Best Of Cyrillo

Page précédente

David et moi : le sauna

Je m'appelle Nix. J'ai à présent 25 ans. Voici comment j'ai découvert le sexe avec les garçons.

J'étais au lycée. Ca se passait plutôt bien pour moi, j'étais dans une classe sympa mais avec pas mal de sportifs. Et je n'aime pas le sport ! Je restais la plupart du temps assis sur un banc à compter les points, car la prof tenait absolument à ce qu'on assiste au cours, même quand on était dispensé pour raisons médicales (grâce à un médecin ami de mes parents et compréhensif, c'était mon cas). C'est comme ça que j'ai sympathisé avec David, qui lui aussi n'aimait pas le sport.

David et moi sommes devenus très amis. Il m'a rapidement expliqué qu'il était gay. C'était la première fois que je rencontrais un garçon qui s'affirmait ouvertement homosexuel. On parlait beaucoup tout les deux, et donc forcément de sexe.

Vous vous en doutez déjà, c'est bien sur David qui m'a un jour "initié" au plaisir avec un garçon. Je ne vous dirais pas tout de suite comment ça s'est passé mais voici une histoire qu'il m'a racontée. Je ne sais pas si elle est vraie mais elle a eu son petit effet sur moi ! C'est à force de l'entendre me raconter ses exploits sexuels que je me suis rendu compte que ses récits m'excitaient !

Voila son histoire.

David était un jeune garçon excessivement beau ! Je m'en suis rendu compte plus tard, car à cette époque, je ne faisais pas trop gaffe au physique des mecs. Pas mal de filles du bahut fantasmaient sur lui, ça je le savais ! J'ai vite compris qu'il avait conscience de cet atout et savait s'en servir.

Bien qu'il n'ai pas l'âge requis, j'ai cru comprendre que ses beaux yeux (ou autre chose) lui avaient permis de séduire plus ou moins le gérant du sauna gay de la ville (le seul qu'il y ait en fait !) qui le laissait entrer sans trop être regardant sur son âge. Et puis il faut dire que David, bien qu'il n'aime pas fréquenter les gymnases, avait une allure bien plus virile et mature que moi ! Bref, il avait ses habitudes dans ce sauna.

La plupart du temps il rencontrait un garçon ou deux, mais il arrivait aussi parfois qu'il reste vautré sur une banquette devant un téléviseur qui diffusait un film porno quand il ne trouvait pas de mec à son goût. Il devait s'agir sans doute d'un sauna gay tout à fait banal mais à l'époque, quand David me le décrivait, j'avais l'impression qu'il s'agissait du temple de la luxure ! Je le pressais de me donner les plus infimes détails et de tout me raconter.

Il m'a dit qu'une fois il avait baisé avec un mec d'une trentaine d'années après avoir déjà joui une première fois. Il avait eu un peu de mal à être dur à nouveau mais que lorsqu'il y est parvenu, il a limé le type pendant une heure. A la fin le type le suppliait de jouir, qu'il n'en pouvait plus, mais David prenait son temps. Le type se retenait, et quand David lui a dit de tout balancer, le mec était tellement sous pression qu'il s'est pris son propre jet de foutre dans la gueule !

Une autre fois, c'était un couple qui ne parlait pas français. Ils l'ont entraîné dans une cabine et ils l'ont allongé au bord de la banquette : le premier s'est assis sur son sexe tandis que le second lui levait les jambes et écartait les fesses pour lui lécher l'anus. Quand le premier a joui, ils échangèrent leur place.

Je me souviens avoir été vraiment sidéré par cette histoire ! Je n'avais jamais songé que l'on puisse mettre sa langue dans un tel endroit !

"Bien sur que si" m'avait répondu David, "tu ne l'as jamais fait à une fille ?"

Je lui avais répondu que non ! "Et une fille ne te l'a jamais fait non plus ? Tu perds quelque chose !" m'avait-il répondu à son tour !

Mais l'histoire qui m'avait le plus marquée fut celle-ci.

Un jour, David entre dans le vestiaire du sauna et remarque un type, jeune, assez baraqué qui était lui aussi en train de se déshabiller. Il le mate discrètement en se préparant également. Puis il entre dans le sauna. Il commence à se balader... il y a pas mal de mecs et, c'est une bonne surprise, pas mal de beaux gosses ! Sur la banquette, devant le film porno, il retrouve le type du vestiaire qui regarde la télé. "J'ai bandé immédiatement" m'a dit David. Il se caressait doucement, par dessus sa serviette. Je m'imaginais la scène.

David s'est assis à coté de lui. Et il a commencé à se toucher lui aussi en regardant le film. Puis, il regard furtivement vers son voisin et s'aperçoit que son regard n'est plus fixé sur le poste de télé mais sur son sexe. David desserre alors un peu sa serviette et passe une main au dessous pour se masturber, et il pose son autre main sur la serviette de son voisin. Ce dernier ouvre alors sa serviette. Je me souviens avec quel enthousiasme David m'avait décrit cette queue. Je ne m'étais jusqu'alors pas penché sur la question (si j'ose dire !) et la physiologie du sexe des mecs me laissait - à l'époque ! - indifférent.

"Il avait une queue superbe, droite, dur et souple à la fois. Circoncis. Son gland était un peu gros par rapport à sa tige mais fuselé, bien dessiné. Lui aussi très ferme. Et des couilles très serrées, mais grosses malgré tout. Il était rasé. Je lui ai presque sauté dessus pour la lui sucer.

"Comme ça, devant tout le monde?" avais-je dit. Mais David m'a dit que il y avait peu de passage dans le couloir où était fixée la télé. De toute façon il s'en fichait, il voulait satisfaire son appétit immédiatement et le type en question, ça n'avait pas l'air de le déranger.

Il me racontait ensuite comment il l'avait sucé. En lui léchant le gland tout d'abord puis en enfonçant profondément la queue dans sa bouche et le masturbant avec le fond de sa gorge. Il me disait tout ça avec un air gourmand et malicieux. Un jour où il me racontait cette histoire pour la énième fois, il s'interrompit et me lança un clin d'oeil en disant "Prends des notes, on sait jamais, ça te servira peut-être un jour". A l'époque j'avais rigolé (un peu nerveusement, car à ce stade de son récit, je bandais déjà) et lui ai répondu "Ah ça, je ne crois pas non". Mais il avait raison...

David suçait cette queue "comme un esquimau" (c'était son expression !). Puis au bout d'un moment, il jette un oeil par dessus son épaule, et voit qu'un attroupement s'est fait autour d'eux. Le type qu'il suce n'a pas l'air d'être contrarié et au contraire, il mate un grand blond en train de se masturber devant eux.

"Ça ne t'a pas gêné ?" je lui demandais. " Au contraire, j'étais encore plus excité !"

David se tourne alors un peu pour que le "public" puisse bien voir cette queue qui s'enfonce entre ses lèvres. Il est a genou devant le type qui est assis sur la banquette et tout le monde le mate.

Le grand blond s'avance finalement et s'approche du type assis sur la banquette.  Il lui met sa queue dans la bouche. David les mate tout en continuant à sucer le premier. Le blond a une bite moins jolie que celle qu'il a dans la gorge mais nettement plus grosse. Il voit que son compère a du mal à la rentrer dans la gorge. Mais il n'a pas le temps de profiter du spectacle. Il sent une main se poser entre ses fesses et un doigt humide commence à lui caresser l'anus. Il se cambre et offre son cul. Une autre main lui écarte les fesses. Il lâche la queue de sa bouche et se tourne pour voir ce qui se trame. Deux types sont derrière lui. Le premier lui écarte le cul et le second (celui qui avait commencé à le doigter) enfile une capote. Il reprend sa fellation de plus belle pendant qu'un gland s'immisce dans sa rondelle.

Pendant ce temps, le blond que son compère sur la banquette suçait, retire sa queue et vient se placer à coté de David pour partager cette queue. Leurs langues se mélangent autour du membre si joliment dessiné. Puis le grand blond s'écarte, prend une capote sur la table basse à coté de la banquette sur laquelle reste allongé le beau gosse musclé. David continue à le sucer alors que son cul est maintenant serré autour de la pine du type de derrière. Le grand blond arrive avec la capote, retire le sexe de la bouche de David et l'enfile. David en profite pour se retourner. Les deux types - un petit jeune avec une queue assez mince mais très longue et un gars poilu et costaud, genre rugbyman - sont en train de s'activer. Le premier écarte d'une main les fesses de David tout en se masturbant, le second lui bourre le cul en râlant.

Le blond est venu s'empaler sur le membre du beau gosse allongé. Il descend tout doucement et commence un va et vient sur la tige bien droite. David prend alors le sexe du blond accroupi dans la bouche et commence à le sucer. Le blond est visiblement très excité par la queue dans son cul et la bouche de David. "Je sentais sa bite pulser, se raidir à chaque coup de queue que lui donnait le type allongé en dessous. Tu vois ce que je veux dire?"

Oh oui David je voyais ce que tu voulais dire, et je m'imaginais la scène au fur et à mesure que tu me la racontais ! Tu savais bien sur l'effet que cela produisait sur moi. Tu savais que tu m'excitais ! Et David continuait son histoire, et s'amusait de mon trouble...

Le type blond se contracte et, rejette son torse vers l'arrière et jouit. David reçoit son sperme sur le visage. Il ne songe même pas à s'essuyer. Il sent que le macho derrière lui s'agite de plus en plus nerveusement et dans un dernier coup de rein qui lui arrache un cri, il jouit à son tour au plus profond du ventre chaud de David. David n'a pas joui, le beau gosse allongé non plus. Il lui dit de venir sur lui. Le beau gosse s'allonge complément sur la banquette et David vient s'accroupir au dessus de sa tige toujours droite. Il fait face à ce garçon qui ne dit rien et qui le pénètre à son tour, en s'enfonçant doucement mais inexorablement dans son cul, ouvert par les va-et-vient du rugbyman. David gémit doucement, le type commence à l'enculer de plus en plus vite. Sa bite est plus grosse que la précédente. Il sent derrière lui des mains qui se posent sur ses fesses et les écartent. C'est le petit jeune qui lui non plus n'a pas joui. Il se penche et pose sa langue sur la rondelle de David en train de se faire mettre. Il écarte à fond les fesses rebondies de David et lèche à la fois sa rondelle et le membre qui la perfore. Avec sa salive, il lubrifie le sexe qui entre et qui sort de l'anus rosi.

"Ce faire pénétrer et lécher en même temps, je n'ai jamais rien connu d'aussi bon !" m'affirma David

David a joui. Le cul ouvert, enculé par une bite infatigable, léché et humidifié par une bouche experte. Il a joui sur le torse du gars allongé.

"Et après ?"

"Je me suis redressé, j'ai déculé et je suis allé prendre une douche."

"Et le type allongé ?"

"Je l'ai laissé, en partant, j'ai vu qu'il avait attiré le petit jeune vers lui et qu'il avait commencé à lui faire le cul."

J'étais sidéré par cette facilité à obtenir du sexe, à jouir aussi facilement. Je ne connaissais pas d'endroit équivalent pour les hétéros, où on puisse faire des rencontres aussi fructueuses, aussi facilement.

Puis c'était à mon tour de raconter une histoire (le plus souvent, je n'en avais pas de nouvelles !). Mais David finissait toujours la sienne quand il me parlait de ses aventures au sauna par "tu verras, je t'y emmènerai un jour !" et il rigolait.

Si cette histoire vous a plu et si vous voulez la suite, écrivez-moi !

Nix

nix.paris@laposte.net

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.