Page précédente

GLOIRE DU PARKING

Histoire réelle qui m'est arrivée voici quelques années ...

Envie de pisser tout autant que de jouir le seul endroit ad hoc le parking d'autoroute . Je roule et mon sexe pressé par mon jean's se développe lentement , le tissu rendu fin par les nombreux lavages laisse apparaître ma queue , il est sin fin que mon gland se dessine. Mon sexe est bandé , veineux bloqué dans cet état par mon cockring 55. Il est plaqué le long de ma cuisse gauche , il va éclater !
Je stoppe ma caisse , sort , jette un regard circulaire , y'a pas beaucoup de monde à cette heure .
 Un mec aux cheveux blanc attend dans sa Merce. , pas mon style ce mec trop bourge !

Il me regarde l'entre-jambe fixement . Je soulève mon T-Shirt pour mieux saisir ma ceinture et remonte mon froc .
Mes couilles sont aussi engagées dans la pipe du pantalon , la bosse est obscène mais ça m'excite .
Not my cup of tea ce mec , trop bourge avec ses fringues , c'est pas un rebel !
Les boutons de braguette glissent , ma main entre , prend ma queue , elle la sort , je pisse debout , jambes écartées . Le pied !
Les feuilles mortes sont heureuses , vu le bruit de plaisir qu'elles me renvoient . La goldenshower est large comme une pluie d'orage . Mon cul se contracte une fois , deux fois , trois fois , le jet porte loin au rythme de mon plaisir , un frisson de bien-être circule de mon cul à la base de ma nuque .

Dernier jet ,je caresse mon sexe légèrement dégonflé , mon regard se lève , un ange passe tout de noir vêtu . Une élégance rare , il ne marche pas , il vole . J'ai vu la beauté !

Hé mec bouge ton cul , suis le ! Ok ,OK ,mais c'est pas pour moi ce genre de beauté ! Du con qu'est ce que tu en sais ! Vas-y !

L'oiseau est passé , il est dans le bois , je me presse, il est à cinquante mètres , droit , mains dans les poches , cul tendu par le jean's , pecto délicats dans le T-Shirt , bras et visage bronzés , cheveux courts , Ray-Ban noires , combat shoes sans lacets . WOUUUUAA ! Quel look t'as mon coco !
Je m'avance , il décolle , léger , gracieux , rapide .

Hé man pas si vite , il as disparu! Il est où !

Je continue à marcher , j'suis pas un ange moi. A droite à gauche j'sais pas , je cherche . Végétation dense et souple , obstacles énervants , merde ..............merde trop lent à la réac.
Un bruit sec la direction est trouvée , je me presse , les bruits sont plus forts , il s'éloigne . Compteur cardiaque 200 .

Une excitation grave prend mon souffle , j'en ai plus assez pour pour courir , ça cogne , bordel arrête de fumer connard .
Cent mètres , deux cents , trois cents ,j'sais plus ..........Silence .
Je stoppe , je souffle , je sue , je bande !

Regards à gauche , il est là à 20mètres , debout contre un arbre , de l'autre côté d'un creux que je dois franchir .
Il était l'ange noir , il est devenu l'ange bronzé, nu. Les Ray-Ban sont là , les combat shoes aussi , je découvre le slip blanc .
Le souffle coupé , je reste bloqué , je profite de l'apparition ,je suis en érection . Je sort ma bite par la braguette restée ouverte , il se caresse.

L'invite est belle , je me précipite , et à mi-pente opposée je glisse . Bravo connard ! J'ai la tronche dans les fougères , je lève la tête pour contempler le colosse de Rhodes à un mètre au-dessus de moi . Quel spectacle !
Il s'est approché et Calvin , son slip blanc a disparu ! Il se tiens la queue et me dis : ' Approche mec ! '
Je suis à ses pied et le dévore des yeux , je regarde partout pour ne rien perdre de cet instant , je gave mes neurones et découvre les uns après les autres tous les détails de son corps .
Sa peau satin , ses dents blanches éclatantes , son sourire ouîe ouîe , son sexe glabre un modèle et soudain..... soudain...... les fougères chantent autour de moi ..... je met une seconde à comprendre qu'il pisse devant moi !

My god il avance , il se déverse sur moi , un jet dans la gueule , un autre , le suivant encore plus fort , il me trace le T-Shirt , j'en prend partout , rien de continu que des jets . Autour de moi des milliers de gouttelettes étincellent . Je comprend mieux le mot 'Golden' . Je bande à mort .

Je suis accroché à ses jambes et lèche les éclaboussures , je remonte lentement et mon nez heurte le bout de son sexe . Peau mouillée et salée ma langue le happe ,  je rêve , je suis loin , loin .....

A ce moment j'entend un déclic d'un objectif de photo . Tête droite .
Alerte . Mister Merce. est là à 10 mètres , il mitraille ce con ! COEUR 240 !
Je me redresse , jure , il fout le camps . Ok man , on se retrouvera ! J'suis trop bien là où je suis , je continue l'ouvrage .

Je suce , lèche ses couilles lisses , écarte ses cuisses , introduis mon doigt dans la raie humide et le plonge délicatement dans ....... 'Non pour le reste je préfère que l'on aille chez moi .....' éclate t-il !
Béni des dieux aujourd'hui !  ' Mais si tu continue , je vais venir .....'
A vos ordres Altesse , il est trop beau ! Il crie une fois , deux fois , sa Q se contracte , il gueule , la cinquième contraction m'envoie de fins jets sur la face ....... que c'est beau merde !
Le silence revient , on se calme , je l'embrasse à pleine bouche , lui caresse les fesses - de l'or !!!! - Il frémit et me dit ' Merci , c'était super !

Il se tourne , récupère son Calvin et m'essuie le visage délicatement . Il se penche et me lèche le visage de manière gourmande .
' J'ai envie d'aller plus loin avec toi .... viens chez moi c'est pas loin...'
Heureux homme qui devait quant même récupérer des photos , seules témoins de l'instant magique !

Séchés , revêtus nous nous dirigeâmes vers les voitures où Mister MERCE . changeait une roue , merveilleux destin mec aujourd'hui !
Les portières ouvertes , la concentration du mec me permirent de prendre l'appareil jetable abandonné sur le tableau de bord .
' Salut Merce , envoie moi la note !'

AL

al50xl@yahoo.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.