers le 17h30 !

Arrivés chez lui il fit quelques bricoles dans la maison et nous sommes montés dans sa chambre, sa chambre était situées sous les combles, il y faisait très chaud, pour la 1ere fois j’aillais rentré dans l’univers le plus intime de celui qui hantait mes nuits. Sa chambre était simple avec un lit 2 personnes sous le vélux et en face la télé et le bureau qui prenait tout le mur. Il me dit de m’installer sur son lit et de faire comme chez-moi ! Comme il faisait très chaud il enleva son t-shirt et me dit de me mettre à l’aise ce que je fis également, je matais son torse nu près de moi à quelques centimètres avec des pectoraux rebondi couverts d’un filet de poils noirs, des petits tétons, des abdos magnifiques et un filet de poils qui descendaient vers l’abdomen et s’évase au niveau de la ceinture. Nous devions regarder le match France-Mexique, ce que nous fisse pendant un bon quart d’heure mais voyant le match se terminer en sucette, nous avons quitté l’écran et avons parlé de notre projet des résultats qui arrivaient au mois de juillet.

A un moment il dû s’absenter pour aller aux toilettes, restant seul dans cette chambre je décidais de fouiller un peu, enfin fouiller est un bien grand mot… dans la vie de l’homme sur lequel je fantasmai, j’ouvris les tiroirs de son bureau et quel ne fus pas ma surprise en ouvrant le dernier tiroir de son bureau, un magazine gay, le dernier paru car la date é tait toute proche, jamais je n’aurais pu imaginer Julien être Gay ! Je l’entendis revenir dans l’escalier je remis le magazine à sa place et referma le tiroir, et fit mine de regarder par le vélux lui faisant croire que j’avais entendu un bruit bizarre dehors. Nous nous sommes remis sur le lit à discuter et voulant en savoir plus sur sa vie sexuelle, je lui dis :
« - Mais dit moi : tu ne jamais parlé de tes copines ?
- Non c’est vrai, j’ai eu 2-3 copines par-ci, par-là, me répondit- il
- Et alors ??
- Euhh…Et bien…J’ai eu des aventures avec celles-ci, je les aimées, je leur est fait l’amour, mais c’est un peu plat en ce moment. »

Je le sentais bien embarrassé et bien confus dans ses propos peut-être avait-il eu, une aventure avec une fille et que ça ne lui est pas plu autant qu’il le disait ! Et puis il a remis la télé et elle est tombée sur l’extérieur, c'est-à-dire sur le lecteur DVD, et l’image mise en pause qui apparaissait à l’écran était celle de deux hommes qui se faisait l’amour. Julien était rouge de honte, gêné par ce que j’ai pu découvrir.
Alors je lui dis :
« - Tu sais Julien tu fais ce que tu veux de ta vie, si tu es Gay tu est gay !
- Non je ne le suis pas, c’est certainement quelqu’un qui à voulu me faire un blague, me dit-il
- Et qui ??
- Je ne sais pas…
- Arrête de me mentir Julien, j’ai tout pigé sur ton orientation sexuelle, tu es homo, avoue le moi, je ne te jugerai pas et je ne dirai rien aux autres… »
Faisant durer le suspense en attendant sa réaction, et surtout avant de lui avouer que moi aussi j’étais gay !

Alors il me répondit :
« - que oui, il était gay et qu’il aimait les hommes, qu’il l’avait déjà fait autant avec un homme qu’avec une fille, mais qu’il préférait les hommes ! Il me dit également : qu’il n’avait jamais été attiré par un mec de la classe vu que tous son hétéro…
- Sur ce je lui répondis, tu sais Julien, il fait que je t’avoue quelque chose ?
- Ba…quoi ??
- Eh bien…C’est un peu délicat avouer … !
- Quoi ? tu en as trop dit ou pas assez ?
- Voilà, Je suis comme toi, j’aime les hommes, je suis gay ! Et il faut bien dire que tu ne me laisse pas indifférent ! » Là je tente le tout pour le tout…
- « Ah oui ! Pourtant tu disais aux autres avoir une copine et puis une autre…
- Eh bien, non Julien, tu vois j’ai fais comme toi je me suis caché, j’ai trompé tout le monde !
- Ah ok ! Alors tu disais que je ne te laissais pas indifférent… !
- Il est vrai Julien, depuis deux ans je te matte et toi tu n’a rien vu… »
Sur cette dernière phrase, il m’embrasse fougueusement dans un baisé long et langoureux. Et me dit :
« - Voilà ma réponse !
- Je prends ça pour un oui alors ?
- Bien sûr Loulou, (tout le monde m’appelait comme ça dans la classe, on avait tous un surnom), tu veux pas qu’on essaye ensemble ?! »

Sur ces propres mots je lui attrape le paquet et lui malaxe à travers son jeans, il a l’air d’aimer ça. Je sens sa bite devenir de plus en plus dure alors je décide de voir le matériel ! Je lui défais délicatement ça ceinture et déboutonne un à un les boutons de son jeans et lui fait tomber sur les chevilles, je lui malaxe le paquet à travers le tissu de son boxer gris, sa bite est maintenant bien dure, je fais glisser son boxer à mi genoux et découvre une bite de 17*5, prend sa bite en bouche en lui faisait des mouvements de va et vient, il à l’air d’aimer ça vu les gémissements qu’il émet, tellement il est excité qu’au bout de 3 minutes de succion, il me dit : « - Je vais jouir ! »
Alors je laisse sa bite et lui lèche son gland, sa hampe, ses boules et lui décroche à chaque passage un râle plaisir. Lui aussi veut me faire plaisir et y va direct il m’enlève tout et me suce avec délicatesse et lui rentre en bouche une bite de 18*6 ! Je hurle de bonheur…
Alors il me dit : « -Moins fort mes parents sont en bas ! »
Au bout de 10 min il arrête et commence à me branler et me dit : « - Prend moi, j’ai envie de te sentir en moi »

Il se met à quatre pates et je lui bouffe le cul avec parfois de coup de langue lui faisant râler de plaisir à chaque fois, puis je lui mets un doigt, puis deux, puis trois ! Et là il me dit : « que c’est bon… ». Il se lève et va chercher un préservatif dans son armoire bien cachés derrière les piles de linge. J’enfile le préso et entre doucement dans ce petit cul ferme et rebondit, une fois ma bite entrée complètement je le limais pendant 15 minutes, au bout de ce temps, je me suis allongé sur le lit sur le dos et lui est venu s’assoir sur ma bite, je l’ai limé encore un bon quart d’heure ! là où je n’en pouvais plus, je me suis retiré de son cul et nous sommes allongés l’un à côté de l’autre sur le lit, il s’est branlé et à éjaculé un peu part sur les draps, sur son torse et sur le mien, quand à moi je suis venus me posé sur au dessus de sa bouche je me suis branlé et lui est éjaculé presque tout en bouche dans un énorme râle de plaisir, le reste était sur son torse et dans son cou.

Il a tout avalé ma semence comme si tout cela était précieux jusqu'à la dernière goutte ! Je me suis approché de sa bouche et nous nous sommes embrassé dans un baisé fou et long. Ensuite nous nous sommes allongé dans son lit l’un à côté de l’autre, nous transpirions comme des bœufs et nous avions du sperm partout, il était exactement 17h03 ! Ne pouvant pas rester comme ça avec cette odeur de mâle et ce qui nous collait au torse, nous avons décidé de prendre une douche ensemble, sans attirer l’attention de ses parents, heureusement sa chambre était au 2e étage et salle de bain au 1er et ses parents était au RDC, nous avons pris nos affaires et sommes allés dans la saille de bain, dans laquelle nous avons pris notre douche pour nous rentre plus présentable et ainsi moins de chance de nous faire griller, dans la douche nous nous sommes branlé mutuellement et avons éjaculés sur le carrelage presque en même temps !

Nous nous sommes embrassé longuement et goulument et nous avons commencé à nous rhabiller en échangeant nos boxers comme preuve de nos ébats. Arrivés 17h30 et la sonnette retentir ! MERDE…, il est déjà 17h30 et nous n’étions pas secs, Julien pris le sèche-cheveux et se sécha les cheveux illico presto et descendit pour accueillir notre chauffeur, lui prétextant que j’étais au toilettes et que j’allais arriver, et 3 minutes après je descendis.
Personne n’a jamais rien su de cette histoire, et personne ne nous à griller cette soirée, nous faisant des p’tits clins d’œil et mettant la main très discrètement sur notre paquet, nous nous sommes quand même retrouvé à l’intérieur de la baraque du prof pour nous embrasser et nous tâté le paquet. Depuis nous nous sommes revus quelques fois pour revivre cet instant merveilleux en toute clandestinité, aujourd’hui à l’heure où je vous écris, il est parti en vacances et nous nous reverrons prochainement pour d’autres aventures !

J’espère que vous avez appréciez cette histoire et j’attends vos commentaires !
Bonne branle

Nick

kevin19902010@live.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.