Best Of Cyrillo

Page précédente

[Retrouvez aussi dans la série David et moi : Le sauna - Retrouvailles - Initiation

David et moi - La dernière fois.

Je m'appelle Nix et j'ai à présent 25 ans.

Voici comment j'ai découvert et appris à aimer le sexe avec les mecs.

Je pensais sans arrêt à cet après-midi passé avec David et Karim. Cela provoquait en moi un grand trouble, une honte de penser que j'avais pu me comporter de cette façon et d'avoir goûter au plaisir homosexuel, mais aussi une grande excitation. Je repensais plusieurs fois à ce qui s'était passé et je me masturbais souvent en fermant les yeux et en revoyant les images de nos corps dans la chambre minuscule de David. Il m'arrivait même d'humecter mon majeur et de me caresser l'anus en repensant à la sensation de plaisir intense que j'avais ressenti quand la langue chaude et épaisse de Karim m'avait prodigué cette caresse.

Malgré mon envie inavouée de recommencer de tels ébats, je ne me rendais pas à l'invitation de David pour le samedi suivant. Pourtant, le samedi soir, en pensant à ce qui pourrait se passer si je les rejoignais, ma queue était raide, et gorgée de sperme. Je m'étais pourtant branlé deux fois dans la journée mais en imaginant ce que j'étais en train de manquer, je me masturbais à nouveau...

Le lendemain matin, je me réveillais tardivement et traînait au lit... J'avais passé une grande partie de la nuit assis devant mon PC en train de mater des sites X, hétéros ou homos, mais toujours en pensant à David et Karim. Je finis par me lever péniblement et commencer à vaquer à mes occupations lorsque on frappa à ma porte. Je venais de me déshabiller pour prendre une douche alors j'enfilai rapidement un jean et un t-shirt en criant "J'arrive !" et me précipitai pour ouvrir.

Un choc ! David et Karim m'attendent sur le paillasson, devant ma porte ! David à l'air en colère même si je décèle tout de suite dans ses yeux une étincelle de malice. Karim, comme d'habitude semble impassible. Sans attendre que ne les y invite, ils entrent chez moi.

- " Dis donc, on t'attendait hier soir... Tu aurais au moins pu m'appeler pour me dire que tu ne viendrais pas" me lance David.

Il a les traits un peu tirés par la fatigue, je devine que sa nuit a due être courte et mouvementée. Mais il est toujours très beau. Ses cernes bleutées encadrent son regard clair et lui creusent légèrement le visage, lui donnant un air plus âgé, plus sérieux aussi...

Je bafouille une excuse lamentable pour m'excuser de leur avoir posé un lapin. Ils comprennent certainement que je mens... David cherche des yeux un endroit pour s'asseoir et m'entraîne vers mon lit. Il s'asseoit avec moi et me dit :

- "Écoute, je sais ce que tu penses de moi. Tu dois te dire que je suis quelqu'un de très entreprenant, de très chaud... Bien sûr que je le suis mais je ne suis pas aussi entreprenant avec tout le monde. Si je le suis avec toi, c'est parce que je sais, je sens depuis très longtemps que tu as envie de ça. Je sais aussi que jamais de toi même, tu expérimenterais le sexe avec les garçons. Pourtant tu en as très envie. Je l'ai tout de suite compris, dès qu'on s'est connu. Je voyais ton regard quand je te racontais mes aventures sexuelles. Tu en crevais d'envie."

Je l'écoute abasourdi. Karim, nonchalant, est venu s'asseoir à coté de nous pour écouter.

- " Tu sais, depuis le lycée, j'ai souvent pensé à te proposer de m'accompagner chez moi après les cours. Pour t'initier car je sentais que mes histoires te faisaient de l'effet et que t'avais envie d'aller plus loin. La vie nous a séparé, mais quand je t'ai surpris en train de mater Karim en train de baiser dans le parking de la fac, j'ai compris que tu étais vraiment prêt à essayer. Alors j'ai pris les choses en main. Je comprends que tu sois choqué ou que tu puisses être troublé mais tu ne peux pas nier le plaisir que tu as pris la semaine dernière, chez moi".

Je suis touché que David parle aussi simplement et me comprenne. Mais je n'arrive pas à être aussi désinhibé que lui. Je lui explique que jusqu'alors, je me considérais comme hétérosexuel et que c'est un choc pour moi de laisser libre cours à mes pulsions homosexuelles. Je lui explique que je ne me sens pas encore prêt à assumer ce que nous avons fait ensemble.

- "Je sais pourtant que tu as apprécié cette expérience. Je suis sur que, malgré tout ce que tu dis, tu as envie de recommencer " me rétorque David.

Je soupire. J'essais de prendre le ton le plus convaincant possible pour expliquer (pour mentir) que je n'ai pas spécialement envie de réitérer cette expérience. Je m'emmêle dans mes arguments, je n'arrive pas à être convaincu moi même de ce que je dis. Je vois David hocher la tête en souriant.

Je tente d'être crédible et continue à m'emberlificoter dans mes explications. Mais David ne m'écoute visiblement plus. Il regarde Karim toujours en souriant. J'essaie de me concentrer sur ce que je dis mais je vois que David a posé sa main sur l'entrejambe de Karim qui, toujours, ne dit rien. Je bredouille, devient plus violent et dit " je ne veux pas être un pédé !" Mais je bafouille en voyant que la toile du pantalon de Karim se tendre sous les caresses de son copain.

Je crie : "Je sais ce que tu cherches à faire David ! Et bien sûr que ça m'excite de te voir caresser Karim ! Mais je serais tout autant excité en voyant deux filles se caresser ! Je ne suis pas homo et si je bande, c'est simplement parce que je suis excité. C'est une pure réaction physiologique !"

David sort la bite énorme et droite, brune et dure, de Karim. Il se tourne vers moi et dit "Peu importe ce que tu es, homo, hétéro, bi... Mais sois à l'écoute de tes envies. Si tu es excité, te poses pas de questions et prends le plaisir là où il est !" Puis il détourne le regard et se penche pour avaler le gland sombre de Karim.

Je ne dis plus rien, je regarde. David suçote doucement le gland et le fait rouler dans ses joues avec sa langue. Il aspire légèrement le sexe en descendant ses lèvres sur la tige de Karim.

Je ne dis plus rien. Puis je me rends compte que je suis nu sous mon jogging et que une érection déforme mon entrejambe. Sans rien dire, Karim se saisit de mon paquet et le malaxe sans ménagement. Mon érection se renforce et Karim baisse mon pantalon. Son sexe surgit et il se penche pour l'avaler. Il le prend immédiatement au fond de sa gorge. Je sens mon gland appuyer sur son palais et sa bouche se contracter pour enserrer ma queue. Il commence de brusque va et vient. Ma queue est un peu molle car je me suis masturbé trois fois la veille. Elle est d'autant plus malléable et Karim joue avec sa langue le long de mon chibre.

Soudain tout s'arrête. David s'écarte et Karim recrache ma queue. On se regarde. David est légèrement essoufflé. Sans un mot, ensemble, nous commençons à nous déshabiller complètement.

J'ai le coeur qui bat à tout rompre. Karim s'allonge sur le lit et m'attire au dessus de lui. Je m'accroupis au dessus de son visage. Il m'agrippe par les hanches, me tire vers sa bouche et force avec sa langue, l'entrée de mon cul. Sa langue est grosse, râpeuse, je la sens pointer et s'enfoncer dans ma rondelle. David s'est mis à quatre pattes au dessus de Karim et le branle doucement. Il a pris ma queue dans la bouche, les lèvres serrées et je vois son visage monter et descendre le long de ma tige. La salive coule sur mes couilles que Karim, de temps en temps, gobe en me soulevant par les hanches.

David s'éloigne pour nous regarder. Il sourit en me voyant accroupi, le visage de Karim disparaissant complètement entre mes fesses, en train de me faire ouvrir l'anus. Karim m'écarte les fesses pour me lécher le plus profondément possible. David ramasse son pantalon par terre et ressort différents sachets. Je comprends qu'il s'agit de capote et de gel. Il déroule une capote sur son sexe dressé et l'enduit de gel, puis il s'approche de nous. Il se place derrière moi. Je crie : "NON. Pas ça !" La langue de Karim entre plus profondément dans ma rondelle et vibre. David m'embrasse dans le cou et me triture les seins avec ses doigts plein de gel

- "Chut !" murmure t-il "laisse toi faire, tu vas adorer ça, j'arrêterai immédiatement si tu as mal. Mais essaye, tu vas adorer ça

Je sens son index enduit de gel s'introduire dans mon cul dilaté par la bouche de Karim. Je sens le gel couler dans mon anus et le doigt de David glisser sans problème jusqu'a ce que ses trois phalanges entrent en moi. Il remue doucement le doigt et ressort. La bouche de Karim est sur mes couilles. Il les avale, les recrache, les lèche... Je me branle en même temps et Karim a lui aussi attrapé sa queue pour se masturber. David se colle contre mon dos. Je sens ses pectoraux se plaquer derrière moi. Son gland vient se placer sur ma rondelle. Il pousse. Un éclair de douleur me fige. "Ne te contracte pas" dit-il. Je lui demande de sortir mais il n'en fait rien et reste immobile. Je sens mon cul qui me fait mal. Karim m'attrape par les épaules et m'attire vers lui. Je me retrouve à quatre pattes, le cul offert, la bouche devant le sexe de Karim, tandis que lui-même se retrouve avec ma queue au dessus du visage. J'avale son sexe au même moment ou il embouche le mien. Nos fellations mutuelles me procurent un tel plaisir que j'en oublie la douleur de ma première sodomie.

Alors que je tète la grosse queue de Karim, je sens que David a commencé à remuer. Je sens mon cul s'ouvrir peu à peu. Plus je me dilate et plus le sexe de David glisse en moi, et plus le plaisir est intense. Il commence un va-et-vient, je sens sa queue frotter contre les parois de mon cul. Je n'arrive plus à contrôler les muscles de mon cul et ils se contractent et se détendent successivement, en accentuant mon plaisir.

J'ai besoin de reprendre mon souffle et je recrache la queue de Karim et la branle. Lui semble infatigable et me branle avec sa gorge, mes couilles s'étalent sur son visage.

Puis brusquement, David ressort de moi. Je gémis longuement. Je supplie "encore !" sans m'en rendre compte ! Mais il a une autre idée en tête, il me jette une capote, et s'allonge sur le dos en relevant les jambes. J'abandonne immédiatement Karim et met la capote. En m'attendant, David se branle en se doigtant. Quand je m'approche de lui, la queue droite et encapuchonnée, il relève les jambes encore plus pour bien écarter ses fesses. Ses cuisses sont plaquées sur son ventre. Je l'agrippe par les épaules et le pénètre sans ménagement. Il râle mais continue à sourire. Il soulève son cul pour que je m'enfonce le plus profondément possible en lui. Voyant son plaisir, je commence à le pistonner vivement. Je sens ma queue glisser en lui et sa rondelle se contracter autour de ma tige, pour mieux la sentir.

Tout à coup, je sens une main appuyer dans mon dos, pour me contraindre à me pencher vers David. C'est Karim qui s'est placé derrière moi, il a mit une capote. Je tourne la tête et dit "Non pas toi. Je suis désolé mais ta queue est trop grosse". Mais il ne dit rien et profite que j'ai la tête tournée vers lui pour s'incliner et me rouler une pelle. Je continue à pistonner David pendant que la langue de son copain fouille ma bouche. Je sens qu'en même temps, son gland gorgé de sperme s'immisce dans mes entrailles. Il glisse bien, malgré sa taille car David m'a bien ouvert et enduit l'anus avec des litres de gel. J'ai un peu mal, mais je suis tellement content de sentir mon cul à nouveau combler, que je ne dis rien. Tranquillement, les centimètres de Karim glissent dans mon cul. Je ne bouge plus.

Karim commence à me limer le cul. Il me donne des coups de rein qui se répercute dans le cul de David. Je redresse les genoux et m'accroupis avec beaucoup de précaution pour me pas déculer. Cette position me permet de pénétrer David plus profondément, et Karim est plus à l'aise pour me pistonner. Ses mouvements induisent les miens et nous ondulons ensemble.

Karim me roule encore une pelle. En éloignant ses lèvres, il déverse sa salive au fond de ma bouche. J'en avale une partie et me penche à mon tour vers David, qui gémit doucement. Je lui roule une pelle à mon tour et dépose le mélange de ma salive et celle de Karim sur les lèvres. Des filets de salive lui coule sur le visage et il se pourlèche les lèvres...

Nos mouvements se font de plus en plus désordonnés au fur et à mesure que l'excitation monte. Karim me pistonne sans se préoccuper si j'arrive à suivre la cadence pour enculer David. Je sens la sève monter progressivement. Ma bite est à fond dans le cul de David et ne bouge presque plus, je me contente d'essayer de m'enfoncer le plus profondément possible. Mon trou du cul est écartelé. Karim m'encule avec force, en sortant presque complètement sa queue pour mieux la rentrer ensuite, avec de plus en plus de vigueur. Je tremble de plaisir.

Soudain, Karim décule. Je crie et ressens immédiatement le manque d'une queue dans mon cul. Je sens l'air frais sur ma rondelle dilatée. David comprend tout de suite, passe une main derrière mon dos, et pousse deux doigts pour combler mon cul. Ce n'est pas aussi bon qu'avec la queue de Karim mais David remue ses doigts avec dextérité. Karim s'est relevé et a retiré sa capote. Il se met à quatre pattes au dessus de David, celui-ci avale entièrement la grosse queue de son copain. Je comprends que Karim va jouir. Ses fesses sont devant mon visage. J'agrippe ses hanches et à mon tour glisse le plus loin possible, ma langue dans son cul.

Karim à un sursaut et je vois sa queue tressaillir. Il jouit dans la bouche de David. Celui-ci agrippe la queue de Karim, et ouvre la bouche. Je vois une flaque de liquide blanc disparaître dans sa gorge. Il pose le gland sur sa langue en le branlant. Un deuxième jet, puissant, crémeux coule dans sa bouche. Il s'étouffe presque et relâche la queue. Le troisième jet atterrit sur son torse. Immédiatement Karim s'éloigne. Je plonge le visage sur les pectoraux de David et frotte mes joues sur la flaque de sperme onctueuse. Je regrette de ne pas pouvoir me régaler moi aussi de cette matière chaude.

Le contact de ce liquide chaud pour mon visage est le déclic de ma jouissance. Je me déverse dans le cul de David en criant. Je décule presque immédiatement après, la queue encore raide. Karim prend mon sexe dans les mains, retire la capote pleine. Il la déverse sur le ventre de David et le caresse avec, avec sa main enduite de sperme, il lui caresse les couilles et la base du sexe. Quelques secondes après, David jouit, en envoyant des filets de sperme sur mes draps.

Nous nous regardons. Je sens mon cul encore ouvert qui palpite. Nous allons à la salle de bain tout les trois pour nous laver. Nous nous suçons à tour de rôle. Karim rebande vite mais David et moi restons mous. Alors nous le suçons ensemble, sous la douche, jusqu'a ce qu'il gicle à nouveau, moins abondamment.

Ils finirent par partir en m'embrassant. Nous parlons peu, mais sans gène de ma part cette fois. Nous convenons de nous revoir, et je promets que cette fois-ci, je viendrais.

Mais la vie est parfois mal faite. David parti en stage avant la fin de l'année universitaire, et à son retour, c'est moi qui n'était plus à la fac. Je passais des concours dans d'autres villes. Nous avons cependant gardé le contact. Le plus souvent, nous parlions sexe bien sur. Il me demandait si je faisais des progrès dans mon initiation et je lui racontais mes expériences. Nous nous appelions au téléphone de temps en temps et une fois, il m'a même fait écouter ses ébats avec Karim. Les yeux fermés, je les imaginais tout les deux en les écoutant et je me branlais en leur donnant des ordres.

Quand je me suis installé à Paris, nos relations devinrent de plus en plus distantes. Je sais à présent que David habite Marseille. Je crois qu'il ne sort plus avec Karim mais je n'en suis pas sur.

Je remercie infiniment David de m'avoir révélé les plaisirs masculins.

Depuis, j'ai bien sur connu d'autres garçons, sans pour autant renoncer aux filles. J'ai découvert plein d'autres plaisirs avec les mecs. Je suis plutôt actif mais lorsque une grosse queue se présente, je repense à Karim et je me fais sodomiser avec plaisir en repensant à lui, comme pour honorer le souvenir de cette première fois.

Nix

nix.paris@laposte.net

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.