Page précédente

Épisode précédent

Histoire 2

Tout alla ensuite très vite, le black qui avait mis sa queue sur mon épaule me titilla les tétons et je suis très sensibles de ces endroits. Je me mis à gémir de plaisir. Un autre black s’approcha de moi avec sa queue raide (un beau morceau) et me planta sa bite devant la bouche se léchant les lèvres en me disant « : goute, suce tu vas aimer » sans réfléchir j’entrouvris ma bouche et sorti ma langue pour lécher ce gros esquimau au chocolat »
La suite bientôt………………………

Épisode précédent

Le mec qui me léchait les couilles s’arrêta et me dit :

« Ca te dirait de participer à notre film, on ne filmera pas ta tête »

Je ne sais pas ce qui me prie je dis oui

J’avais chaud et j’étais dans un état de surexcitation plus par ces hommes à grosses queues Que cette femme en rut. J’étais fasciné par ces grosses queues touts plus grosses et larges les unes que les autres.

J’avais envie de les pétrir de les sucer et plus bizarrement d’être traité comme la femme, une vrai chienne.

Le mec me tendit un flacon à renifler « soit cool c’est pour le plaisir pas de drogue »
Sans hésitation au moment où l’un des mecs me le tendit je fis comme eux je reniflais.

Je me sentis bien chaud, les sens survolté. Sans hésiter je me mis à genoux et je commençais à happer la bite du 3eme black qui avait deux énormes couilles poilues qui m’excitait depuis le début.

Le mec me dit « t’es bien chaud, on va s’occuper de toi comme tu le mérites ».

A ce moment là deux mecs m’attrapèrent et me mirent à 4 pattes face à la femme. Elle m’embrassa et je sentis une bouche happer ma queue et une langue s’introduire entre mes fesses.

C’étaient surréalistes, je transpirais et j’avais de plus en plus envie de sucer des queues et je sentais mon cul de plus en plus chaud.

Un des mecs m’obligea à m’agenouiller ainsi que la femme et chacun nous nous retrouvions avec un gros barreau gluant dans la bouche. L’un des mecs dit : »regarde là et fait pareil »
J’étais transformé moi le mes de 50 ans macho avec une bite dans la bouche une langue au cul et une bouche qui gobé ma queue.

Le délire.

Le mec qui faisait la lumière posa son matériel et nous rejoint.

Il me mit sa queue de rebeu qui n’avait rien à envier au blacks devant la bouche. Je me jetais sur sa queue tout en gardant la première. Le mec se mit à me faire les seins ce qui me fit en plus gémir comme une vrai salope.

Du côté de mon cul, je sentais maintenant un doigt à la place de la langue, puis deux qui commençaient à me fouiller le cul. J’étais aux anges devant tout cela. La fille s’était assise dans un fauteuil et se caressait devant se spectacle.

Moi avec 5 mecs autour de moi. Deux bites dans la bouche, une dans chaque main, un mec derrière avec trois doigts dans mon fion. Une vraie partouze.

Le mec derrière moi me dit : « alors je vais te baiser salope, dis moi que tu en as envie »
Un bref éclair me fit réagir et lui dire « non stop, je ne suis pas Pd »

Je n’entendis pas de réponse mais juste un gros morceau qui s’enfonça direct dans mon cul. Pour que je ne gueule pas les mecs me limaient la bouche à fonds.

Je tentais de me sortir de là mais l’ensemble des mecs me tenait au sol. Le mec commença à me limer derrière et je sentais une chaleur m’envahir et une sensation de plaisir me gagner.

J’ haletais et derrière moi il dit : « j’adore son cul de vierge, il est chaud et bien serré……le pied » Il me défonçait de plus en plus fort et les deux mecs devant me limaient la bouche de plus vite. Ils me remplirent ensemble la bouche.

Surpris, je faillis vomir mais ils me forcèrent à boire une partie de leur liqueur. Pas mauvais en fait.
Le mec se vida en moi da
ns une derrière poussée au fonds de mon cul en beuglant.

Il se retira, je n’ai pas eu le temps de réagir que les deux rebeux m’attraperent, la femme se mit à me sucer comme une furie.

Le premier rebeu me mit sa bite directe dans le cul et me défonçait comme un taureau et le second me donna sa bite à sucer de la même façon.

J’avais l’impression de n’être plus qu’un objet de jouissance et cela me plaisait beaucoup.

Le mec se vida dans ma bouche et cette fois j’avalais son foutre, le deuxième m’inonda le cul au moment où à mon tour je remplissais la bouche de la femme.

Epuisé nous nous écroulions sur le sol.


Si mes histoires vous plaisent écrivez-moi ou si un plan pareil vous intéresse je suis partant.
man.web@orange.fr

La suite bientôt……

Man

man.web@orange.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'information : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.