Best Of Cyrillo

Page précédente

chantier.

J'ai soif, j'entre dans un bistro.

Toutes les têtes se tournent vers moi. Il faut dire que je suis choquant. Je suis hyper musclé et je ne crains pas de le montrer. Je suis en débardeur laissant admirer mes muscles puissants et bronzés.

Je suis en short mini qui moule bien mon paquet. J'ai une allure de dure, visage carré, cheveux raz, épaules très large, taille fine. Je m'assieds au bar et commande un demi. Je le sirote tranquille, je paye et je sors.

Je marche un moment dans la rue sombre et j'entends qu'on me suis. C'est sans doute un mec du bistro qui a envie d'en voir plus et qui se risque à me suivre. Je ne me retourne pas, je suis mon chemin. J'arrive à proximité d'un chantier. J'entre. Je vais droit dans le bâtiment en construction, j'entends que le mec me suis toujours. Je monte un étage parmi la poussière et les sacs de ciment. Je me place au milieu d'une pièce immense et légèrement éclairée pas la lune. Je me retourne lentement.

Le gars est dans l'encadrement de la porte. Il est comme cloué sur place. Et si j'étais un voyou? C'est sans doute la question qu'il se pose. Je bouge un peu, je lève un bras et exhibe mon biceps qui roule sous ma peau. Je me titille le téton gauche. Je me caresse comme si j'étais seul .

Le mec se masse le paquet, il a la bouche ouverte. ça doit être un suceur. J'ôte mon débardeur, laissant les ombres et la lumière douce mettre en valeur mes formes puissantes. Je baisse mon short et je me retrouve nu devant de type que je ne connais pas. J'ai une semi érection. Je me tire sur les couilles, je crache dans ma main et me masse la pine qui se met à durcir.

J'écarte les cuisses , il a sorti son sexe et se branle doucement,il a peur de jouir trop vite. Je lui fais signe de venir vers moi. Il s'approche doucement et me tourne autour, il 'ose pas me toucher. Je lui dis de me faire ce qu'il veut. Il pose sa main tremblante sur mon pec droit et et avance son visage vers mon téton gauche et se mets a me le sucoter, j'aime ça.

Il saisi ma pine et le soupèse, il me souri admiratif. Il tâte mes couilles pleine de jus près a sortir. Il me caresse partout fiévreusement, je vois qu'il n'a pas l'habitude de toucher des corps aussi musclé que le mien. Je lève les bras et il me lèche dessous, hummm il me rend fou ce mec. Il me lèche partout en grognant de plaisir il a arrêter de se branler de peur de jouir.

Je suce sa queue, Il sent fort. Je me relève et je lui tends une capote en lui disant de me piner le fion. Il le fait, je sens sa queue dure qui entre dans mes tripailles chaudes, quel délice ! J'aime être avili comme ça dehors avec la possibilité d'être surpris. J'aime sentir un braquemart dans mon cul qui me ramone, putain je sens que je viens ! ouaiiiii !!!!!!!

Je gicle, je jute,je crache mon venin à deux mètres. Le mec se cabre et je sens qu'il éjacule. Putain c'est bon! Quand il a fini, je me retourne et j'approche mon visage du sien, il entre ouvre ses lèvres et je lui roule une pelle bien baveuse.

On se serre l'un contre l'autre, je sens ma queue gluante de sperme contre son ventre. J'ai envie qu'il m'encule encore. Je lui dis que j'en veux encore. Il me dit qu'il habite a côté, on va chez lui.

ON a baisé toute la nuit. Je suis une vraie pute, j'aime le sexe au masculin, j'aime être admiré, caressé, sucé, enculé, insulté, j'aime les hommes ! Si tu me veux écris moi.
a plus.

Pascal

lpmuscle7a@aol.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.