Best Of Cyrillo

Page précédente

Hétéro certes, mais en manque...

Bonjour,

Je me représente pour ceux qui ne me connaissent pas, je m'appelle Daniel, j'ai 25 ans, 1m90, 77kg assez musclé puisque je pratique différentes activités physiques depuis mes 6 ans.

Après avoir eu une petite aventure homosexuelle avec le commandant du navire où je faisais mon service militaire (voir souvenir pas si lointain d'octobre 2007) j'ai eu droit à un traitement de faveur et j'ai été rapatrié à terre pour problèmes de santé ce qui m'a fait retrouver ma fiancée plus tôt que prévu.

Arrivé à terre, cette dernière m'annonce qu'elle est enceinte. En juin je serais papa !

Je suis donc allé à la première échographie avec ma moitié.
Je rentre dans la salle d'examen lorsque je fus frappé par une vision saisissante.
Devant moi se tenait un homme...mais je le connais ! Christophe !
Il me sourit et vient me faire une accolade.
Christophe avait fait les études dans la même université et qui plus est, on était ami d'enfance. Mais cela faisait longtemps que l'on ne s'était pas vu !

Il avait changé autrefois il était maigrichon et n'était pas très humain dans le sens où il ressemblait à rien et maintenant il n'avait plus ses lunettes, plus d'appareil dentaire et en plus il avait développé une légère musculature. Il avait aussi fait des UV le petit. Il ressemblait à un Brésilien. Bref, il était devenu mignon.
L'examen se passe comme sur des roulettes et j'apprends que j'aurais un petit gars. L'émotion est à son comble.
On s'échange nos numéros de téléphones et l'on se quitte.
Le soir je reçois un sms de Christophe.
_dsl de te déranger je ne suis pas bien ça te dit un verre au bar d'antant?_
_ Ok pas de problème_
Une heure plus tard je me retrouve avec lui dans ce bar où l'on avait passé nos années fac.

Il me raconte que sa moitié l'a laissé et qu'il ne sait plus quoi faire. Il se bourre la gueule. À 2 heures du matin il était si beurré qu'il n'arrivait plus à rentrer chez lui. Je le raccompagne donc, lui fais faire 5 étages à pied et le rentre jusque dans son salon.
Lui va vers ses toilettes et vomis toute la téquila. Pendant ce temps, je regarde autour de moi et là stupeur, je vois des photos de lui et de sa moitié, mais ce n'était pas une jolie jeune fille mais un jeune homme plutôt bien fait.

Je n'entends plus Christophe et je vais vers la chambre pour vérifier que tout se déroule pour le mieux et la deuxième stupeur. Il a un pan de mur avec des tonnes de photos... de moi !

Je lui demande alors ce qui se passe et me dit :
- mais alors tu n'as rien compris ? Depuis tout ce temps je suis fou amoureux de toi et je n'arrive pas à t'oublier. Je fais croire à tous mes amants que ce sont des photos de mon cousin pour ne pas les enlever du mur. Je pense à toi depuis tout ce temps...
Et là il se jette à terre et m'embrasse le sexe à travers le pantalon.
Il lèche ma braguette avant de faire sauter tous les boutons.
Je suis un peu perdu, mais cette situation m'excite je dois dire.

Ma bite gonfle et prend ses dimensions de bataille.
Il commence une fellation digne de ce nom et je lui fais comprendre que ça me fait du bien en le gratifiant de coups de reins qui lui enfoncent ma pine au plus profond de sa gorge.
Il grogne mordille et suce à n'en plus finir. Je sens que ma semence monte le long de mon membre et je l'avertis de ma jouissance imminente.
À ses mots il enfonce toute ma queue dans sa bouche et se retrouve inondé de 5 jets puissants de semence sucrée. Il nettoie mon gland et me supplie en pleurs de lui donner plus de plaisir.

Je vois bien que je suis face à une personne malade qui fait une fixette sur ma personne alors je lui dis que je ne peux pas.
Il me jette sur son lit malgré ma corpulence et me débarrasse de mon t shirt. Il arrose mon torse de ses larmes et m'embrasse.
J'accepte donc.
il m'embrasse le torse et me lèche les tétons en me disant que mon corps le fait vibrer qu'il avait envie de se faire baiser par ma montagne de muscle depuis la fac, que ma queue de 19 cm aussi large qu'un pilori était son fantasme, que mes couilles vidées dans son cul seraient la finalité de toutes ses années de fantasme.
Il lèche ensuite mes abdos bien dessinés et s'active à nouveau sur ma queue.

C'est vrai qu'il me fait du bien le cochon ! Alors je lui fais plaisir ?
Je le retourne violement et je lui fesse le derrière. Christophe grogne de plaisir sa rondelle est bien dilatée pas besoin de préparation. Je mets une capote et lui enfile direct ma queue au fond de son anus.je le lime activement et me transforme en une bête de sexe un peu violente pour décupler le plaisir de Christophe.

Il jouit sur les draps et moi en lui après 30 minutes de limage intensif. Je ne saurais combien de jets j'ai largué mais ce qui est sur c'est que la capote était ensuite rempli à moitié.je le retourne et l'embrasse encore et encore.

Lui est toujours en pleurs. Il est vraiment obnubilé par moi ! Est ce possible cette folie pour une personne banale ?

Notre ébat a duré deux heures et l'on se voit régulièrement pour qu'il me vide les couilles et pour qu'il puisse passer plus de temps avec moi.
Une fois par semaine je lui fais l'amour et cela durera le temps de sa thérapie pour se défaire de moi.

Je suis brut avec lui et il m'idolâtre encore plus.
Il a fait faire un cadre façon Andy Warhol qu'il a mis sur son mur et lorsque je ne suis pas avec lui il regarde une vidéo qu'il a faite de moi ou je pose nu devant la camera que je lui parle, que je lui fais voir ma queue gonflée à bloc.
Je sais c'est malsain pour lui, mais il lui faudra du temps selon son psy alors je m'efforce de l'aider.

Et je me fais du bien...

amor amor

marinitalia@yahoo.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.