Page précédente

En Costard

Il y a quelque temps de ça, j'avais un ami chez qui je matais des films de cul.
Faut dire qu'il avait une collection impressionnante de VHS avec des vieux films
Super chaud et même quelque film Bi. J'aime bien ça de temps en temps, voir un beau mal hétéro bourrer le cul d'une fille en chaleur, c'est assez excitant.

Mon ami avait 45 ans, plutôt grand, dans les 1m85, les cheveux poivre et sel, plutôt mec tranquille, pas très sportif, mais pas mal foutu, avec de grandes et belle main bien viriles.

ET moi j'avais la 22/23 ans, brun, 1m73 mignon et pas très poilu,
une plutôt belle bite de 17,5cm. Et un beau petit cul.

A force de mater de films de boules dans son salon pendant qu'il bossait dans la pièce à côté. J'étais excité à mort et j'avais une gaule d'enfer, je suis allé dans son bureau ou il travaillait sur son ordi et après quelques banalités sur la qualité de ces films, je lui ai proposé de le sucer, évidemment il a accepté et je me suis glissé sous le bureau pour le pomper.

Et là quelle bonne surprise m'attendait, une superbe queue d'au moins 24 cm
et large, et belle, avec un superbe gland épais et rosé,
un pur bonheur. J'en ai rarement vu de si belle depuis.
En fait il n'attendait plus le moment que je vienne le rejoindre,
et il bandait déjà bien fort.
Je l'ai longuement sucé, en savourant cette sublime bite

Et je l'ai laissé me pomper assis sur son bureau.
Mais ça n'a pas duré très longtemps, nous étions tous les deux trop excité pour nous retenir, il m'a regardé me jouir sur le ventre, et m'a ensuite inondé le torse de puissant jet de sperme, un vrai régal.
Je n'en attendais pas moins d'un si bel engin.

Nous nous sommes encore longuement galochés, et nous avons pris une petite douche vite fait.

Je suis évidement revenu plusieurs fois chez lui, à l'époque j'étais célibataire et étudiant donc j'avais pas mal de temps libre.
Je lui ai aussi parlé de mes phantasmes, et notamment de me faire baisser par un mec en Costard (j'ai toujours trouvé les costards très excitants).

Je lui ai proposé de se faire un plan costard un de ces jours, et il était ok.
Il était convenu que je l'appelle 1h avant de passer et qu'il s'habille en conséquence, c'est-à-dire comme dans mes phantasmes.
Costume, chemise blanche, cravate, ceinture cuir et chaussures cuir, mais aussi caleçon en coton large, ceux qui laisse bien sortir la queue.

Comme convenu je l'appelle, et je débarque 1h plus tard.
Je sonne, il vient m'ouvrir, il est comme je l'imaginais dans un costume gris avec une cravate bleue unie et des pompes marron, en plus avec ces 45 ans ces 1m85 il est super viril.

Il me fait entrer.

A peine entrer on s'embrase longuement et goulument.
je ne résiste pas, et je fais glisser sa fermeture éclair, il a bien mis le caleçon que je lui avais demandé blanc et bien large, sa queue bande déjà un max et pointe hors de l'ouverture, je la sors sa grosse queue et la pompe comme un dingue.
Nous allons tant bien que mal dans son bureau, je veux immortaliser ce moment,
Je luis dis de sortir sa caméra et de me filmer entrain de le pomper,
Je ne lâche pas sa bite.
Il finit par mettre en route sa Cam et me filme.....
J'y mets du mien.

Puis c'est son tour de me pomper, il se met à genoux sur la moquette de son bureau, toujours complètement habillé, et sort ma queue, je mouille comme une dingue,

Je le film entrain de me lécher les couilles, et de me gober la queue jusqu'à la garde, c'est trop bon.
Il veut m'entraîner dans la chambre, mais je vois cette immense table de salon où suis étalé plein de dossier.
Je me désape complètement, lui ne devait rien enlever, c'était convenu.
Je pousse les dossiers plus loin sur la table et je me couche sur le dos.
Je luis dis, "tu vas me baisser et bien à fond", ce n'était pas la première fois qu'il me la plantait profond, mais là j'étais tellement excité par ce mec dans son costard... ça allait rentrer comme dans du beurre.

Je ne m'étais pas trompé, après avoir enfilé une capote et bien graisser mon trou, il me l'enfonce en douceur, c'est trop bon, je kiff à mort.
J'ai toujours la caméra et je le film.
Il commence un lent va et viens, putain que c'est bon, je luis dit qu'il peut y aller, et là il se lâche, il me tient les deux jambes bien écartées et me baise comme un dingue.

Je le mate entrain de m'enfiler, sa cravate tape en rythme sur son ventre, putain le trip, je vois de temps en temps sa bite quand il decule complètement avant de me la redonner en entier.

C'est un pur phantasme que je suis en train de vivre et de filmer.
Je finis par gicler sur mon ventre et lui se retire et m'inonde le ventre et le torse.
On souffle un peu, on se lave, et je me rhabille.

On mate la vidéo, qui n'est pas très bien cadrée mais qui est quand même bien bandante.

C'était la réalisation d'un de mes plus gros phantasmes,
Mais je trip toujours de me faire bien baisser par un mec en costard...
Avis aux amateurs....

Loïc

loictaylor@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.