Best Of Cyrillo

Page précédente

Le chauffeur de car.

Mon histoire a eu lieu l année de mes 30 ans. Je m’étais payé un voyage en autocar. Le car était à moitié rempli. Le chauffeur était jeune et assez mignon.

Parti de Brest en début d’après midi. Première arrêt Nantes, arrivé a Bordeaux vers les 20h pour le repas et l’hôtel. Pour le diner je me suis mis à coté du chauffeur. Nous avons parlé de tout et de rien. Puis viens la fin du repas et je propose à Éric (le chauffeur) d aller marcher un peu dans le parc de l'hôtel.

Tout en causant je fais allusion que je préfère les mecs. Lui ne dit rien et ne semble pas gêné. Puis notre balade dure ½h sans qu’il se passe quelque chose. Je me suis endormi en pansant à lui et me faisant un plaisir solitaire. Au petit déjeuner il vient directement se mettre à cote de moi. Discutions banale du matin. A la monté dans le car il me demande de me mettre juste derrière lui, pour qu’on puisse discuter.

Arriver le second soir à Santander en Espagne. Même soirée que la vieille. Mais il me provoque en parlant cul. Avec sa copine il fait ça et puis ci etc.…. mais sans trop de conviction dans ses paroles.

Puis vient le moment de monter dans nos chambres et là il me propose de venir boire une bière espagnole qu’il venait d’acheter. Je le suis et là il recommence a parler de sexe, et à se mettre la main sur la bite. Je le laisse venir un peu puis m’approche de lui et lui caresse la bite à travers le pantalon, il se laisse faire sans aucune réticence. Je commence à lui défaire la braguette et passe la main dans son fût. Il ne me repousse pas du tout. Je me permets d aller plus loin en lui faisant tomber le pantalon et lui sortir la bitte. Il ne bouge pas et se laisse faire. Pantalon et caleçon en bas des chevilles et commence à lui caresser la bite et les couilles. Je me mets à genoux et commence à lui sucer la bite. Pour un jeune de 27 ans il était bien monté. 21*7. J’avais du mal à la mettre entière dans ma bouche. Je l’entends pousser quelque gémissement. Il me tient la tête pour bien avoir sa bite en bouche. Tellement que je l’avais  bien sucé, il me joui sur la figure une bonne liqueur de sperme. Il me demande de lui nettoyer le bout des sa bite. Puis ma demander de quitte la chambre qu’il ne voulait pas aller plus loin avec les mecs.

Le lendemain rien ne sait passer entre nous. Il a fallu attendre le 4eme jour pour nous retrouver ensemble dans ma chambre. Il était en survêtement et tee-shirt blanc. Je m’approche de lui et lui passe les mains sur les fesses et essayer de l’embrasser un peu de réticence au début et puis commence à ouvrir la bouche et nos langues se sont mélangés. Mes mains on parcouru son corps on passées dans son survêtement. J’avais dans mes mains ses fesses j en profite de passé mon doigt dans sa petite raie. Tellement excité que je me suis dépêché de le mettre à poil, il s’est laissé faire. Quand il fut à poil il me demanda de le sucer à fond. Là encore je pris plein de sperme sur la figure. Une fois qu’il a eu fini de jouir il m’ordonna de me foutre à poil aussi.

Une fois a poil il me demande d aller dans la salle de bain et de me mettre dans la douche  à genoux et les mains sur la tête et de ne pas bouger.

Il arrive et me pisse dessus et me traite de salope, de vide couilles, de bouffeur de sperme. Une fois fini de me pisser dessus, il me fit prendre une douche à l’eau glacée. Puis il me demanda d allé me mettre a 4 pattes sur un fauteuil. Là il me claqua les fesses et me mis un doigt dans le trou. Le tout en m’insultant comme une grosse chienne.

Il ma limé avec un doigt puis deux et ma demander une kpote et ma enculer un coup. J ai senti sa grosse bitte entré en moi. J’ai poussé un cri qui ma valu de grandes claque sur mon cul. Il ma pris aussi par les cheveux et ma dit qu’il ne voulait pas m’entendre. Que ma gueule je devais l ouvrir que pour sucer des bittes et recevoir du sperme. Il ma enculé comme un sauvage. Il a réjouis dans la kpote  me la vide sur le visage et ma demander de bien lui nettoyer la bite.

Les 3 jours qui ont suivis je lui es vraiment servi de vides couilles.  Une nuit vers 3h du mat il est venu me réveiller. Il ma enculé comme il se doit c'est-à-dire comme une chienne et ma pissé dessus la bouche grand ouverte. Il ma même exhibe devant la fenêtre de l’hôtel entrain de lui sucer la bite. Nous avons même baisé dans les chiottes de son car.

J’en garde un très bon souvenir de ce voyage. J’aimerai bien le retrouver pour être sa chose quand il veut. Si tu me lis réponds-moi.

Stephane Brest

stephanebrest@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.