Best Of Cyrillo

Page précédente

Mis en esclavage pendant 1 semaine.

C’était cet été je voulais partir en vacance mais mes finances n’étant pas en grande forme  je recherchais sur le net quelque chose de pas trop chère puis je tombe sur une annonce : « 2 mecs rech un 3eme pour faire la route en échange de quelques faveurs… » Je trouvais ça intéressant et me dis qu’après tout si je dois les sucer et partir gratis pourquoi pas… Je les contacte, on se met d’accord sur le principe et le jour du départ arrive.
Nous avions 3 h de route à faire et ce qui devait arriver, arriva. Chacun leur tour pendant que l’un conduisais l’autre se mettais à l’arrière avec moi pour que je les suce, tout c’est passer gentiment et appréciant mes compétences ils mon demander si je serais intéresser de passer le WE à l’hôtel avec eux tout frais payer, chacun ferais ce qu’il veut de son coté la journée mais qu’évidement à la seul condition  que le soir il profite un peu de moi. Je me suis dis quel aubaine ! Moi qui voulais partir pour pas chère là je pars gratis donc je dis ok. Tout le W.E c’est passer super cool en effet dans la journée il faisait leurs affaires et de mon coté je passais mon temps à visité la ville, le soir nous nous retrouvions à l’hôtel et après le diner ils s’occupaient de moi. Ils étaient très doux et étaient aux petits soins avec moi me demandant toujours si ça allais, ils ne me forçaient en rien à part que mon seul devoir était de les sucer c’est tout, le samedi  soir il mon demander si je voulais bien qu’ils m’enculent  mais que ce n’étais pas obliger si je ne voulais pas ce n’étais pas grave, alors comme ils étaient gentil avec moi je leur ai dis oui (faut dire aussi que j’en avais envie…) je me suis donc fait sauter comme ils le désiraient et sommes aller nous coucher. Le dimanche matin l’un 2 est venu me réveillé en me mettant sa bite sous le nez, je l’ai sucé et une fois avoir éjaculé sur ma figure il ma demander d’aller réveillé son pote en le suçant ma figure pleine de son sperm pendant qu’il allait prendre une douche, j’ai donc soulever le drap du lit et pris la queue de son pote en semis érection dans ma bouche, il s’est réveillé sous mes coups de langue et me voyant le sucer avec le foutre de son pote sur la figure il ma traité de petite salope mais sans que cela soit irrespectueux de sa part. Le dimanche c’est passer tranquillement et le soir au diner je les remerciais de m’avoir fait passer un bon W.E et qu’il était temps pour moi de les quitté comme il était prévu.
-     Attend ! on peu baiser une dernière fois non ? et tu partiras demain matin…
-     Ouai ok…
Nous sommes donc monté dans la chambre où je me suis fais baiser avant daller dormir. Le lundi matin avant de partir je suis allé prendre une douche et c’est là que tout c’est gâter pour moi car je ne m’attendais pas à ce qui allais se passer. 
Sortant de la salle de bain, je retournais dans la chambre pour me rhabillé lorsque qu’ils m’en l’interdire.
-     Et ben quoi ? qu’est-ce qui ce passe ? je ne vais pas repartir à poil… leur dis-je en souriant.
-     Je crois que nous allons changer la donne… dit l’un des 2
-     Ce qui veut dire ?
-     Ça veut dire qu’on à bien apprécier tes compétences sexuel et que tu va devoir rester encore un peu plus… t’a l’aire d’être une bonne salope qui aime la bite non ?
-     Allons les mecs… c’est une blague ou quoi ? c’est pas ce qui était prévu…
Puis le 2eme d’un ton plus sérieux et plus ferme que je n’avais connu me dit.
-     Ferme ta gueule, je crois qu’on a été gentil avec toi… on t’a payé l’hôtel et la bouffe pendant tout ce W.E, tu t’es en quelque sorte fait payer comme une pute…  maintenant va falloir que tu rembourse…
-     Comment ça ???
-     Et ben tu va nous servir de petite boniche et d’esclave…
A ces mots il m’exhibe mes papiers et mon tel portable sous mon nez et me dit…
-     On te les confisque… si tu veux les revoir tu feras en sorte de nous satisfaire et faire tout ce qu’on te dit…
Ébahi  par ce que je venais d’entendre j’ai aussi changé de ton comme pour me fâcher…
-     Ouai aller c’est bon les mecs… ça devient plus marrant votre truc… aller rendez moi ça et j’me casse…
Là une grosse gifle c’est abattu sur ma figure et d’un ton plus méchant l’un 2 me dit…
-     On t’a dit de fermer ta gueule… t’a compris ou t’en veux une autre ?
Eberluer et surpris je commençais à prendre peur et ne répondis rien, je reçu une bonne claque sur le cul…
-     On t’a demandé si t’avais compris !!!...
-     Heu oui… dis-je maintenant timidement.
-     Ok donc dès à présent tu devras être collé à nos basques, nous suivre partout comme un petit toutou et faire tout ce qu’on te dira de faire.
La journée de ce lundi ne fut pas trop terrible sauf que j’ai dû  les suivre partout ou ils allaient et dû les sucer sous un porche en me jouissant sous mon T-shirt pour m’humilié. J’ai passé la journée avec mon T-shirt collant de sperm. Le soir en rentrant à l’hôtel ils m’on ordonner d’aller prendre une douche disant que je puai le foutre puis avant de redescendre diner ils mon donner quelques ordres à respecté.
-     Dorénavant… tu ne porteras plus de sous vêtement sous ton pantalon, dès que nous rentrons dans la chambre tu devras te foutre à poil direct sans qu’on te le demande et te mettre à 4 pattes  et tes déplacements se ferons ainsi, tu devras te comporter comme un chien t’as compris ?
-     Oui…
-     Ok allons diner maintenant…
Le diner se passa comme si de rien n’étais, ils discutaient entre eux sans s’occupé de ma présence. On remonta dans la chambre, fatigué et encore sous le choc de ce qui m’arrivait j’en avais oublié les consignes à respecter en attendant bêtement au milieu de la chambre savoir ce qui allais ce passé.
-     Et ben alors salope !!!  t’a déjà oublié ce que tu devais faire ?
-     Heu…. Quoi ?
Et d’un ton sévère…
-     A POIL PETITE PUTE !!!! ET A 4 PATTES !!!...
Apparemment n’allant pas assez vite à leur gouts ils me disent.
-     Putain de salope tu va t’magner le cul à t’foutre à poil oui !!!! dépêche et plus vite que ça !!!
Puis comme pour me punir il m’on fait mettre à 4 pattes les mains derrière la tête sur le sol le cul bien relever, m’on donner 10 claques chacun sur les fesses et m’on foutu sur le pallier comme ça à poil le cul rougie.
-     Tu va rester à genoux mains sur la tête face à la porte pendant 10mn ça t’apprendra à obéir correctement,  lorsque tu rentreras tu demanderas pardon et nous remerciera de cette punition sinon tu passeras la nuit sur la pallier…
Les 10 mn passer sur ce pallier dans cette position me paru une éternité et priais pour que personne ne me vois ainsi, j’avais déjà tellement honte d’être ainsi que le fait de penser qu’un client de l’hôtel pouvais rejoindre sa chambre et me voir  comme ça m’humiliais encore plus.
Enfin la porte s’ouvrit, je rentrais à 4 pattes et sans plus attendre dit.
-     Je vous demande pardon et vous remercie de m’avoir infligé cette punition….
-     Ok parfait apparemment tu a l’aire d’avoir compris la leçon…
A partir de ce moment je suis devenu leur petit esclave et leur petite chienne soumise faisant tout ce qu’ils m’ordonnaient, je devais leur lécher les pieds, les habillé, dormir à même le sol sur une couverture au pied du lit, les sucer sur un simple claquement de doigt et bien sur obliger de donner mon cul pour me faire enculer.
Un soir nous sommes allé diner dans un restaurant assez spéciale, pour l’occasion il m’on fait porter un short extra court et un mini T-shirt  ce qui me donnait une allure de vrais petite salope, arrivé au restaurant j’ai compris alors pourquoi ils m’avaient habillé de la sorte la salle était sombre n’étant éclairé que par des lumières rouge, il n’y avait que des mecs, certain étaient habillé de cuir d’autre torse nu portant un collier clouté autour du coup. Le serveur nous a conduit à notre table où seulement 2 couverts  était dresser, je compris de suite que je n’allais pas diner avec eux.
-     Ta place est sous la table… aller fille en dessous…
 Bien qu’il y avait une nappe sur la table celle-ci ne tombant par sur le sol  que l’on pouvait m’y apercevoir, humilié encore une fois par ce que je devais vivre je ne pu m’y restreindre par crainte d’être puni. Le serveur arriva pour prendre la commande, au moment de l’apéro la nappe c’est soulever sur l’un des mecs, il claqua des doigts et de son index me montra son entre-jambes, comprenant quel devait être mon devoir je lui ai déboutonné sa braguette et sortie sa bite pour la sucé, sans relâche je l’ai lécher et sucer jusqu'à ce qu’il me tienne par les cheveux pour m’envoyer tout son foutre dans ma bouche me forçant à tout avalé. Leur repas leur fut apporter pendant que le miens me fut servie dans une gamelle de chien sous la table, un steak haché mélanger à de la purée, sans couverts j’ai dû manger avec mes doigts. Un nouveau claquement de doigt me fit comprendre que je devais sucer le 2eme mec et dû une 2eme fois avalé une rasade foutre.
Vint le moment ou ils me firent sortir de dessous la table, enfin libérer j’étais content de pouvoir rentrée pour me coucher mais la soirée ne s’arrêta pas là car ils m’on conduit dans le sous sol du restaurant qui n’était en quelque sorte qu’un baisodrome, là ils m’on ordonner de me foutre à poil et de me mettre à 4 pattes,  ne m’y attendant pas un collier de chien me fut placer autour du coup en y accrochant une laisse. Curieusement j’étais le seul à être exhibé comme ça et fut baladé ainsi aux yeux des mecs qui se trouvaient là. Comme pour montrer leur supériorité d’avoir un chien mes geôliers  m’ordonnaient de sniffer quelques braguette de mecs, certain excité sortaient leur bite que je devais sucer sans pour autant qu’ils jouissent.
A un moment donné nous sommes arrivés devant un carcan où ils m’ont emprisonné, la tête et les mains pris dans cette structure de bois et les pieds enchainer ma bouche et mon cul était à la merci  de tous, je sentais des mains me caresser le cul, quelque doigts pénétrer l’entrée de mon trou, comme ma bouche était a hauteur de bite sans pouvoir voir la gueule des mecs des queues se présentais devant pour sucer j’ai sucer plusieurs bite sans les faire juter car les mecs se retirais avant sauf quelques-uns qui sans se retenir m’ont ensemencer la bouche sans me forcer à avalé et donc pu recraché leur foutre, puis vint le moment où… je reçu des coups de fouet sur le cul, surpris de ce traitement je me demandais pourquoi j’avais mérité ça et l’un de mes maître ma dis que c’étais pour le simple plaisir, certain coup de fouet étais si fort à encaissé que je me suis mis à gueuler si bien que l’on me bâillonna, au bout d’un moment les coups s’arrêta je sentais que mes fesses étais chaude comme la braise  puis comme pour apaiser la douleur on me passa quelques chose de frais dessus qui me soulagea, des mains vinrent me caresser encore le cul et quelques doigts me fourrageais le trou jusqu’au moment ou une bite vint remplacé les doigts, j’étais en train de me faire enculer par une bite inconnue ne pouvant rien faire que de me laisser me faire défoncé, la bite se retira, le mec n’ai pas joui ou du moins si il avait joui c’étais dans une kpote et une autre bite pris sa place qui elle a joui dans mon trou, la jute n’as pas eu le temps de sortir de mon cul qu’une autre bite est rentré pour me limer à fond et juter dedans, lorsque le mec se retira je sentais le sperm coulé le long de mes cuisses, pas le temps que tout s’évacue qu’une autre bite y rentra, mon bâillon me fut retiré pour que je puisse sucer pendant que je me faisait enculer à mort, j’ai dû sucer, me faire enculer, boire ou bien me faire asperger de foutre par une 20ene de bite avant que la soirée se termine et que l’on me délivre. Rentrée dans la chambre d’!
 hôtel, j
e me suis comme consigné mis direct à poil et à 4 pattes  mon cul élargie par toute ces bites  débordait de foutre. Profitant de cette situation ils m’on ordonner de les déshabillé et de les sucer puis l’un d’eux c’est allonger sur le lit en me disant.
-     Viens t’assoir sur ma bite salope…
Je me suis mis à cheval sur lui, pris sa bite dans ma main pour la diriger dans mon cul et me suis enfoncé dessus.
-     Vas-y lime toi le cul p’tite pute…et montre moi que tu aime ça… joue bien les p’tite salope… couine comme une femelle salope…
Comme demander j’ai fais semblant de prendre mon pied en gémissant et couinant comme une petite pute.
-     Haaaaaa !!! t’aime la bite hein ma salope… et ben se soir tu va en avoir 2 pour le prix d’une p’tite pute…
A ce moment l’autre mec vint se mettre derrière moi  et m’encula aussi, je me suis retrouver avec leur 2 bite dans mon fion.
-     Putain ma salope… t’est large de la chatte…
Je me suis fait défoncer par ces 2 bites jusqu'à ce qu’il m’inonde une énième fois mon trou. Apres ça ils m’ont autorisé à aller me laver. Ce soir là je n’ai pas fait de vieux os car je me suis vite endormi sur ma couverture.
J’ai passé 15 jours à leur servir d’esclave à être leur petite chienne soumise et leur pute, à devoir  vénérer leur bite, à devoir leur dire que je n’étais qu’une salope et une petite pute, que j’aimais être leur esclave car je n’étais là que pour les servir, je devais, même si je n’en avais pas envie les supplié de m’enculer et subir souvent des doubles sodo. Tout les matins je devais les réveillé en leur suçant la bite et avalé leur foutre avant d’aller déjeuner, quelque fois je n’étais pas autorise à sortir de la chambre, ils me laissaient alors seul et lorsqu’ils rentraient je devais les accueillir à 4 pattes devant eux pour les déchausser et leur lécher les pieds. Je n’avais aucunement le droit de me branler et surtout de jouir sauf lorsque l’ordre m’en était donné, là je devais pour m’humilié me branler et jouir dans ma main ou sur le sol devant eux  et avalé mon propre foutre.

Rick.lope

rick.lope@yahoo.fr

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.