Page précédente

Le dépot Paris

Ce soir là ne sachant pas quoi faire je décide de sortir m'amusé et si possible prendre du bon temps. Je vais dans des boites, mais, certaines n'ont pas de lieu pour se faire baisé et je décide d'allée au Dépôt un endroit très hot de Paris.

C'est la première fois que j'y vais, les mecs sont habillé et d'autres sont a poil la que bien raide en marchant comme si de rien n'était, musclé, beau corps et une belle bite que je n'arrête pas de mater. Il s'en aperçoit s'approche de moi

- elle te plaît ma queue ?
- oui
- alors suce moi
- ok

je me mis a genou et je commence a le sucer devant tout les autres mecs, il se mit a gémir et pendant que je le suçais, me retint la tête et se vide les couilles dans ma bouche et j'avale le tout devant le regard des autres mecs très intéresser par cette scène. Je  vois un mec qui s'approche de nous pendant que l'autre me déshabille. mes affaires au sol il se mis a pissé dessus puis avec l'aide du nouveau venu on va dans un autre endroit et c'étais les chiottes. La je fus installé sur les chiottes et le mec entra sa queue dans le trou de la paroi et je le re suça, puis une seconde bite fit son entré alors je me suis mis a les sucés tous les deux. Le premier me juta dans la bouche et j'avalais son jus bien chaud et très bon, le second en fit autant quelques minutes après. La porte n'étant pas fermé tout ceux qui passait pour pissé pouvait voir la scène. Puis je me suis mis a resucée le mec tout en me penchant de façon a mettre mon cul sur le trou du mur. Le second mec compris et il m'encula pendant que je suçais l'autre. Pendant ce temps des voyeurs fit leurs apparition ce qui m'excita. Celui que je suçais me remplis la bouche et un autre me présenta sa queue que je du sucé.

Chacun des mecs me baisa de cette façon puis on alla dans une autre pièce ou là je pu servir de vide couilles aux autres. Baisé, enculé, fisté, insulté tout y est passé. J'ai sucé deux bites en même temps et deux dans mon cul aussi. Comme une forteresse ils réussir a me pénétrer la rendant vulnérable.

sa gémissais de partout, un domi qui n'était pas content de son slave dit en regardant dans ma direction qu'il devrait me prendre comme slave car je fait tout sans bronché et que je devrais enculer son slave. Petit soucis, je suis passif et j'ai jamais enculer je préfère me faire prendre et sucé c'est mieux. Par ailleurs, je n'aime pas la domination a plein temps, je préfère que je sois soumis que pour une journée ou une soirée et sans les coups et punition.

Les mecs ayant bien joui et bien rempli mon cul et ma gueule qui décide de jouir sur mon visage et mon torse et mes couilles. Puis ont me dit

- t'est une bonne pute toi tu va te balader tel quel sans t'essuyé ou gare a toi, compris ?
- oui

le maître qui se trouvait dans l'autre pièce vint me voir et parla avec le gars

- c'est ta pute
- non, il est seulement temporaire il aime pas le faire tout les jours
- je vois, bon je vais m'en servir alors
- vas y sa me gène pas ni lui d'ailleurs
- ok

l'autre s'en va et il me regarde couvert de foutre, il inspecte mon cul et vit du foutre en dégouliné puis y entra deux doigts, voyant que sa entrait il mis sa main. le cul bien ouvert je sentais pas la douleur mais une sensation que je ne connaissais pas.

- ta un bon cul de lope ta pas envie de le devenir tout le temps
- non désolé
- dommage tu pourrais réalisé tes fantasmes les plus fou
- j'en est un
- lequel ?
- baise moi et je voudrais que ta lope me suce !
- c'est faisable tu encule aussi ?
- non suis passif
- alors il t'enculera ?

J'étais toujours allongé et il me pénétra sans ménagement et son slave me sucé comme convenu. Il entra sa queue et je sentis ses couilles sur mon cul, lesquelles était bien pleine, a peine commencé il voyait que je prenais du plaisir, son slave lui suçais une bite pleine de sperme de male pendant que son maître me ramonais la cheminé. c'était trop bon défoncer d'un côté et sucé de l'autre je prenais mon pieds et lui aussi. son slave s'activa sur ma queue me suçant plus vite et pour évité qu'il retire sa tête son maître la tenait pendant qu'il me défonçait grave mon cul qui ne demandait que cela.

il vit que je fis pris de spasme et compris sans peine que j'allais décharger toutes mes balles dans la gueule de son slave ce qui se fit quelques minutes plus tard, lequel dû avaler tout mon jus bien chaud et sucré. Le maître lui déchargea peu de temps après dans un grand râle, je pouvais sentir son foutre coulé dans mes entrailles. Il sortie sa queue, s'approcha de moi et me la fit sucé, je la pris sans hésité. Mécontent de son slave il lui demanda de me lécher mon cul et de bien le nettoyé, je vis qu'il se plaçait face a mon cul et le lecher, puis d'un seul coup il pris un certain plaisir a me lécher mon cul, son maître n'en revenait pas, lequel me déchargea a nouveau mais dans ma gueule cette fois.

- tu ferais une bonne lope tu sait !
- j'ai eu pas mal de proposition dans ce sens et je dis non
- pourquoi ?
- la violence, les coups, le fouet, uro, scato etc...
- t'aime pas ?  je vois, mais, si je te dis qu'avec moi t'aura pas cela tu changerais d'avis ou non ?
- je sais pas son... slave me léchais toujours mon cul

puis il regarda mon cul, il était très propre. Il regarda la bite de son slave qui bandait, et pour le faire bander encore plus il la caressa. Il était claire qu'il voulais m'enfourné sa queue dans mon cul et j'en avais envie.

Il me regarde pendant qu'il caresse la bite de son slave et me dit

- tu crois qu'il mérite qu'il t'encule ?
- je sais pas comment sa marche entre un maître et un slave peu pas répondre désolé
- si le maître est content de son slave il a une récompense, s'il ne l'est pas il n'a rien
- tu veux sa queue ?
- oui et la tienne aussi
- t'est un gourmand toi, mais, il va t'enculé et pendant ce temps je m'occupe de lui

Le slave approcha sa queue de mon trou et s'enfonça jusqu'au couilles et stoppa car son maître se préparait a l'enculé. Pris en sandwich il poussa un cri de douleur quand il se prit les 22cm de son maître sans ménagement.

- ta gueule la pute jveux pas t'entendre ta compris
- oui maître répondit le slave
- prends exemple sur ce mec il n'a pas gueulé quand je l'est enculer ? et en plus il en redemande
- oui maître je suis là pour votre plaisir
- ta intérêt ou je te défonce ton cul de lopette

La soirée ce passa ainsi et son slave me donna ses vêtements et le maître me prêta son manteau. Le slave quant a lui du enfilé mes vêtements pleins de pisse. Je suis rentré chez moi et j'imagine qu'eux aussi et qu'ils ont continué a leurs manière

Pendant que le slave l'enculais (désolé j'ai pas de prénom) son maître lui donna l'ordre de me branlé,il pris ma queue et commença a me branlé en gémissant, mais, reçu une baffe qui fut le premier avertissement lui rappelant qu'il n'a pas a prendre son pied. son maître le ramona tellement bien qu'il ne mis pas longtemps a jouir dans un gémissement que beaucoup pouvait entendre. Il n'éjacula pas dans mon cul, mais, je vis son maître le faire dans le siens. Puis il lui donna l'ordre de me remplir mon cul et de me faire jouir. Il me remplit a mon tour et accélère avec sa main sur ma queue qui se mis a jouir sur mon corps. Son maître lui demanda de lécher mon corps et de bien tout mettre propre. Il commença son nettoyage pendant qu'il me remis sa queue dans mon cul, ma bite au repos ne la resta pas longtemps.

- slave suce le et avale
- maître vous m'avez donnez l'ordre de le nettoyé
- tu reprendras après suce et avale et après tu le nettoie complètement avec ta langue ensuite tu viendras me sucé pour me vidé les couilles.

une dans mon cul une autre s'occupant de ma bouche j'étais aux anges, son maître me ramonais le cul sans ménagement comme il était très ouvert il vit que je ne disais rien si ce n'est des gémissements de plaisirs, alors il augmenta la cadence m'insulte de lope, pute, trou a bites. Une fois de nouveau vidangé. Son maître me fit levé et il lui pris ma place, il se fit enculer de nouveau par son maître et il me suça, ce fut le pied complet. Il me doigta mon cul j'avais l'impression de me faire enculer mais, son maître le vis et invita un mec qui passais de me pénétrer, j'étais le vide couille de cette soirée.

Le mec qui avançait vers mon ptit cul ne se fit pas prier et entra sa bite entière dans mon cul,  je sentais ses grosses couilles qui me défonçait mon ptit cul. Le maître du slave regardais dans ma direction et vis que je prenais un pied pas possible pendant que le nouveau venu me traitait de tout les noms. Toutes ses insultes me fit jouir dans la gueule du slave qui regardait et dont son maître le regardait avec une grande attention.

Le mec m'enculais toujours,je sentais sa queue et sortie ma queue de la bouche du slave. Là le mec qui me baisais la pris et me branla tellement bien qu'une seconde éjac se fit et atterrit sur le visage et le corps du slave. Puis le gars reparti ailleurs pendant que je me dirigeais vers le maître. Ont s'embrassa pendant qu'il baisais sa ptite pute comme il le nommais. J'en profitais pour le caresser, il a un corps musclé, des yeux bleus comme les miens et une chevelure blonde.Son cul est superbe il vit que je le regardais et me dit

- t'aime mon cul ?
- il est superbe
- t'aime lécher le cul ?
- non, mais j'ai envie de le caressé
- ok vas y !

je l'est aussitôt fait, je caressais ce cul musclé et ferme sa m'éxitait de le touché, il vit que je bandait et il sourie

- sa t'exite le cul d'un mec ?
- oui
- sa te dirait d'être ma lope pour un soir sans coups ni punition ?
- ok si tu me le promet ?
- je vais faire mieux que cela , prends ma place et je t'encule

il se retira, je pris sa place et j'enculais son mec. trop bon il a un cul serrer et son maître me dit de pas commencé a ramoné son slave tant qu'il n'est pas entré. Il entra rapidement, sa ce termine aunsi, je parti mais, avant il me dit

- son ou tes fringues ?

- le mec ma pissé dessus, ils sont dans le coin

- tu vas pas rentré a poil a l'heure qu'il est

- viens avec nous et te prêterait des fringues

- ok mais suis pas tom soumis

- dommage mais tkt tu reste chez moi, tu rentre le lendemain avec des fringues que je te prêterais et tu me les rends ensuite

je suis aller chez lui vaste maison et bien équipé, tout un sous sol avec tout ce qu'il faut pour des plans hards, uro, glory hole, etc..Suis rentré chez moi le lendemain il me fila des fringues et je l'est revu 3j après lui est rendu ses vêtements lavé et repassé. il m'offrit le café et les croissants puis il me regarde en se caressant la queue l'air de dire tu la veut ?  J'avais pas envie alors il n'insista pas et je l'est remercié puis suis partie. Ont ne sait jamais revue...

 

PS si vous avez des commentaires faite le moi savoir...

Gaymen

suceurdebites07@gmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.