Best Of Cyrillo

Page précédente

Frères

Chapitre 1

Je suis beau garçon 1m75 pour 55 kg, beau torse musclé imberbe, les cheveux court blond aux yeux verts, monté 19 par 5cm circoncis car je porte la kippa.

Cela fait deux ans que je sors avec mon mec, cependant depuis pas mal de temps j’ai des soupçons sur son petit frère, un jeune bogoss 1m70 45 kg à la coupe de cheveux emo. Un sourire d’ange provoquant et ravageur qui me fait toujours de l’effet dans le caleçon.

Jusqu’au jour ou il m’annonce qu’il est gay ; Nous dormons dans la même pièce chez ces parents et mon regards chercher toujours son beau petit corps imberbe et surtout la forme de sa bite. Après une nuit de baise peu silencieuse avec mon mec, qui ce dernier partait faire sa conduite.

Je dormais encore à moitié la bite bien dur le matant de temps en temps, il se réveilla et retira son caleçon, laissant place à une belle bite de 18 cm imberbe, tout en se branlant il écarta les cuisses et se doigter. Ces petits gémissements ne pouvait plus me faire dormir, je me réveillai l’observa la bite à la main, ce petit salaud se lécher a présent le doigt avec l’odeur de son trou.

N’en pouvant plus, je me levai puis me dirigea dans sa direction, lui tendit ma bite qu’il bouffa fougueusement. Sa petite bouche savait y faire sur mon gland, je lui retirai puis me dirigea dans son petit trou qui mouiller comme une chienne, je rentrai en lui jusqu’aux couilles et commençant à le limer entièrement couché sur lui ses bras autour de ma taille, il gémissait comme une bonne salope, je lui écarté les cuisses a fond pour mieux entré puis je lui donnai de fort coups de reins et dans un râle de plaisir je déversai mon jus chaud dans son ventre continuant encore pour bien me vider. Je me retirai de son cul et lui donna a sucer, ma bite était bien juteuse de sperme et de son odeur de cul si bonne, il me suça à fond pour ne pas perdre une goute.

Pendant que ma langue s’activée sur son trou dégoulinant de mon jus, je décidais de lui rendre la même en le suçant rapidement, ma langue caresser son gland rose si doux, ma mains’activer à accompagner ma succion par une bonne branlette ainsi que des doigts dans son cul faisant ressortir mon jus, dans un fort gémissement de sa part plusieurs jets de spermes frappèrent mon palet. Je me redressai puis l’embrasse tendrement avec un échange de nos spermes.

On resta tout les deux enlacer avant de se décider à prendre un bain qui fût l’occasion pour moi de me retrouver dans son cul en levrette le limant et donnant tout ce que je pouvais, ces gémissements de plaisirs sous mes coups de reins me faisaient monter le jus, je sortis de son cul et me branla à toute vitesse, 4 bon jets de mon sperme s’étalèrent sur son cul, je jouer avec ma queue à l’éparpiller sur lui puis j’entra à nouveau dans lui bien à fond que son cul goute encore mon jus. Je me retirai et lui mis ma langue dans son trou prenant le plus de sperme possible en bouche et me dirigea vers sa bite raide, ma suce fût bien juteuse de mon sperme.

Je m’assis dessus faisant de nombreux vas et viens sur lui, en gémissant bien fort, mes mains sur son torse, je m’activer comme une bonne salope en manque de bite. Ces mains sur mes fesses accompagner mes mouvements et sa bite était à présent bien au fond de moi, je m’activé comme jamais et dans un râle de plaisir il m’envoya son foutre au fond de mon ventre. Je me retirai puis suça sa queue à présent juteuse, j’aime sucer une bite qui sent mon cul.

On prit notre bain ensemble les couilles bien vides, il m’avoua que c’était la première fois qu’il prenait, une seule aventure style plan suce avec un mec. Il me demanda de garder le secret pour ses parents.

J’acceptai à la condition qu’on baise dès que l’on pouvait tout les deux.

 

Chapitre 2

Depuis que j’ai gouté le cul de mon jeune beau frère, 18 ans 170 M 45 kg une bite de 21 cm sur 6 et je le baise souvent fois. Je vais donc vous raconter le fantasme que j’ai réalisé avec lui, une baise en extérieur.

Moi 175 55 beau torse avec une queue de 18 par 5 cm circoncise.

Je devais ce jour la le prendre au lycée (sans mauvais jeu de mot mdr), il arrive en short (cour de sport oblige et en basket) puis il grimpe dans ma caisse direction chez lui, mais à sa grande surprise je change de direction et me gare à coté d’un bois.

On décent et lui ordonne de me suivre, à l’abri des regards je le mets a genoux et je baisse mon froc, ma queue se pointe directe sous son nez. Il me la sent comme une bonne lope, puis me la suce, sa langue me procure un bien fou, je lui baise son short, masse ses fesses et le doigte. Son cul mouille d’envie comme une chienne. Je le relève et lui dit de se mettre a poils et de garder juste ses baskets. Je le plaque contre un arbre et lui crache des bons moletons sur son petit trou, j’attrape son caleçon et je le porte a mon nez (j’aime son odeur de chatte) puis je lui fais bouffer les traces de sperme).

Mon gland s’enfonce sans capote dans son trou serre, putain que je suis bien a chaque fois dedans, une de mes main attrape ses cheveux et l’autre sa fesse, je dois avouer que je suis super chaud. Je le baise violement avec de bon coup de reins rythmés. Il se décale à chaque coup de bite et il gémit vraiment fort malgré son caleçon en bouche. Je le cambre bien pour avoir la meilleure vue possible de ma bite entrée et sortir de son cul. Mes coups deviennent de plus en plus intensifs jusqu'à ce que je me sente me vider les couilles en lui, j’aperçois mon jus sortir en même temps que ma bite de son trou dilater. Je me mets à genoux et lèche mon sperme sur son trou et lui ordonne de faire sortir le reste de son cul. Il s’exécute et me lâche mon foutre en bouche. Je me relève et l’embrasse avec un échange de mon jus avec des traces marron de son cul. J’aime le baiser et il est vraiment salope. Il a trop envie de jouir aussi, je le plaque de nouveau contre l’arbre et remet ma bite dans son cul me soulageant la vessie, son cul se rempli de ma pisse et coule le long de nos cuisses, je lui donne des petits coups de reins pour bien l’excité et dans un élan de jouissance il gémit fort et crache ses 7 bons jets de sauce blanche. Je me retire de son cul et son cul décharge un long filé de pisse et de sperme.

Ma bouche prend sa grosse bite en bouche et le pompe comme un malade, son sperme a vraiment bon gout puis je l’embrasse de nouveau.

Arriver chez lui il est littéralement cassé, il file directe sous la douche, je l’attends avec patience dans sa chambre à poils la bite ayant les traces de mon jus encore. Il me rejoint m’embrasse et me met sur dos puis m’attache les mains avec des menottes. Il mouille sa bite et me la mets directe au fond du cul, je beugle comme un malade, il me lime bien à fond et surtout avec force comme j’aime. Sa bite me remplis bien l’intestin.

Ces gémissements s’intensifient après une baise de 20 min et je sens sa bite se vider dans moi, j’aime sentir sa bite découler. Son jus sort de mon trou, il me lèche et avale tout ce qu’il peut. Je l’embrasse, il me détache et je le pousse sur son lit. Il écarte les cuisses et je m’enfile en lui, son cul est encore lubrifié de mon jus je le prends sur le dos et lui bouffes les pieds en mêmes temps, sa bite mole se balance d’un coin à l’autre. Je gémis, lui serre le coup avec mes mains et lui crache des moletons dessus. Je prends grave mon pied et le traite de « salope », de « trou à jus ». Nos baisers sont des échanges de molards entre deux coups de bite bien profonde en lui. Je sors de lui et m’avance jusqu'à sa bouche et le maintien pour bien jouir au fond de sa gorge, il avale sans avoir trop le choix. Je me retire la bite juteuse qui sent trop bon son trou du cul. Et je l’embrasse, on retourne sous la douche avant l’arrivé de ses parents et de mon copain son frère.

YoungBoy09

youngboy09@live.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.