Page précédente

Gladiateurs

La veille des jeux du cirque, le sénateur Femoilanus était venu visiter l’école de gladiateurs de Caïus Glandus. En voyant les combattants s’affronter, il lui est venu une idée.

« Mon cher Glandus, ne faudrait il pas récompenser tes meilleurs gladiateurs. L’un de tes deux champions va certainement mourir par les armes dans l’arène. Quel dommage de perdre de si beaux athlètes.»

«  C’est la dure loi du Cirque, sénateur » répondit Glandus

-Et si pour leur dernière soirée, je les invitais à profiter des Thermes.

-Vous n’y penser pas sénateur, cela pourrait être dangereux. Ces hommes sont des brutes épaisses.

-Eh bien, si tu ne fais venir que tes 2 meilleurs champions, sans armes, que tu viens accompagnés d’une escorte de 2 esclaves costauds et que je fais vider les thermes de toute la populace, cela devrait pouvoir se faire.

-Oui, mais il faudrait aussi faire garder l’entrée des Thermes par des légionnaires.

-Cela sera fait, je compte sur toi pour l’heure du coucher du soleil alors ?

-Bien sénateur, je ferai tout pour te satisfaire !

Le moment venu, Glandus, escorté par ses serviteurs le puissant Lingus et le jeune Shortbus, arrive accompagné de ses deux champions enchaînés, le gaulois Virillus et le germain Metrosexus. Glandus donne ses ordres à la garde pour qu’elle ne laisse sortir personne sous aucun prétexte, sauf accompagné par lui ou par le sénateur Femoilanus. Le sénateur attend déjà à l’intérieur des Thermes.

Comme toujours, les vestiaires sont à l’entrée. Glandus enlève sa toge. Les esclaves quand à eux restent habillés, ils ne sont pas là pour se divertir. Glandus est un romain qui a servi dans l’armée, son corps musclé a depuis pris quelques kilos, mais on distingue encore ses abdos. Une toison sombre entoure sa queue. On détache ensuite les chaînes des gladiateurs. A l’intérieur et sans armes, il y a peu de risques que ceux ci se révoltent. Glandus leur ordonne alors de se déshabiller. Les deux hommes ne portent que des pagnes autour de la taille, ils s’exécutent rapidement. Virillus est plutôt bien doté par la nature. Sa queue au repos mesure plus d’une douzaine de centimètre. Les quatre autres hommes ne peuvent s’empêcher d’avoir un regard furtif dans cette direction (jalousie ou appétit ?). Metrosexus a vraiment un corps de dieu grec. Ses muscles sont bien dessinés. Son corps exprime la puissance et la force.

Après une minute d’observation mutuelle, Glandus ordonne aux deux gladiateurs de l’attendre dans la grande piscine sous la surveillance de Lingus. Pendant ce temps, lui et Shortbus vont aller signifier leur présence à Femoilanus. Le sénateur doit sans doute transpirer dans la salle chauffée du Caldarium.

Effectivement le sénateur est bien là. Assis, nu, les jambes entrouvertes, son sexe pendant. Son corps moite et huilé dégouline de sueur. Le sénateur a une trentaine d’année, mais sa barbe naissante sur ses joues lui donne un air d’autorité que personne n’ose remettre en question. Quand il veut quelque chose, il l’obtient.

En voyant arriver Glandus et son jeune esclave, il sourit, chose rare.

« Alors mon bon Glandus, où sont ces champions ? »

-Je les ai laissés dans le Grand Bassin pour qu’ils se délassent, comme tu le souhaitais.

-Bien, bien, j’irai les voir un peu plus tard. Mais qui est donc ce jeune esclave ?

-C’est Shortbus, un jeune originaire de Thrace, je l’ai choisis pour m’escorter car malgré son jeune age, il est très sportif et pourra contenir les gladiateurs en cas de besoin.

-Il doit mourir de chaud dans cette pièce avec sa tunique. Non ?

-Eh bien Shortbus, répond au Sénateur, as-tu chaud ?

-Effectivement maître, j’ai chaud , dit-il en baissant la tête

-Ha ha ! Tu aurais au moins pu le laisser se mettre en pagne pour venir ici !

-Et bien qu’attends tu esclave ! Mets en pagne, dépêches toi !

Shortbus s’exécute, à la fois soulagé, mais en même temps un peu craintif. Et pour cause le sénateur s’exclame :

« Ha ha ! Jeune Shortbus ! C’est moi qui te met dans cet état ! »

En effet, la queue du jeune Thrace est comprimée dans son pagne et cela commence à se voir.

« Euh non maître, mais c’est la première fois que je viens aux Thermes. Et c’est peut-être la vue des deux gladiateurs nus qui me fait cet effet. J’ai eu l’occasion d’admirer plusieurs fois leur combat et j’en suis impressionné, mais c’est la première fois que j’aperçois leur anatomie d’aussi près».

« Mmmmmmmm ! Interessant tout ça ! Allons venez avec moi, nous allons les rejoindre à la piscine »

Et au bord du bassin, Glandus ordonne aux deux hommes de sortir de l’eau. Virillus et Metrosexus qui s’amusent pour une fois rechignent un peu. Alors Glandus lance : « Faut-il que Lingus vienne vous chercher ? ». A cet appel, le géant Lingus qui attendait sur une marche les bras croisés, se lève et se fait menaçant.

Virillus et Metrosexus savent qu’ils pourraient avoir le dessus à deux contre un mais ils décident de quand même sortir de l’eau en espèrant pouvoir y retourner le plus rapidement possible. Virillus appuie ses 2 bras sur le rebord puis d’un bond se hisse hors de l’eau. Pour la première fois, le sénateur voit son sexe, il ne peut s’empêcher de déglutir et se retient pour ne pas bander. Pour détourner l’attention, il dit :

« Et bien jeune Shortbus, voilà donc celui qui te fait de l’effet ! Montre lui dans quel état il t’a laissé depuis la sortie des vestiaires ».Virillus ne comprend pas de quoi parle le sénateur, il jette un regard vers Metrosexus, mais celui ci n’a pas l’air de comprendre non plus. Les deux hommes restent donc au garde à vous.

C’est alors que Shortbus s’approche et enlève son pagne. La tête baissée de honte, il a la bite dressée vers le ciel. Virillus ne peut s’empêcher de rire « Vous nous avez fait sortir pour ça ! Mais sachez que ce n’est pas la première fois que je fais bander les jeunes puceaux ! Haha ! »

Vexé, le sénateur fait la grimace. Glandus s’en aperçoit et aussitôt pour ne pas perdre la face et rabattre la grande gueule de ce prétentieux gaulois, il ordonne :

« Peut-être que ce n’est pas la première fois que tu en fais bander, mais c’est sans doute la première fois que tu vas te la prendre dans le cul !»

Virillus est choqué par la réponse de son maître. Il perd immédiatement son sourire.

« Vous n’y penser pas maître »

« Mais avant cela, je vais t’exciter un peu, car crois-moi, tu vas en redemander »

Le sénateur à l’air réjoui, il ne cache plus son début d’érection.

« Bien tout d’abord, je voudrais que tes esclaves jouent un peu ensemble. »

« Oui biensur sénateur ! Lingus ! Viens sucer la queue de ton jeune compagnon ! », ordonne Glandus

Lingus n’est pas surpris par cet ordre, ce n’est pas la première fois que le géant doit exécuter les désirs de son maître. D’autant plus que la queue du jeune Shortbus est de plus en plus appétissante. Lingus s’approche, se met à genoux sur le marbre. Son souffle chaud effleure le gland de Shortbus. Avec sa langue, le géant titille le bout, puis il descend le long de la tige jusqu’aux couilles bien pleines du jeune esclave. Il remonte et prend le tout en bouche. Le souffle de Shortbus s’accélère. Il commence à gémir de plaisir.

Les deux gladiateurs n’en croient pas leurs yeux. Le sénateur commence à se toucher, sa bite grandit à vue d’œil. Metrosexus commence lui aussi à sentir sa queue s’élargir. Ca n’échappe pas à Glandus.

«  Toi, je veux que tu te mettes derrière Lingus et que tu lui prépare la rondelle ! »

« Mais… »

« Pas de mais, tu fais ce que je dis ! »

Metrosexus obéit. Il fourre son visage dans la raie de Lingus. Mal rasé, les poils blonds de sa barbe irrite un peu le cul du géant, mais sa langue trouve rapidement sa rondelle. Le germain branle en même temps sa propre queue.

Le spectacle est de plus en plus chaud. Après avoir bien léché, Metrosexus approche son bout du trou de Lingus puis il y enfonce sa queue. Lingus se cambre pour qu’elle entre au plus profond.

En voyant son ami prendre autant de plaisir, Virillus s’exclame :

« Par Eros et Vénus, si c’est ma dernière nuit dans ce monde, je dois aussi en profiter »

Il empoigne son long sexe et commence à se branler.

Son membre fait plus de 20 cm. Le sénateur et Glandus qui observent la scène en bavent.

Le Gaulois s’approche alors de la bouche de Lingus, toujours en train de sucer le jeune esclave. Celui ci sort sa queue et laisse la place à Virillus. Lingus ne se fait pas prier devant une aussi belle bite. Il l’engloutit aussitôt. Embroché par les deux gladiateurs, Lingus est au paradis. Quand à Shortbus, il caresse le corps du Gaulois. D’une main il se branle, de l’autre il malaxe les fesses de son héros. Le jeune esclave lui embrasse ensuite le dos et descend lentement . « Continue, lâche Virillus, j’adore ! »

Shortbus descend donc plus bas et commence à s’attaquer à la rondelle du champion. Sucer par devant et lécher par derrière, Virillus ne tarde pas à lâcher sa purée dans la bouche du géant. Metrosexus aussi, commence à montrer des signes de fatigue, ses mouvements sont de plus en plus rapides dans le cul de Lingus. Après quelques contractions de ses abdos et quelques derniers soubresauts, il jouit dans ses entrailles. Le blond est épuisé mais ravi, il sort sa queue encore humide et la fait nettoyer par la langue du géant.

De son côté Shortbus continue de s’occuper du cul du Gaulois, il y a introduit un doigt, puis deux. Sa bite toujours dressée est de plus en plus raide. Alors qu’il jette un regard au sénateur, celui ci a entreprit de sucer la queue de son ami Glandus. L’ancien militaire fait des va-et-viens dans la bouche de l’élu du Sénat. Ils jouissent ensemble tout les deux. Le sénateur est recouvert de jus du torse au bas du ventre.

Shortbus n’en peut plus. Il introduit son sexe dans le cul de Virillus. Celui ci gémit un peu, mais n’a pas l’air de vouloir qu’il arrête. Shortbus prend vraiment son pied. Lui le jeune esclave, dans le cul du champion admirer par tous les romains ! Après quelques minutes d’un bon labourage comme il se doit, Shortbus déverse une quantité impressionnante de liquide sur le dos du gladiateur. Celui ci qui bandait à nouveau, gicle alors pour la deuxième fois sur le marbre blanc des thermes.

Tout le monde ayant joui, le sénateur déclare, qu’il ne peut pas perdre des champions comme eux et qu’il décide d’annuler les jeux et de les prendre tous à son service.

Chacun va se rhabiller au vestiaire et le soir, une nouvelle partie peut commencer dans la villa du sénateur Femoilanus…

Alaex35

cs1354@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.