Best Of Cyrillo

Page précédente

Un club très surprenant

Le week-end dernier, je suis allé dans un club libertin avec un pote le thème de la soirée était "yop" !

A notre arrivée, le gérant nous a donné une serviette, la clef de notre casier puis nous a indiqué les vestiaires. Une fois dessapé, nous sommes allés au bar en quête de nos futurs partenaires. Malgré l'heure tardive, il y avait encore une cinquantaine de personnes.

Mon pote me laissa au bar en compagnie du gérant, alors que lui passait derrière le bar avec le serveur. Christian est un habitué du club et le serveur est un de ces plans cul réguliers. Plutôt réservé, j'observais ce nouvel endroit. Le gérant me proposa de visiter les salons coquins et m'indiqua l'escalier d'accès derrière la tenture de velours. Il y avait plusieurs salons au sous sol, peu éclairé, je distinguais cependant quelques corps s'agitant dans le noir. Des bruits de frottements et de sucions me parvenaient aux oreilles. Plus je progressais, plus la lumière du couloir s'estompait. Au bout du couloir, un escalier dont le rebord des marches était illuminé descendait vers une autre partie du club.

Arrivé au bas de l'escalier, je suis rentré dans une salle ronde éclairée par une ampoule rouge. J'Étais seul. Face à moi, un lit rond. J'allais quitter la pice et remonter vers le bar lorsqu'une voix provenant d'un haut-parleur m'interpella. La voix Était celle de Christian. Il m'indiqua un endroit pour accrocher ma serviette et me demanda de m'allonger ˆ plat ventre sur le lit pour participer ˆ une aventure extraordinaire. J'Étais surpris qu'il me parle par ce haut parleur. J'imaginais qu'il me voyait par l'intermédiaire d'une caméra de surveillance. Je jouais le jeu et m'installait.

Après avoir quitté ma serviette, je me mis à plat ventre sur le lit. Surpris de trouver un trou au centre du matelas juste ˆ l'endroit de ma queue, j'y laissais pendre ma bitte. Christian me demanda de fermer les yeux. Quelques secondes plus tard, j'entendis et sentis la présence d'une personne dans la pice. Un frisson d'appréhension me parcouru l'Échine. Une main attrapa mes couilles et ma queue par le dessous du matelas. Après quelques va-et-vient pour me faire bander, une trappe se referma comme un Étau autour de mes couilles et ma bitte, je me retrouvais allongé, prisonnier dans l'incapacité de bouger.

Des mains attrapèrent mes poignets, me menottèrent les bras en croix. Mes jambes furent écartées et menottées. Je me retrouvais Ecartelé, le cul offert ˆ la vue de tous et la bitte prisonnière.

La pice se remplissait, des bruits de pas m'entouraient. Christian me dit d'ouvrir les yeux, en quelques secondes, je vis 20 ou 30 hommes nus en train de se branler autour de moi puis la lumière s'Éteint. Christian m'expliqua que j'Étais leur jouet sexuel pour la soirée. Je devais engloutir tout ce qui présenterait devant ma bouche ou mon cul. La séance serait sans risques, toutes les bittes seraient protégées.

Un bruit de capote me parvint, une première bitte se présenta sur le bord de mes lèvres. Je la suçais pendant qu'une main m'enduisait l'anus de gel et commençait à me doigter.
Ce fut un puis deux puis trois doigts. La main me travaillait délicatement, mon anus se dilatait progressivement.

Le gars que je suais se retira et présenta sa bitte sur mon petit trou. En un coup de reins, il entra et me laboura. Un autre gars prÉsenta sa bitte ˆ sucé. Celui qui m'enculait prêt à jouir, se retira, enleva sa capote et m'envoya ces jets de sperme sur le dos. Celui que je suçais, vint prendre sa place dans mon cul. Dès que ma bouche se libérait, un gars se présentait pour se faire sucer. Dès que mon cul était libre, le mec sucé venait m'enculer avant d'exploser sur mon dos.

Pendant 2h30, ma bouche et mon cul ont été utilisés par une trentaine de gars, mes muscles buccaux et mes sphincters Étaient endoloris. J'ai englouti toutes sortes de bittes, des fines, des grosses, des longues, des courtes, des circoncises Mon dos Était maculé de spermes. Ma bitte toujours prisonnière était au bord de l'explosion, du precum s'en Échappait en continu mais je n'avais pas encore éjaculé !

La salle s'est vidée, plus aucuns bruits dans la pice. Une langue commença à me sucer le gland, la hampe et les couilles par dessous le matelas puis ce fut une belle sucette en gorge profonde. Il ne me fallut pas longtemps avant d'exploser et envoyer plusieurs jets de spermes au fond de la gorge de mon suceur. Des mains vinrent me détacher les jambes, les mains et l'Étau qui retenait ma bitte et mes couilles prisonnière. Je bandais encore malgré mon Éjaculation.

La lumière rouge s'alluma, je me mis sur le dos et vit Christian. Il me roula une pelle, je reconnus immédiatement le gout de mon sperme, c'est lui qui venait de me sucer ! Il me proposa de se faire enculer pour terminer ma soirée d'anniversaire en beauté.

Il s'allongea sur le dos avec les jambes relevées. Son petit cul rasé fut rapidement enduit de lubrifiant, Après une préparation au doigt, je pus introduire ma bitte sans forcer. Je pris tout mon temps pour l'enculer et nous amener jusqu'au plaisir en simultané. Il se branlait pendant que je l'enculais. Nous Éjaculâmes ensemble.

Epuisé de cette soirée, je suis allé prendre une douche avec Christian. Après un détour par le bar, nous allions quitter le club lorsque le gérant vint m'offrir le DVD de la soirée. Toute la séance avait été filmée en infrarouge. Cela pourra toujours faire un bon film pour les longues soirées d'hivers

Le gérant me remboursa mon entrée et me proposa de venir gratuitement les prochaines fois car un mec aussi endurant et motivé que moi lui fera une bonne publicité pour son club.

A bientôt

Mike

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.