Page précédente

Chaude plage espagnole !!

Cette histoire n'est ni une fiction, ni un fantasme. Elle vient juste de se dérouler cette semaine lors de nos vacances en Andalousie. Mon copain et moi passons actuellement 2 semaines de détente dans le sud espagnol, proche de la pointe de Gibraltar. Nous sommes en couple depuis plusieurs années et nous nous adonnons quelquefois à des jeux au pluriel.

Bref, lundi nous sommes partis explorer une plage considérée comme l'une des plus belles de la péninsule ibérique sur la Costa de la Luz (playa Bolonia pour ceux qui connaîtraient !!). Arrivés en début d'après-midi, nous croisons quelques familles et groupes d'amis sur la plage...longue de près de 4,5 km !! Autant dire, que nous ne nous marchions pas les uns sur les autres.

Afin d'être plutôt tranquilles et pénards, nous optons pour nous isoler vers une immense dune de sable qui recèle de nombreux coins discrets et rocailleux où nous pourrons être à l'abri des regards.

Tout en faisant chemin, vers notre "refuge", nous croisons au passage quantité de beaux mâles en slip de bain ou boxer de plage, à la peau mate...de vrais bogosses latins !!

Mon compagnon et moi échangeons des regards complices et quelques remarques assez flatteuses sur tels ou tels mecs croisés.

Une fois installés, nous nous baignons un moment, puis nous entreprenons de nous faire sécher au soleil sur nos serviettes. Depuis quelques minutes, un mec d'une bonne quarantaine d'années mais au physique de sportif, crâne rasé, belle musculature, peu poilu si ce n'est une bande de poils allant du nombril au slip de bain, et des cuisses et jambes poilues, nous mâtait.

Au début, nous ne nous en étions pas rendu compte. Ce n'est qu'après un deuxième bain de mer, que nous avons remarqué le mec planté sur la plage, les pieds dans l'eau entrain de nous reluquer dans les vagues. Mon copain et moi sentons son regard sur nous (il n'y avait pas d'autres baigneurs dans le périmètre !) et décidons de sortir de l'eau pour regagner nos serviettes, histoire de tester nos convictions. Bingo, le mec nous voyant sortir, décide de partir nonchalamment vers une pinède en lisière de la plage...déserte !! On se regarde tous les deux et on décide de le suivre...qui vivra, verra !! Ni une ni deux, nous voilà dans ses pas.

Au bout de quelques dizaines de mètres, à le suivre dans les pins, notre bel hidalgo s'arrête et commence à nous mâter en caressant son paquet à travers son slip de bain rouge...

Sans hésiter une seconde, nous décidons de l'approcher et de nous positionner à ses côtés. Ce qui devait arriver, arriva, le mec commença à nous peloter tous les deux en même temps. On bandait comme des collégiens en rut !! La situation était trop excitante pour qu'on ne puisse pas en jouir pleinement. Le slip du mec était gonflé à bloc !! Avec mon copain, on décide alors de lui rouler des pelles tout en le caressant de partout : épaules, torse, tétons, ventre, fesses.....et paquet. Et là, n'y pouvant plus, nous décidons de lui libérer sa queue....un morceau énorme, épais, gros gland, long prépuce couvrant au 3/4 son gland...mince filet de mouille qui perlait au bout...l'extase !! Belle paire de couilles rasées, poils du pubis tondus courts; et là nous voilà directement à genoux entrain de le sucer ensemble, nos deux bouches sur son membre tendu et épais....un vrai délice !! Dans le feu de l'action, son slip était aux chevilles, et nous avions également viré nos boxers de plage...Tous à oilpé !

La suite fut des plus chaudes...Après s'être caressé et pompé mutuellement, le mec se mit à genoux derrière mon copain pour lui mordiller les fesses. Je me tenais debout à ses côtés tout en lui roulant des pelles. Je connais le penchant de mon mec pour bouffer et se faire bouffer la rondelle et là, je ne voulais pas qu'il manque cette occasion. Rappelons que dans notre couple, je suis passif à 90% et mon mec l'est les 10% restant. Bref, le bel espagnol commence à lui écarter ses fesses, à lui lécher la raie...je vois mon copain se cambrer et prendre appui contre un tronc d'arbre, moi toujours debout à ses côtés. La séance dure plusieurs minutes. Au bout d'un moment, le mec fait comprendre à mon compagnon de se mettre à quatre pattes dans le sable afin qu'il puisse bien lui bouffer le cul. J'en profite du reste pour fourrer me queue raide dans la bouche de mon mec. Le voilà gémissant sous les assauts de la langue de notre troisième larron. Ce dernier n'y tenant plus se redresse et commence à caresser la raie de mon copain avec sa queue épaisse et humide...je me positionne de côté...tout en caressant le dos de mon copain afin de n'en rater aucune miette. Et là, la magie de l'excitation opère....après plusieurs frottements bien appuyés..je vois le gland du bel étalon disparaître dans la rondelle peu habituée de mon homme. Ce dernier se raidit et se cambre sous la surprise et lâche un râle de surprise et d'inconfort...rappelons qu'il se fait rarement prendre. Bref, notre bel espagnol lui écarte bien les fesses avec ses 2 pouces afin que je ne rate aucune miette du spectacle. Je vois son membre s'enfoncer centimètre par centimètre..je me branle en même temps et caresse le dos, les flancs et le ventre de mon copain. Ce dernier gémit de plus belle. Après quelques va et vient, notre actif se retire laissant le trou de mon copain dilaté...il décide de rassembler les shorts de bain afin de s'assoir dessus, dos appuyé contre un tronc d'arbre et attrape l'une des cuisses de mon copain pour lui intimer l'ordre de ven!

 ir s'emp

aler sur sa queue hyper raide.

Mon copain lui tourne le dos, et écarte les jambes afin de s'accroupir au dessus du membre luisant de mouille. Je saisis la queue bien raide et entreprends de l'aider à la faire glisser dans son trou...déjà bien ouvert. Autant dire que ça glisse tout seul. Il s'assoit jusqu'aux couilles. Je remarque avec excitation que mon copain bande comme un taureau..je me fous à genoux devant lui et le suce en même temps qu'il se redresse pour aller et venir sur la bite de notre étalon espagnol.

Pris dans notre baise à trois, nous avions omis de remarquer un voyeur, planqué à quelques mètres de nous. N'y tenant plus, il nous a rejoint peu de temps après. Beau gars d'une petite trentaine d'années, brun, cheveux mi-longs, bouclés, peau mate, poilu sur les pecs et le ventre, à poil. La tige bien raide et relativement bien épaisse...à mon tour de me faire plaisir et de le sucer pendant que mon copain se faisait démonter sa petite chatte de mec comme il faut !! Je me délectais à sucer notre nouvel arrivant qui lui aussi lorgnait sur le membre très épais de notre premier compère et que l'on voyait disparaître et réapparaître du trou de mon compagnon.

Après quelques minutes passées ainsi, mon copain se redressa et se releva...tout comme notre quadra endurant. Je vis mon copain faire quelques mètres pour trouver un tronc au sol sur lequel il prit appui avec une jambe et se tint des deux mains sur le tronc d'un autre pin, le cul toujours bien cambré et appelant de manière très explicite une sodomie très profonde. Chose que notre quadra hidalgo ne manqua pas de faire, il lui enfonça directement son chibre d'un seul coup de rein...et j'entendis mon copain gémir de plaisir. Avec mon second espagnol nous étions chacun d'un côté de mon copain, à l'embrasser, le caresser, lui branler la queue, caresser l'autre étalon, bref à jouer aux mecs qui attendent leur tour...et ce ne fut pas long à arriver...notre quadra se retira et laissa la place au plus jeune d'entre nous qui n'hésita pas une seconde pour occuper la place laissée vacante, toute chaude et humide..il l'encula pendant plusieurs minutes avant de se retirer et de me laisser la place, chose que je fis dans la foulée. Après un second round, notre quadra déchargea dans un râle rauque plusieurs jets de foutre épais tant dans le cul de mon copain que sur sa rondelle en se retirant...Mon copain serra instinctivement le cul, et le jus sorti et coula le long de ses cuisses. Le jeune hyper excité par cette vision, s'enfonça direct et lima le cul ouvert pendant 3-4 minutes avant de gémir et de se retirer également en lâchant 2 jets bien fournis de sperme sur la rondelle bien béante de mon compagnon. Là aussi, le cul se resserra et permit au surplus de semence de couler le long de ses cuisses. J'étais tellement excité par cette vision et cette situation que je le pris à la suite...sensation douce, chaude et très très humide..avec à chaque va et vient un bruit mat et humide.. Là aussi, quelques minutes suffirent pour me faire gicler dans son cul.

Après m'être retiré, mon copain resta quelques instants dans cette position, histoire de récupérer un peu ses esprits. Telle ne fut pas ma surprise lorsque je vis notre beau quadra le doigter et fourrer sa langue dans le trou de mon copain, tout excité à l'idée de "communier" avec nos trois semences.

Bref, ce fut l'acte final, car sous ce doigtage en règle, mon copain se branla et gicla de longs jets fournis devant lui.

Nous sommes restés environ 10 minutes ensemble, et ensuite chacun repartit dans son coin.

Autant dire, que nous sommes rentrés de la plage, sur les rotules et la tête pleine de très bonS souvenirs. Petite info, mon copain a un peu mal au cul depuis...mais bon ça lui passera après tout !! quel veinard !!

Gerolamo

gerolamo_75@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'information : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.