Best Of Cyrillo

Page précédente

- Le clan des pompes 3 -

Épisode 1 - Épisode 2

 

Épisode 3 :

Maintenant « initié » je rejoins à poil Michel/Rangers en bas du jardin qui guide Manuel/Cat et Patrice/Converse à garer leurs motos. Solides poignées de main entre eux puis entre eux et moi. On se jauge du regard et j’ai intérêt à assurer. Je passe le test en ne baissant pas les yeux et ils se retournent du regard vers Rangers.
«  Il est ok sur tout et il est clean, ça marche et c’est une vrai bonne salope comme on aime. Il s’appelle Alex…. mais maintenant c’est Campers » dit-il et l’ambiance se détend. J’enchaîne

«  Je vous offre un verre, et puis mettez vous à poil que je puisse mater vos morceaux, d’autant que Rangers m’a dit que ça promettait ». Il s’installent et je vais dans le salon chercher le whisky et les verres et j’en profite pour me re graisser le fion car je pense qu’il va être très vite sollicité. Je prends au passage un cadeau pour Converse.
En revenant une vision paradisiaque m’attend . Trois mec hyper viril assis cuisses écartée sur ma terrasse, face à la mer. Il fait encore jour en cette chaude fin de journée de juin, ils sont complètement nus, uniquement avec leurs pompes aux pieds, la queue bandée très raide qu’ils caressent la pour se chauffer…et je sais que c’est pour mon trou. Je connais déjà intimement celle de Rangers et elles sont toutes du même calibre. En souriant Converse branle un gourdin comme un saucisson ; épais droit et régulier. Celle de Cat est très épaisse et courbée, à tel point que son gland pénètre son nombril.

« Les mecs, on va pas perdre de temps en blabla… Tiens Converse, je crois savoir que tu aimes ça autant que moi. Je t’offre mon dernier jouet.  C’est un gode King size que j’ai ramené de voyage. Un système de charnière et de blocage permet d’en faire soit un double gode pour 2 mecs motivés soit un gode double pour 1 mec hyper motivé …et je crois savoir que tu es hyper motivé …
… A propos si ont continuait l’apéro autour du hamac ? Mes 2 trous sont à vous. Venez me fourrer le trou du cul et la gueule dans tous les sens et aussi longtemps que vous voulez. Je suis dispo. Rangers m’a bien ouvert pendant 2 bonnes heures, j’ai sa première couche de foutre dans le cul et son gros gland m’a formé la bouche. Au boulot les mecs…et vous changez de place quand vous voulez ».

1er round :
Je me lève aussitôt, je me couche sur le dos, en travers du hamac, je relève mes jambes que j’écarte pour ouvrir mon trou et j’y j’enfonce 3 doigts directs pour les motiver, la tête renversée bouche ouverte de l’autre coté en attente d’un bon braquemart à pomper.
La réponse ne se fait pas attendre et le défilé commence.
C’est Converse qui commence. Il se plante devant mon cul, jambes bien écartées et la queue en main et il frotte son gland sur ma rondelle en tournant doucement en ne faisant que faire pénétrer le bout de son gland dans ma rondelle.. C’est l’enfer parce que c’est excitant mais j’ai envie de sentir son mastard en moi.. je gueule :
« Putain baise moi.. j’ai envie de ta queue »
« C’est pour te remercier de ton cadeau » dit-il  et il continue son jeu…puis il pénètre doucement mon fion en rentrant directement jusqu’au fond, bien calé, en tenant mes chevilles fermement. Enfin je la sens et je peux serrer mon cul autour de sa queue….puis il ressort doucement et commence à me travailler. Ce mec sait comme c’est bon de se faire baiser…et il me le fait savoir ..il stimule tous les points, joue sur les rythmes, s’arrête, repart, sort, entre, alternant les coups de queues violents et les caresses de gland sur ma prostate. Un expert que j’aide en ouvrant et fermant mon sphincter au gré des passages de sa queue.

Pendant ce temps j’ai deux queues de chaque coté de la tête que je suce en alternance en y mettant tout mon talent. je les mouille bien et je passe du maxi gland de Rangers que je connais déjà à la queue épaisse et raide de Cat dont la bite claque sur son bide à chaque fois qu’elle ressort de ma bouche. Je lèche leurs sacs à foutre, bien plein, bien chaud, ils écartent les cuisses pour me laisser le passage à leurs rondelles que je me mets à doigter.
«  Les mecs, j’ai plus de salive pour vos queues, aidez moi » ils se penchent tous les deux et me crachent du lubrifiant dans la gueule et je peux retourner à l’ouvrage. Je commence à me branler comme un fou en allant toucher les couilles de Converse qui claquent les miennes. Soudain Cat craque…

« Bordel j’en peux plus, il faut que je nique …Rangers donnes moi ton cul !… »

Rangers se met en 69, le cul bien cambré, jambes écartées au dessus de moi descend la tête pour aller pomper mon dard et je recommence à le sucer en matant la queue de Cat qui se présente elle aussi, pour la mouiller avant de défoncer son pote. Je pompe et salive autant que je peux pour faciliter l’enfilage. Sa queue ressort de ma bouche pour entrer direct dans le fion de Rangers qui gueule un coup. Il le bourre à fond pour ressortir régulièrement et venir se remouiller dans ma bouche occupée entre temps par le dard de Rangers, dont je goûte alternativement la queue et le cul. De mes deux mains libres, j’ouvre les fesses de Rangers et j’accompagne la bite de Cat pour écarteler son fion. Tout le monde beugle et gémit fort sauf moi qui ait toujours la bouche pleine.
Je sens les coups de queues de Converse accélérer.
«  Les mecs je vais balancer la purée, je viens… je vais lui remplir le cul.. » ce qu’il fait en me balançant dans les tripes, en plusieurs giclés la deuxième couche de foutre de la soirée.
Presque simultanément ma bouche est remplie par Rangers qui me laboure la tronche au passage en manquant de m’étouffer et Cat lui remplit, aussitôt après, le cul de jute bien chaude qui ressort et me tombe dans la bouche. Rangers accélère son pompage et je lui envois moi aussi ma semence au fond de la gorge.

2ème round :
Cat remplace Converse et se met à me bourrer le cul à grand coups de reins puissants. Converse s’installe à coté de moi sur le hamac et soulève les jambes pour s’offrir à Rangers qui décule le plug de Converse et le remplace par son chibre qui recommence à bander, … et c’est reparti pour 10 à 15 minutes d’enculage à fond. Les 2 niqueurs changent de cul de temps en temps et je retrouve le maxi gland de Rangers qu’il fait entrer et sortir de ma pastille à chaque passage. Converse et moi nous faisons mutuellement les seins en pinçant au maximum nos tétons excités
« Alors les salopes vous prenez votre pied hein ?..mais ce que vous voudriez c’est avoir nos 2 queues en même temps dans vos trous . Qu’est ce qu tu en penses Cat ? » proposa Rangers.
« Je remplis le petit nouveau et on les explose ensemble à tour de rôle ». Quelques coups de butoirs après, Cat finit de remplir mon fion avec 4 ou 5 jets de son jus de mâle ou il rejoint la sauce de ses 2 potes.

3eme round :
Rangers s’est couché sur l’herbe et se branle pour faire redurcir au maximum son dard.
« Vas y, me dit Converse, moi je vais tester ton jouet et tu me laisses leurs foutres. J’ai encore de la place malgré la purée de Rangers ».
Je m’accroupis au dessus de Rangers, face à Cat dont je suce à nouveau la queue avant qu’elle ne rejoigne mon cul en colocataire. Appuyé sur les mains en arrière et les jambes en extension, Rangers qui se cramponne à mes bras, décolle les fesses du sol et lance sa queue dans mon cul pour rentrer à fond à chaque fois. Ca rentre sans problème grâce aux 3 jus du clan qui me baignent le cul. Cat se met à genoux devant moi et présente une nouvelle fois sa bite devant mon trou, ou il rentre à coté de celle de son pote.
C’est la troisième fois depuis ce matin que je me fais double défoncer et c’est toujours meilleur. Mon anus est parfaitement dilaté, très sensible et j’ai l’impression qu’il est encore extensible tellement il a été travaillé, labouré et bien lubrifié par la graisse, le foutre et les queues de mâles.
Ca rentre comme dans du beurre et je prends un vrai pied en me faisant bourrer par ses 2 mecs.
Converse s’installe à coté de nous et s’empale lui aussi sur mon cadeau replié. Il ferme les yeux et s’assied complètement sur le double gode en gémissant puis après quelques allers et retours se penche pour gober mon chibre, bandé à nouveau.
Ca baise très hard et tout le monde gémit et respire fort. J’ai l’impression d’avoir 2 boa dans le cul qui baisent ensemble. Rapidement Converse très chaud me dit
«  A moi !! »
Je décule avec regret mes 2 beaux morceaux de viande pour lui laisser la place et je le remplace sur le double gode replié, qui me remplit aussitôt à nouveau.
«  A fond les mec et remplissez moi de foutre, beugle Converse » et sa demande est aussitôt suivie d’un déchaînement des 2 braquemarts dans son cul qui font tressauter sa queue et ses grosses couilles. Dans un dernier déchaînement il se plaque sur le ventre de Rangers et à son visage je vois qu’il reçoit 2 belles injection d’un bon foutre épais dans les entrailles.
Je descend le sucer pour récupérer immédiatement, au fond de la gorge, sa purée, épaisse et abondante. Les 2 queues ressortent de son cul et je m’applique à les nettoyer méthodiquement toutes les 3, l’une après l’autre avec la langue pendant que les mâles récupèrent.
Reconnaissant Converse se relève, vient me rouler une pelle d’enfer et déguste avec moi le mélange des 3 spermes chauds et bien gluants sur ma langue.

Il fait maintenant nuit noir et on entend seulement le ressac de la mer.

« On se casse une petite croûte, dit Rangers, en claquant amicalement le cul de Converse. Il faut qu’on récupère si on veut remettre ça tout à l’heure …. Campers, tu nous sers un truc à boire, pour nous requinquer. Cat … tu me files un coup de main pour sortir le matériel de couchage et installer le camp… Après on sera trop nase ». Décidément ce mec a l’organisation militaire dans le sang.

15 minutes après, chacun a sa piaule prête, une douce odeur de bouffe règne dans la maison, l’éclairage est tamisé et je finis de servir un bon vieux Puligny-Montrachet que j’ai ramené de la cave et que mes mâles ont préféré aux champagne qui selon Cat aurait fait « un peu trop banquet de première communion » On se retrouve, tous à poil, autour du bar de ma cuisine américaine ou Converse s’agite en pro. Nous trinquons « à la vie et à la baise ». Maintenant complètement détendus, mes mâles sont plus bavards.
«  Alors Campers, t’as une nana dans ta vie ? » me demande Cat
«  Désolé les mecs… je suis un bouffeur de bites pur et dur. J’ai croisé des chattes de gonzesses dans quelques partouzes mais je ne me suis jamais arrêté….C’est pas mon truc, moi il me faut du raide… ».
«  Tu rates quelque chose mec ..me dit Converse …c’est bon aussi avec les gonzesses ».
«  T’as raison Converse, c’est super aussi avec les gonzesses » commente Cat
« Putain,  vous êtes des incroyables tous les 3. dis je en me marrant. Depuis plus d’une heure vous vous êtes enfilés les uns les autres, vous avez bouffé des queues, tapissé le fion et la gorge de vos potes avec votre foutre,  rentré dans le cul des godes géants et vous me parlez de gonzesses ? Eh bien je vais vous dire, moi le bouffeur de queue, l’enculé à queue multiples, je lève mon verre à la bande de baiseurs la plus chaude et la plus vicelarde que j’ai croisé depuis ma première queue …. et je suis sur que vous me réserver encore des surprises… »
«  T’as raison conclut Rangers, chacun son truc et vive le clan des pompes-bites …et des incroyables » Et nous trinquons ensemble en rigolant
«  A propos de surprise enchaîna Cat, j’en ai une pour vous. Tu sais Converse, tu m’as raconté que ta copine s’occupait aussi de ton fion quand vous baisiez »
«  Oui répondit Converse, on s’amuse avec mes godes et on se les enfile tous les deux, dans nos trois trous. Sophie a acheté un gode ceinture et me défonce comme une dingue. C’est super ».
«  Eh bien ma nouvelle copine m’a proposé la même chose. Vu l’importance de mes besoins de nique, elle m’a expliqué qu’elle n’allait pas pouvoir suivre, elle non plus, et qu’il fallait que je trouve une solution. Elle m’a dit que je devrais essayer de prendre mon pied avec mon cul, comme vous. Elle a commencé avec un doigt…. Au début j’étais pas vraiment jouasse mais j’ai finis par y prendre goût. Ensuite on est passé à des godes et maintenant c’est vraiment le panard. Elle me bourre le cul à chaque fois qu’on baise ensemble et ça me fait jouir »
« Ben merde …t’es devenu un enculé toi aussi, j’en reviens pas » s’épate Rangers.
« Ouais, seulement j’ai pris que de la bite artificielle jusqu’à présent, du latex…alors maintenant il me faut un vrai dépucelage du cul… avec de la viande chaude. Je me suis dis que je vous devais bien ça depuis le temps que je vous tapisse les tripes avec mon jus… Je vous offre mon fion pour le dessert … à toi aussi Campers».

Instinctivement, nos mains viennent caresser nos bites à tous les 3 pour les faire durcir.
« C’est Rangers qui me niquera le premier puisque c’est moi qui l’est dépucelé ».
« Putain 2 cul nouveaux à bourrer en 1 week-end, .. c’est Noël » balance Rangers en me claquant les fesses…a propos Converse tu en es ou de la bouffe. ? »

Dites moi si vous avez aimé. ? et je vous raconterai peut être la suite de ce week-end très chaud …

claza@wanadoo.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.