Page précédente

Épisode précédent

Mon frère est une salope -4

Ça c’est passer ce W.E avec ma petite salope de frangin j’ai testé un trip que m’avais conseillé olivier (un mec rencontré par MSN suite à mes précédentes histoires, je pense qu’il se reconnaitra…)  ce trip c’est de baiser mon frère à la crème fraiche, voila le trip.
Les parents étant partis pour le W.E chez des amis en province nous sommes donc resté seul tout les 2 faut dire que l’on ne les à pas prié pour qu’ils nous emmènent bien au contraire…
Après les consignes d’usage « pas de bêtise les garçons… attention à ci à ça…etc.… » « Ouai, ouai vous inquiétez pas, y a pas de soucie aller bye et bon W.E… »
¾ d’h 1 h après, histoire d’être sûr que les parents ne reviennent sur leurs pas pour peu qu’ils aient oublié quelque chose   voila le frangin qui se jette direct entre mes cuisses.
-       J’ai envie de ta queue…
-       T’inquiète frérot tu va l’avoir et j’ai même une petite surprise pour toi…
-       Ha ouai ? c’est quoi ?
-       Tu verras…
Je commençai à déboutonner mon pantalon qu’il me dit…
-       Non, non laisse moi faire et laisse toi faire, je prends les choses en mains…
Comme il sait que je ne porte pas de slip sous mon fut il déboutonne seulement ma braguette, me sort la bite et me pompe, moi les mains derrière la tête je le regarde faire, j’aime le voir jouer avec ma queue, il la suce, la lèche et se baffe même sa petite gueule avec. Après un bon ¼ d’h de pompage il enlève seulement son pantalon et viens s’embroché lui-même dessus. Intéressante cette pratique, resté habillé seul ma bite sortis du fut dans son fion et lui en T-shirt. A cheval sur ma bite il se ramone le cul en poussant des petits cris de plaisir.
Moi qui avais prévu autre chose pour lui je n’en peu pourtant plus, il m’excite tellement le petit salop que je le mets à 4 pattes, le baise comme une petite chienne qu’il aime être et en peu de temps lui inonde sa chatte. Comme à son habitude il reprend ma bite sortie tout droit de son cul dans sa bouche pour la déguster.
-       Merci frangin elle est toujours aussi bonne ta bite… bon vais aller me vider et me doucher…
-       Non… reste avec mon foutre dans ton cul… n’oublie pas que j’ai une petite surprise pour toi… on fait une petite pose et on remet ça…
-       Hummm…. Ok…
Assis sur le canapé on matte la télé, ma bite se ramolli doucement et petit à petit mon prépuce recouvre mon gland, comme j’aime bien être exhib je la laisse à l’air libre et lui reste cul nu.
Peut-être une heure après me revoilà encore excité, j’ai toujours mon idée en tête et ma queue se dresse lentement toute seule, en semis érection je prends mon frère par la nuque et le bascule dessus, il ne se fait pas prié pour ouvrir sa bouche et l’englouti fond de gorge pour continuer à me la faire grossir.
-       Hummm… ouai vas-y p’tite salope…pompe moi bien…
Je suis raide et cette fois ci c’est moi qui prends les choses en mains, je me dessape entièrement et je m’assois par terre sur mes chevilles les cuisses bien écarté, prenant appuie sur mes mains légèrement en arrière, j’aime bien cette position ça fait bien voir ma bite dresser fièrement, quand à lui je lui fais prendre une position de chienne, à genoux, les coudes à terre et son cul bien cambré.
-       Aller… suce moi p’tite salope… vas-y frérot…joue bien ta petite pute…tu l’aime ma queue hein ?
-       Hummm…. Putain ouai ! c’est trop bon…

Putain que c’est franchement bon de baiser avec lui et en plus il adore que je l’insulte.
Je le laisse me pomper mais de temps en temps c’est moi qui fait des va et viens dans sa bouche pour la baiser, bon… comme je ne veux pas lui envoyer une seconde fois ma sauce tout de suite je le stop, je me lève en lui disant de m’attendre dans cette position et vais chercher le pot de crème fraiche.
Puis, en revenant vers lui…
-       Voila la petite surprise… je vais te défoncé ta chatte à la crème…
J’ouvre le pot et plonge ma bite dedans, je me mets derrière son cul toujours bien cambré et m’enfonce lentement en lui.
Ho putain ! Je ne vous dis pas la sensation que ça peu provoquer mes amis… la froideur de la crème et la douce chaleur de son fion encore engluer de mon foutre est électrisante… c’est un pur délice… d’ailleurs pour moi comme pour lui car sentant ma bite s’enfoncer dans sa chatte il pousse des petits couinements de petite chienne en chaleur…
-       Hummm…. Woua… ho putain qu’c’est bon…vas-y replonge ta queue dans la crème et enfonce la moi d’un coup direct…
Humm… quel petite chienne ! J’adore… je replonge donc ma bite dans le pot et la lui remet direct dans sa chatte jusqu’aux couilles, je le prends par les hanches et le nique comme un bourrin.
-       Han…han… t’aime ça p’tite salope ?
-       Ho putain que oui… hummm…. C’est trop top…oui…oui… vas-y mec… baise moi !!!… baise moi !!!!...vas-y ouiiiiiiiiii !!!!!! putain ! vas-y t’arrête pas…. Continu…hummm…..

C’est fou comme il peu bien se lâcher lorsqu’il est dans cette état d’excitation, il couine comme une petite femelle et j’adore…
Je n’ai pas mis bien longtemps pour cracher tous mon venin dans ses entrailles une 2eme fois et cette fois-ci son cul étant bien remplis, lorsque j’ai sortie ma bite, du foutre mêler à la crème en dégoulinais, il s’est retourné direct pour me  sucer et gouter cette nouvelle sauce.
Je vais maintenant vous annoncer une grande nouvelle qui va sans doute faire plaisir à certain de mes lecteurs.
Comme il bandait comme un âne, je ne pouvais pas le laisser en reste… il devait lui aussi finir de prendre son pied alors après qu’il est fini de me nettoyer la queue je lui ai dis de s’allonger sur le dos et me suis pencher vers sa bite, je l’ai pris en main sortis ma langue pour la lécher pour finir de la mettre dans ma bouche…

Et oui les mecs vous avez bien lu… j’ai sucé mon frère… je reconnais avoir été un peu gauche car c’étai la 1ere fois que je suçai une bite mais il ma gentiment appris à le faire, je n’ai pas pris son jus en bouche, (faut pas non plus exagérer et m’en demander trop quand même…) alors lorsqu’il ma dit être sur le point de juter je l’ai branlé et fait craché sa purée.
Il a tellement apprécié que des jets de foutre ont atterris sur son visage, il s’est essuyer de la main, c’est relever et on c’est rouler une belle pelle. Il c’est blotti dans mes bras en me disant.
-       Merci frangin… merci c’étais trop top…
Le soir on a dormis ensemble dans les bras de l’un de l’autre.
Bien sur on a remit ça le lendemain je l’ai baisé 4 fois dans la journée.

bite en feu

ericm5@hotmail.com

suite ici

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.