Best Of Cyrillo

Page précédente

Dermato

Je savais qu'un dermato de mon quartier était un chaud lapin, (par un ami à moi qui avait baisé avec lui) et j'attendais d'avoir un prétexte pour prendre rdv.
Un jour j'ai eu un bleu sur le gland (je m'étais fait sucer un peu violemment par un gars) je savais que ce n'était rien mais je me suis dit que c'était le prétexte idéal.
Je prends donc rdv chez ce dermato, on me file rdv une semaine plus tard un mercredi en fin d'aprèm.

Je me pointe au cabinet et l'assistante me dit d'attendre dans la salle d'attente, il y avait une mamie et des gamins.
J'attends tranquillement mon tour, quand le dermato vient chercher la mamie et raccompagne la dame qui reprend ses enfants.
Du coup j'en profite pour voir à quoi ressemble le gars qui va m'examiner la queue dans pas longtemps.

Il est grand, plutôt carré mais pas trop, les cheveux poivre et sel très charmant, genre bon père de famille des pubs pour les Break.
Évidement je me mets à bander en imaginant la séance.

J’attends encore une petite vingtaine de minutes et finalement il vient me chercher dans la salle d’attente.
On repasse devant le bureau de la secrétaire qui lui dit bonsoir et s’en va, Je dois être le dernier patient de la journée.

Je ne m’étais pas trompé en le voyant en coup de vent dans la salle d’attente.
Il est charmant et est très sexy dans sa blouse blanche ouverte sur une chemise sombre dont je vois juste le haut et quelques poils noirs et argent qui dépassent de l’encolure.
Et il porte un pantalon sombre et des mocassins bruns, classiques mais élégants.
Il fait vraiment très père de famille bourgeois.
Je ne me trompe pas vu qu’il a un nom à rallonge et des photos des ses enfants sur son bureau.

Il me demande quelque généralité pour mon dossier et finit par me demander ce qui m’amène dans son cabinet.
Je lui dis que j’avais des taches sombre sur le gland mais qu’elle on presque disparu et que ça m’inquiète un peu.
Je faisais un peu moins le fier quand même, je me suis dit qu’il était peut être un brin mytho Mon pote qui disait avoir baisé avec ce gars, et j’avais peur de me retrouver comme un con La queue à l’air.

Il me dit de baisser pantalon et mon caleçon et de m’allonger sur la table D’auscultation, je m’exécute et me retrouve en chemise le jean sur les mollets Et le slip (que j’avais choisi blanc et bien sexy) sur les genoux.

Il commence à me palper délicatement la queue, les bourses, il regarde bien autour, Il tâte, il soupèse et il finit par me décalotter tout en douceur.
Il continue de regarder en s’approchant, Évidement j’avais commencé de bander doucement et progressivement, et j’avais l’impression qu’il prenait son temps pour bien savourer cette érection.

En effet il ne m’a décalotté qu’une fois ma queue bien raide.
Là il regarde passe le doigt autour du gland, dans le prépuce, Il tâte encore ma verge sur toute la longueur.

Il me dit qu’il n’y a rien d’anormal et je sentais qu’il avait envie de plus mais Qu’il n’osait pas aller plus loin.
Il allait me dire de me rhabiller et je lui demande pourquoi J’ai eu ce genre de tache et qu’est ce que ça pourrais être, Est-ce que ça pourrait être dû à une fellation un peu agressive ?

Du coup il se ragaillardit et m’explique tout en me palpant la queue que C’est possible et qu’il faut faire attention, c’est une chose qu’on doit faire en douceur.
Je joue un peu les idiots et je fais genre « je ne pratique pas beaucoup » (il faut juste dire que je faisais très jeune à l’époque)
Je lui demande comment faire pour éviter ce genre de trucs, Il m’explique comment sucer une bite et comme je ne débande pas Je lui demande de me montrer
Et là, il va à la porte et tourne le verrou, puis il revient vers moi Me regarde, je lui souris, mi naïf mi vicieux…

Il me prend la queue avec sa main chaud et douce et décent délicatement sur mon gland et y pose ses lèvre, Il gobe mon gland tout en douceur, et joue délicatement avec sa langue autour Il me re calotte et joue avec mon prépuce, il me décalotte encore et Cette fois avale toute ma queue (17, 5 et bien droite)
Il me pompe comme ça une bonne dizaine de minute Et finit par venir me rouler une énorme pelle, il avait le goût de ma queue dans la bouche, Un bonheur.

Comme il est debout à côté de moi j’en profite pour ouvrir sa chemise et Je tombe le nez en avant sur un magnifique torse poilu comme je les aime, Je le renifle et le lèche un bon moment, pendant qu’il continue de me branler doucement.

Je finis par lui ouvrir la braguette et lui pomper à mon tour sa belle queue Qui me ravit. Elle est belle et droite, circoncisse, et ses poils son noir et long comme j’aime.
Je le pompe goulûment jusqu’au moment où il me fait jouir avec sa main !
C’est une superbe explosion de foutre qui envahit mon torse de jeune homme et sa main De mâle viril.

Il prend un peu de papier et m’essuie délicatement le torse avant de m’embrasser à nouveau.
Je me rhabille et je retourne m’asseoir en face de lui, Il a gardé sa chemise ouverte et je contemple encore une fois cette toison noir et argent.

 Il me dit qu’il n’y a aucun souci et que si j’ai le moindre problème Je peux appeler et même venir en urgence !

Sur ceux il me raccompagne à la porte qu’il déverrouille et me roule une dernière pèle.

Je suis revenu quelques fois voir mon beau dermato, et j’en garde à chaque fois un très bon souvenir.
J’attends juste le jour ou il me baisera sur la table d’examen...

Loïc T

loictaylor@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.