Page précédente

Education

Je venais tout juste d'avoir dix huit ans et la fin de l'année scolaire approchait a grand pas;Les resultats du dernier trimestre arriverent et c'est avec une colere terrible que mon pere appris que je redoublais une fois de plus...
Il était hors de question pour lui que je continue des études si mon comportement ne changeait pas .En effet je préférais aller dans les bistrots,jouer au flipper ou au babby foot,plutot que de suivre attentivement les cours de mes professeurs.

Mon pere n'etant pas enclin a punir,préféra contacter un ami a lui de longue date,avec qui il avait fait ses études et partie du meme club de rugby.....Il faut dire que mon pere,avec ses quarante deux ans,etait devenu un peu bedonnant,etant donné qu'il ne pratiquait plus aucun sport et travaillait dans une banque.Son copain,en revanche,en plus d'etre prof de sport dans un lycée,entrainait toujours une equipe de rugby dans le sud ouest de la France et entretenait sa forme regulierement....

Le type en question ne s'était jamais marié et vivait seul,et, quand mon pere lui telephona pour lui faire part de son incapacité a m'éduquer correctement,Marc lui dit tout simplement ,texto,qu'il était pret a rendre service et que je pouvais venir passer l'été,il saurait m'occuper et m'apprendre a etre un gentil garcon,il fallait par contre que je m'engage a etre obéissant.Mon pere lui dit de ne pas s'inquieter pour ca,qu'il en faisait son affaire et que de toutes manieres j'avais assez fait le con comme ca et que je n'avais rien a dire.

Avant de raccrocher mon pere me demanda de dire a Marc que je ferais ce qu'il me demanderait durant ces vacances ,et n'y croyant pas du tout,je pris le combiné et lui dit que je le remerciais de bien vouloir me prendre en charge durant l'été et que je tacherais d'etre  aidant et obéissant.....Il me répondit qu'il y comptait et que meme s'il n'avait pas eu d'enfants il savait quoi faire pour rectifier un manque d'éducation....Sa voix ferme et assez autoritaire me fit frissoner et j'eu l'étrange pressentiment que j'allais passer un été peu ordinaire.

Je partis le rejoindre dans la semaine qui suivit,avec un peu d'angoisse tout de meme car sa facon de me parler avait  été bizarre...
Ca y est,je suis face a Marc,il est venu m'attendre a la gare,c'est un mec qui me parait etre un geant,barraqué,les muscles secs et saillants,il m'accueille avec un grand sourire,suivit d'une accollade assez rapprochee.
Je suis un peu surpris car e ne connais pas ce type là,meme si c'est un pote a mon pere,et en plus il se décolle pas.Il s'approche de mon oreille et me murmure,"-alors c'est donc toi le vilain garcon,t'as intéret a te tenir a carreaux,je ne te ferai pas de cadeau moi ,n'oublies pas que tu es venu de ton plein grés et que tu va m'obeir"....

Sa voix etait faite d'un mélange de douceur et de fermeté et me troublait.Je n'arrivais pas a savoir s'il voulait juste m'impressionner ou s'il était vraiment sérieux....

Arrivés chez lui,une grande demeure dans la campagne,il me dit -"Avant de te montrer tes appartements,on va se faire une petit apéro"......C'est vrai qu'il faisait une chaleur étouffante et un bon raffraichissement me ferait le plus grand bien.
Il se dirigea vers le bar et en sortit une bouteille de rhum-"je vais preparer des mojitos,rien de tel quand il fait chaud".Je n'osais refuser,n'étant pas habitué a boire de l'alcool.Il Prit un citron qu'il coupa et le pressa dans chacun des deux verres,rajouta du sucre roux et versa beaucoup,beaucoup de rhum.....

On trinqua et  on commencait a discuter de ma venue et de ce que je devrais faire....-"Tu sais,me dit-il,il va falloir que tu remues tes fesses et que tu les ouvres un peu aussi si tu veux sejourner ici".Je ne comprenais pas vraiment ce qu'il disait, car l'alcool commencait a me chauffer,et ce mec me paraissait de plus en plus bizarre.....
j'avais les joues rouges,a cause de l'alcool,et Marc me suggera de me mettre a l'aise -"Eh bien, on dirait que tu ne supportes pas trop le rhum",et s'approchant il commenca a m'oter mes vetements l'un apres l'autre....Je me laissais faire ne comprenant pas pourquoi je n'arrivais pas a reagir,ce mec m'electrisait tout simplement.Je dois dire que j'avais toujours été attiré par les hommes,sans vraiment me l'avouer,meme si je n'avais pas d'expérience en la matiere....
Avec ma minceur,mes cheveux mi-longs et mon physique androgyne,il m'etait arrivé de me faire draguer par des mecs murs....
J'etais dans un etat second et quand il s'attaqua a mon slip,j'eu un mouvement de recul et en fait au lieu de l'enlever,il le roula a la taille de facon a m'en faire un string....Je sentais le tissu rentrere dans la raie de mes fesses....Il me dit-"hey,t'as l'air d'une vrai petite gonzesse comme ca,une bonne petite salope on dirait...."

Je protestais et le traitait de vieux con,je n'allais pas rester avec un malade pareil,n'en deplaise a mon pere...Je m'appretais a récupérer mes affaires,bien decider a me casser,quand soudain je sentis ses deux mains s'abbattre sur moi et m'appuyer fortement sur les epaules.Je pliais sous la pression et tombais sur les genoux,il continuait sa pression de facon a ce que mes epaules et mon visage soient au sol,les fesses ainsi relevees sous son nez.Il cala son pied sur ma nuque,me mit les mains derriere le dos et  quasi simultanémment un bruit metallique se fit entendre,ce con m'avait menotté.J'étais sonné,entre le verre de rhum ingurgité et la mise a l'air forcée.Il se leva brusquement et revint tres rapidement se placer derriere moi,maintenant mon cul en l'air,toujourrs placé sur les genoux,il ecarta mes jambes franchement,placa une tige en metal aux niveau de mes chevilles et les y attacha.....

Je me mis a pousser des hurlements et c'est alors qu'il me dit,calmement,-"Oui vas-y tu peux toujours crier,il n'y a personne a la ronde,tu vas recevoir ta premiere lecon d'obeissance ,et tu verras qu'a la fin de ton séjour tu auras envie d'etre un bon éleve.Laisse toi faire et tout ira bien,je vais t'apprendre a decouvrir des choses dont tu ne soupconnes pas l'existence....."
Ce mec était-il un pervers,un sadique?J'etais quand meme surpris par le timbre de sa voix qui restait douce,meme si elle etait autoritaire....

C'est alors qu'il vint se placer devant moi et entreprit de se deshabiller.Mon visage toujours plaqué au sol,j'entendais les vetements tomber l'un aprés l'autre....
Il me tira les cheveux et me forca a relever la tete.....Ce que je voyais etait impressionnant,une bite énorme,bandée au maximum.....
_"Tu vas me montrer ce que tu es capable de faire avec ta bouche...Tu m'as l'air d'etre une bonne suceuse de bites,tu verras, tu la rameneras moins ta fraise apres...."
-"Mais je n'ai jamais fait ca"
-"ouvre ta bouche au maximumum et laisse moi faire"

A la fois dégouté et excité je fermais les yeux,ouvrais la bouche en grand....
Je sentis soudain son gros gland se placer sous mon nez,comme s'il voulait que j'humme son odeur de male en rut,puis il s'en servait pour parcourir le contour de mes levres,y deposant un liquide visqueux.
-"Tire ta langue me dit-il et laisse toi faire..."
J'obtempérais et tirais ma langue au max,bouche grande ouverte....

Il tapotait sa bite sur ma langue,tout en m'insultant...
-"Allez,ma petite salope,prend- la en bouche,tu vas apprendre a etre une bonne suceuse de bites,petite garce...."
C'est alors qu'il commenca a me baiser la bouche ,essayant de me la mettre de plus en plus profondemment,s'immobilisant parfois au fond de ma gorge et tentant de pousser un peu plus loin,ce qui me provoquait des hauts le coeur et des filets de bave coulaient le long de sa bite pour atterrir au sol.

Les minutes me semblaient interminables et ce mandrin hors norme qui violait ma bouche accelérait de plus en plus,quand tout a coup 5 ou 6 jets brulants tapisserent le fond de ma gorge...
-"allez ptite pute,bois mon foutre,regales toi et profites-en car c'est le seul menu auquel tu vas avoir droit aujourd'hui,du foutre.
J'avalai cette liqueur acre et nettoyais la bite de mon assaillant pour la rendre aussi nette que possible..
-"je pense que tu vas vite apprendre me dit-il,meme s'il faut parfaire ton education ....

Il s'en alla dans la cuisine et me laissa la,entravé...
Je n'en etais qu'au debut de mes "souffrances" et ne pouvait alors immaginer ce qui allait se passait.....

A Suivre.

Obeissant

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.