Best Of Cyrillo

Page précédente

Dépannage du vendredi soir.

Salut je m'appelle Cédric, j'ai 25 ans, je suis pas mal foutu 1,85 m pour 77 kg, brun les cheveux courts et pas mal musclé mais sans excès. J'ai une copine depuis un an on se retrouve chez elle quand elle n'est pas en déplacement. Je suis plombier et je suis rentré dans une petite entreprise dirigée par Marc un mec sympa dans les 40 ans, il a un autre employé Alain un mec de 50 ans sympas un peu bouboule qui a toujours le sourire. L'ambiance dans la boite est sympa, nous partageons notre temps entre des chantiers et des interventions chez des particuliers.

Aujourd'hui nous sommes vendredi, il est 16h45 la journée est finie, Alain s'est déjà changé et sort du vestiaire quand j'y entre, il me souhaite un bon week-end et s'en va.

Je commence à ma changer quand Marc entre et me demande si je peux aller faire un petit dépannage chez un client, comme ma copine est au japon pour une semaine, je lui répond que cela ne me dérange pas, Ok me répond il, voilà l'adresse il me tend un papier et me dit que je peux garder la voiture et que je n'ai pas besoin de la ramener je peux la garder le week-end.

Il me fait un sourire et me souhaite un bon week-end en ajoutant j'espère que tu ne vas pas t'ennuyer.

Pas de problème, j'ai des rangements à faire chez moi ce sera l'occasion.

Il me fait un clin d'œil et retourne à son bureau.

Je prends la voiture trouve l'adresse sans difficulté, une porte en verre fumé et une plaque « Espace Gym », je pousse la porte et là surprise un hall avec des photos de mecs à poil, je m'avance vers ce qui ressemble à une caisse, mec en marcel hyper moulant et un short en lycra moulant lui aussi derrière la vitre prépare une serviette, un préservatif et une clé, en me disant 13 euros.

Je le regarde étonné et je lui dis que je suis le plombier et que je viens pour une réparation, il a l'air déçu et me demande de patienter je le vois s'éclipser et revenir en me disant le patron va venir tout de suite. Je reste là un mec vient d'entrer s'avance vers la caisse paye et entre par une porte sur le côté de la caisse, je suis gêné, je ne suis pas homo et j'ai l'impression d'être dans un autre monde. Une porte à côté de la caisse s'ouvre et entre un mec dans les 45 ans s'avance vers moi avec un grand sourire en me tendant la main. On dirait mon patron, je le dévisage et il éclate de rire en me disant:

- Oui vous ne vous trompez pas, je suis le frère de Marc et je tiens ce sauna depuis 4 ans, c'est Marc qui a fait la plomberie et j'ai une fuite dans une des douches.

Je suis un peu coincé, il me regarde et me dit en souriant :

- N'ayez pas peur c'est un sauna gay, mais on ne va pas vous manger, et pourtant vous êtes un beau mec.

Je ne sais plus où me mettre, il éclate de rire, pose une main sur mon épaule et me dis je vais vous conduire.

On passe la porte par la quelle il est entré et me fait rentrer dans son bureau il me dit que je peux laisser mes affaires dans son bureau pendant que je réparerai la douche. Je pose ma veste mes papiers je prend ma caisse à outils et je lui que je suis prêt.

Il ouvre une porte dans le fond de son bureau et nous entrons dans le sauna. Il y a plein de mecs, ils n'ont pour seul vêtement qu'une serviette nouée à la taille, il y en a des jeunes et des moins jeunes. Ils me regardent tous avec un intérêt qui me gène. Nous traversons une salle puis descendons un escalier, au bas un jacuzzi avec 3 mecs à l'intérieur, au moment où nous passons devant un mecs s'approche du jacuzzi enlève sa serviette sans pudeur et entre dans l'eau chaude te bouillonnante, je me sens de plus en plus mal à l'aise. Le patron me rassure et me dit qu'il ne faut pas être gêné.

- Vous avez fait l'armée, non ?

- Oui monsieur.

- Non pas Monsieur appelez moi Alexandre, voulez-vous ?

- Oui Alexandre

- A la bonne heure détendez vous jeune homme, vous ne risquez rien, je vous le jure.

- Mais Alexandre je ne suis pas homo, et c'est la première fois que je rentre dans un établissement pareil.

Et bien il ne faut pas mourir idiot, et faire des découvertes à votre âge, ne craignez rien on ne vous fera pas de mal, promis.

On prend un couloir, on passe devant des douches ouvertes où des mecs se lavent en se paluchant, puis un autre couloir et on arrive aux cabines de douche, il y a 4 cabines la 3ème est barrée par une bande de plastique pour en interdire l'accès. L'eau coule abondamment, je demande où est le robinet d'arrêt des douches et Alexandre me le montre. Je coupe l'eau, un mec sort de la cabine à côté en râlant, Alexandre lui dit que je suis le plombier et que je viens réparer la douche et que j'ai coupé l'eau pour pouvoir travailler. Alexandre me laisse avec mes outils et me dit que quand j'aurais fin de passe le voir dans son bureau. Il me laisse seul.
Je pose ma mallette sur le sol de la douche, me penche pour l'ouvrir et je vois dans la cloison un trou rond de 15 cm de diamètre, et j'entends des gémissements je regarde sans vouloir et je vois un mec qui encule un autre, c'est l'enculé qui pousse des gémissements. Je ne sais pas ce qui m'arrive mais d'un coup je bande comme un fou en voyant ces deux mecs s'envoyer en l'air, moi un hétéro pur et dur, je bande en voyant un mec se faire enculer. Je ne me sens pas bien.

Je prend mes outils et dessert les bagues de la douche, je fais attention à ne reine regarder autour de moi et fais comme si j'étais seul. Je sens un regard sur moi, je me retourne et je vois dans le couloir un mec blond, même taille que moi on pourrait le prendre pour mon frère. Il me fait un sourire, je lui rend gêné, et me retourne pou reprendre mon travail. Je sens toujours cette présence derrière moi, je me retourne encore le mec est appuyé contre le mur et me regarde en se caressant sous sa serviette. J'ai beaucoup de mal à me concentrer sur mon travail. Je change une bague un joint resserre le tout. Je range mes outils dans ma mallette, me relève et en me retournant je vois mon beau blond la queue à l'horizontale qui se caresse les couilles en me regardant avec un grand sourire, j'ai les joues en feu. C'est la première fois qu'un mec me mate en se paluchant, je me sens de plus en plus mal. Je sors de la douche, ouvre le robinet d'arrêt reviens à la douche et d'une voix rauque demande au beau blond s'il peut essayer la douche. Il me fait un grand sourire et me dit OK ?

Il passe à côté de moi entre dans la douche ne ferme pas la porte fait glisser sa serviette et me dévoile une queue raide et des couilles rasées, il appuis sur le bouton se tourne vers le mur, je le vois se prendre la queue il se retourne en se branlant doucement et avec un grand sourire me dit que ça marche. Je suis vraiment très mal ce mec me rend fou.

J'ai froid au front, j'ouvr e les yeux je suis allongé sur un canapé dans le bureau d'Alexandre, c'est lui qui vient de poser un linge humide sur mon front. Je me redresse d'un bond et lui demande ce qui se passe. Alexandre me répond que je me suis évanoui, et qu'un beau mec blond m'a ramené dans ses bras jusque dans son bureau où je viens de retrouver mes esprits.

D'ailleurs le beau blond est à côté de moi il à l'air inquiet.

Ca va me dit il ?

Heu oui je ne sais pas ce qui m'est arrivé.

Un coup de chaleur me répond il avec un sourire, je vous laisse nous dit il en me laissant avec Alexandre et il sort du bureau.

Je demande à Alexandre ce qui m'est arrivé il me répond.

Mon ami c'est facile, t'es un hétéro, t'es tombé dans un sauna d'homos, un monde que tu ne connais pas, tas dû bander sans le vouloir

NON, non, heu

Tu vois t'as bandé et tu as eu honte de bander en voyant des mecs à poil ou qui s'enculait, l'émotion a été trop forte et t'es tombé dans les vaps. T'avais peur d'être devenu homo, c'est ça ?

Ben je ne sais pas, c'est vrai que j'ai bandé et que quand j'ai vu que ce mec blond me regardait en se branlant, ça ma foutu la trouille, je suis con n'est ce pas ?

Non pas du tout, mais c'est la première fois, et tu as été surpris voilà tout. Tiens est ce que t'as encore une autre intervention à faire ?

Non.

T'as une copine qui t'attend ?

Non elle est au japon pour une semaine encore ?

Bon à la bonne heure, je te propose de passer quelques heures ici à mes frais tu pourras découvrir un monde nouveau pour toi.

Mais je ne suis pas pédé.

Non mais ça n'empêche que tu peux découvrir l'amour entre mecs sans être pédé pour autant. Tu sais ici il y a des mecs mariés qui viennent baiser avec des mecs en sortant du bureau avant de rejoindre leurs femmes et leurs enfants.

Non c'est vrai ?

Il y a plus de mecs bi qu'on ne le croit tu sais, d'ailleurs on est ven dredi il est 5h et tu vas voir un tas de mecs en costard cravates qui vont débarquer passer une heure ou deux et puis vont rentrer retrouver leurs familles.

Je n'en reviens pas.

Et oui c'est comme ça tu sais le monde n'est tout noir ni tout blanc. Bon alors prêt pour une expérience ?

Ben je ne sais pas. En fait l'idée me tente et je bande déjà. Alexandre s'en est aperçu.

Bon, je vois que tu as déjà une érection.

Je deviens tout rouge et plaque mes mains sur ma braguette, Alexandre éclate de rire.

Aller ne soit pas gêné, c'est un signe de bonne santé.

Je suis rouge pivoine. Alexandre appelle un mec par l'interphone. Une seconde après apparaît un mec dans la même tenue que le caissier, tu m'as demandé Alexandre ?

Oui peux tu rapporter une serviette pour mon ami, il va rester un petit moment parmi nous. Ok

Il se retire et revient avec une serviette qu'il me tend avec un grand sourire. Il va pour s'en aller quand Ale xandre lui dit.

Tu serviras au bar ce qu mon ami veut à boire te manger s'il le souhaite et même à quelqu'un s'il le souhaite l'addition est pour moi OK ?

Ok boss dit le barman avec un sourire à faire fondre une statue de marbre et il me laisse seul avec Alexandre.

Bon Cédric tu vas te détendre et passer un moment chez nous, pour commencer tu vas te déshabiller ici, et tu laisseras tes affaires ici, puis tu peux rester autant de temps que tu veux. Ne fais rien qui te déplaise, ne te le laisses pas importuner, mais ne rejettes pas les mecs brutalement, tu leur fais un sourire et les écartes doucement ils n'insisteront pas.

Je ne bouge pas, Alexandre me dit vas y n'est pas la trouille.

Je prends mon courage à deux mains et je commence à me déshabiller, je suis maintenant en slip et je vais pour passer ma serviette quand Alexandre me dit de baisser mon slip. J'hésite, il s'approche de moi avec un sourire glisse ses doigts dans l'élastique de la taille et baisse mon slip ma queue s'échappe et viens frapper mon ventre, je tente de la cacher mais Alexandre écarte mes mains en me disant.

Laisse moi regarder, un beau mec comme toi, faut pas louper l'occasion. Je le laisse faire, il me regarde en souriant et me dit de tourner, Wouah quel beau cul, s'exclame t il.

Au passage il me caresse les fesses.

Bon aller mets ta serviette sinon je vais craquer.

Je passe ma serviette rapidement, quand Alexandre me dit

Non pas comme ça voyons quand on a un beau cul comme toi, il faut le mettre en valeur et ce faisant il me retire la serviette la réduite de moitié dans le sens de la largeur et me la passe autour des reins, de telle sorte que la serviette arrive au ras de mon pubis et découvre la naissance de ma raie. Il me dit regarde toi dans la glace là.

Je me vois avec une mini serviette qui ne cache pas grand-chose, amis est plutôt provocante.

Bon tu peux y aller, j'hésite, il me tape sur l'épaule et me dit tu vas voir ça va bien se passer. Il ouvre la porte qui donne sur le sauna et me pousse hors de son bureau, près du bar.

Accoudé au bar je retrouve mon beau blond.

Ca va me dit il ?

Oui je te remercie de m'avoir secouru.

C'est rien dit il en riant, quand je t'ai vu tomber je me suis précipité pour que tu ne tombes pas sur le sol, voilà tout. Tu n'es pas homo, je me trompe ?

Non c'est la première fois que je mets les pieds dans un établissement comme ça et j'ai la trouille.

N'aies pas peur je vais te guider si tu veux bien, moi c'est Jérôme et toi ?

Cédric, merci tu es gentil.

Viens je vais te faire visiter les lieux.

On descend au sous sol, on passe devant les douches ouvertes, on passe à côté des cabine de douche, Jérôme me regarde ne souriant et me dit je crois que tu connais, je lui répond en riant oui j'ai déjà vu.

On continue la visite il me montre le sauna où deux me cs à l'intérieur se caressent. Ensuite il me fait rentrer dans le hammam, là des mecs se sucent sans pudeur devant d'autres mecs qui se branlent en les regardant. On sort et on passe devant une pièce noir avec des mecs qui rentrent et qui sortent, j'interroge Jérôme du regard il me dit c'est la backroom. Devant mon étonnement, il me dit que les mecs y entrent pour baiser dans le noir, mais il me la déconseille tout peut y arriver, mais si j'y vais il me conseille d'utiliser des capotes et de ne pas sucer les mecs on ne sait jamais.

Encore un tour dans les couloirs, un tournant personne, Jérôme se retourne me regarde et approche ses lèvres des miennes, j'ai un mouvement de recul, mais Jérôme me fait un sourire, passe sa main derrière ma nuque et pose ses lèvres sur les miennes. Sa langue force le passage de mes dents et pénètre dans ma bouche. Je vais pour résister mais il me caresse le dos, sa langue est chaude et humide j'ouvre la bouche et sa langue vient jouer avec la mienne. Je m'abandonne à son baiser. C'est fou j'y prend plaisir. Il s'écarte un peu de moi me regarde et me dit en souriant tu vois je ne t'ai rien fait de mal.

Non dis je en m'approchant de ses lèvres pour lui rendre son baiser, je me déchaîne et nos langues se livrent une joute interminable tandis que nos mains explorent nos corps.

C'est Jérôme qui arrête le baiser. Il me dit viens nous serons plus tranquille dans une cabine.

Encore un couloir et de chaque côté des cabines fermées certaines d'autre avec des mecs allongés qui attendent on ne sait quoi. Puis une cabine libre.

Jérôme me fait entrer, entre à son tour puis ferme la porte, il me regarde avec plein de douceur. En me caressant les pectoraux.

Laisse moi te regarder dit il en défaisant ma serviette qui tombe sur le sol, que tu es beau mec, tourne toi, ce que je fais, tu as un cul superbe me dit il. Tu n'as jamais fais l'amour avec un mec ?

Non juste quelques branlette s avec des copains quand j'étais à l'école puis plus rien.

Veux tu que je te fasse découvrir les joies de la baise entre mecs ?

Oui je veux bien mais j'ai un peu peur ?

Faut pas avoir peur je vais être très doux tu verras.

OK, je… je…

Oui

Je peux te regarder moi aussi ?

Bien sûr vas y et il se plante devant moi les mains derrière la nuque. Je n'ose pas bouger. Il me dit

Si tu veux voir il faut que tu fasses un effort avec un grand sourire.

Mes mains tremblent en défaisant la serviette qui tombe en découvrant une queue superbement dressée. Je vois dans la glace sur le mur derrière Jérôme ses fesses fermes et blanches. Il surprend mon regard et me dit mon cul te plait ?

Oui il est très beau.

Et bien il sera à toi si tu veux. Mais je vais commencer par te montrer ce qu'on peux faire avant et joignant le geste à la parole il s'agenouille devant moi et commence à me lécher la queue avec une grande d ouceur, il me lèche le gland en me malaxant les couilles puis il enfourne ma queue ; Je me surprend à gémir il lâche ma queue me regarde en souriant et me dit ça te plait ?

Oh oui c'est bon on ne m'a jamais sucé comme ça.

Normal les filles ne peuvent pas savoir ce qui fait du bien.

Et il reprend ma queue, fait tourner sa langue autour de mon gland déclenchant en moi des ondes de plaisir. Je sens que sous l'excitation je vais jouir très vite je lui demande d'arrêter.

Il se relève me donne un baiser profond et me dit à ton tour que je vois si tues bon élève.

Je me baisse entre ses jambes prend sa queue dans ma main, c'est la première fois que je prend une autre queue que la mienne dans ma main. Sa peau est douce, je caresse ses couilles rasées elles sont douces et roulent entre mes doigts. Il passe un doigt sous mon menton me relève la tête et me fait signe de le sucer. J'ouvre les lèvres et doucement il fait glisser sa queue dans ma bouche, le contact me surprend mais je ne trouve pas ça désagréable et je commence à lui téter le gland comme une sucette, il gémit. C'est bien continues me dit il.

Je fais rentrer sa queue le plus possible dans ma bouche et comme lui je fais tourner ma langue sur son gland. Cela dure un petit moment et je commence à avoir des crampes dans la mâchoire. Il me dit Arrêtes tu vas me faire jouir viens je vais m'occuper de toi. Il m'allonge sur la banquette, sur le dos et entreprend de sucer les couilles. C'est bon je me laisse aller tandis qu'il me caresse les seins en même temps.

Sa langue descend et viens lécher mon anus, je vais pour le repousser mais il me dit non laisses toi faire tu vas voir comme c'est bon. Je le laisse faire et je découvre un plaisir inconnu, jamais je n'aurais imaginé que de se faire lécher le cul pouvait apporter autant de plaisir. Je sens la tension monter et lui demande d'arrêter. Il se redresse et viens me donner un nouveau baiser profond.
Tu aimes ?

Oh oui, c'est très bon tu es un bon professeur.

Tu veux me prendre ?

Oui mais je ne sais pas si….

Je vais te guider tu vas voir.

OK

Il s'allonge sur le dos relève ses cuisses et me demande de lécher son cul ce que je fais sans hésiter maintenant que je sais le bonheur que cela procure, il gémit et me dit des OUI , C'est bien, maintenant mets moi un doigt dedans, j'hésite il prend ma main un guide mon index dans son trou il pousse sur ma main et mon doigt entre dans son cul tout chaud. C'est très agréable ma copine ne veux pas que je la sodomise, c'est ma première fois. Il me demande de faire rentrer un deuxième doigt, ce que je fais en tournant il se tortille en gémissant. Il me demande de prendre du gel qui se trouve dans un distributeur posé sur la cloison et de lui badigeonner son cul avec et d'en faire rentrer dedans. Mes doigts entent et sortent sans problème. Il mŒinvite à mettre une capote et mettre du gel su r ma queue encapuchonnée.



Il pose ses jambes sur mes épaules guide ma queue sur son trou et me dit.

Pousse doucement, fais d'abord entrer ton gland, attends un peu que je m'y habitue.

Je pose mon gland sur son trou pousse un peu, mon gland pénètre dans son petit cul tout chaud c'est serré, c'est bon.

Je réalise un fantasme je suis aux anges.

Maintenant rentre doucement mais sans t'arrêter.

Je pousse son cul s'ouvre, ma queue est bien serrée dans sont fourreau, j'avance encore ma queue a complètement disparue dans son cul, c'est hyper bon. Il me regarde en souriant et commence à me traire la queue uniquement avec son cul, une sensation inconnue. C'est comme s'il avait une main à l'intérieur de son cul qui me branlerait, je n'ai jamais connu ça.

Je lui dit de se calmer sinon il va me faire jouir, il arrête me regarde en souriant et me dit

Commence tes mouvement de va et vient. Je m'exécute c'est formidable son c ul me serre, c'est autre chose que la chatte d'une nana. Il commence à prendre du plaisir ma queue sort presque complètement pour mieux s'enfoncer mes couilles touchent ses fesses quand je suis à fond. Le manège dure une dizaine de minutes je sens que je vais éclater, je le lui dit.

Vas y, défonce moi, ne te retiens pas et il me donne des coups de cul pour aller à la rencontre de ma queue. Je sens mes couilles devenir douloureuse ma queue gonfle, mes jambes tremblent, une première contraction deux trois, je ne compte plus je me vide dans son cul, je sens des contractions dans son cul lui aussi jouit trois jets dense de jus blanc vient s'écrase sur ses pectoraux et même sur son menton.

Je m'écroule sur lui, vidé heureux mes jambes ont du mal à me porter, il prend ma bouche et me roule une pelle d'enfer, je suis bien.

On reste un moment collé l'un sur l'autre son sperme chaud engluant nos ventres. Ma queue sort d'elle-même de son cul, il se redresse, enl ève ma capote regarde le réservoir et siffle entre ses dents.

Putain, t'as rempli la capote mec, tu veux que je te dise quelque chose ?

OUI quoi ?

Ca fait très longtemps que j'ai jouit uniquement avec une queue dans le cul sans me branler, t'es un vrai baiseur mec et sur ce il me roule à nouveau une pelle.

Aller viens on va prendre une douche on l'a bien méritée.

On passe nos serviettes on sort de la cabine, un mec dans le couloir nous regarde en souriant, on n'a pas dû être discrets, mais je m'en fous. On file aux douches, les cabine sont prises alors on fille aux autres on se rince en se caressant, puis il me dit viens te détendre. Il me prend la main et m'entraîne vers le jacuzzi. Arrivés au jacuzzi il y a 2 mecs dans l'eau, Jérôme a posé sa serviette sur un support et va pour rentrer dans l'eau quand il me voit hésiter, il se retourne en me souriant et me dit aller viens, n'ai pas peur et ce faisant il m'enlève ma serviette avant que j 'ai eu le temps de réaliser je suis nu devant ces deux mecs qui se rincent l'&Mac254;il. Je plonge dans l'eau, Jérôme me rejoint, il se place à ma droite, me dit de me détendre de fermer les yeux. Je suis ses conseils, l'eau chaude bouillonnante me masse. Jérôme me parle tout bas dans l'oreille en me caressant sous l'eau, sa main me caresse les couilles, je me laisse faire c'est bon. Tout à coup une main se pose sur ma queue et commence à me branler doucement je sursaute c'est le mec à côté de moi qui me branle il regarde Jérôme qui lui fais un sourire pour l'encourager à continuer, il me glisse à l'oreille laisses toi faire ça ne peut que te faire du bien. Je laisse tomber tout sentiment de pudeur et m'abandonne à ces caresses délicieuses.

Le temps est suspendu, je me sens bien.

Jérôme me demande sis je veux sortir je lui répond que oui et lui demande s'il veut boire quelque chose. Il accepte nous sortons de l'eau, un tour aux douches et direction le bar.

Le barman nous voit arriver avec un grand sourire, et avec un clin d'&Mac254;il me dit, je vais vous servir une boisson tonique, vous m'avez l'aire d'en avoir besoin. Nous éclatons de rire tous les trois. La boisson fraîche nous fais du bien on parle tranquillement, il est déjà 22h, je n'ai pas vu le temps passer. Je regarde Jérôme, et lui dit qu'il va falloir que je rentre il a l'air un peu triste. Je lui demande s'il veut que je le raccompagne il me dit qu'il veut bien pour rester un peu plus longtemps avec moi, et me roule une pelle d'enfer on se donne rendez-vous dans le hall. Je cogne à la porte du bureau, Alexandre vient m'ouvrir regarde sa montre et me dit avec un grand sourire

Alors tu sembles avoir passé un petit moment ici, ça t'a plu ?

Rouge de confusion je lui répond, que je suis paumé, que c'est la première fois que je baise avec un mec et que j'ai trouvé ça super.

Il me prend dans ses bras comme un grand frère et me dit tu vois je t'avais dit qu'il fallait essayer et qu'on ne te ferait pas de mal, je n'avais pas menti, aller ouste rhabille toi, je vois dans la télé de surveillance que quelqu'un t'attend, aller dépêche toi dit il en filant une claque sur les fesses, t'as décidément une beau cul mec.

Je me rhabille rapidement remercie Alexandre qui me dit, tu viens quand tu veux pour toi ce sera gratuit aller file et bonne nuit.

Je retrouve Jérôme dans le hall, on file à la voiture.

Je demande à Jérôme où il habite, la réponse me laisse sans voix, il est à deux numéros dans ma rue. Il va pour m'expliquer le chemin je lui dit que je suis au 28 et que lui est au 33.

Il me regarde et me dit c'est un signe avec un grand sourire.

JAO

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.