Page précédente

J'ai toujours flashé sur le copain de ma voisine. Il s’appelle David, il est très grand, très sportif, belle gueule, il faisait péter ma braguette dès que je le voyais. Malheureusement il était à 200 % hétéro et à 1000 % homophobe, en plus il était pris par ma voisine, une de mes meilleures amies. Cette amie était très ... "coincée" jusqu'au jour où je lui révèle que je suis homo (j'avais environ 19 ans). A partir de ce jour, elle m'a posée plein de questions : « comment ça se passe au lit, qu'est ce que tu fais à un mec, ... ». Ca avait l'air de l'exciter. Quand, un jour, elle me demande quel genre de mec m'attire je lui réponds "ton mec". Ca avait l'air de lui faire plaisir !

Elle rajoute même "ahh s’il voulait !!!".
J'étais surpris mais rien que l'idée de voir son mec en slip ou a poil a faillit me faire juter. Plusieurs jours après je croise son mec, décidément trop canon : cuisines énormes, cul rebondi, sourire ultra Bright, ténébreux, yeux bleu foncés.

Le soir, ma voisine me téléphone :

- Ah si vous pouviez couchez tous les 2 devant moi : je prendrai un pied grave

- Et moi donc mais il a horreur des mecs !

- Il n'est pas obligé de savoir que c'est un mec qui le suce !

- Comment ça ?

- Bah des fois il est sur le lit, à poil, les mains attachées au lit et les yeux bandés. Alors si tu venais le sucer, il ne verrai rien, il ne pourra pas non plus enlever son bandeau

 -Mais il va peut être reconnaître que ce n'est pas ta bouche

- Une bouche est une bouche, le jeu en vaut la chandelle, non ?

- Mais s'il me parle ?

- Je lui répondrai : je serai à coté en train de vous mater

Là je rigole, ma voisine n'insiste pas.
Mais depuis cette conversation je n'ai qu'une idée en tête sucer David ! J'y pense jour et nuit. Le problème c'est que je n'ai pas envie qu'une fille me mate et que j'ai peur que David se rende compte de quelque chose. J'appelle quand même ma voisine, qui me dit :

- Alors t'es prêt ? Je ne serai peut être plus d'accord après. Il vient ce soir

- Euh bah j'ai envie mais j'ai pas envie qu'une fille me mate

- C’est quand même mon mec c'est à prendre ou à laisser

- Bon bah c'est d'accord

- Il vient à 20 heures, je le mets sur le lit, je l'attache et je te sonne un coup sur ton portable, tu viens la porte sera entrouverte, direction ma chambre et ... amuse toi bien, lâche toi .

Toute la journée je me suis branlé, doigté, ... en pensant à David : j'allais pomper un hétéro !

20 heures arrivent, puis 20h25 ,le temps me parait long. 20h20 ma un coup de téléphone, mon coeur bat à fond, je regarde mon portable : c'est elle !!!.

J'ouvre ma porte, je vois la sienne entrouverte et là je me dit et si c'était une blague ?. Mais je rentre, pas un bruit dans l'appartement, je vais vers sa chambre mais j'ai peur que David n'ait pas les yeux bandés. Tout à coup j'entend "alors tu viens me pomper, qu'est ce que t'attend ?". J'étais rassuré. Si David savait que c'est moi qui allait le pomper !! J'étais très excité : c'était comme si il me donnait un ordre. Je rentre dans la chambre ...

Je vois David nu, attaché sur le lit les yeux bandés, ma voisine assis sur une chaise à côté l'air crispée aussi. J'hésite, j'ai peur de le caresser : et si il voyait que ce n'était pas les mains de sa copine ?

Là, je suis perdu je n'ai même pas regarder le corps de David et je ne sais pas si je m'assoie sur le rebord du lit ou au milieu, ...

Finalement je regarde David : des pecs. Énormes, un ventre plat avec des tablettes fines, des cuisses de titan et une bite ... avec un gland surdimensionné par rapport au reste qui était quand même énorme ! Ayant vu sa queue je commence à la caresser, là il lâche "salope ! ", je lui lèche sa bite de long en large, là sa queue gonfle (je croyais qu'elle était à son maximum) : et j'ai sous mon nez une queue énorme, longue, épaisse, dure, avec un gland surdimensionné d'un beau mec hétéro ! J'e n’en reviens pas. Je branle sa bite en la regardant et en me disant « dire que je vais m'enfourner tout ça ».
A ce moment je me rappelle que m'a voisine me matte. Mais elle est coincée et très gênée, de peur qu'elle me dise de m'en aller je gobe sa bite en la regardant droit dans les yeux d'un air de dire "je suis en train de piper ton mec '. Lui rugit de plaisir.

Et je pompe, je suce, je salive, je l'engloutit au plus profond da ma bouche, je le branle, sa queue glisse, je le repompe.
Il me gueulle "ça vient" Un peu rapide mais bon ça prouve que je sais y faire avec les mecs et de toute façon il allait pas m'enculer ! Donc j'ouvre grand la bouche et j'enfonce direct sa bite énorme au fond de la gorge, je l'astique à fond en le branlant, il se contracte et 1 seconde après une quantité énorme de jus me gicle sur mes amygdales. Je me retire et David me dit "tu m'a jamais aussi bien sucer, pourquoi tu ne faisais pas ça avant ! " Là, je vois ma voisine un peu énervée, je pars.

Depuis il y a comme un froid entre nous, mais c’est elle qu’il l’a voulu.
Alors si vous êtes hétéro ou que vous en connaissez qui aimerait se faire pomper par un mec (ou si vous avez une grosse bite), je suis partant : fabien.sexy@caramail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay d'internautes