Page précédente

cours de conduite

comme depuis plusieurs jours je me presentais a l'auto ecole pour un cour de conduite, il n'y avait pas foule et je me retrouvais seul avec le moniteur pour cet exercice.

il faisait beau nous etions en été, je n'etait vetu que d'une chemise legere et d'un pantacourt sans sous vetement en dessous comme d'habitude, ce ne fut cette fois ci pas le moniteur que je connaissais mais le patron de l'auto ecole la soixantaine bien tassée.
je pris place dans le vehicule et apres les precautions d'usage, je demarrais il me fit sortir du village et nous empruntions des routes plutot buccoliques.

Il etait d'une approche plutot douce pas un mot au dessus de l'autre, apres quelques kilometres et en ayant emprunté des itineraires que je ne connaissais pas il me dit soudain je connais un coin ou nous pourrons reviser ton code tranquillement et sans attendre il m'indiqua un chemin a peine carrosable, je pris donc la direction indiqué et apres quelques centaines de metres il me fit garer sous les arbres dans un endroit perdu , il m'invita a descendre et me dit derriere cette haie il y a un endroit frais ou nous serons bien pour etudier, commencant a me poser des questions je le suivais neanmoins .

Il m'indiqua bientot l'endroit precis, puis me precedant s'intalla au sol a meme un parterre de mousse accueillante, la situation commencait a me titiller les sens.

Je remarquais qu'il expedia tres vite le cour de code et pris une pose plutot equivoque il me dit connais tu la sensation d'etre nu sur un lit de mouse, et la je ne sais par quel miracle je commencais a me mettre nu sans que mon hote ne put reagir je me retrouvais donc nu comme un vers allonger sur ce tapis vegetal la sensation etait merveilleuse je n'osais toutefois pas le regarder et m'allongeais sur le ventre le sexe bandé par cette experience , je ne dus pas attendre longtemps pour que des mains expertes viennent s'apposer sur mes fesses puis me carressant explorerent la face offerte je me retournais et la decouvris le corps nu de celui qui allait me posseder mes yeux s'arretent sur son sexe bandé imposant, violacé, ma bouche ne tarda pas a happer ce membre offert arrachant des rales de plaisir a cet homme qui apparement s'entretenais ses fesses etaient fermes et son corps ne faisiat pas la soixantaine , ma langue parcourait son gland mes va et vient experts ne tarderent pas a provoquer une reaction de replis de mon hote , il se retira donc et entrepris de me rendre la pareille ses mains saisirent mes couilles et sa bouche a petits coups de bisous vint prendre sa place sur ma queue il sucait a merveille et son travail ne tarda pas a provoquer des spasmes irremediables de ma part mais avant le feu d'artifice final je le relevais et lui presentais mon arriere train il s'empressa d'y mettre la langue et de me flatter la rondelle avec douceur il penetra un puis deux doigts, et presenta enfin sa verge sur mon anus qu'il forcat d'un coup celui ci fut rude mais le plaisir remplacat tres vite la douleur et a grand coup de boutoir il me defoncat le cul la seance durat logtemps et pour une fois j'appreciais ce temps passé et apres environ 20 bonnes minutes il explosa en moi dans un rale magistral puis s'affalat sur le coté je m'appliquais alors a lui nettoyer sa tige lui arrachant encore des rales de bonheur puis je m'installais a qualifourchon sur ce corps vaincu et me branlais je ne tardais pas a lui envoyer plusieurs jets sur la poitrine et m'allongeais sur lui avec comme ciment mon sperme nous restions ainsi plusieurs minutes et reprenant nos esprits j'entrepris de le revetir sans au passage lui prodiguer quelques carresses et enfin contre cet homme je me lovais encore nu quelle sensation formidable il me carressa puis je m'habillais, enfin a la voiture je l'invitais a conduire n'ayant plus les idées en place et sur le chemin du retour ma main reanima sa queue et sans pudeur je me penchais apres l'avoir liberé de son pantalon pour une pipe d'enfer il mis moins de temps pour rendre l'ame et bien que voulant se retirer je conservais sa tige en bouche il explosa et je gardais sa semence en bouche tout cela se passant tout en conduisant et a l'insu de tous mais je m'en foutais enfin nous arrivions a l'auto ecole ou la secretaire nous attendait et apres m'avoir fait signé ma feuille de presence et sur le point de partir !

elle me dit "tu devrais essuyer les marques blanches que tu as sur le coins des levres " je piquais un fard, a ce moment la porte de l'auto ecole s'ouvrit et penetra mon amant d'un jour elle le saluat puis disparue, il m'invita a entrer dans son bureau tout en ayant pris soin de boucler l'auto ecole ce qui continue a ce moment feras l'objet d'une nouvelle histoire a bientot

Jype

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.