Page précédente

En live

J'aime bien regarder... comme n'importe qui ! Photos, mecs en cam... (faudrait que je pense à m'en offrir une) Parfois on galère, parfois on a de la chance... Mais ce dont je ne me doutais pas, en un beau dimanche de Pâques que tout le monde est supposé passer en famille, c'est que je verrai en live !

Il est 16h... Je dois rejoindre de la famille à 18. J'ai de l'avance, je décide donc de partir à pied, et de traverser le parc... Où je m'attends à voir quelques personnes âgées, des familles en balade, et des canards. Rien de tout cela ! Le petit parc est désert... Il recommence à faire un peu frais. Personne dehors, à part un mec sur un banc de dos, assez loin... Quoique j'ai la vague impression qu'il y a deux paires de jambes et quatre pieds qui touchent le sol... je m'approche sans bruit, il(s) ne peu(ven)t me voir pour l'instant...

Je suis de plus en plus prêt. Et je comprends soudain... Le mec est en train de se faire sucer... par un autre mec ! Je crois rêver !! Et en même temps j'ai peur : qu'ils me voient, qu'ils soient en colère, que je ne puisse en voir davantage ! Je reste immobile. Je suis bien à 10 mètres. Je les imagine, ne voyant pas trop derrière le banc le type qui suce, ou l'engin qu'il a dans la bouche... Mais je bande déjà ferme. J'essaie de m'approcher doucement...
Doucement (des secondes qui me paraissent être des heures) je m'avance et me retrouve à cinq mètres sur leur gauche derrière un arbre... Et là, quel spectacle ! Je n'en peux plus ! Je sens ma queue gonfler à bloc et mouiller mon boxer !
Deux types d'environ 25 ans, apparemment des sportifs vu leurs affaires et leurs corps : tous deux sont torses nus et bien musclés, un châtain qui tète une belle queue circoncise d'un brun qui pousse de grands soupirs... le type se branle en même temps. Sa queue non circoncise paraît plus grande, peut-être 18cm contre 16...

J'entends les bruits de succion, et les soupirs insistants... je n'en peux plus, je sors ma queue et me branle... mais soudain ils s'interrompent.. Je m'attends  à ce qu'ils inversent les rôles, ou à ce qu'ils se sodomisent, j'imagine tout sauf ... "T'as pas envie de nous rejoindre ?!" suivi de grands éclats de rires. Je suis tétanisé... Alors le beau suceur s'avance vers moi, me regarde avec un grand sourire, s'agenouille, et avale ma queue avant que j'ai pu dire quoique ce soit ! J'ai trop peur de lui inonder directement la bouche alors je le repousse, me penche pour l'embrasser... Il se lève, et son beau sexe est à hauteur de ma bouche... Son gland est mouillé, il s'est bien branlé, et je goutte sa mouille en commençant à le lécher... le beau brun assis nous a rejoint pendant ce temps, et voyant que je m'occupe bien de la bite de son pote, il commence à s'occuper de son cul.. l'autre a l'air d'apprécier et susurre un "prend moi maintenant " à son copain...
Avant que je ne puisse comprendre quoique ce soit, le brun est revenu avec une capote, et bientôt ma pompe suit le rythme de ces coups de boutoir dans le cul de son ami, qui a l'air d'apprécier d'avoir son cul et sa queue prise en même temps... Ma bouche peine à suivre, mais c'est si bon... Sa bite est bonne et toute trempée à présent, il gémit en se faisant prendre... je caresse ses couilles et celles du brun  par la même occasion...
le mec me prévient, il va jouir... Mais à peine l'a-t-il dit que j'ai toute sa jute dans la bouche... j'en avale une partie, mais le brun veut que je l'embrasse pour la goutter... pendant qu'on échange un baiser, mes mains caressent son dos et ses belles fesses musclées...  "Je crois que ton cul lui fait de l'effet" lui dit son copain... Je rougis. Il me dit de passer derrière lui... Il me demande si j'ai une capote, et justement une traîne dans mon portefeuille... Doucement je salive mes mains, ma queue et après son cul... Je le doigte un peu, mais visiblement, ce ne sera pas sa première sodo de la journée... Il semble déjà prêt, et m'invite à me glisser en lui...
Bientôt, je suis confortablement en lui, mes couilles claquent ses fesses et il ne cesse de gémir "plus fort !"... Il suit le même rythme dans le cul du petit chatain... je caresse son dos et son torse, et me sens si bien en lui que très vite je suis à nouveau au bord de la jouissance... L'accélération de son souffle et ses cris me fait savoir qu'il ressent la même chose... 
Je jouis de longues giclées sur son dos, et lui sur celui de son mec... j'en lèche une partie et embrasse le petit châtain qui n'a pas arrête de gémir... le brun fait  pareil avec moi... nous nous embrassons et nous caressons un moment... On prendra même le temps de se branler et sucer un peu, pour regicler une petite fois...
Mais je réalise que je suis attendu et qu'il est l'heure de partir... On n'a même pas échangé plus que nos noms, ils n'étaient pas de la région t prenaient le train le lendemain... Ce fut un plaisir les gars !

jules_loup@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.