Best Of Cyrillo

Page précédente

Un choix comme un autre

Le jour se lève. Les premiers rayons du soleil filtrent au travers des stores vénitiens.
Sur le lit couvert de draps blancs, deux corps nus, deux corps couleur de miel, soyeux, onctueux. Deux hommes côte à côte. Deux mecs. Deux J : Johan et Julien. Julien le chanteur, Johan le rêveur. Julien chante déjà, chantonne plutôt, Johan dort encore ou le laisse paraître.
Julien chantonne mais ses mains chantent, virevoltant au dessus de son ami. Assez loin au début mais de plus en plus proches, toujours plus proches jusqu'à l’effleurement et le contact.

Johan frissonne un peu, se tortille légèrement. Julien caresse alors, du bout des doigts, puis du revers de la main, du plat de la main maintenant, plus insistant. Johan ouvre les yeux, pour découvrir ceux de Julien et son sourire si doux. Aussitôt le regard de Johan se perd dans celui profond de Julien à la recherche de royaumes mystérieux où tout n’est que douceur et volupté. Julien lui aussi fixe le regard de Johan qu'y voit-il ?
Qui le saura jamais, Julien est si secret, mais sa main caresse l’intérieur de la cuisse de Johan qui du coup s'étire langoureusement. Johan répond aux caresses de Julien par d'autres caresses. Son sourire s'élargit. Ses lèvres s'entrouvrent. Julien y pose un baiser, puis la pointe de sa langue. Johan l'aspire, leurs langues se mêlent. Leurs corps aussi. Julien ne chante plus, il ne peut plus, intérieurement sans doute encore. Johan lui miaule un peu, rien qu'un peu. Sur la commode un chat regarde la scène. Apparemment impassible comme les chats savent si bien le faire. Mais voici qu'il se passe une patte derrière l'oreille.

Que cherche-t-il à faire ? Reproduire ce qu'il voit ? Tente-t-il de comprendre à qui appartient cette jambe plutôt que celle-ci ? Après deux essais infructueux il abandonne et préfère s'allonger et regarder. C'est bien trop difficile, ils sont bien trop emmêles. C'est un fait, difficile de dire qui est qui ! Le chat finalement ne voit que caresses, tendresse et douceur tout ce qu'il aime, sauf quand une souris passe à sa portée, en attendant le spectacle le ravit.

Pendant ce temps, les baisers de nos deux M sont devenus plus fougueux, plus profonds, le chat n'est plus seul à miauler, ces deux là l'on rejoint. Les mains des deux compères sont plus pressantes, plus indiscrètes, plus insistantes ici où là ! Surtout au creux des reins, au creux des fesses, dans ces sillons soyeux. Leurs corps ondulent comme un seul avec pourtant un léger décalage. Le rythme s'accélère, devient quasi frénétique. Un long baiser, un râle sourd, quelques contractions et ils arrêtent tout mouvement, se détendent, se séparent lentement, si lentement, comme à regret, encore unis pour un moment par leurs baisers. Finalement, reposant côte à côte à nouveau, Julien recommence à chanter, plus fort cette fois, une mélodie vive et joyeuse, pleine de soleil. Clins d'yeux complices, ils contemplent leurs corps. Sur leur peau des tâches humides, un peu gluantes, la preuve du plaisir partagé. Julien est à côté de Johan, chantant, Johan reste collé bien à lui profitant de sa chaleur. Le chat saute sur le lit. Les fixes de son regard impénétrable. Il semble leur dire : » He les mecs ! Vous n'allez pas passer la matinée là ! Prenez une douche vite fait et pensez à ma gamelle ! » Peut-être bien. On verra le chat, pour le moment attend un peu.

Johan

micmac26@wanadoo.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.