Best Of Cyrillo

Page précédente

Vacances studieuse en Ecosse.

Moi je vous dis que les études peuvent avoir du bon, et même nous faire beaucoup de bien, puisqu'il arrive que l'on fasse des petits voyages de soit une journée, soit quelques jours, et voici ce qui m'est arrivé lors d'un voyage très récent en écosse.

Nous étions partis avec plusieurs étudiants passer le week-end en écosse, près des Highlands, dans une charmante petite auberge de jeunesse, ce qui est très avantageux. Nous sommes donc arrivés en fin d'après, le vendredi, nous avons pris possession de nos chambres, puis nous sommes allés nous restaurer dans la basse ville qui était non loin de là ou nous étions.

Arrivé dans la basse ville, deux chois s'offraient à nous, soit nous mangions dans une petite auberge typique, soit nous prenions des sandwichs à la boulangerie du coin. On s'est tous dis et ben allons y, il faut que l'on se mette tout de suite dans l'ambiance, nous avons donc été tout naturellement à la petite auberge, ou nous avons mangé plutôt copieusement, et même très bien arrosé la soirée.

Le repas finit, nous sommes rentrés tant bien que mal, dans un boucan du tonnerre, ce qui nous a été reporché par la suite. Moi et un ami nous avons aidé tant bien que mal à coucher, les plus "joyeux" d'entre nous, car ils étaient dans un bel état. Par la suite moi et mon ami on s'est mis à discuter, nous sommes arrivés à parler de nos voyages, que nous avions déjà fait, l'Espagne, l'Italie,.....enfin presque toute l'europe; puis on s'est regardé, et on s'est dit, il serait temps d'aller se coucher, moi j'ai répondu, que je devais aller prendre une douche, car je me sentais quelques sales. Alex, m'a aussitôt répondu, bonne idée, moi aussi, et donc on s'est retrouvé sous la douche, tous les deux et pour bien faire, je vous le mets dans le mille c'était des douches communes. On a continué à discuter de nos voyages, et je lui ai dit que le voyage qui m'avait marqué le plus c'était le voyage que j'avais effectuer à Ibiza. Il m'a dit c'est vrai, t'y es allé, je lui ai dit oui, et ben moi pas encore, mais j'en rêve. Je lui ai dit oui c'est super, car là bas on te juge pas, tous le monde est le bienvenu, mais bon il arrive que tu te fasses draguer, mais pas que par des filles, il arrive aussi que tu te fasses draguer par un mec, il m'a dit pas problème je suis bi. Je lui ai dit quoi, il m'a dit et oui tu as bien entendu.

Sur ces bonnes paroles nous nous sommes séchés, et nous avons continués à discuter. Je lui ai dit tu étais sérieux, tout à l'heure quand tu m'a dit que tu étais bi, il m' a dit oui, ça te dérange? Je lui a dit non. Et là il s'est approché de moi et m'a dit tu as déjà embrasé un mec? Je lui ai dit non, et là il s'est mis à m'embrasser. Je ne bougeais plus, tant le plaisir était fort, il était si doux, si tendre, et si agréable que je ne bougeais plus.

Il s'est mis à me caresser et d'un coup nous avons entendu du bruit, les autres joyeux lurons s'étaient levés, mais recouchés aussitôt, donc il m'a dit attend pour la suite, on aura qu'à se retrouver demain soir, pendant que les autres partent en ville. Et pendant tout le journée, il m'a regardé tout souriant, et le soir est enfin arrivé.

Comme il était convenu, on s'est retrouvé le lendemain avec Alex. Les autres se sont réveillés le matin dans un boucan pas possible, mais bon il était plus de 11 heures du matin, moi et Alex on a fait semblant d'être plus ou moins malade, et j'ai dit que je n'arrivais pas à me remettre de ma soirée d'hier, les autres ne rigolaient pas trop, vu la gueule de bois qu'ils avaient. On avait loué un van pour aller visiter les alentours et puis pour dire aussi de se déplacer facilement.

Les autres étant partis, je me suis remis au lit, et ai mis une cassette de musique soft, vraiment douce. Là je commençais à m'endormir, quand Alex frappe à ma porte, il entrât, et me dit, ça y est on est tout seul. J'étais vraiment sérieux hier soir, quand je t'ai dit que j'étais bi, là je viens de me disputer avec ma copine, et puis le mec qui devait me voir avant que l'on parte, m'a posé un lapin. Je lui dis, wow, pourquoi tu me dis tout cela.

Ben disons que tu as l'ait plutôt ouvert d'esprit, et bon je sais pas trop ou j'en suis, heureusement qu'il y a avait ce voyage, car je crois que j'aurais explosé. Est ce qu'on peut parler franchement ? Je lui dis oui. Tu sais hier soir quand je t'ai embrassé, j'ai eu l'impression que tu en avais envie. Je passais par 15 couleurs différentes, avant de balbutier ma réponse, ben tu m'as embrassé par surprise, donc j'ai pas eu trop le choix.

Ah, et est ce que j'ai eu tort ? Là, je ne répondais pas. Il me dit, et si là, je te dis que j'ai encore envie de t'embrasser, tu me réponds quoi ? Je sais pas, tu as réussi une chose hier soir, c'est que tu m'as troublé, c'est la 1ère fois qu'un mec m'embrassait, donc. Et tu as trouvé ça comment, je vais être honnête, j'hésitais entre te mettre mon point au milieu de la figure, et entouré, mes bras autour de ton coup, pour que ce soit encore mieux. Là ce n'était pas moi qui passait par un panoplie de couleur différente, c'était lui. Remis de sa réaction , il me dit et là si je t'embrassais tu ferais quoi ? Essaye et on verra ma réaction. Alors, là la cassette se mit à jouer la chanson « summer son » et il m'embrassât, allonger sur moi, j'étais aux anges.

Là il fit mine de se retirer, et je lui passais la main dans les cheveux, et lui afficha un large sourire, il comprit que j'étais heureux de ce qui venait de se passer, et donc il recommença de plus belle. Là mes mains allaient et venaient sur son dos, je lui caressais le dos affectueusement, ce qu'il avait l'air d'apprécier. Il se mit debout sur les genoux, et enleva son peignoir blanc. Il était en caleçon marin blanc, sans t-shirt. Moi j'étais en maillot blanc et caleçon. Il me dit, regarde, et là il abaissa, son caleçon pour me montrait l'effet qu'avait eu mon massage sur lui. Il me dit, tu as envie que l'on aille plus loin ? Je lui dis, ben je sais pas trop, car là je n'ai jamais eu d'aventures, ou même de pré-aventure avec un mec. Il me dit t'inquiète pas, je vais être très doux. Je lui dis ok, pourquoi pas, après tout on ne doit pas mourir idiot.

Il s'approcha de moi, me fit enlever mon t-shirt, puis mon caleçon, là nous étions tous les deux nus, sexe conte sexe, ce qui me fit bander comme jamais, et lui était très réactif aussi. Il me dit alors, tu sais ce qu'on va faire, on va faire un 69. Il se mit au dessus de moi, tout en me faisant glisser sur le lit, et là me suça très délicatement, et approcha sa verge gonfler de ma bouche, pour s'y engouffrer avec douceur et délectation. Par la suite, sentant que j'allais jouir, sur ce doux « baiser », je lui fis comprendre, alors, avec son sourire, il me présenta une capote, et me la mit. Il me suça de nouveau quelques peu, puis vint s'asseoir sur ma verge en érection maximum, le plaisir se lisait sur son visage, et il accéléra le mouvement, et se retira juste au bon moment pour que je ne jouisse pas encore.
Il me dit tu as envie que j'essaye avec toi, je lui ai dit, là je sais pas, j'ai peur que cela me fasse mal. Il m'a dit, mais non, tu sais quand tu te fais sodomiser pour la 1ère fois, c'est sur que ça fait un peu mal, mais bon si on est très doux, tu n'aurais même pas mal. Je lui dis d'accord, alors je lui enfilais une capote sur sa verge en érection. Là il me fit me retourner, et commença à me lécher l'anus, je lui dis wow, c'est super continue. Là je sentais qu'il allait me pénétrer, car je ne sentais plus sa douce langue, et je commençais à sentir sa verge à l'entrée de mon anus. Je pris un coussin entre mes mains, je lui ai dis vas y, mais doucement, alors il commença à entrer doucement, j'eus très légèrement mal au début, mais seulement l'espace d'une seconde, ce qui se transforma très vite en sensation de bonheur, alors je commençais à me poser quelques questions.

Alex se retira, et vint m'éjaculer sur le dos. Il me fit me retourner, et me suça de nouveau, et il me branla, jusqu'à ce que lui éjacule sur la joue. Je vous, laisse imaginer, le bonheur qui se lisait sur notre visage. Alors, remis de nos émotions, nous nous sommes dirigés vers la salle de douche, et on s'est lavé mutuellement l'un, l'autre. Ce qui nous a permis de discuter un peu de ce qui venait de se passer, et il me posât une question auquel j'ai eu du mal à répondre. Est ce que tu penses que l'on pourrait continuer ensemble ou pas ? Je lui dis, et tu as l'ait d'oublier une chose, c'est que j'ai une copine, et il me dit, alors, quoi, tu crois que moi je n'en avais pas une avant, je lui dis ouai. Il me dit tu as peu de la réaction des autres, tu crois que je le cris sur tous les toits ? On gardera cela secret, ce sera notre éden à tous les deux. Alors pour seul réponse à lui donner, je l'embrassais. Par la suite nous sommes allez en ville faire quelque course, pour le repas, heureusement il y avait à notre disposition une petite cuisine dans cette auberge de jeunesse. Nous avons cuisiner, un plat assez simple, les autres sont arrivé et nous sommes passés notre samedi soir en ville. Ce qui était bien plus animé que la veille. Nous somme retournés au pub, ou nous avions été, et on a chanté en karaoké la chanson « I will survive », les autres chantés les chansons des années 60, 70. Puis nous sommes rentrés tant bien que mal, moi et alex avons servis si on peut dire de saint Bernard, mais il nous est encore arrivé quelque chose dans l'auberge.

Après notre soirée bien arrosée dans le centre ville, nous sommes rentrées tant bien que mal à l'auberge de jeunesse, et comme d'habitude, j'ai assumé mon rôle de saint bernard, avec l'appui, mais non des moindres de Alex. On avait essayé pendant la soirée, d'avoir un petit moment d'intimité, mais le seul moment que l'on ait eu de plus ou moins tranquille, a été le temps que les autres cherche leur veste alors que nous les attendions à l'extérieur, du pub, là alex s'est retourné vers moi, et m'a dit j'ai une idée qui vient de me traverser l'esprit, bon t'es pas obligé de répondre, est ce que tu penses que l'on pourrait sortir ensemble ? Je lui ai dit je sais pas trop, oui pourquoi pas, mais bon, ce qu'on devrait faire c'est attendre d'en discuter plus, une fois que l'on sera rentrer de ces mini vacances ? Il est d'accord, quand il vint pour m'embrasser, quand nous entendîmes la chanson « we are the champions », les autres de notre groupe qui chantaient à tout va dans la rue. Nous sommes donc rentrés, les fêtards de premières, se sont couchés directement, au hasard, et moi je suis aller me coucher dans ma chambre, quand alex poussa la porte, et me dit si on discutait ? Je lui dis maintenant ? Il me dit oui, les autres sont couchés. Ok.

Je regardais furtivement le réveil, et là je vis 4 heures du matin, on discutait depuis plus de 2 heures, et je n'avais pas vu le temps passé, on buvait mutuellement les paroles de l'autre. Alors, je lui dis tu sais à ta réponse, je pense que je vais être d'accord, mais une chose je veux que l'on aille doucement. Il me dit, on avancera au rythme que tu souhaites. Je regardais alors si la porte de la chambre était bien fermée, et je l'embrassais tendrement pour lui signifier que ma réponse était vraiment oui. On s'embrassait tendrement, quand, john, un autre membre du groupe entra, je suis passé ainsi qu'alex, par plusieurs nuances de rouge, pour vous dire la gêne qui se lisait sur mon visage. John nous dit, et ben vous gênait pas pour moi, de toute façon je m'en doutais. Alex lui quoi, tu t'en doutais ? Oui, vous savez j'ai vu les regards que vous vous lanciez, et votre attitude, les autres n'ont rien remarqué, mais là j'ai compris en vous voyant, que ce que je pensais était véridique. Je lui dis alors, je te demanderai une chose, ne dis rien aux autres. John, répondit, ne vous inquiétez pas les tourtereaux, je ne dirais rien, déjà que je suis pas hyper populaire au sein du groupe, par rapport à vous les deux organisateurs de nos sorties, alors si je vous descends devant les autres, je vais me faire lyncher. Merci, t'es sympa. Mais bon, je peux vous poser une question, nous dit john ? Oui, vas -y. Qu'est ce que ça fait d'embrasser un mec ? C'est la même chose qu'avec une fille ? Je lui dis non, c'est différent, c'est une sensation à part, que je ne saurais pas expliquer. Mais pourquoi tu nous poses cette question ? Je sais pas, vous qui vous êtes embrasser, les différentes manifestations gays, et autres.. je me pose des questions, c'est une curiosité de ma part. Ah, bon, j'ai cru pendant un moment que tu allais dire, que tu aimerais bien embrasser un mec, ou même faire l'amour avec, pour aiguiser ta curiosité.

Ben t'as pas vraiment tort. J'aimerais bien embrasser un mec, pour voir ce que ça donne, mais j'ai jamais osé faire le 1er pas. D'accord, et tu voudrais pas par hasard que je t'embrasse là, hein ? Si tu le ferais ? Je lui dis john, soyons un peu sérieux, attends. Mais je suis sérieux, me répondit -il. Ok, approche, alors, lui dis je. Je lui dis ferme les yeux, ce qu'il fit sans se faire attendre, et je commençais à poser doucement mes lèvres sur les siennes. Je déposais de court baiser, sur ses lèvres qui était légèrement pulpeuse. Puis je restais de plus en plus longtemps, quand je voulus introduire ma langue dans sa bouche, il se retira. Je lui dis alors, que se passe t'il ? Tu n'aimes pas ? Si, me dit -il. Ben alors, et là c'est lui qui vint m'embrasser en fouillant et caressant mon palais avec sa langue. Ce baiser dura bien 2 à 3 minutes, quand alex toussa, pour dire et oh je suis là. Alors je me suis jeté sur lui, pour l'embrasser fougueusement, et il me le rendit bien. Alex c'était allongé à côté de moi, pour que l'on puisse s'embrasser, mais pendant ce temps john lui nous regardait, alors, je ne sais pas trop ce qui lui a pris, c'est peut être le fait de nous voir nous embrasser, mais il vint se mêler à nous, ce qui nous procura une grande sensation de plaisir.

Nous étions entrain de nous embrasser, quand alex nous dis, vous avez déjà fait ça à trois, je lui dis, non, et john, non plus. Pourquoi toi oui ? Non, me dit -il, mais bon j'ai envie d'essayer, pas vous ? On s'est regardé, on ne savait pas quoi répondre. Alors alex, prit les devant, et commença à m'embrasser, et je voyais qu'il caressait un john très docile. J'enlevais mon t-shirt, alex fit de même, et john suivit le mouvement, mais lui en enlevant aussi son caleçon qui laissa apparaître une verge qui en rendrait plus d'un jaloux. Alors je décidais de l'embrasser, pendant qu'alex m'enlevait mon caleçon et enlevait le sien. Je descendais doucement sur le torse de john, qui était à peine poilu, je m'attardais quelque peu sur ses tétons, et continuait sur ses tablettes de chocolat superbes. Alors que j'approchais de sa verge, il me passa la main dans les cheveux, pour me guider, et j'avalais sa verge protubérante goulûment avec un grand plaisir. Pendant ce temps alex et john s'embrassait, mélangeant leurs bouches, et se caressant tendrement pour découvrir le corps de l'autres.

Alex qui ne voulait pas rester inactif, même s'il s'occupait des lèvres de john, commença, à me titiller l'anus, puis à me le lécher. Imaginer, je suçais une verge magnifique, pendant que quelqu'un s'occupait passivement de moi. J'étais aux anges. Alex enfila alors une capote, et me m'aida à me mettre sur les genoux pour venir me pénétrer. Je continuais toujours de sucer john, pendant qu'alex m'enculait. John se retira, et vint m'embrasser, je sentis qu'il allait jouir, il avait eu le bon réflexe. Alex se retira lui aussi, et me présenta une capote, et vint s'asseoir sur ma verge gonflée de plaisir, et pris la bite de john dans sa bouche.

John nous posa une question, je peux essayer ? Je lui dis quoi, tu veux essayer quoi ? Ben je voudrais bien pénétrer quelqu'un car être pénétrer, je pense pas que je pourrais. Je lui dis ok, prends une capote là, et enfile la. Alors alex se mit à genoux pour que je vienne le pénétrer, et john lui me demande ce qu'il devait faire, je lui répondis, tu vois, et ben c'est moi qui va t'initier au plaisir de la pénétration. Imaginer, un peu la scène, je pénétrais mon nouvel amour, et moi je me faisais prendre par un mec qui voulait voir ce que ça faisait, qui voulait être initier, je pense que c'est une scène digne d'un porno star. Nous déchargeâmes quasi tous en même temps, pour finir notre soirée à nous embrasser, et à expliquer à john que moi et alex allions former un couple, mais sans pour autant le dire à tous le monde, car malheureusement on ne serait pas juger sur notre amour, mais sur le fait que nous sommes gays ; vu que le société est encore un peu coincée. John avait plutôt bien aimé sa soirée, car, il nous dit, je pense que j'y ai pris goût. Je lui dis, et ben, tu n'as plus qu'à te trouver un mec.

Nous nous sommes endormis, et le lendemain nous avons repris le chemin de notre chez home sweet home, alex, me raccompagna chez moi après que john nous dit à tous les deux au revoir, et que l'on se reverrait de toute façon en cours, le surlendemain, mardi. Alex et moi discutions dans la voiture, quand on s'est dit que l'on serait bien ensemble, mais je dis ok, toutefois, je voudrais bien que l'on soit fidèle, l'un à l'autre et que l'on évite ce qui s'est passé ce week end, car je ne veux pas te partager, moi non plus je ne veux pas te partager, et de plus, je vais te dire, une chose, je serais avec toi, donc les filles non, je jouerais plus sur les deux tableaux à la fois, je serais avec toi, je serais pas avec quelqu'un d'autre, fille ou garçon. ; et je t'en demanderais autant, je lui dis d'accord, c'est ce que je souhaitais aussi. Nous nous sommes revus en cours avec john comme on se l'était dit au moment des au revoir, avec alex aussi, vu que nous étions tous dans la même formation. Nous sommes sortis en couple alex et moi, chaperonné par john le samedi suivant dans une boite gay, et john a rencontré quelqu'un, un comptable de 27 ans, qui pour l'instant file avec john le parfait amour. Mais j'ai vu john il y a quelque temps autour d'un café pour discuter de chose et d'autres, et je lui ai bien sur posé la question, mais bon là tu nous étonnes moi et alex.

Comment ça ? Oui, nous ne pensions pas que tu étais gay, oui, et non je le suis, je suis bi, comme toi et alex ; mais pour l'instant je suis avec un mec, alors. C'est super et puis vous avec l'air de bien vous accorder. Il me répondit qu'ouï, qu'au début il était sceptique, mais que le mec qu'il avait rencontré, ne le brusquait pas et qu'il était très attentionné avec lui.

STORY

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.