Page précédente

Un cleps

Je suis un vrai batard qui aime me faire dominer et surtout me faire traiter comme un cleps...
Hier soir j'étais sur le chat sm de ma région lorsqu'un mec est venu me parler pour me demander mon âge et mon téléphone sans aucun mot de politesse ... Chose que je ne fais jamais, mais sur le coup très excité j'ai tout donné... Le mec m a appelé direct pour me donner RDV dans la cité d'à côté: "Tu m'attendras en jean et blouson entre ouvert sur le banc face à l'entrée de l'immeuble sans rien sous le blouson. Des que quelqu'un sortira tu aboieras. Je te regarderai"
Que faire ?

J y suis allé quand même car je voulais vraiment être cleps. J ai pris mon collier et ma laisse et suis monté dans le bus.
Pendant tout le trajet je me suis demandé sur qui et quoi j allais tomber. J'en bandais encore plus fort.

J'arrive enfin après 30 minutes de trajet. Mon dieu, c'est vraiment la cité glauque à l'abandon. Les lampadaires sont cassés on voit presque rien. Je trouve enfin le banc. Quelques fenêtres sont allumées je n ose pas regarder. Je me permets de mettre le collier et la laisse, d'ouvrir mon blouson comme demandé en n’ayant rien dessous et j'attends. De longues minutes passent et rien je m assois alors sur le banc mais pensant à mon rôle de cleps je descends directement et me mets par terre à 4 pattes. Et si une bande de racailles arrivaient et décidaient de casser du pédé ?
Tant pis au point où j en suis.

La cage d'escalier s'allume et une personne assez corpulente sort de l'immeuble. Je me mets à aboyer fort pour qu’on m entende. "Ta gueule le cleps casse toi". Est ce qu’il me parle vraiment ou qu’il croit que c'est un cleps?
Il se casse sur le coté de l'immeuble. D'un seul je sens un coup de pied sur le cul.

"- Alors batard, on aime être un vrai cleps? Tu vas voir que tu vas en être un..."
Il attrape la laisse et me fait marcher à 4 pattes devant l'immeuble et me fait rentrer dans le hall. Nous croisons à ce moment la un rebeu qui explose de rire et qui balance au mec
"- Ton cleps est original ... Lui il doit bien te servir par rapport à un vrai !
- Je pense mais je vais le tester. Je te dirai après Amhed !"

Dans ma tête une idée me traverse: Une tournante?
Je ne suis pas prêt j en ai jamais fait ...
On attend l'ascendeur. Il me fait monter dedans et nous descendons dans les sous sols. C'est très peu allumé, humide et froid.
Il continue à me faire marcher par terre sans me regarder. Il est vraiment grand, très costaud. Je ne vois pour le moment que ses jambes car il porte un short. Il est vraiment très poilu. Je ne crois pas avoir vu des jambes aussi poilus et pourtant je suis fan des mecs poilus donc j'en ai vu beaucoup.

Il ouvre une porte. Une pièce noire pas un brin de lumière. Le temps de rentrer avec la lumière du couloir je distingue deux personnes dans la salle. Un mec est par terre aussi comme moi et deux autres debout.

"- Alors le deuxième cleps ?
- Il est bien, il aboye fort, on va avoir du bon dressage ce soir
- montre le nous"
La pièce s'allume et mes yeux doivent s'habituer à cette lumière vive. Une baffe me tombe directement dessus. Le mec qui est venu me chercher me gueule dessus "Sale cleps montre ta gueule à mes potes"
Je me fais le beau sur mes pattes arrière pour montrer mon torse lisse et ma gueule de minet.

J'ouvre les yeux et surprise. 2 mecs super costauds avec des pecs super développés que je peux voir sous leur tee shirt à la gueule de bucherons.
Des bras épais et le regard lubrique et vicieux. Leur jean's leur moule le paquet et forme deux grosses bosses qui laissent présager deux grosses bites et couilles bien remplies. Je vois par la même occasion qu'un mec est 4 pattes devant eux complètement à poil complètement poilu aussi. Je n’ai jamais vu autant de poils sur un mec. Imaginez le mec le plus poilu possible et bien c encore pire autant dans le dos que sur le torse et les fesses.
Il est aussi attaché avec un collier une laisse et un plug qui semble énorme.
Les deux mecs s'approchent et me tâtent de partout comme on tâterait un chien ou de la viande. Ils me dessapent entièrement et en moins de temps qu’il faut pour le dire je me retrouve à poil avec uniquement ma laisse et mon collier. Les 3 mecs se caressent aussi en nous voyant les deux cleps à cote l'un de l'autre tête baissée en regardant le sol.
Les ordres commencent à fuser. Lèche le sol. Écarte les jambes. Débande immédiatement...

2 des 3 mecs se dessapent pendant que mon master(j'appellerai comme ca celui qui est venu me chercher sur le banc) nous regarde et sort du matos d'une caisse: plug, menottes, fouet, cravache, sonde, masque, boules... Ca va être notre fête.
D'un seul coup, ils me demandent de commencer à lécher l'autre cleps et de saliver correctement tous ses poils. "On veut voir tous ses poils humide et plaquer sur son corps". Il va falloir que je salive un max pour ça mais quel bonheur ca va être.
Je commence par le ventre et lui lecher ses pecs et tetons. Je n’ai vraiment jamais vu autant de poils sur un mec. Je ne vois presque pas la couleur de sa peau. Il a aussi une très belle queue qui bande bien dur. Je m'approche de cette queue. Elle m'attire pourtant c'est la queue d'un cleps. Je me ramasse un violent coup de fouet sur le cul. Les larmes coulent de mes yeux toutes seules "Batard on t a pas demandé de te gouiner ! Tu le lèches uniquement ! Tu ne prends aucun plaisir et lui non plus".
En même temps que ca il m'enfonce 3 boules de geisha au fond du trou ce qui me fait hurler direct car elles sont vraiment énormes.
Un autre coup de fouet. "Fermes la sale cleps"

Je continue de lécher l'autre cleps sur le dos et je constate qu’on lui a tondu juste la nuque très nettement pour délimiter le pelage du corps. Je descends vers les fesses. Quand un des mecs arrive et lui enlève le plug. Mon dieu un plug de 20 cm et large de 10 au fond du cul en sort...
Vas y nettoie lui le cul et enfonces bien ta gueule dans son cul.
Je les vois juste avant en train de se branler les 3. Je distingue au fond de la pièce une caméra posée en train de filmer. Les salauds ! Pourvu qu’ils ne le diffusent pas sur le net. Car on verra bien ma gueule.
Je lèche son trou et ses poils qui sont relativement propre mais l'odeur de ses entrailles est forte.

Au même instant pendant que j'ai la langue au fond du trou je sens un liquide chaud me couler dessus et sur le trou. Le trou de l'autre cleps se fait aussi humide avec une forte odeur de pisse. Ils sont en train de nous pisser dessus. L'autre cleps couine comme une chienne. Tu m'étonnes il se fait bouffer le cul pendant qu'on lui pisse dessus.
Je n'ai jamais été autant humilié et rabaissé. C'est vraiment ce dont j'ai besoin.

On me tire sur les ficelles des boules pour me les faire sortir directement. Oh le kiffe c est si bon. J'ai le cul complètement ouvert près à recevoir leurs belles bites poilues de male. Ils me sodomisent chacun leur tour puis deux d'entre eux me prennent en même temps. J'en ai la tête qui tourne. Mon propre sperme en sort sans que je me branle.
On va maintenant abuser de moi puisque j'ai joui et que je ne suis plus excité.

Il me tire en arrière et découvre que j'ai joui "-Batard, lèche ca dit mon master en même temps que deux mecs me trouent le cul et me le défoncent encore plus violement"
Mes jambes sont en coton maintenant tellement je ne sais plus ou j en donne de la tête. C'est vraiment du dressage de cleps ce soir.

Le master me tend sa queue à lécher pendant qu'il ordonne l'autre cleps de venir me niquer le cul. Les deux autres mecs fourrent ce cleps en même temps chacun a leur tour. C'est de la pure orgie.
Au bout d'une dizaine de minutes (je ne sais plus quelle heure il est et combien de temps je suis la) ils me foutent tous sur le dos et chacun a leur tour viennent se vider sur ma gueule en étalant de partout sur le front les joues menton. Même l'autre cleps se doit de me jouir en même temps qu'il le gode.

"Batard tu te casses maintenant sans t'essuyer"
Quel honte! Si on me croise comme ca je n'ai rien pour m'essuyer et dans le bus tout le monde verra que j'ai plein de sperme. 4 spermes différents sur la gueule ca sent fort en plus.

Je me rhabille avec le peu d'habits que j'ai et je me casse en courant de peur qu'ils changent d'avis.
J'entends au loin l'autre cleps demander ce qu'il doit faire et qu'on lui répond "tu passeras la nuit dans la cave dans le noir avec toutes ces odeurs"
Dans l'entrée de l'immeuble, je recroise le beau Ahmed qui rit et qui me dit "putain tu t es bien fait niquer toi"...

Le Cleps

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.