Page précédente

Devenir la femelle de mon pote

Je me présente rapidement : Cédric, 19 ans, étudiant, blond aux yeux bleus, sportif.

Voici l'histoire de ma descente aux enfers. Comment je suis devenu la femelle soumise de mon meilleur ami.

Il y a deux mois environ, un pote a organisé une soirée chez lui. Il fallait se déguiser. Le thème c'était "superhéros". Je ne sais pas ce qui m'a pris mais j'ai choisi de me déguiser en Emma Frost, la belle blonde des X-Men. Je pensais que ça allait être drôle et que j'allais me faire remarquer pour mon ouverture d'esprit par Sandra, une fille qui me plaisait beaucoup.

Ma voisine l'esthéticienne m'a aidé à me préparer. Elle m'a maquillé et elle a placé des extensions dans mes cheveux. Quand je suis parti me voir dans le miroir de ma chambre, je n'en croyais pas mes yeux. Je ressemble vraiment à une femme. Mes longs cheveux blonds ont l'air naturel. Mon maquillage est léger mais très réussi. J'ai une peau blanche et des poils très blonds donc c'est comme si je n'ai pas de poils du tout. Je me rends compte à quel point je suis sexy travesti en femme!

La sonnerie de la maison retentit. J'entends ma mère ouvrir la porte et dire à mon meilleur ami que je suis dans ma chambre. J'ai toujours été un peu complexé par ce dernier. C'est un mec vraiment cool mais je me sens un peu intimidé par lui. Il est plus grand que moi de taille. C'est un bel arabe avec des cheveux bruns et des yeux noirs. Il a un aspect très viril et une voix beaucoup plus grave que la mienne. Il a plus de succès avec les filles et il est même plus sportif que moi.

-Cédric, t'es prêt?

Djamel ouvre la porte de ma chambre et me découvre dans mon costume. Au départ c'est comme s'il ne me reconnaissait pas mais après quelques secondes il fronce les sourcils et il me demande une explication :

-C'est quoi ce costume de pédé? C'est une blague?

-Euh non...c'est juste que je pensais que c'était une bonne idée. Pourquoi?

-Bah tu ressembles vraiment à une meuf là. J'ai failli pas te reconnaître!

-Tu penses que c'est trop? Que je dois me changer?

-Te changer? Bien sûr que non. T'es trop sexy comme ça. Putain je commence à bander.

Je rougis à cause du compliment et je baisse la tête. Djamel s'approche. Son entrejambe est bien gonflée. Il commence à toucher mes cheveux et à palper mes faux seins. Je me sens vraiment vulnérable et fragile en sa présence.

-"Tourne toi ma belle" me dit-il avec sa voix grave et autoritaire.

J'obéis. Il enlève ma cape. Je le laisse malaxer mes fesses. Je ne porte qu'un string blanc accompagné de porte-jarretelles et d'un corset blanc. Il serre les fils du corset au point de me couper le souffle.

-Putain t'as de jolies fesses. Elles sont encore plus blanches et plus douces que celles de Mathilde ma copine.

-Merci

Je ne sais pas pourquoi je le remercie. Normalement je dois lui dire d'arrêter de mon toucher et lui donner un bon coup de poing dans la gueule. Mais je me sens tellement femelle en sa présence. J'ai même le sentiment de mouiller à chaque fois qu'il pose ses mains sur mon corps.

-Putain t'as un vrai cul de salope.

Je le sens se coller à moi. La bosse dans son jean se frotte à mes fesses. Je gémis de plaisir. Djamel prend alors plus d'initiative. Il fait glisser un doigt dans la fente de mon cul. Il joue avec la ficelle du string. Puis il commence à enfoncer son index. Je cambre mon cul pour lui offrir un plus grand accès.

Djamel part ensuite s'allonger sur mon lit et il me prend avec lui. Il s'allonge sur le dos et il me dit de s'occuper de son érection. Je commence à le malaxer comme une pro. Il râle de plaisir.

-Vas-y ouvre la braguette et sort ma grosse teub.

Sa bite est vraiment grosse. Elle mesure 20 cm mais c'est surtout au niveau de la largeur qu'elle m'impressionne. Elle est bien dure, droite et circoncise. Je me penche en avant pour respirer la bonne odeur de mâle de Djamel. Ensuite je commence à le sucer. C'est la première fois que je fais ça. Mais à entendre les râles de Djamel, je comprends que je me débrouille très bien.

Mon ami caresse mes fesses et me doigte le cul pendant que je le suce. Il commence sérieusement à chauffer et à s'exciter. Il me traite de pute, de salope, de sac-à-foutre et j'en passe. Il pose sa main sur mon crâne et il fait pression pour que je pompe bien sa tige.

-Oh putain c'est trop bon! Il faut que je te baise.

Il se lève et me positionne à quatre pattes au milieu du lit. Il se met derrière et commence à cracher sur mon trou. Je lui demande de mettre du lubrifiant et une capote.

-Pas question! Je veux larguer mon foutre dans ta chatte de salope.

-Mais Djamel ça va me faire mal!

-T'avais qu'à y penser avant de te dandiner fringué comme une pute devant moi.

Il enfonce d'un coup son gros zob. J'ai envie de crier mais je me retiens pour ne pas alerter ma mère qui regarde la télé au salon. Il me baise vraiment hard, ses coups de reins sont rapides et brutaux. Après un moment je commence à ressentir du plaisir et à couiner. Djamel m'attrape les cheveux et me nique comme dans les films porno. Nous éjaculons en même temps. Moi sans me toucher. Lui dans mon cul.

-Waou c'était génial! T'es vraiment une grosse pute. Je me demande comment j'ai fait pour croire que t'étais un vrai mec pendant toutes ces années!

On se rhabille et on se parfume. On arrive à la soirée avec 20 minutes de retard car Djamel m'a encore fait sucer son gros zob dans la voiture. Autour de nous, les étudiants sont déguisés en Batman, Harry Potter, Wonder Woman ou Tintin. Mon costume d'Emma Frost rencontre beaucoup de succès. Les filles me complimentent sur mon maquillage. Les mecs me chambrent un peu mais ça reste bon enfant. Et puis il y a Djamel. Il fait comme si rien ne s'était passé mais je sens son regard. A chaque fois qu'un mec s'approche trop près de moi, il vient l'éloigner. C'est comme s'il marque son territoire. Ce coté possessif m'excite énormément. J'ai vraiment l'impression d'être sa femelle. Vers la fin de la soirée, Djamel vient se placer derrière moi et il murmure dans mon oreille : "Demain à la fac, je veux que tu portes un string sous ton jean".

Voilà c'était la première partie de mon histoire. Si vous avez aimez je vais écrire la suite.

Cedric

soumiscedric@gmail.com

 

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.