Best Of Cyrillo

Page précédente

 

Une après-midi comme je les aime.

Cet après-midi, je suis allé au sauna et j'ai fait quelques rencontres. En voici le récit détaillé... qui constitue un "trick", selon la définition donnée par le romancier Renaud Camus (Trick = brève rencontre à caractère sexuelle avec un garçon, et qui donne lieu à jouissance).

Je débarque vers 15h25, le beau garçon à l'entrée me remet la clé d'un casier, une serviette de bain et une espèce de serviette courte et sexy à mettre autour de la taille.
Je me déshabille, me rend sur les lieux tant convoités, ne portant sur moi que cette serviette moulante qui ne cache pas grand chose de mon anatomie. Je me sens en forme, j'ai vraiment envie de baiser cet après-midi. Je sens mes pectoraux gonfler, mon cul se cambrer, ma queue se redresser, sans contrôle de ma part.

L'établissement dispose d'un sauna, d'un hammam, d'un jacuzzi, de douches, d'un bar, d'une salle vidéo et de petites cabines pour s'isoler. Je me rends directement au sauna. Je pose mes serviettes sur une patère, et je rentre à l'intérieur. C'est un beau sauna, en bois d'acajou; la lumière est très tamisée, il fait presque sombre. Je remarque qu'un mec est déjà installé, je m'allonge sur le banc au-dessus de lui. Je suis à peine en place que je sens une main caresser ma jambe, se dirigeant vers ma cuisse.

Eh bien, je n'aurai pas perdu de temps! Je décide de laisser faire le mec, histoire de voir ce qu'il a en tête. Je me retourne un peu et
l'examine : il n'est pas mal du tout, presque 40 ans, musclé avec des abdos dessinés, les yeux bleus, un peu de poil sur le torse, d'aspect très viril. Je lui souris, il répond à mon sourire. Là, je cambre un peu mon cul, et je sens ses mains qui me caressent, essayant d'écarter mes fesses.

Il se lève alors, et commence à me lécher le cul, sa langue s'immisçant tout doucement dans ma raie. Puis il la glisse entièrement, et me bouffe l'anus avec vigueur : je gémis de plaisir sous ses coups de langue. Ma queue est raide, je bouge un peu et me branle contre la banquette en bois sur laquelle je suis allongé.
Pendant ce temps, trois mecs arrivent : ils rentrent dans le sauna mais, très vite, deux en ressortent. Le troisième, un jeune de 25 ans environ, reste et regarde la scène en commençant à s'astiquer.

Puis il vient rejoindre l'autre et l'imite : je sens deux paires de mains qui me caressent tout le corps et deux langues qui fouillent mon cul. Je râle littéralement, et mon plaisir ainsi exprimé décuple leurs forces. Le jeune est mignon, mince et bien dessiné, imberbe, et il s'y entend pour me bouffer l'anus. Je devine qu'il n'est pas homo à sa façon de me caresser, mais je m'en fous complètement!

Puis nous changeons de position : j'embouche la tige du mec musclé, pendant que le jeune continue à me lécher le cul. La chaleur du sauna commence à produire son effet : je ruisselle de sueur et les corps de mes partenaires deviennent luisants. Je tiens fermement la belle tige du mec musclé dans ma bouche et lui prodigue des caresses buccales qui lui font échapper quelques soupirs, tout en lui caressant les couilles. Il me tient la tête, me caresse les cheveux (presque tendrement), se penche de temps en temps pour embrasser mes épaules, mon cou, mon dos.

Le jeune mec, lui, s'occupe toujours délicieusement de mon cul : sa langue me fait vibrer, je la sens au plus profond de moi, il me fait totalement mouiller du cul. La porte s'ouvre tout à coup, et un mec âgé veut rentrer, mais l'espace réduit le contraint à rester debout près de la porte. Il tente de s'approcher et de se mêler à notre trio, mais le mec musclé l'écarte promptement alors qu'il tentait de lui caresser les pectos.

Le vieux décide alors de partir, et nous l'entendons entrer dans le hammam. Je continue de sucer gloutonnement mon superman en lui titillant les tétons, ce qui semble beaucoup lui plaire car il rejette la tête en arrière en râlant d'extase.
Je sens alors la queue du jeune forcer l'entrée de mon cul : putain, que c'est bon, cette sensation. La sueur et la mouille lui permettent de me pénétrer facilement, et il m'enfile d'un seul coup, en s'agrippant à mes reins. Je laisse échapper un faible cri, l'instant de douleur s'est très rapidement transformé en plaisir, comme si une vague me submergeait.

Le jeune hétéro commence à me pilonner, et tout en me cambrant pour prendre sa queue encore plus profondément, je pompe la tige du musclé de plus belle. Je lèche, je titille le gland, je l'avale entièrement, coinçant son gland au fond de ma gorge et lui léchant tout le long de la queue. Je le sens défaillir sous mes assauts buccaux, pendant que le jeune me donne de bons coups de boutoir.

Je sens que le musclé va exploser dans ma bouche : il se retire juste au bon moment et m'asperge le visage de sa semence, qui coule de mon front à mon menton en passant par mes joues et mes lèvres. Je lèche conscieusement sa queue jusqu'à ce que j'ai extrait la dernière goutte, en le regardant d'un oeil gourmand. Il écarte les cuisses un peu plus, et je coince ma tête dans cet étau pour mieux sentir le jeune me défoncer le cul. Soudain, je sens qu'il se retire et presque aussitôt, une pluie de sperme jaillit et vient s'échouer sur ma chute de reins et mon cul, pendant qu'il gueule de plaisir. Puis, le musclé me retourne, me serre contre lui, mon dos contre son torse, et, pendant qu'il me titille doucement les tétons, le jeune me lèche les couilles alors que je me branle, très excité.

Je ne tarde pas à balancer ma purée en gueulant de plaisir, moi aussi. Le jeune sort le premier, le musclé reste un peu et nous nous embrassons goulûment avant de nous séparer.

Je sors du sauna dégoulinant de sueur et de sperme.
Je décide de prendre une petite douche fraîche et de me remettre de mes émotions. Puis je décide d'aller dans le jacuzzi.
Un mec s'y trouve déjà, il me regarde glisser lentement dans les bulles chaudes, ses yeux s'attardant sur ma tige.
Je lui souris un peu, il hoche la tête en guise de réponse. Je m'installe et nous nous mettons à discuter un peu : il s'appelle Maxence - prénom original -, a 26 ans, est infirmier, de passage dans ma ville, à A... . Il me dit notamment qu'il aime fréquenter les saunas gays, et qu'à L... R..., la ville où il vit, il y'a un sauna très chaud avec des mecs jeunes et vigoureux de la queue. Je lui dis en riant que je songerai à venir y faire une visite...

Puis je quitte le jacuzzi et me dirige vers le hammam.
A l'intérieur, la vapeur et la quasi-obscurité ne permettent pas d'y voir grand chose. Au bout d'un instant, mes yeux s'accoutument et je distingue un groupe de garçons, répartis sur les deux banquettes situées l'une au-dessus de l'autre. Il y en a ... 6, exactement.
Un mec semble être le centre d'intérêt du groupe, et je commence à voir pourquoi : il s'agit d'un beau gosse que j'avais vu passer pendant que je discutais avec Maxence, grand et très musclé, avec des gros pectos et des abdos d'acier, ainsi qu'une queue de rêve...
Les 5 autres sont littéralement sur lui : parmi eux, il se trouve le jeune hétéro de tout à l'heure. Egalement, je distingue 2 mecs un peu gros, qui semblent apprécier l'Apollon, puisqu'ils lui sucent la queue simultanément.

Je m'approche et examine la scène : l'Apollon est assis sur la banquette supérieure, les cuisses écartées, la queue raide que les deux mecs ventrus, assis également et qui l'entourent, se partagent. Le jeune hétéro caresse le torse impressionnant de l'Apollon pendant que les deux autres, qui ne me paraissent pas mal bien que banals, l'un ayant au moins 40 ans, caressent ce qu'ils peuvent chez l'étalon : les cuisses, les couilles, les flancs, les épaules,... L'Apollon se laisse complètement faire.

Lorsque je m'approche, les deux un peu bedonnants se lèvent, et partent ensemble, sans doute avec l'intention de se faire jouir mutuellement. L'hétéro, en me voyant, s'éclipse également (lui ai-je fait peur, ou mon cul n'était-il pas assez accueillant à son goût), et je l'entends entrer dans le sauna. Dès leur départ, les deux mecs restants prennent la place des ventripotents et sucent en même temps la grosse tige bien raide du bogosse baraqué.
Je me place entre les cuisses de ce dernier, et ma langue rejoint celle des deux autres mecs : nous sommes trois à nous occuper de la queue de l'Apollon et celui-ci en soupire d'aise, se laissant littéralement faire.
Nos trois langues s'entremêlent sur la bonne tige, la titillant, la chatouillant, la léchant.
De temps en temps, une descend sur les couilles, une autre lèche les abdos ou remonte titiller les tétons des gros pecs de l'Apollon.Ma queue est redevenue raide et je m'astique bien à fond. Nous suçons, pompons, léchons la tige du bel Apollon; nos mains baladeuses se promènent partout sur son corps, rythmant ses spasmes et ses frissons.

Au bout d'un moment, je le sens sur le point de défaillir : sa queue tressaute dans ma bouche (c'est moi qui le suce à cet instant) et, sentant qu'il va décharger, je me mets à lui lécher les couilles pendant que mes compères lui lèchent les pectos. Sa purée gicle d'un seul coup, et plusieurs gros jets viennent s'éclater sur la banquette inférieure et le sol carrelé du hammam. Pendant qu'il jouit, le plus âgé des deux autres mecs balance également sa purée, et je la reçois sur le dos car je suis alors penché sur l'Apollon, lui bouffant les couilles.

L'Apollon nous regarde tous les trois, me fait un clin d'oeil (à moi seulement!) puis s'éclipse. Je le regarde partir avec un peu d'envie, il est vraiment très beau mec, viril et barraqué, et je m'en serais bien contenté pour mes vieux jours. L'autre mec, celui qui a jouit, sort également. La queue raide, je regarde le plus jeune mec qui est resté et qui n'est pas mal du tout, brun avec une barbe de 3 jours, fin et bien foutu. Il s'approche de moi, je m'allonge sur le dos sur la banquette qui a reçu le foutre de l'Apollon, il prend ma queue dans sa bouche et commence à me tailler une pipe de rêve. Sa langue titille mon gland, ses lèvres coulissent le long de mon membre, sa langue s'enroule presque tendrement autour de ma tige bien dure.

Il s'y prend si bien que je ne peux résister à ses caresses buccales longtemps. Je lui balance toute ma sauce sur son beau visage fin, et ses yeux me disent qu'il aime la chaleur douce de ma semence. Après m'avoir bien nettoyé la queue, il se frotte contre moi, son dos contre mon torse, je lui caresse les tétons tout en lui léchant la nuque et le cou pendant qu'il s'astique vigoureusement. Au bout d'un
moment, il pose sa tête sur mon épaule, et je le sens se contracter : sa queue gicle tout ce qu'elle sait...

Epuisés, nous nous sourions, puis sortons du hammam prendre une douche ensemble, alors qu'un homme âgé prend notre place. Sous la douche, il paraît timide et cela me touche. Je lui dis qu'il suce très bien, et il rougit un peu en détournant la tête. Puis il me quitte et, je dirais même qu'il s'enfuit presque...

Je descends dans la salle vidéo, mais il n'y a personne qui m'intéresse : seulement quelques vieux ou gros qui se branlent devant un porno qui, si j'en juge par la qualité de l'image et du son, doit dater de la fin des années 1970 - impression confirmée par la présence d'Al Parker, l'étalon américain de cette période du X gay.

Je remonte, m'offre un dernier jacuzzi avant de partir.
Quelques minutes plus tard, Maxence, le jeune infirmier me rejoint. Nous discutons encore un peu, je sens sa main qui caresse ma cuisse sous l'eau. Nous nous faisons quelques papouilles, bisous, caresses et chatouilles, mais je lui dis que j'en ai eu ma part pour aujourd'hui, et il n'insiste pas. Néanmoins, son regard me dit qu'il a au moins envie de jouir, et je m'attache à caresser sa belle queue bandée jusqu'à ce qu'elle crache tout son jus, pendant que nous nous roulons de longues pelles sensuelles.

Il me remercie, je lui réponds que c'était un plaisir car il est joli garçon, avec ses lèvres pulpeuses, son nez aquilin et son corps bien dessiné.Nous allons ensemble au vestiaire nous habiller et quittons le sauna ensemble. Nous nous séparons dans la rue.
Nous échangeons nos numéros de téléphones mobiles. Maxence...
Je souris en regardant le ciel de la nuit étoilée.
Voilà un après-midi passé agréablement...

J'adore!!

Djé

c-le-dje@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.