Page précédente

Enculé par un chef de chantier

Ça remonte a plusieurs années je devais avoir 18a pile, je me promenais quand je remarquai des maisons en construction la ou il y avait une belle forêt ou je venais me branler.
Dans la maison en construction je vis de la lumière, mais, ne prêta pas attention, car je pensais qu'il s'agissait du gardien de chantier. J'allais dans le peu de forêt qui restait et me branlai une dernière fois.

Pendant que je me branlais, je n'avais pas idée que j'avais un spectateur, alors je continuais jusqu'a ce que je jouisse et comme j'avais un peu de mon sperme sur les mains, je me dis pourquoi pas y goûter histoire de savoir quel goût ça a ? Je pris un peu de mon jus et le mis dans ma bouche et à mon grand étonnement, ce fut sucré et délicieux au point que j'en aurais repris. Mais je n'avais pas joui assez pour continuer ma dégustation et mon voyeur s'approcha alors que j'avais encore ma bite à l'air. Je voulais remonter mon short "c'était en été", mais, pris de panique je le déchirai. Le mec me regarda l'air souriant voyant ma queue a l'air et pour montré que je n'avais rien à craindre s'approcha me roula un patin et me caressa les couilles.

Puis on alla dans la maison, a l'intérieur il y avait tout le confort, un lit, une télé, des posters de femmes a poil sur le mur dans différentes positions. Puis il me posa des tas de questions.

- ta déjà baisé avec un mec ?
- je répondis non
- tu t'es jamais fait enculé alors ?
- je répondis de nouveau non
- t'es vierge ?
- oui
- ta déjà sucé ?
- jamais
- tu veux essayer ?
- oui

Puis il me dit "met toit a l'aise", je retire le t-shirt et il me dit si tu veux tu peux retirer le reste, mets-toi a l'aise.
Je retire tout et là il me voit à poil pendant que je jette un coup d'œil sur lui le voyant tout habillé. Puis j'étendis des bruits de gémissements, je m'aperçu que je n'avais même pas fait attention a la télé alors qu'il se regardait un porno, cela m'excita et me fit bandé.

Voyant cela il me dit

- ça te fait bandé hein !
- oui ça me fait bandé
- couche-toi sur le lit je reviens
- OK

J'étais a poil sur le lit la queue raide et j'attendis un certain temps puis il revient avec un gode et du lubrifiant.

- T'as une capote
- non
- bon on fera sans alors
- OK

Il se déshabille devant moi et je vois qu'il a une super bite bien raide environ 19-20cm, je vois aussi des veines gonflées a bloc. Il est maintenant a poil s'approche de ma bouche et me roule un patin, je me laisse faire. Pendant ce temps avec sa main il me doigte le cul et constate qu'il a du mal à rentrer.

- Tu t'es jamais godé ?
- non
- alors, je vais te goder pour la première fois pour que ma queue entre. Ensuite je m'approcherais de toi et tu me suceras ma bite pour que cela aide à entrer, t'es d'accord
- oui
- soulève te jambes et écarte bien ton cul je vais entrer le gode, dit moi si ça te fait mal
- OK

Il entre doucement le gode, ne voyant que je ne dis rien il continue, puis a un moment donné, je lui dis que j'ai mal alors il recule le gode et y va plus doucement en s'excusant.

- ça va tu sens le gode ?
- Oui !
- t'aimes ?
- oui !
- tu veux que j'aille plus loin ?
- oui, mais en douceur
- OK, mais je t'enculerais avec. Ta un cul trop serré pour ma bite faut l'élargir ou ma queue te fera très mal tu comprends ?
- oui
- OK je commence si t'as mal dit le, OK ?
- OK !

Il commence ses va et vient et a sa grande surprise il entend des gémissements de plaisir, il s'arrête et me dit

- t'aimes ?
- oui, continue s'il te plait
- OK, mais, je vais allez plus loin
- OK

Il enfonce le gode dans mon cul même gémissement et il fait ce va-et-vient pendant un certain temps, je commence a fatiguer au niveau des jambes, car pas habitué a les gardé en l'air.
Voyant cela il me dit de les poser sur ses épaules, ce que je fis. Voyant que je consentais a tout ce qu'il me disait, il arrêta ses va et viens avec le gode, le laissa dans mon cul et vient m'embrasser. Ça dure un certain temps, il en profite pour me titiller mes seins et il descend jusqu'à ma bite pour la sucer.
 Il entendait mes gémissements de plaisir et je sentais sa bouche s'activer sur ma queue et le gode resté dans mon cul dans le but de l'élargir.

Il me suce tellement bien qu'il me regarde et voit des spasmes, je lui dis que je vais jouir et reste collé à ma queue en continuant de me sucer. Il ne fallait pas longtemps pour que je lui largue ma semence dans sa bouche, il se rapproche de moi m'embrasse et me donne mon foutre, il en garda pour lui qu'il avale et j'avale le mien.

- Je t'ai vu te branler tout à l'heure ainsi que d'avaler ton propre foutre, j'espère que t'as aimé?
- oh oui Kacem j'ai adoré
- de rien Mike, maintenant suce-moi
- tu me donnes ton foutre aussi ?
- si tu le veux, tu l'auras ?!
- j'en ai envie Kacem et je veux faire comme toi t'embrasser en te donnant ton jus
- pas de problème

La il s'approche sa queue tellement raide qu'une fois dans ma bouche il commence par faire des va et viens en douceur, puisque je n'avais jamais sucé de mec. Il tint compte de cela et le fit donc en douceur, pendant que je suce il me dit

- t'as une bonne petite bouche à pipe toi
- tu t'es déjà tapé une meuf ou ta toujours été pédé ?
- je suis pédé Kacem ça te gène ?
- non au contraire, tu me plais et la nuit fait que commencer pour nous deux

Je le regarde et je prends automatiquement sa queue sans qu'il le demande, je le vois se tordre de plaisir, des vibrations dans ses couilles et me dit-il va juter.
Ce qui se passa quelques mm après. Il s'approche de moi, m'embrasse et lui donne son jus chaud, épais dans sa bouche.

- T'as avalé le mien ?
- oui
- t'as aimé mon jus ?
- oui
- bon je vais voir si t'es bien dilaté du cul maintenant, je vois que tu bandes encore
- oui Kacem c'était trop bon, super et j'ai adoré
- t'inquiètes pas la suite arrive
- ok

Il retire le gode met un doigt, puis 2 doigts ne sentant aucune résistance il en met un 3e. Il en profite pour élargir encore plus mon cul et avec son autre main se caresse la queue et regarde la mienne en profitant de la sucer. Il revient sur mon cul et vois que je suis bien dilaté, il se met en position puis je l'arrête.

- Tu ne veux pas te faire sodomiser ?
- t'as peur ?
- Je veux que tu me sodomises Kacem mais en douceur, je voudrais que tu fasses autre chose pendant que j'ai ta queue dans mon cul ?
- quoi ?
- branle-moi pendant et jusqu'à ce que je jouisse
- ok no problème, sodo en douceur et branle tu vas prendre ton pied Mike

Puis il reprit là où il s'est arrêté et titille ma rosette avec sa queue avant de la mettre.
Il entre doucement, me regardant de temps en temps pour voir si j'ai pas mal puis ne voyant rien et comme je ne disais rien sauf des gémissements il commence le va et viens dans mon cul en douceur et comme promis, avec sa main il prend ma queue et me branle.

Il commence à aller un peu plus vite, voyant que je gémis toujours, car il me branle et commence a m'enculer

- Alors Mike t'aime la grosse bite ont dirai
- ohhhhhhhhh  ouiiiiiiiiiiiiiiii continue
- maintenant que t'es bien ouvert je vais te la mettre entière dans ton cul jusqu'aux couilles
- ouiiiiiiiiiiiiiiiiiii vas y

Il ne tarda pas à le faire et mes gémissements augmentèrent au fur et à mesure de ses coups de queue dans mon cul. Il me regarde et vois que ce qu'il me fait me donne du plaisir.

- Tu prends ton pied Mike ?
- c'est meilleur qu'une branlette accompagnée de ton foutre
- ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii c'est bon continu
- t'aimes ma queue
- ouiiiiiiiiiiiiiiiiii elle est bonne

Voyant qu'il ne tirerait plus rien de moi, car parti au septième ciel entre les coups de queue, ses couilles qui cognent contre mon cul et la branle de ma bite je ne disais plus rien d'audible ou de compréhensible. Au bout d'un certain temps il finit par me jouir dans le cul et moi je jouis sur mon torse. Fatigué tous les 2 il vint se couché prêt de moi, m'embrasse et me dit.

- alors Mike ta aimé te faire enculé ?
- oui Kacem c'était super tu m'as dépucelé
- de rien mec, je reste encore une semaine pour terminé les travaux si ça te dit ont se voit tous les soirs et ont remet cela ?
- oh oui Kacem j'aimerais bien
- je présume que ta jamais enculé Mike ?
- non, pourquoi tu veux que je t'encule ?
- j'aurais aimé, mais comme t'es passif c'est moi qui te donnerais des cours de sex gratos
- tu ne veux rien en échange de tes cours Kacem ?
- Je veux quelque chose de toi Mike, je veux ton cul, ta queue et ton jus et toi t'auras mon cul (a lécher) ma queue et mon jus sa te va plus autre ?
- oui mais uniquement que nous deux
- t'affoles pas, ce sera que nous deux ok
- OK
- alors, a demain pour ton premier cours de cul
- a demain Kacem et dors bien
- toi aussi Mike et surtout te branle plus je suis là pour te vidanger
- OK promis je me branle plus Kacem a demain
- à demain

Je suis rentré chez mes parents, me suis fait engueuler par l'heure tardive et j'ai été me coucher a poil sous les draps, en repensant a cette superbe nuit je me mis a rebander.
Comme j'avais promis de ne pas me branler, je matais ma belle bite en érection.
J'ai eu mon cours de sexe tous les soirs après que tous ses employés soient partis et chaque soir j'avais ma dose et lui aussi.

Je ne l'ai jamais enculé et parfois je le regrette, mais, ce qu'il me faisait était tellement bon que de me faire sauté par lui c'était super.
Quand la maison fut finie, il m'invita pour une dernière baise qui dura très longtemps et j'ai regretté son départ.
Depuis je pense souvent a lui en espérant qu'il reviendrait si d'autres chantiers devaient se faire dans ma citée.
Ce fut le cas, mais ce n'était jamais Kacem. Fin de l'histoire

Gaymen

gaymen@hotmail.fr

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.