Page précédente

L'étudiant kiné.

L’histoire suivante s'est déroulée il y a quelques semaines seulement pendant la vague de chaleur. En ce qui me concerne j'ai 27 ans, je suis interne en chirurgie et physiquement je pense que je m'en sors pas trop mal, 1m85, 75kg, blond et plutôt sportif.
Je suis en couple avec ma copine depuis un certain temps mais ça fait longtemps que je sais que je suis aussi attiré par les mecs.

L'histoire se passe au boulot. Il faut dire qu'on n'est pas trop tenté à l'hôpital car les infirmières sont loin de toutes ressembler aux idées qu'on s'en fait et les rares qui sont pas mal sont souvent fraîchement mariées... Et en ce qui concerne les mecs... ils ne sont pas bien nombreux! Par chance dans notre service il y a des étudiants kiné qui font des stages tout au long de l'année et il y avait là quelques beaux spécimens sur lesquels j'ai déjà fantasmé... mais bon rien de concret jusqu'à récemment.

Le jour ou guillaume est arrivé au service je l'ai tout de suite repéré! 22 ans, ma taille, cheveux bruns coupé très court, les yeux bleus, une gueule d'ange, un cul moulé dans son pantalon blanc à bouffer, des bras puissants et épaules carrées bien dessinées sous son pyjama de travail.
J'ai bien sûr tout fait pour être sympa avec lui, répondre le plus souvent possible à toutes ses questions d'abord sur le boulot puis on parlait aussi d'autres choses, mais sans aucune allusion sexuelle malheureusement en dehors de blagues.

Puis un beau jour, on avait du boulot à n'en plus finir et tout le monde un peu sur les nerfs à cause de la chaleur j'avais décidé de rester le soir dans ma chambre à l'internat pour pouvoir bosser un peu, ma copine étant parti quelques jours! J'arrive donc dans ma chambre où il fait une chaleur à crever, je me déshabille pour rester en boxer le temps d'aérer un peu en laissant la porte ouverte.

-Salut, je ne savais pas que t'avais une chambre ici!

J'ai tout de suite reconnu la voix de guillaume et en me retournant la brosse à dents en bouche, je le découvre devant moi torse nu, en short de sport, tongs et une serviette à la main. Apres l'effet de surprise j'en profite pour admirer ce corps de rêve! Un torse musclé et imberbe et une petite ligne de poils bruns remontant du short en direction du nombril. J’ai senti une chaleur m'envahir et en lui faisant signe d'entrer, je me retourne pour cracher le dentifrice et me rincer la bouche.

- avec tes conneries j'ai failli m'étouffer en avalant le dentifrice! Et il me répond en rigolant:
- c'est pas terrible, y'a des choses meilleures à avaler!

Moi qui avais tellement fantasmé sur ce mec, le voir là devant moi, dans son petit short à faire des allusions de ce genre, je n'en revenais pas.

On était tous les deux aussi surpris de voir qu'on avait une chambre au même étage. On se met à discuter un peu et il me raconte qu'il rentrait d'un footing et partait à la douche. Je lui propose quelque chose à boire dans l'espoir de le faire rester encore un peu, ce qu'il accepte avec plaisir.
On se met assis sur le lit et pendant qu'on discute de notre journée, tous mes fantasmes se bousculent dans ma tête et j'ai du mal à garder mon sang froid! Puis je le taquine un peu sur son boulot et le met au défi pour un massage!

-Pas d'problème, allonge toi sur le ventre et je vais te montrer ce que je sais faire!

Il s'est mis accroupis entre mes jambes et à débuté son massage à la nuque, puis les épaules, le dos jusqu'a l'élastique du boxer. Le contact de ses mains, et le massage à la fois ferme et doux, je me mets à bander comme un âne.
Puis il passe à mes cuisses et remonte à chaque fois un peu plus dans l'entrejambe.

- ça te va?
- c'est parfait, je veux bien être ton cobaye plus souvent. Montre moi ce que tu sais faire.

Il remonte alors vers le dos et la nuque et je sens qu'il se penche sur moi de plus en plus jusqu'à sentir son souffle chaud dans ma nuque. Il s'approche de mon oreille et me chuchote: retourne toi

Il se met entre mes jambes puis se penche pour me rouler une pelle magistrale. Pendant se temps j'en profite pour caresser son dos et descendre plus bas. Je glisse mes mains sous son short et lui masse les fesses en le poussant contre moi. Je sens sa queue tendue contre la mienne. Il se relève et fait glisser ses mains sur mon ventre puis retire mon boxer. Il découvre alors ma queue bandée qui fait 18cm et bien épaisse, et mes poils de pubis coupé à ras.

- je vois que t'es pas encore totalement détendu... un petit sourire en coin.

Il baisse son short d'un coup et sa queue jaillit bien raide, plus fine mais un peu plus longue que la mienne.

Il me sourit puis me soulève et m'écarte les jambes, ses mains descendent vers mon entrejambe qu'il caresse fermement. Il approche sa bouche et commence par me lécher les couilles, il tire sur la peau pour dégager mon gland et viens chercher le liquide transparent avec le bout de sa langue. Il quitte ma queue pour s'occuper de mon trou. Je me mets à gémir sous ses coups de langue. D'une main il me branle doucement pendant qu'il force le passage de ma rondelle avec sa langue. Je gémis de plus en plus ce qui l'encourage à continuer. Il me caresse le trou avec son doigt puis me pénètre doucement pour masser la prostate. Il entame des vas et viens avec un deuxième doigt.

- Arrêtes sinon je vais exploser. Viens.

Il se place au dessus de moi, je caresse ses abdos, ses cuisses puis remonte vers ses fesses. Je le pousse vers moi et commence à lécher ses grosses couilles rasées. Le mélange des odeurs de mâle, de sueurs me fait tourner la tête! Enfin je fais glisser son gland entre mes lèvres m'active sur sa queue sur laquelle j'avais tellement fantasmé. Ma main glisse le long de sa raie, je remonte jusqu'à sa rondelle. Avec la sueur je n'ai aucun mal à passer avec un doigt ce qui lui arrachent des soupirs.

- hum c'est bon, continue.

Il me tient la tête et me baise littéralement la bouche. Apres quoi il se retire, se place entre mes jambes, les écartent et expose mon cul. Il me sourit puis vient placer son gland contre ma rondelle. Il progresse doucement mais sans s'arrêter. Je me demande quand est-ce que ça va s'arrêter, je sens sa chaleur en moi et j'ai l'impression qu'il va m'exploser le cul. Une fois au bout, il fait une petite pause et m'embrasse langoureusement. Puis il commence ses va et viens. Son engin vient me frotter la prostate ce qui fait monter en moi une onde de plaisir. Je serre mon sphincter sur sa queue et j'ai l'impression qu'elle gonfle encore.

Il accélère la cadence et je sens monter la jouissance. Il prend ma queue et me branle dans le même rythme puis après quelques aller-retour je sens le jus monter et me vide sur mon ventre et dans sa main. Les spasmes de mon cul lui serrent la queue. Il se retire et lâche quatre longs jets sur le torse dans un cri rauque.
Il se laisse tomber, viens lécher le mélange de nos jus et me donne un baiser fiévreux.

Il me chuchote un discret merci à l'oreille. On reste allongé comme ça quelques minutes l'un contre l'autre. Le contact de sa peau, sa chaleur, son odeur... je suis aux anges.

- tu voulais pas aller te doucher tout à l'heure?
Il se relève et me sourit.
-viens, je vais m'occuper de toi.

On part donc à la douche qui se trouve pas loin de ma chambre. On s'embrasse tout le temps sous l'eau chaude qui coule sur nous. Je lui caresse
Le dos puis je descend vers ses fesses que je malaxe fermement en insistant sur sa raie.
Il se remet à bander et je descend lentement le long de son torse, en mordillant ses tétons, puis embrasse ses abdos. J'arrive enfin à sa queue que je prends en la serrant contre mes lèvres. Ma bouche s'agite sur se membre qui reprend ses dimensions de bataille!

Puis je le retourne, j'explore ses fesses de mes mains et découvre son petit trou. Je le titille d'abord avec la langue. Il gémit. Je le pénètre avec la langue, son trou s'ouvre progressivement. J’y glisse alternativement ma langue et mon doigt. Je le travaille de plus en plus.
J'estime qu'il est près et je me relève. Je me colle à lui et l'embrasse.

- vas y, j'ai envie de ta queue, maintenant.

Il se cambre un peu en s'appuyant contre le mur, je lui écarte les fesses et pose mon gland à l'entrée. Je l'attrape par les hanches et m'enfonce doucement dans son petit cul bien chaud. Il me serre bien le salaud. J'arrive au bout et mes couilles cognent contre son cul. Il soupire, puis se retourne et m'embrasse. En même temps je commence mes va-et-vient. Je le tiens serré contre moi, et lui caresse son torse et ses abdos. De temps en temps je le branle tout en le baisant. Il gémit et moi j'accélère le rythme. Plus je lui défonce le cul, plus il le serre autour de ma queue. Mes couilles me font mal tellement elles cognent sur ses fesses.

Il me dit qu'il va venir et je lui dis que moi aussi.
Puis je sens ses spasmes dans son cul et sa décharge dans mes mains me fait exploser à mon tour. Il a à peine le temps de se retourner avant que je lui balance de longs jets sur le corps.

Il vient me lécher son jus dans mes mains et m'embrasse tendrement. On reste encore un moment debout sous la douche, collés l'un à l'autre, queue contre queue.

On finit par se laver rapidement, puis il accepte de rester chez moi cette nuit. Il s'endort dans mes bras son cul contre moi.

Depuis on remet ça dès qu'on peut. Malheureusement il va bientôt changer de stage et se sera plus difficile pour se voir...
Mais on verra bien !

Hugo

hugo.doc@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.