Page précédente

Épisode précédent

formation -10

Monsieur Jean parti, Youssouf me murmure à l’oreille : « Je sais que Monsieur Aimé est venu chaque nuit dormir avec toi, mais n’ai crainte, je ne dirai rien ! J’espère pour vous deux qu’il ne verra rien sur les vidéos, sinon ca va très, très mal se terminer ! ».

A midi Monsieur Jean entre dans ma chambre accompagné du docteur Alexandre tout souriant.
Il m’ordonne de les suivre et actionne l’ouverture de la porte du donjon. Puis il demande à Youssouf de m’installer sur le sling.

Le docteur Alexandre se met nu. Pour la première fois je le vois complètement à poil. Il a une belle musculature bien dessinée. Son torse est couvert d’une toison grisonnante et ses jambes également.
Son sexe est plus brun que le reste de son corps. Une verge longue et assez grosse repose sur un beau paquet de couilles.
« Voilà mon cher Alexandre, puisque vous avez beaucoup travaillé ces derniers temps et pour services rendus, je vous laisse baiser le petit Marc ! ». Il demande à Youssouf, qui s’exécute de mettre le docteur en condition. « Moi je vais rester à regarder ! » ajoute t il !
Youssouf ne doit pas sucer le docteur bien longtemps pour que le membre de celui-ci gonfle et devienne bien dur, découvrant un gland encore plus foncé que le reste de sa queue.
Monsieur Jean enlève mon plug et je sens du liquide s’écouler de mon anus. Il me demande d’écarter mes fesses de mes deux mains et me dit que dorénavant je devrai faire ce geste, sans qu’il ait à me le demander, comme une bonne petite pute, un vidoir de jus, ce que je suis.
Puis il téléphone à Monsieur Aimé et lui demande de venir nous rejoindre.

Le Docteur Alexandre s’approche de moi et me met deux doigts dans l’anus. Il les tourne les écarte et pousse un murmure de satisfaction. Puis il y enfonce un index de chaque main et écarte mon anus autant qu’il le peut. « Il mouille du cul ? » demande t il. Monsieur Jean lui répond : « non, c’est mon jus de ce matin ! ». Monsieur Alexandre prend de l’essuie tout et une éponge.

Monsieur Aimé entre dans la pièce.
Le docteur frotte son gland contre mon anus. « Regardez mon cher Jean, son anus s’ouvre tout seul. C’est vraiment incroyable il est fait pour être baisé.
Je regarde Monsieur Aimé, qui a l’air de se demander ce qu’il fait là et dans les yeux duquel je crois percevoir un éclair de colère.
Monsieur Jean lui tend une clé et lui demande de baiser Youssouf qui se met en position sur le sofa.

Le docteur entre doucement en moi puis aussi doucement il ressort pour rentrer de nouveau.

Je vois Monsieur Jean qui commence à jouer avec la queue de Monsieur Aimé et cela me donne comme un coup de couteau au cœur. Je me dis que si à présent nous commençons à être jaloux, ce sera encore pire pour nous deux.

Le docteur Alexandre me lime doucement en profondeur. Je sens ses couilles battre sur mes fesses. Parfois il ressort complètement pour replonger de nouveau.

Chose inouï, je vois Monsieur Jean sucer Monsieur Aimé. Une fois son sexe en érection il le conduit près de Youssouf et lui guide sa queue dans le cul de ce dernier.

Monsieur Aimé ne tarde pas à jouir tandis que le docteur prend encore son temps.
Pour accélérer sa délivrance je contracte mon anneau sur sa queue. Il en fait la remarque à Monsieur Jean.
N’y tenant plus, ce dernier sort son membre turgescent et, me l’enfonce dans la bouche.


Je sens le docteur Alexandre proche de l’explosion.
Il me pince la peau du ventre et tandis que Monsieur Jean rugit et se vide copieusement dans ma bouche, le docteur m’inonde  le boyau de sa semence.

Tous deux restent en position. Je sens la queue de Monsieur Jean se dégonfler quand tout à coup un liquide amer se déverse dans ma bouche. Il pisse. J’essai de recracher cette queue, mais Monsieur Jean m’ordonne d’avaler tout en me pinçant le nez. J’y suis obligé.
On me fait regagner ma chambre. Je suis cassé mentalement. Jusqu’où ira-t-il dans sa perversité ?

Dans la soirée Monsieur Jean appelle Monsieur Aimé à son bureau.
Monsieur Jean a l’air très fâché. Il est devant un écran. Avec une voix sifflante, il demande à Monsieur Aimé : « Aimé vous êtes certain que durant mon absence, Marc a passé ses nuits seul ? ».
Monsieur Aimé répond que Youssouf dormait dans la pièce voisine. Monsieur Jean lui répond que Youssouf  n’a pas la possibilité de disposer de sa queue. « Regardez ! » dit-il.
Monsieur Jean fait défiler des extraits des vidéos, qu’il a retenu et sur les lesquels, malgré l’obscurité on semble distinguer un volume assez important couché sur le lit. On y entend des murmures. « Explications Aimé, c’est vous qui en aviez la garde ! » questionne Monsieur Jean.
Malgré son trouble Monsieur Aimé répond calmement : « Que voulez-vous que je vous dise, on ne distingue rien de bien net. C’est sans doute que Marc a un sommeil agité et qu’il parle en dormant. Que voulez vous avec ce qu’il vit, il est normal que cela lui travaille et lui fait se poser des questions ! ».
Monsieur Jean ne répond pas, mais son regard se fait moins dur. Il congédie Monsieur Aimé et avant qu’il ne sorte de la pièce il lui dit : « Aimé vendredi à 14h vous préparerez la camionnette et vous y ferez monter Marc, Youssouf et Mustafa. Nous avons rendrez-vous chez Monsieur Antoine. Vous nous accompagnerez.

Monsieur Aimé entre dans mon appartement une paire de menottes à la main. Youssouf et moi nous regardons. Monsieur Aimé nous passe une menotte à chaque main et nous demande de le suivre. Youssouf ne se rebelle pas, j’en fait de même.
« Nous allons où Aimé ? » dis-je.
« Si tu ne me dis pas « Monsieur » devant Monsieur Jean, il va te punir sévèrement. Ne recommence pas cela s’il te plait ! ».

Nous arrivons à un hangar où il y a une camionnette. Mustafa est là avec Monsieur Jean. Il a des menottes à une main.
Monsieur Aimé attache la menotte libre au poignet de Youssouf et nous fait monter dans la camionnette. Nous nous asseyons sur le banc et Monsieur Aimé me menotte mon poignet au support du banc.
La porte se ferme.

« Vous allez conduire Aimé, nous allons chez Antoine ! »

Rolex59

Si vous désirez me demander la suite :
rolex59@club-internet.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.